Partagez|

Colors • Devan R. Mckenzie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Sorcière de l'Air

Date d'inscription : 24/07/2016
Messages : 288
Rp postés : 76
Avatar : Jenna Coleman #957B95
Âge du perso : 23 ans
Groupe du perso : Sorcière (air)
Disponibilités : Full
Liens infos : FicheLiensRps
Avis de recherche :

Nathan Trumbles ➤ Son frère. Lien positif à exploiter. Plus de détails dans la fiche.
Multis : Livie King
MessageSujet: Colors • Devan R. Mckenzie Mar 18 Oct - 1:42

Colors
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.

Everything is blue. His pills, his hands, his jeans, and now I'm covered in the colors. Pull apart at the seams and it's blue. And it's blue... ♫ La musique résonnait dans les oreilles de Blake. Elle en avait eu plein les oreilles toute la soirée mais elle préférait encore un peu de bruit que le silence morbide des rues vides pour rentrer chez elle. Sa nuit n'avait pas été géniale, elle l'avait passé dans l'appartement de l'ami d'un ami, avec plein d'autres amis d'amis, et vers minuit tout le monde était déjà torché. Sauf Blake. Non pas qu'elle n'aime pas l'alcool ou qu'elle soit raisonnable, loin de là, mais généralement elle buvait lorsqu'elle passait une bonne soirée et qu'elle se sentait en confiance. Ou qu'elle décidait d'être totalement inconsciente et de faire n'importe quoi. Mais là, elle s'ennuyait simplement. Les gens étaient juste venus pour picoler, et picoler pour picoler, ça n'intéressait pas la jeune sorcière. Alors elle avait attendu qu'ils soient bien amochés, picorant des chips et grattant quelques niveaux de Tetris sur téléphone, et peu après minuit elle s'était barrée.

La soirée avait été merdique mais tant pis, elle n'aurait qu'à se regarder un film en rentrant chez elle. Elle s'imaginait déjà avec grosse tasse de chocolat chaud fumant à la main, le tout surmonté de quelques marshmallows. Tout ça accompagné d'un peu de pop-corn sucré, elle n'aurait plus qu'à s'installer au fond de son lit chaud et douillet, et regarder une connerie qui l'endormirait une fois qu'elle aurait le ventre plein. De toute façon elle n'avait aucune représentation demain alors elle pouvait bien se permettre de se coucher tard et de faire la grasse matinée. Elle irait sûrement faire un tour avant d'aller répéter un peu ses tours en fin d'après-midi, si elle avait le courage. Ouais, ça semblait être un bon plan. C'est pas avec le peu qu'elle avait bu qu'elle se taperait une gueule de bois de toute façon, alors à moins qu'on ne vienne l'emmerder pour des soucis techniques elle avait sa journée. Dormir, bouffer, vagabonder et s'entraîner. Très bon plan, même.

Sauf que d'ici à ce qu'elle arrive chez elle, elle en avait pour une demi-heure de marche. Alors, bien sûr, si elle n'avait pas complètement dévoré la batterie de son téléphone avec son jeu à la con, elle aurait éventuellement pu appeler un taxi. Elle n'avait pas un seul centime sur elle puisqu'elle savait qu'elle allait passer la soirée dans un appartement, mais au pire elle aurait pu payer en arrivant chez elle. Sauf que là, que dalle. Les rues étaient désertes, il n'y avait que quelques rares véhicules qui passaient et les lampadaires le long de la route. La seule compagnie dont pouvait se contenter Blake puisqu'elle ne pouvait accéder à Facebook, c'était la musique de son baladeur et le bord du trottoir qu'elle s'amusait à suivre en équilibre. Un équilibre parfait, d'ailleurs. Elle était capable de passer d'un bout à l'autre d'une corde raide sans trop regarder ses pieds, alors ça serait un comble de se ramasser sur un bord de trottoir quand même.

Du coup, malgré malgré le vent qui faisait légèrement onduler le bas de sa robe, escarpins à la main et téléphone coincé à la fois sous les bretelles de son soutien-gorge et de sa robe, elle avançait en chantonnant du bout des lèvres. Un souffle, presque un murmure s'évadait dans les rues vides qu'elle traversait. "Everything is grey, his hair, his smoke, his dreams, and now he's so devoid of color. He don't know what it means and he's blue. And he's blue..." Il ne faisait pas chaud, et pourtant l'artiste ne semblait pas avoir froid. Elle n'avait ni veste, ni gilet, simplement une robe d'été légère aux bretelles fines, et d'un blanc pur. Pourtant, aucun frisson ne venait parcourir sa peau de pêche et ses cheveux flottaient librement au vent. Elle semblait libre, tranquille, pas le moins du monde effrayée par son environnement. Comme si rien ne pouvait lui arriver. Comme si la présence qui se rapprochait était anodine.

Une présence qu'elle finit tout de même par ressentir. You were red, and you liked me because I was blue, but you touched me, and suddenly I w... ♫ Elle retira un écouteur en s'arrêtant soudainement, regardant derrière elle. ...as a lilac sky. Then you decided purple just wasn't for you. ♫ Du silence. Elle éteignit son baladeur. Elle avait besoin de silence. Son regard balayait la rue qu'elle venait de traverser. Les nombreuses lumières des lampadaires auraient dû la rassurer, mais que dalle. Elle était certaine d'avoir sentit... Quelque chose. Mais rien ne bougeait. Elle à défaut de pouvoir y voir plus clair, elle se concentra sur ce qu'elle entendait. Rien d'autre que le souffle du vent et, de temps en temps, un moteur de voiture très éloigné. Faut dire qu'elle se rapprochait de Salem Willows et qu'à cette heure-ci, il n'y avait plus personne dans le coin. "Y a quelqu'un ?" tenta-t-elle. C'est stupide, je vous l'accorde. C'est pas comme si un psychopathe allait sortir du buisson, genre ouais, y a moi, mais bon comme tu m'as trouvé je m'en vais hein. Purement débile. "J'vais p't'être dormir direct en fait..." lâcha-t-elle pour elle-même, essayant de se rassurer avec sa propre voix. C'est ça, elle devait être fatiguée. N'empêche qu'elle ne remit pas ses écouteurs sur ses oreilles et que c'est très attentive aux bruits alentours qu'elle se tourna pour reprendre son chemin.
black pumpkin

_________________

Blake O'Connell
If our world's collide. 。 * On the highway through the skies.


Dernière édition par Blake O'Connell le Jeu 23 Mar - 4:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vampire

Date d'inscription : 30/09/2016
Messages : 155
Rp postés : 55
Points-Bonus : 69
Avatar : Alexander Ludwig
Âge du perso : 281 (24 en apparence)
Groupe du perso : Vampires
Disponibilités : Indisponible
Liens infos : Fiche - Liens - Rp's


MessageSujet: Re: Colors • Devan R. Mckenzie Jeu 10 Nov - 11:33

Colors
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.

La soirée n’avait pas été de tout repos pour le vampire. Oh cela aurait pu certainement être bien pire mais cela aurait pu être bien mieux aussi. Il n’était pas le genre de personne à se plaindre tout le temps. Du moins pas en public, il préférait le faire dans sa tête. Mais bon, là il avait quand même de quoi. Cela aurait dû être une vulgaire soirée qui ressemblait à toutes les autres. On l’avait appelé pour boulot, tout ce qu’il y a de plus normal. Enfin normal… Ce n’était peut être pas le meilleur adjectif pour qualifier son emploi. Si on pouvait parler d’un emploi mais bon. C’était histoire de dire. Donc, il avait été contacté par un client plut tôt dans la soirée. Et ce n’était que pour une petite bricole sans gravité. Même un enfant aurait pu le faire sans problème, donc il n’irait pas trop se fatiguer. Cela l’arrangeait plutôt parce qu’il n’avait pas envie de trop se fatiguer ce soir là alors cela tombait très bien. Mais ce n’était pas vraiment la bricole qui avait posée problème. C’était ce qui avait suivi. Et là, ça n’avait vraiment pas plu au vampire. Pas du tout.

Il avait fait ce qu’il avait à faire puis il était retourné chez son client pour empocher l’argent. C’était la procédure habituelle. Et puis il était satisfait que le travail se soit réglé vite, au moins il pouvait retourner rapidement chez lui pour s’affaler sur le canapé et ne rien faire du tout. Un programme qui l’enchantait au plus au point. Seulement pour ça il devait d’abord aller chez son client et lui faire le compte rendu. Il détestait vraiment faire ça, c’était ennuyant et trop long. Et puis qu’est ce que ça pouvait bien lui faire de savoir comment cela s’était dérouler dans les détails. Le principal ce n’était pas qu’il ait fait ce qu’il avait demandé et que ce client ait ce qu’il voulait ? Apparemment non, mais cela dépendait aussi de ses commanditeurs. Certains étaient moins bavards que d’autres, ceux là il les aimait bien. Enfin aimait bien… Une autre façon de parler. Mais cela n’était pas important. Ce n’était ce qui l’avait vraiment énervé et mit dans un sale état.

En effet, la soirée était bien avancée déjà quand il fut enfin libre de tout engagement. Il s’apprêtait à rentrer chez lui quand un autre vampire lui était tombé dessus. Certains pensent que les vampires sont solidaires entre eux et qu’ils peuvent former des alliances comme le feraient des loups dans une meute mais ce n’est pas exactement ça. Pas du tout même, surtout quand il s’agit de nourriture. Dans le cas présent, ce vampire l’avait attaqué soit disant qu’il était sur son terrain de chasse. Non mais quelle blague. Comme s’il était censé le savoir. Bref, c’en était suivi une bagarre à coups de crocs et de griffes. Les deux avaient pris. Mais aucun ne voulait lâcher l’affaire. Foutue fierté. Des fois elle n’aidait vraiment pas, c’était même l’inverse. Au final, il avait réussi à s’extirper du combat et de partir plus loin. L’autre vampire avait réussi à mordre et griffer suffisamment pour le faire saigner. Il soupira et s’assit dans un coin attendant que les plaies se referment.

Cela aurait pu s’arrêter là et il aurait pu simplement rentrer chez lui par la suite mais il avait tout de même perdu du sang et cela avait éveillé sa soif. Il avait donc besoin de se nourrir. Il n’avait pas d’inquiétude à avoir sur le fait de trouver quelqu’un. A cette heure ci il y avait pas mal de gens qui trainaient dans les rues en rentrant de chez un ami ou autre alors ce ne serait pas très difficile de se trouver une veine à se mettre sous les crocs. Cependant, il espérait trouver quelqu’un de coopératif parce que là il n’était pas d’humeur et n’avait pas envie d’hypnotiser les gens alors bon. Mieux valait se laisser faire que se débattre, il serait plus gentil avec la personne. Il était déjà assez énervé comme ça. Et même s’il ne tuait pas ses victimes, l’énervement pouvait l’y conduire et l’avait déjà fait. C’était dans leur intérêt de coopérer avec lui lorsqu’il voulait se nourrir.

Il se met alors aux aguets, essayant de repérer une présence humaine. Il sent quelqu’un plus loin et décide de suivre la piste. Il aperçut une jeune femme plus loin devant. parfait. Il marchait dans l’ombre des réverbères, et sans faire le moindre bruit, réduisant peu à peu l’espace entre eux. Il se cacha quand elle se retourna un moment. Elle avait dû sentir sa présence, ce n’était pas bien grave. Cela ne changerait pas la finalité de la chose. Elle lui servirait d’encas avant de pouvoir rentrer chez elle. Il attendit patiemment mais c’est qu’elle commençait à s’attarder vraiment sur le fait de vérifier qu’elle était bien seule, il n’allait pas attendre un siècle non plus. Ne pouvait elle pas continuer son chemin ? Cela l’arrangerait mais bon, cela ne semblait pas être une de ses motivations premières à cet instant.

"Y a quelqu'un ?"

Il ne put s’empêcher de lever les yeux au ciel. Pourquoi se sentaient ils tous obliger de dire cela ? Et puis est ce que quelqu’un avait déjà répondu à cette question ? Il en doutait fortement. Il se contenta d’attendre patiemment qu’elle daigne reprendre sa route.

"J'vais p't'être dormir direct en fait..."

Il l’entendit recommencer à avancer et il en fit de même. Il s’avança un peu plus et réussit à l’attraper par le bras pour la plaquer contre un mur sans brutalité en posant une main sur sa bouche pour l’empêcher de crier.

« Ecoute, je ne compte pas te tuer, tout va bien se passer du moment que tu restes tranquille et que tu te laisses faire, d’accord ? »


Il jeta un coup d’œil à sa carotide qui lui faisait vraiment envie et commença à s’en approcher.
black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sorcière de l'Air

Date d'inscription : 24/07/2016
Messages : 288
Rp postés : 76
Avatar : Jenna Coleman #957B95
Âge du perso : 23 ans
Groupe du perso : Sorcière (air)
Disponibilités : Full
Liens infos : FicheLiensRps
Avis de recherche :

Nathan Trumbles ➤ Son frère. Lien positif à exploiter. Plus de détails dans la fiche.
Multis : Livie King
MessageSujet: Re: Colors • Devan R. Mckenzie Dim 13 Nov - 21:37

Colors
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.

Le vent soufflait paisiblement, les lumières étaient rassurantes, il ne semblait définitivement y avoir personne dans cette rue. Alors pourquoi avait-elle un si mauvais pressentiment ? Elle avait repris son chemin depuis à peine quelques secondes qu'elle sentit une main se refermer sur son bras, et peu après son dos rencontra le mur froid du bâtiment le plus proche. Une autre main se posa sur sa bouche et elle fit bien parce qu'une seconde de plus et elle poussait un cri, plus de surprise que de peur d'ailleurs. Ses yeux bruns se posèrent sur l'homme qui se tenait face à elle avec une curiosité et une incompréhension non dissimulées. Elle ne le connaissait pas, elle ne l'avait jamais vu, alors que lui voulait-il ? Elle n'eut pas besoin de lui poser la question, il se justifia aussi et ce ne fut pas du tout pour plaire à Blake. En voyant les crocs sortir de la bouche de ce qui semblait être un vampire, le coeur de la jeune femme s'emballa et la peur s'empara d'elle. Une peur qui n'allait certainement pas la figer. Blake n'avait jamais été mordue par qui que ce soit malgré qu'elle n'ait jamais avalé une seule goutte de verveine. Ce n'était pas aujourd'hui que ça allait commencer, aussi mignon soit cet inconnu aux yeux clairs.

Elle aurait bien aimé lui lancer un réplique cinglante avant de réagir, mais la main plaquée sur sa bouche l'en empêché. Le vent se leva d'un coup, bien trop vite pour que le vampire ait le temps de réagir. Une pression aussi forte que celle d'une voiture se pétant dans un mur à 50km/h percuta le ventre du ventre et l'envoya voler dans le mur d'en face. Blake se détacha du bâtiment contre lequel elle avait été plaquée et souffla doucement. "Désolée, tu vas devoir trouver quelqu'un d'autre..." Elle culpabilisait un peu, étant donner la douceur et la politesse dont il avait usé pour lui parler, mais elle n'était pas un casse-croûte et elle n'avait aucune raison de lui accorder le privilège de lui percer la peau. Surtout qu'elle ne savait pas s'il comptait vraiment ne pas la tuer ou si c'était juste une façon de ne pas trop faire tourner son sang dans ses veines. A bien y penser, elle n'aurait peut-être pas dû user de ses pouvoirs ? Lui révéler qu'elle était une sorcière pouvait potentiellement lui mettre un peu plus l'eau à la bouche vu la gourmandise qu'il représentait, et un vampire affamé n'est pas toujours facile à gérer. Il fallait qu'elle trouve quoi faire et vite.

Deux solutions s'offraient à elle. Elle pouvait prendre ses jambes à son cou et tenter d'atteindre le cirque qui n'était pas bien loin pour s'y mettre en sécurité. Le problème, et non des moindres, c'est qu'elle n'était pas en ville depuis très longtemps et qu'elle risquait de se perdre à tout moment. De plus, elle vivait seule dans sa caravane et aux dernières nouvelles les vampires n'ont pas besoin d'invitation pour rentrer. Mais elle serait dans un environnement familiers et pourrait mieux se défendre, surtout que s'il y avait un peu trop de boucan les saltimbanques rappliqueraient rapidement. Ou alors elle pouvait rester là et se préparer à combattre, mais elle n'était pas sûre de ses compétences. Elle ne savait rien de ce type, de son âge, de sa puissance, de son humanité. L'envoyer dans le mur ne lui avait sûrement pas plu et lui faire face risquait d'empirer les choses. La première solution était la plus sûre. Elle avait même un plan de secours. Elle aurait même pu l'utiliser comme plan A mais il n'était pas encore assez tard pour que la ville soit presque totalement endormie et elle ne voulait pas se faire remarquer, mais si jamais elle se faisait choper... Elle s'envolerait, purement et simplement. Parce que c'était encore le plus simple. Tout du moins le temps d'arriver chez elle et de s'enfermer à double tour.

En parlant de sécurité, le vampire commençait à bouger et c'était le signal qu'il fallait à Blake pour détaler. Elle avait lâché les chaussures qu'elle tenait à la main et le baladeur qu'elle avait dans les oreilles, ça l'emmerdait, mais tant pis. C'était un sacrifice à faire. Elle n'attendit pas qu'il se relève pour se mettre à courir. Tout ce qu'elle pouvait espérer à ce moment là, c'était de ne pas se tromper de chemin, ou que quelqu'un survienne de nulle part et que le vampire décide de changer de cible. Mais personne ne survint, à aucun moment, à la plus grande déception de la sorcière. Comble du drame, elle douta une seconde à cette maudite intersection devant laquelle elle hésitait à chaque fois. Gauche ou droite ? Cela dépendait de la rue par laquelle elle venait et ce soir elle n'y avait pas prêté attention du tout. Tant pis. Au pif, droite. Et bam, mauvaise direction. Elle comprit bien rapidement qu'elle était sur le mauvais chemin mais il était hors de question d'aller se plonger dans les bras du prédateur en faisant demi-tour. C'était une petite rue commerçante et, bien évidemment tout était fermé, mais il y avait plein de petites cachettes potentielles. La jeune femme se glissa derrière l'étale extérieure vide d'une boutique de fleurs et se concentra pour soulever le vent dans cette rue, histoire de disperser son odeur et tromper le vampire. Elle avait juste oublié l'ouïe fine qu'ils avaient et son propre coeur qui battait encore un peu trop fort dans sa poitrine. Mais après tout peut-être qu'elle se planquait stupidement pour rien et qu'il avait été voir ailleurs s'il pouvait mettre la main sur une cible moins récalcitrante ? M'ouais. Faut pas trop rêver.
black pumpkin

_________________

Blake O'Connell
If our world's collide. 。 * On the highway through the skies.


Dernière édition par Blake O'Connell le Jeu 23 Mar - 4:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vampire

Date d'inscription : 30/09/2016
Messages : 155
Rp postés : 55
Points-Bonus : 69
Avatar : Alexander Ludwig
Âge du perso : 281 (24 en apparence)
Groupe du perso : Vampires
Disponibilités : Indisponible
Liens infos : Fiche - Liens - Rp's


MessageSujet: Re: Colors • Devan R. Mckenzie Sam 18 Mar - 15:04

Colors
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.

Il était plutôt content d’avoir trouvé une proie. Bien qu’il y eût toujours une ou deux personnes qui trainaient dans les rues de Salem à des heures avancées de la nuit. Bien dommage pour eux. Enfin, il n’avait pas l’intention de tuer ses proies alors au final, ce n’était pas vraiment dérangeant pour les humains. Tant qu’ils le laissaient ponctionner un peu de leur sang tout se passait bien pour eux. Il se montrait un peu plus virulent avec ceux qui ne se laissaient pas vraiment faire bien qu’au final cela s’avérait compréhensible. Il était connu que l’instinct de survie des Hommes pouvait se révéler particulièrement tenace chez certains individus. Mais ce n’était pas le moment de philosopher sur la vie humaine ou tout ce qui s’en rapprochait. Il était tout juste temps de s’abreuver de la jolie jeune femme sur laquelle il venait de mettre la main. Elle ressemblait à une petite chose toute fragile mais il ne comptait pas lui faire de mal. Il avait juste besoin d’un peu de son sang.

Alors qu’il s’apprêta à la croquer, il se retrouva projeté contre le mur d’en face. Il retomba lourdement sur le sol un peu hébété. Il ne comprit pas tout de suite ce qu’il venait de se produire. Ce n’était pas elle qui pouvait l’avoir frappé étant donné la force du coup. Et elle n’avait ni l’odeur d’un loup ou d’un vampire. Il ne restait donc que la possibilité d’une sorcière. Géniale. Il savait que certains vampires étaient friands de leur sang car il apportait plus de puissance. Mais ce n’était pas vraiment son cas. C’était comme les vampires qui se nourrissaient de leurs congénères. En règle générale il essayait de se tenir éloigné des autres races, elles n’apportaient que des ennuis. Et il en avait déjà bien assez tout seul sans qu’il vienne en chercher de nouveaux.

"Désolée, tu vas devoir trouver quelqu'un d'autre..."

Il avait été un peu sonné par le coup dotant plus qu’il n’était déjà pas au meilleur de sa forme. Il entendit distinctement ses paroles. Il aurait bien aimé pouvoir lui faire le plaisir de la laisser tranquille et se chercher une autre proie mais il avait vraiment besoin de sang vu la quantité perdue et en plus il détestait qu’on lui résiste. Il avait donc deux bonnes raisons de la prendre en chasse. Si elle s’était gentiment laissée faire il n’y aurait eu aucun dégât supplémentaire mais bon. Elle avait fait son choix. Une fois remis de sa commotion il se relève doucement. La fille était partie mais il ne devrait pas avoir trop de mal à la retrouver.

Il se concentra sur ses sens pour la localiser. Il décida de d’abord suivre la piste olfactive. Elle pouvait bien essayer de le déjouer il finirait par la trouver de toute manière. Il n’abandonnait jamais une de ses proies, surtout celles qui essayaient de se dérober de ses crocs. Il marche tranquillement, suivant son odeur. Il réussissait à l’entendre quelques fois, se confortant sur le fait qu’il se trouvait sur le bon chemin. Il fronça un peu les sourcils quand il se rendit compte qu’elle essayait de brouiller la piste de son odeur. Amatrice. Il n’était pas tout jeune et ne se laissait pas berner aussi facilement. Il se concentra un peu plus sur son ouïe. Il repéra le tambourinement de son cœur, il finit par se retrouver devant, l’air pas franchement content. Elle lui avait fait tout de même fait mal alors qu’il s’était montré très correct et courtois envers elle. Il la toise lentement et dit d’une voix calme et posée.

« Ce n’est pas très gentil ce que tu as fait. N’est-ce pas dans ta nature d’aider ton prochain ? Je pourrais effectivement lâcher l’affaire et te laisser partir mais l’ennui vois-tu c’est que j’ai réellement besoin de sang et je n’ai pas la force nécessaire de traquer quelqu’un. De plus je n’aime pas vraiment qu’on me violente. Seulement, je t’ai assuré que je ne te tuerai pas et je compte bien m’y tenir. Si tu pouvais te montrer serviable ne serait-ce que quelques minutes je t’en serai reconnaissant et pourrait même te raccompagner si tu le souhaites. Mais si tu t’obstines à refuser, ma volonté de te laisser la vie diminuera petit à petit. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sorcière de l'Air

Date d'inscription : 24/07/2016
Messages : 288
Rp postés : 76
Avatar : Jenna Coleman #957B95
Âge du perso : 23 ans
Groupe du perso : Sorcière (air)
Disponibilités : Full
Liens infos : FicheLiensRps
Avis de recherche :

Nathan Trumbles ➤ Son frère. Lien positif à exploiter. Plus de détails dans la fiche.
Multis : Livie King
MessageSujet: Re: Colors • Devan R. Mckenzie Jeu 23 Mar - 16:09

Colors
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.

Se calmer. Rapidement. C'était la priorité. Le calme s'installait autour d'elle, laissant le champ libre à son ouïe pour capter le moindre son autour d'elle. Sauf que son coeur frappait tellement violemment dans sa poitrine que Blake ne s'entendait même plus penser. Sa cachette était médiocre mais le vent dispersait son odeur pour tromper le vampire. Elle comptait sur ça. Et uniquement sur ça, malheureusement... Au moins pouvait-elle toujours se défendre s'il arrivait à lui mettre la main dessus. Elle l'avait envoyé voler dans un mur sans aucun mal et pourrait tout aussi bien le rendre sourd ou simplement s'envoler. Mais pour l'instant elle restait positive. Elle croyait au fait qu'il n'ait pas spécialement envie de la prendre en chasse ou qu'il ait pris peur et soit parti à la recherche d'une cible plus facile. Ce serait le plus simple. Rentrer chez elle, se poser et s'enfermer, prendre une douche chaude pour faire partir les nombreux frissons d'angoisse qui lui vrillaient le corps de bas en haut.

Mais que nenni. Elle entendit des pas calmes mais assurés s'avancer dans la rue dans laquelle elle était cachée et son coeur rata un bond. Au moment où elle voulut pencher la tête sur le côté pour vérifier que le danger approchait, il apparut pile devant elle. Son coeur menaça de se faire la malle, encore une fois, mais Blake se contint pour ne pas sursauter. Elle devait suffisamment sentir la peur comme ça pour ajouter en plus des indications corporelles. Et pourtant... Malgré tout, elle nota dans un coin de sa tête que le vampire ne lui avait toujours pas sauté à la gorge. Elle lui avait montré une très faible étendue de ses pouvoirs et cela devait être suffisant pour qu'il se dise qu'il ne pouvait pas prendre de risque. Alors pourquoi n'avait-il pas attaqué plutôt de faire ce long monologue en restant planté devant elle ? Il était en manque de sang, ça elle l'avait bien compris. Ce qui voulait dire qu'il devait être un peu plus faible aussi. Mais il l'avait rattrapé en quelques minutes à peine et avait parfaitement réussi à suivre sa trace. Louche.

Elle le regardait, le dévisageait même, cherchant à voir si il se foutait de sa gueule pour le simple plaisir de lui torturer l'esprit ou si il était sincère. Et honnêtement elle n'arrivait pas à se faire une opinion. Cet homme était un mur de glace impossible à fracasser. "Je suis une sorcière, pas une nonne." répliqua-t-elle. Depuis quand les gens de son espèce devaient-ils aider leur prochain ? Même les chasseurs avaient perdu de leur attitude chevaleresque. N'empêche qu'elle n'osait ni se barrer, ni l'attaquer de nouveau. Alors qu'elle pourrait lui échapper sans mal, si elle consentait à décoller et à se planquer sur un toit. Mais combien de temps lui faudrait-il pour la rejoindre ? Non, c'était stupide. Elle lui échapperait sans mal mais il la retrouverait aussitôt. Et il avait pas l'air si patient que ça. Mais Blake ne s'était jamais faite mordre, volontairement ou pas, et elle n'avait pas prévu de briser cette règle aujourd'hui. Surtout qu'elle doutait qu'il puisse s'arrêter. Ou qu'il le veuille. Après tout le sang de sorcier était connu pour être plus onctueux que celui des humains.

Elle devait se montrer plus forte que lui. Ou tout du moins lui faire croire, parce qu'au fond elle n'avait aucune idée de qui elle avait en face d'elle. Ce vampire pouvait avoir quelques années comme il pouvait en avoir des centaines. Le coeur de la saltimbanque commençait néanmoins à se calmer dans sa poitrine, comme si le danger qu'elle avait perçu un peu plus tôt ne s'était pas avéré si affolant que ça, diminué par un regard séduisant. Le problème c'est que cette conclusion reposait sur le seul argument qu'elle n'était pas encore morte. Un soupire s'échappa de ses lèvres alors qu'elle vint gratter un peu sa nuque. Elle n'allait quand même pas accepter de se faire mordre par le premier vampire qui passe sous prétexte qu'il est mignon ? C'était du grand délire ! "T'aimes pas qu'on te violente et moi j'aime pas qu'on me menace. Alors on fait comment ? Qu'est-ce qui m'empêche de te faire manger de nouveau le mur jusqu'à ce que tu sois trop fracassé pour pouvoir bouger ?" Un frisson passa le long de son échine, tandis qu'elle sentait ses jambes se ramollir en s'entendant parler.

Pas sûr que la provocation soit la meilleure des solutions. Son dos se posa contre le mur derrière elle, histoire d'être sûre que son corps ne se dérobe pas sans prévenir. Mais elle gardait les yeux rivés sur le vampire, s'adoucissant progressivement. Une toute petite morsure... Ce n'était rien comparé à une sangsue affamée et en colère, n'est-ce pas ? Hors de question qu'elle lui dise où elle habitait, par contre. Enfin, ça c'était sous condition qu'elle ait encore assez de sang dans les veines pour que ses jambes la ramènent jusqu'à sa caravane. Il fallait vraiment qu'elle apprenne à se servir de ses pouvoirs plus sauvagement. Il serait aisé de lui percer les tympans par un son beaucoup trop aiguë pour la sensibilité de l'ouïe mais ce serait franchement exagéré pour quelqu'un d'aussi poli. Elle avait rencontré très peu de vampires dans sa vie et ils ne lui avaient jamais donné de raison de s'inquiéter ou de se sentir l'âme d'un bigmac. Celui-ci était bien le premier.

Vingt-trois ans, jeune et inexpérimentée, c'était vraiment pas le moment pour crever ici, au fond d'une rue déserte en pleine nuit, après avoir poussé un vampire à bout. Une légère brise frôla ses cheveux, portant le mélange de son odeur et de son parfum jusqu'à la sangsue. Sa voix s'adoucit à son tour. "Tu peux avoir un peu de sang." Elle détailla de nouveau son portait, son visage carré et objectivement beau, ses yeux hypnotisant et ses lèvres qui devaient masquer un sourire craquant, elle en était sûre. "Mais je veux quelque chose en échange." ajouta-t-elle. Son cerveau, peut-être chamboulé par l'excès d'adrénaline qu'elle supportait pourtant d'ordinaire très bien, s'était auto-persuadé que cette tête innocente ne masquait rien de machiavélique. "Je veux ton nom..." Ni plus, ni moins. Un jour, sa curiosité et son attirance pour les petits jeux dangereux et les garçons la perdront. Elle le sait et c'est ça qui est bon.
black pumpkin

_________________

Blake O'Connell
If our world's collide. 。 * On the highway through the skies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vampire

Date d'inscription : 30/09/2016
Messages : 155
Rp postés : 55
Points-Bonus : 69
Avatar : Alexander Ludwig
Âge du perso : 281 (24 en apparence)
Groupe du perso : Vampires
Disponibilités : Indisponible
Liens infos : Fiche - Liens - Rp's


MessageSujet: Re: Colors • Devan R. Mckenzie Mar 23 Mai - 13:31

Colors
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.

Pour certains vampires, la chasse était plus importante que le passage à l’acte même. Le jeu de chat et souris excitait encore plus leurs sens et ils ressentaient bien plus de plaisir à s’abreuver de leur proie mais Devan avait bien trop besoin de sang pour penser à rendre une once de plaisir dans sa traque. La fille voulait s’échapper et qu’il la laisse ce qu’il pouvait aisément comprendre mais malheureusement pour elle, il était trop tard pour espérer croiser quelqu’un d’autre et puis il détestait qu’on lui dise non. Il ne lui demandait pas la lune, juste quelques minutes et un peu de son sang. Ce n’était tout de même pas insurmontable. Elle pouvait bien faire quelques efforts non ? De toute façon, il ne doutait pas qu’il réussirait à la convaincre de se laisser par une quelconque façon. Le problème est que si elle continuait ainsi à le repousser, il finirait par ne plus être très gentil et son envie de lui laisser la vie allait s’amenuir petit à petit. Il était donc dans son total intérêt de le laisser boire.

Il lui exposera tout ceci une fois qu’il l’aurait attrapée une fois de plus. Gentille petite chose, il est difficile de se soustraire à un vampire quand on est seule dehors avec le dit vampire. Néanmoins, il devait admettre que ce petit bout de femme avait un certain répondant et qu’elle aurait presque pu l’amuser si son besoin de sang n’avait pas été aussi urgent. Il continuait de suivre les signes qui trahissaient sa présence et la direction qu’elle prenait. Malgré ses vaines tentatives d’essayer de se dissimuler, ses sens étaient affûtés, elle passerait à la casserole. Il sentait qu’il se rapprochait d’elle et ce n’était pas pour lui déplaire. Il finit enfin par lui mettre la main dessus et la plaque à nouveau contre le mur de la ruelle sans violence. Il espérait qu’elle ne s’échapperait plus cette fois-ci parce qu’il ne passerait pas la nuit à lui courir après. Ça allait un temps mais après ça devenait vite lassant.

Il lui explique donc qu’il n’a pas l’intention de la tuer et qu’il pourrait même se montrer très serviable envers elle si elle décidait de bien vouloir se laisser faire. Il attend une réaction de sa part, n’importe quoi. Mais elle se contentait de le dévisager. Il se laisse faire sans sourciller, ça le ne dérangeait pas le moins du monde à dire vrai. Il espérait juste qu’elle ne reste pas comme ça pendant des plombes parce que ça aussi ça deviendrait lassant

"Je suis une sorcière, pas une nonne."

Et bien… Encore heureux qu’elle n’en était pas une. Les personnes qui appartenaient au culte religieux quelqu’il soit il préférait éviter. Pas qu’il soit supersticieux ou qu’il craigne quoique ce soit mais cela ne faisait pas vraiment parti de son tripe. Et puis ça provoquait des mouvements de foule vraiment agaçants à coup de ‘Satan est parmi nous’. Tout le monde devenait parano et trop suspicieux. Ce n’était pas bon pour la nourriture. Les personnes lambdas c’était bien plus simple et moins contraignant. Il la dévisage à son tour et lève les yeux au ciel.

« Sérieusement ? Alors là tu me déçois franchement. J’aurai tellement aimé pouvoir croquer une none… Mais j’aurai dû m’en douter à ton physique. Tu es trop sexy pour être une none. »

Qu’elle soit sorcière ou non ne lui importait pas vraiment. Le sang sorcier avait soi-disant certaines vertus mais il préférait se tenir loin d’eux en général. On ne pouvait pas faire confiance à un sorcier. Même si ces derniers disaient sûrement la même chose des vampires. C’était toujours la gueguerre pour savoir qu’elle race était meilleure que l’autre. Parfois c’en était vraiment ridicule mais bon… Ce n’était pas le moment d’avoir ce genre de pensées, une toute autre situation se jouait en ce moment. Son repas en dépendait. Cette fille n’avait pas l’air méchante et elle semblait loin d’être bête. Elle pouvait bien faire un effort non ? Il pourrait lui rendre un service si cela lui chantait… Enfin ça encore ça restait à voir. Il attendait déjà qu’elle lui dise oui ou non.

"T'aimes pas qu'on te violente et moi j'aime pas qu'on me menace. Alors on fait comment ? Qu'est-ce qui m'empêche de te faire manger de nouveau le mur jusqu'à ce que tu sois trop fracassé pour pouvoir bouger ?"

Peut-être quand fait elle n’était pas si intelligente que ça. Provoquer un vampire affamé ce n’était pas la meilleure des solutions. L’énerver non plus. Il risquait de vouloir mettre un terme à son existence délibérément. Pourquoi avait-il fallu qu’il tombe sur une sorcière un peu trop casse-pieds ? Une petite humaine naïve aurait mieux valu dans cette situation mais bon il n’avait pas vraiment le choix à dire vrai. Malgré tout, son expression ne change pas vraiment, il voulait bien lui laisser une dernière chance de se rattraper avant qu’il n’agisse sans son accord et sans conscience de l’épargner ou non. Elle avait donc tout intérêt à avoir le bon raisonnement et la bonne réponse dans les minutes voire secondes à venir. Il se passe une main dans les cheveux en soupirant. Il serait tout de même dommage d’abîmer une petite chose aussi mignonne il en concevait mais il n’allait peut être pas avoir le choix et devoir le faire.

"Tu peux avoir un peu de sang"

Ce n’était pas trop tôt. Il retient un soupir de soulagement et se décontracte un peu. Repoussant l’idée d’un éventuel combat entre eux pour savoir qui arriverait à ses fins. Elle acceptait d’elle-même qu’il puisse se nourrir, il n’avait donc aucune obligation de la tuer, c’était bien mieux comme ça. Elle était donc intelligente cette petite sorcière, tant mieux. Il ne se jette pas encore sur elle, après tout elle était une sorcière et elle le menait peut-être en bateau.

"Mais je veux quelque chose en échange."

Il aurait dû s’en douter. Mais bon, c’était de bonne guerre alors il pouvait bien lui accorder une faveur à condition évidemment qu’elle ne lui demande pas la lune ou quelque chose qui le mettrait dans une situation trop périlleuse car ils risqueraient d’avoir un problème tous les deux. Mais bon, il verrait bien ce qu’elle lui demanderait. Il hausse un sourcil, attendant sa requête.

"Je veux ton nom..."

Il est assez surpris. Il ne s’attendait pas de quelque chose d’aussi… futile. Il ne savait pas bien à quo lui servait de savoir ça mais bon, si c’est tout ce qu’elle voulait en échange de son sang il n’allait pas s’en plaindre. Après tout, il était plutôt gagnant au change.

« Je m’appelle Devan Mckenzie. Satisfaite ? »

Il n’attend pas vraiment sa réponse. Il avait assez patienté comme ça. Il dégage doucement les cheveux de sa nuque avec ses doigts puis se penche vers elle. Il dévoile ses canines tranchantes et les insère dans sa chair jusqu’à sa veine. Il frémit en sentant son sang gicler dans sa bouche et il boit lentement, reprenant des forces. Il devait admettre qu’elle avait bon goût, très bon goût. Une fois qu’il a suffisamment bu et bien avant que cela soit dangereux pour elle il la relâche et se redresse. Il passe un goût de langue sur ses lèvres.

« Je te remercie, tu es très agréable à boire. Je présume que tu dois te sentir fatiguée. Je peux te ramener chez toi si tu veux »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sorcière de l'Air

Date d'inscription : 24/07/2016
Messages : 288
Rp postés : 76
Avatar : Jenna Coleman #957B95
Âge du perso : 23 ans
Groupe du perso : Sorcière (air)
Disponibilités : Full
Liens infos : FicheLiensRps
Avis de recherche :

Nathan Trumbles ➤ Son frère. Lien positif à exploiter. Plus de détails dans la fiche.
Multis : Livie King
MessageSujet: Re: Colors • Devan R. Mckenzie Lun 5 Juin - 7:52

Colors
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.

Trop sexy pour être une nonne... Sur le coup Blake se sentit déconnectée quelques secondes. Est-ce que ce vampire qui voulait la bouffer venait de la complimenter ? Elle reprit bien vite ses esprits pour enchaîner et s'aperçut rapidement que ses paroles commençaient à agacer la sangsue. Mais eh, s'il n'était pas content il pouvait toujours passer chez McDo' hein. De toute façon Blake était coincée et n'était pas assez bête pour insister et mettre un vampire en colère. Surtout lorsque le dit vampire se montrait aussi patient et courtois. Elle aurait pu l'envoyer voler encore une fois dans le mur d'en face, mais à quoi cela aurait-il servi ? Il aurait encore mis trois secondes et demi à la retrouver et elle n'était pas sûre de garder sa tête sur ses épaules une seconde fois. Et puis si le jeu du chat et de la souris pouvait en exciter quelques unes, pour la mauvaise joueuse qu'était Blake ce n'était franchement pas amusant de se faire attraper. Autant leur éviter de la peine à tous les deux.

Devan Mckenzie... Jamais entendu. Jamais vu, non plus. Ce n'était pas anodin si elle avait demandé son nom. Elle avait tellement voyagé qu'il n'était pas impossible qu'elle ne l'ait pas déjà croisé, donc sait-on jamais. Mais visiblement non, elle ne le connaissait pas. Vraiment pas. Alors à défaut d'avoir pu faire remonter un quelconque souvenir dans sa mémoire, elle pouvait maintenant l'humaniser. Faut dire que lorsqu'un vampire vous traque pour faire de vous son dîner, la première caractéristique qui vous vient pour le décrire c'est "monstre". Après quelques paroles agréables il ne reste plus qu'un nom pour lui donner une existence, une conscience. Pour se rassurer, autant être honnête. Comme si le vampire en lui-même était quelqu'un d'autre que la personne qu'il possède. Blake était bien consciente que pouvoir poser un nom sur ce visage affamé n'aiderait en rien s'il décidait de la vider de son sang ou de lui rompre le cou, mais ça la rassurait tout de même. Elle n'avait en revanche aucune connaissance en matière de différence des sangs de race, et heureusement. Si elle avait su que son sang de sorcière avait un attrait plus onctueux pour un vampire, elle aurait sûrement réévalué les risques et l'aurait attaquer une seconde fois.

Bon l'expérience n'eut rien d'une promenade de santé pour autant. Elle pouvait plus l'assimiler à un passage chez le dentiste... De l'angoisse du début jusqu'à la fin pour au final pas grand chose. Quand le vampire commença à s'avancer, les crocs qu'elle aperçut la firent frissonner. Sérieusement ? Il ne lui était jamais venu à l'esprit de se planter un couteau dans la main, pourquoi acceptait-elle que des canines se referment sur son cou ? Machinalement, ses mains se posèrent sur le torse du vampire, comme pour le garder à une certaine distance de sécurité. Mais lorsqu'il planta finalement ses crocs en elle, cette barrière se changea en cachette. Ses doigts s'agrippèrent au t-shirt de la sangsue alors que la sorcière lâchait un couinement de douleur sous le déchirement de sa chaire. Elle sentait également une larme naître au coin de son oeil, mais celle-ci ne dévala pas sa joue. Une fois la peau percée, plus rien n'était douloureux. Elle sentait juste... Comme une sensation bizarre qui lui remontait le long de l'échine pour venir se perdre dans la bouche du vampire. Son coeur s'affolait, également. Se voyant obligé de partager sa source de vie avec quelqu'un d'autre il se mit à battre plus fort pour pomper plus.

Blake n'avait pas souvenir que c'était aussi fort de sensations lorsqu'elle allait donner son sang à l'hôpital. Peut-être parce qu'ils lui donnaient à manger et à boire avant, aussi... Et peut-être parce que ce n'était pas un vampire terriblement sexy qui lui pompait le sang. La sensation de soulagement fut brève mais intense lorsqu'il retira enfin ses crocs. Terminé. Et elle était toujours vivante. Ses doigts étaient complètement crispés sur le t-shirt de la sangsue, comme si le lâcher allait la faire tomber. Elle n'avait pas l'impression qu'il lui ait pris grand chose et pourtant sa tête tournait légèrement. Pas assez pour qu'elle accepte de conduire cet homme directement chez elle. "Non ! Je... Je vais rentrer seule et..." Elle voulut se détacher du mur mais sentit un vertige faire vibrer son esprit. C'était généralement la première sensation qui arrivait avant les nausées, lorsqu'elle donnait son sang à l'hôpital. Elle posa une main sur son front en soufflant, plus blasée qu'autre chose. "En fait si... Je veux bien que tu me ramènes..." céda-t-elle. "Tu vois le Midnight Circus ? J'habite là." Complètement à l'opposé de la direction qu'elle avait pris pour échapper à son vampire. Le jour où son sens de l'orientation deviendra meilleur, peut-être qu'elle aura une chance d'éviter ces parasites. Quoi que s'ils sont tous aussi mignons...

Le retour au cirque se fit dans le plus grand des silences. Pas parce qu'elle ne voulait pas parler, mais parce qu'elle laissait sa tête se remettre en place. Son coeur s'était calmé dans sa poitrine mais elle sentait parfois quelques vertiges menacer de la clouer au sol. Sol qu'elle ne rencontrerait pas puisque Devan était là. Au moins se montrait-il utile, c'était un bon début. Un Devan dont elle se perdait parfois plusieurs longues secondes dans la contemplation. Quel âge pouvait-il bien avoir alors qu'il semblait si jeune ? La place était vide, il était bien trop tard pour que des visiteurs viennent y admirer les animaux et les artistes dormaient pour la plupart, ou du moins étaient chez eux. La jeune femme guida le vampire jusqu'à sa caravane et tapa rapidement le digicode de la porte pour qu'elle s'ouvre. Caravane certes, mais de luxe. Elle porta alors son regard sur lui, hésitant à lui dire adieu. Bah, au point où elle en était. "Tu veux entrer quelques minutes ? Je suppose que t'as plus rien d'urgent à faire maintenant que t'es nourri... Et j'aimerais bien savoir comment t'as fait pour finir aussi affamé. D'habitude quand je les envoi dans le mur ils n'insistent pas..." C'était pas la première fois qu'elle se faisait attaquer, mais d'ordinaire une explosion des tympans ou un cours de lévitation suffisait à calmer les ardeurs. Surtout avec les nouvelles lois en application.
black pumpkin

_________________

Blake O'Connell
If our world's collide. 。 * On the highway through the skies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vampire

Date d'inscription : 30/09/2016
Messages : 155
Rp postés : 55
Points-Bonus : 69
Avatar : Alexander Ludwig
Âge du perso : 281 (24 en apparence)
Groupe du perso : Vampires
Disponibilités : Indisponible
Liens infos : Fiche - Liens - Rp's


MessageSujet: Re: Colors • Devan R. Mckenzie Ven 16 Juin - 21:04

Colors
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.

Devan ne comprenait pas encore bien pourquoi il s’acharnait autant sur cette petite sorcière un peu trop de mauvaise volonté à son goût. Ah oui, parce qu’il avait vraiment besoin de s’alimenter étant donné qu’une abrutie de sangsue lui était tombé dessus. Quoi, on n’avait jamais dit que les vampires devaient être solidaires entre eux. C’était même plutôt l’inverse qui se produisait entre eux la plupart du temps. Ils ne vivaient pas en meutes comparés aux loups, ils étaient plutôt du genre chacun pour soi, à part quelques exceptions évidemment. Certains vampires restaient par deux, par exemple, certains vampires aimaient rester avec son infant. C’était des liens plutôt forts en général. Mais Devan n’avait pas connu cela avec le sien, il ne connaissait même pas son nom, mais peu importe. Il avait d’autres priorités pour le moment pour avoir ce genre de pensées inutiles, mais si la petite sorcière acceptait de se faire croquer sans faire d’histoires, cela lui retirerait déjà une épine du pied. Mais elle semblait ne pas vraiment être tout à fait d’accord avec cette idée en fait. Qu’à cela ne tienne il finirait bien par réussir à la convaincre même s’il devait en venir à la force.

Mais apparemment, il put constater avec joie qu’elle avait changé d’avis. Et tout cela en échange de son nom. Tout simplement, c’était vraiment du jamais vu. Enfin, un échange de sang contre un nom c’était tout de même assez étrange et inattendu, mais il ne voyait pas vraiment pourquoi il s’en plaindrait. A moins que ce ne soit un truc de sorcière, qu’elle allait lui jeter un sort ou il ne savait trop quoi par la suite. Mais il en doutait un peu en fait. C’est vrai, il ne connaissait pas grand-chose aux sorciers mais il en connaissait quelques-uns. Il s’en méfiait un peu à dire vrai, et cela n’était pas parce que son père fricottait avec une Inferis, même s’il ne cautionnait pas ça du tout. Mais il attendrait que ses relations avec son géniteur soient plus chaudes avant de lui en toucher deux mots, avoir cette saleté comme belle-mère était loin de le ravir au contraire. Pour lui, les sorciers n’étaient pas dignes de confiance, on parlait de la fourberie des vampires mais à ses yeux, les sorciers étaient bien pires. Les alliances avec eux ne donnaient jamais rien de bon. Mais bon, tout cela pour dire qu’il n’allait pas faire la fine bouche tout cela parce qu’il trouvait que c’était un peu bizarre de ne demander qu’un nom en échanger de se faire ponctionner le sang.

Après avoir obtenu son accord, Il s’approcha d’elle pour la recouvrir totalement avec son corps, il se penche vers elle et mord dans sa chair après avoir préalablement dévoiler ses crocs. Il était dit que le sang des sorciers était plus apprécié par les vampires pour leurs qualités nutritives. Devan ne pouvait pas vraiment le nier, il y avait un petit goût en plus mais il avait trop besoin de sang pour faire la fine bouche en ce moment. Il fait attention de ne pas toucher les nerfs, histoire de ne pas lui faire vraiment mal. Il n’était pas si sauvage malgré les apparences et pouvait faire preuve de tact. Bon, là la situation était différente, étant donné qu’il avait vraiment besoin de sang à cause de son altercation. Mais il pouvait se montrer plus doux et patient, quand il se nourrissait directement à la source évidemment. Il avait un petit stock de sang dans son congélateur, avec les nouvelles lois il fallait bien être prudent. Non ?

Une fois qu’il en a pris assez pour bien récupérer toutes ses capacités il la relâche. Normalement elle devrait se sentir seulement un peu affaiblie, comme après un effort très intensif, son pronostic vital n’était pas engagé. Il la dévisage un moment, elle était un peu pâlotte mais une bonne nuit de sommeil elle n’aurait aucunes séquelles. Mais il fallait d’abord qu’elle arrive à son lit sans encombre. Aussi il lui proposa charitablement de la reconduire. Il n’avait aucune arrière-pensée. Ce n’était pas son genre de revenir dans la nuit finir le travail, elle ne risquait plus grand-chose de sa part.

"Non ! Je... Je vais rentrer seule et..."

Ce n’était pas surprenant. Il s’attendait à son refus, mais il préférait demander par simple courtoisie. Pour ne pas qu’il ne soit qu’un monstre assoiffé de sang aux yeux de ses victimes.

"En fait si... Je veux bien que tu me ramènes..."
Bon, et bien soit. Il l’avait proposé et il allait s’y tenir.

"Tu vois le Midnight Circus ? J'habite là."

Il voyait à peu près où le cirque se trouvait. Mais à dire vrai ce n’était pas vraiment la porte à côté et cela allait leur prendre un moment étant donné qu’il se doutait qu’elle allait avoir un peu de mal à marcher. Mais bon, il serait sûrement malvenu qu’il lui propose de la porter, là il était vraiment sûr qu’elle refuse. Elle semblait tout de même avoir un peu de fierté.

« Allons-y dans ce cas »

Il la suit, d’assez près pour pouvoir la rattraper si jamais elle tombe mais assez loin pour ne pas avoir l’impression qu’il la colle vraiment. Il trouvait toujours cela un peu amusant, d’observer un humain marcher après s’être fait mordre par un vampire. Il s’autorise un léger sourire un brin amusé alors qu’il continu d’avancer vers le cirque de la jeune femme. Il observe sa caravane de l’intérieur sans un mot, elle semblait bien logée là-dedans, tant mieux pour elle après tout. Il s’apprête à faire demi-tour quand elle reprend la parole.

"Tu veux entrer quelques minutes ? Je suppose que t'as plus rien d'urgent à faire maintenant que t'es nourri... Et j'aimerais bien savoir comment t'as fait pour finir aussi affamé. D'habitude quand je les envoi dans le mur ils n'insistent pas..."

Il est un peu surpris par sa demande, inviter un vampire chez soi en toute connaissance de cause c’était assez inhabituel et risqué. Mais bon, elle pensait sûrement qu’elle n’avait plus rien à craindre de lui. Ce qui n’était pas faux. Il en avait fini avec elle sur le plan de la nourriture, pour le reste, il ne savait pas. Il sourit légèrement.

« Pourquoi pas, ça me fera une application. Si tu veux tout savoir, tu étais juste là au bon moment. Un vampire un peu trop territorial m’a attaqué et j’ai perdu pas mal de sang, tu m’as beaucoup aidé sur ce coup-là joli sorcière, je te remercie. Maintenant que tu as mon nom, peut-être pourrai-je avoir le tien ? »

black pumpkin

_________________
Devan Rhodes McKenzie ∞
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sorcière de l'Air

Date d'inscription : 24/07/2016
Messages : 288
Rp postés : 76
Avatar : Jenna Coleman #957B95
Âge du perso : 23 ans
Groupe du perso : Sorcière (air)
Disponibilités : Full
Liens infos : FicheLiensRps
Avis de recherche :

Nathan Trumbles ➤ Son frère. Lien positif à exploiter. Plus de détails dans la fiche.
Multis : Livie King
MessageSujet: Re: Colors • Devan R. Mckenzie Lun 10 Juil - 19:02

Colors
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.

Mais qu'est-ce qui lui a prit d'inviter ce type chez elle ? Elle se posait encore la question alors qu'il acceptait, lui demandant même son nom. Le pire c'est qu'elle n'était pas obligée de faire ça, il ne comptait pas en demander plus puisqu'il commençait à partir. Et puisque la légende des vampires ayant obligation d'être invités pour entrer chez quelqu'un était fausse, s'il avait voulu l'achever il aurait très bien pu le faire. C'est peut-être pour ça qu'elle lui avait proposé ça... Parce qu'il semblait plutôt sympa. En plus il n'avait pas l'air d'avoir eu une soirée très agréable. Sa remarque sur le fait qu'elle l'ait aidé la fit tout de même grimace un peu. "Tu m'as pas vraiment donné le choix..." marmonna-t-elle. "Mais vu que t'as rencontré le mur de près, je suppose qu'on est quitte." lâcha-t-elle avec un sourire en coin. Puis elle poussa la porte pour s'engouffrer à l'intérieur. Elle la maintint pourtant, histoire qu'il puisse pénétrer à l'intérieur, et elle en profita pour se présenter. "Blake. J'ai bon goût au moins, j'espère ?" plaisanta-t-elle. Elle n'avait pas manqué le compliment du vampire mais n'en fit aucune remarque au risque de rougir.

Elle le laissa entrer et referma la porte derrière lui, le verrou se fermant de lui-même. L'intérieur était beaucoup plus luxueux que l'extérieur. En fait il faisait largement la taille d'un studio étudiant, mais avec tout le confort moderne possible, et en longueur plutôt qu'en largeur. La porte menait sur un petit coin cuisine, en plein milieu de la caravane. A gauche il y avait une salle de bain, et à droite la caravane semblait un peu plus longue. Le long des murs plusieurs portes ressemblant à des placards couvraient la surface et un peu plus loin un long rideau masquait la dernière pièce. Celle-ci était en fait la chambre de Blake, l'espace le plus grand de la maison mobile. Elle y possédait un canapé, une télévision avec plusieurs consoles de jeux, une armoire et son lit. Un peu partout sur les murs de toute la caravanes étaient éparpillées des photos et des cartes postales de villes et de pays différents, et la sorcière semblait également faire collection de boules à neige et de boîtes à musique qui stagnaient sur quelques étagères fixées au mur. Une nomade dans toute sa splendeur, jusque dans sa décoration.

Elle se dirigea lentement vers le frigo en gardant un oeil vers son invité. "Tu veux quelque chose à boire ? J'ai du coca. Toute une collection même... Quelques bières. Sinon de l'eau." Puis elle fronça les sourcils en l'observant un instant. "Les vampires peuvent boire ou manger autre chose que du sang ?" s'enquit-elle après une révélation soudaine de son cerveau. Manquerait plus qu'elle l'empoisonne involontairement alors qu'elle venait de lui filer du sang, tiens. Elle lui donna ce qu'il demandait et alla s'asseoir sur une chaise de la table à manger. Sa tête lui tournait un peu mais elle savait qu'après un ou deux verres de soda elle irait mieux. Elle avait besoin d'un peu de sucre, c'est tout. Elle invita son visiteur à s'asseoir et posa les yeux sur lui, profitant du calme qui régnait enfin. "Un vampire un peu trop territorial, tu as dit ? Il y a ce genre de conflits stupides entre vampires, dans une ville comme Salem ?" interrogea-t-elle. "Je veux dire... Les lois sont strictes, c'est pas comme si vous aviez le droit de vous approprier un quartier..." A la lumière de son plafonnier, Blake pouvait enfin admirer convenablement les traits du vampire, le regard pétillant, presque gourmand. Il avait de magnifiques yeux bleus, une mâchoire carrée qui lui donnait un air vraiment viril et des cheveux blonds dans lesquels elle avait très envie de passer ses doigts. Dur de résister, mais elle n'avait pas envie de se faire arracher la main.
black pumpkin

_________________

Blake O'Connell
If our world's collide. 。 * On the highway through the skies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vampire

Date d'inscription : 30/09/2016
Messages : 155
Rp postés : 55
Points-Bonus : 69
Avatar : Alexander Ludwig
Âge du perso : 281 (24 en apparence)
Groupe du perso : Vampires
Disponibilités : Indisponible
Liens infos : Fiche - Liens - Rp's


MessageSujet: Re: Colors • Devan R. Mckenzie Mar 18 Juil - 16:00

Colors
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.

Devan avait accepté de venir chez cette fille. Déjà pour veiller à ce qu’elle rentre bien chez elle, ce serait bête qu’elle meurt bêtement après une mauvaise chute alors qu’il l’avait délibérément laissé en vie. Mieux valait être prévoyant et assez galant. Et puis cela lui ferait une occupation aussi et puis qui sait, il pourrait peut-être s’amuser avec la petite sorcière. Elle était toute mignonne en plus de cela. Il regarda brièvement son intérieur, c’était pas mal. Elle lui demanda ce qui l’avait mis dans un tel état de besoin sanguin et il lui répondit avec sincérité, pourquoi lui mentir, elle lui avait donné de son sang après tout. C’était plutôt aimable de sa part alors il pouvait bien faire un effort.

"Tu m'as pas vraiment donné le choix..."

Il haussa un sourcil. Etait-elle vraiment sérieuse ? Il n’avait pas souvenir d’avoir longuement insisté, elle l’avait peut-être repoussé une fois mais la deuxième fois elle avait clairement donné son accord, il fallait toujours que les vampires passent pour les méchants, cela commençait à être pénible. Elle l’avait dépanné c’était pas une véritable attaque, si ça l’avait été elle serait dans le caniveau et sans vie au lieu d’être tranquillement chez elle.

"Mais vu que t'as rencontré le mur de près, je suppose qu'on est quitte."

Si elle le disait… Il n’allait pas chercher longtemps. Elle ne lui demandait rien en échange alors il n’allait pas s’en plaindre. Ah si, elle lui avait demandé son nom, drôle de procédé mais il n’avait pas cherché à protester vu la maigre faveur que c’était comparé à ce qu’il lui avait demandé. D’ailleurs en parlant de nom, il tenait à connaître le sien et lui fit savoir.

"Blake. J'ai bon goût au moins, j'espère ?"

Blake… d’accord. Il sourit amusé à sa question, ce n’était pas le genre de chose qu’on avait l’habitude de lui demander. C’était même la première fois d’après ses souvenirs. Le sang des sorciers et sorcières était réputé pour avoir plus d’effets que celui des humains. Plus puissant, plus goûteux, certains vampires cherchaient délibérément à se nourrir de sorciers, ce n’était pas le cas de Devan, il croyait même que c’était la première fois qu’il en goûtait. C’était différent des humains mais ce n’était pas non plus à se rouler par terre. Mais que cette petite sorcière se rassure, son sang l’a satisfait largement.

« Oui ne t’en fais pas, Blake. Tu es délicieuse. Et contrairement à ce que tu dis, je ne t’ai pas forcé longtemps avant que tu me permettes de toi-même de te mordre. Tu as la mémoire courte, ma chère. »

Il l’observa aller faire le frigo un instant puis reporta à nouveau son attention sur l’intérieur de la caravane. De l’extérieur, on ne s’imagine pas vraiment tomber sur ça mais c’est très sympa au final comme endroit. Elle devait se sentir bien ici. Du moins, il l’espérait pour elle en tout cas.

"Tu veux quelque chose à boire ? J'ai du coca. Toute une collection même... Quelques bières. Sinon de l'eau. Les vampires peuvent boire ou manger autre chose que du sang ?"

Il sourit encore une fois à sa deuxième question. Oui, les vampires pouvaient se nourrir de n’importe quoi même si cela n’avait pas vraiment d’effet sur eux, au moins cela leur permettait d’avoir le plaisir du goût. Enfin, dans la plupart des cas. Mais certains ne restaient que sur le sang, Devan aimait bien s’offrir le plaisir d’un bon verre de temps en temps, c’était toujours agréable.

« Une bière fera l’affaire, merci. »

Il attend sagement qu’elle revienne et s’assoit avec elle. Il sirote un peu sa boisson, ne faisait pas trop attention à elle pour le moment, il était toujours en train d’observer sa déco. Essayant de relever de petits détails qui pourraient lui faire en savoir un peu plus sur son hôte, il aimait bien repérer ce genre de petites choses-là.

"Un vampire un peu trop territorial, tu as dit ? Il y a ce genre de conflits stupides entre vampires, dans une ville comme Salem ?Je veux dire... Les lois sont strictes, c'est pas comme si vous aviez le droit de vous approprier un quartier..."

Il la regarda enfin, il sentait son regard sur lui depuis tout à l’heure et ça l’amusait plus que cela ne le gênait. Si elle aimait le dévorer des yeux qu’elle le fasse, il s’en sentait plutôt flatté que réellement dérangé. Il se contente de hausser les épaules, les lois, elles ne marchaient pas avec tout le monde, bien malheureusement, Devan les respectaient quand ça l’arrangeait, et ce soit il n’avait prévu de manger personne mais il était tombé sur l’autre on.

« Les lois, tu crois vraiment que tout le monde les respecte ? C’est pas un conflit stupide. Je marchais pénard et l’autre abruti était en train de chasser il m’a vu et a cru que je faisais pareil. J’ai essayé de lui dire mais il n’a rien voulu savoir. Les vampires en mode prédateur sont difficiles à résonner. Et en parlant de prédateur, je crois que les rôles ont changé pour ce soir, vu façon dont tu me détailles j’ai l’impression que tu vas me sauter dessus. »

black pumpkin

_________________
Devan Rhodes McKenzie ∞
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sorcière de l'Air

Date d'inscription : 24/07/2016
Messages : 288
Rp postés : 76
Avatar : Jenna Coleman #957B95
Âge du perso : 23 ans
Groupe du perso : Sorcière (air)
Disponibilités : Full
Liens infos : FicheLiensRps
Avis de recherche :

Nathan Trumbles ➤ Son frère. Lien positif à exploiter. Plus de détails dans la fiche.
Multis : Livie King
MessageSujet: Re: Colors • Devan R. Mckenzie Sam 29 Juil - 7:15

Colors
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.

Délicieuse. Ce n'est pas ce à quoi elle s'attendait comme réponse mais ça pouvait convenir. En fait elle cherchait plutôt à savoir quel goût son sang pouvait bien avoir. Mais ce n'était que du fer, n'est-ce pas ? Elle devait avoir un goût de clou... Bah, peu importe. La sorcière n'avait aucune idée de la différence qu'il y avait entre son sang et celui des humains. Elle ne s'était pas vraiment intéressée aux autres créatures surnaturelles à vrai dire, pas même aux sorciers. Ses pouvoirs, elle les maîtrisait parce qu'elle s'était amusé à les utiliser encore et encore dans son coin, mais pour tout le reste, tout ce qui touchait aux incantations et autres potions, c'était le néant absolu. Peut-être devrait-elle un jour prendre le temps de trouver un mentor qui pourrait lui apprendre quelques trucs. Mais pas maintenant. Elle n'en avait pas ressenti le besoin jusqu'ici et elle avait bien d'autres choses à faire de son temps pour le perdre là-dedans.

Un sourire s'étira sur le coin des lèvres de la jeune femme. "Tu ne m'as pas forcé... C'est vite dit. J'avais le choix entre me battre avec toi ou te donner ce que tu voulais et être tranquille. Mais bon... J'avoue que ta patience et ta politesse ont plaidé en ta faveur. J'ai cédé facilement." confirma-t-elle. Elle posa la bière près de lui avec un décapsuleur et se réinstalla sur le canapé. Elle fit claque sa propre capsule de soda et en but quelques gorgées avant de soupirer légèrement. Ce n'était trois fois rien, un peu de sucre, mais elle en avait besoin pour que sa tête arrête de lui tourner. Surtout que les explications du vampire quand aux conflits de son espèce lui donnaient encore plus mal à la tête. Elle se doutait bien que les règles n'étaient pas toutes suivies, mais ça restait beaucoup plus difficile qu'avant de s'approprier des biens dits publics. Mais au moins c'était clair maintenant.

"Et donc vous avez sorti les crocs tous les deux et je suppose que tu t'en es débarrassé puisque tu te tiens devant moi ?" suggéra-t-elle. C'était un peu barbare... Mais si la vie de vampire était aussi sauvage que ce que semblait décrire Devan, c'était compréhensible. Elle but une autre gorgée de soda... Et manqua de s'étouffer avec à la remarque du vampire. Elle se mit à tousser un peu, les larmes lui montant aux yeux à cause des petites bulles coincées dans sa gorge. Elle passa une main devant sa bouche en reposant sa canette et détourna le regard. Ses joues avaient pris une légère couleur rosée, faisant ressortir ses petites fossettes creuses. "Euh... Je..." Aller, un peu de contenance O'Connell ! "Je ne te détailles pas ! C'est juste la première fois que je vois un vampire d'aussi près." Elle se retenait de soupirer, ou de souffler, ou d'émettre quelconque mimique pouvant trahir sa gêne. Evidemment qu'elle le fixait, il était craquant. Elle haussa finalement les épaules, osant de nouveau le regarder. "En fait... Je me disais que t'avais pas trop une tête de vampire. Enfin je sais bien que les vampires n'ont pas des têtes stéréotypées, mais... Je m'attendais à quelque chose de plus lisse, de plus... fantasmagorique. Et tu fais tout à fait réel. C'est flippant dans un sens, je me rends compte que n'importe qui peut en être un en fait." Le détournement d'attention est le concept de base de la magie. En conversation, c'est pareil. Et elle espérait avoir assez happé l'attention du vampire sur autre chose pour qu'il en oublie la façon qu'elle avait de le dévorer du regard. D'ailleurs, elle n'osait plus le regarder, fixant obstinément sa canette de soda dont elle s'amusait à relever et rabaisser l'opercule en attendant qu'il se brise.

black pumpkin

_________________

Blake O'Connell
If our world's collide. 。 * On the highway through the skies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vampire

Date d'inscription : 30/09/2016
Messages : 155
Rp postés : 55
Points-Bonus : 69
Avatar : Alexander Ludwig
Âge du perso : 281 (24 en apparence)
Groupe du perso : Vampires
Disponibilités : Indisponible
Liens infos : Fiche - Liens - Rp's


MessageSujet: Re: Colors • Devan R. Mckenzie Lun 31 Juil - 21:44

Colors
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.

Devan restait un peu curieux et observait l’habitat de son hôte. C’était assez intéressant d’observer les intérieurs selon lui. On arriavit mieux à cerner les gens et à en apprendre un peu plus sur eux. Selon les petits détails. Ils pouvaient sembler sans importance, pourtant ils en avaient beaucoup, surtout pour des yeux perçants comme les siens. Il répondait à ses questions tranquillement, ce n’était aucune information qu’il trouvait nécessaire de garder pour lui de toute façon. Elle voulait savoir quel goût elle avait, il n’allait pas se gêner pour le lui dire. Elle avait eu bon goût, le sang des sorciers était plus recherché par certains vampires car il donnait plus de forces mais Devan ne l’affectionnait pas particulièrement. Le hasard avait voulu qu’il tombe sur une sorcière dans ce moment délicat alors il avait fait avec, mais cela ne le dérangeait pas. Elle avait été plutôt agréable à boire de toute façon. Que les gens le croient ou pas, le goût du sang changeait selon les individus. Le sexe, le poids, la taille, l’âge, les qualités de vie. Tout ça changeait le sang et tous les vampires avait des préférences.

"Tu ne m'as pas forcé... C'est vite dit. J'avais le choix entre me battre avec toi ou te donner ce que tu voulais et être tranquille. Mais bon... J'avoue que ta patience et ta politesse ont plaidé en ta faveur. J'ai cédé facilement."

Ben tiens donc. Il fallait toujours que la faute se rabatte entièrement sur lui, c’était gonflé. Enfin bon, les deux avaient eu ce qu’ils voulaient après tout. Quand on y réfléchissait bien, c’était la faute de l’autre vampire qui lui était sauté dessus. Comme quoi, il y avait des malades partout. Cela ne voulait rien dire. De toute façon, ce n’était pas parce que l’on était vampire qu’on était apprécié des autres vampires.

« Trop aimable de ta part »

Cela le fit sourire quand elle évoqua les lois établies depuis les révélations. Elles n’étaient pas suivies par tous, malgré les conséquences si on les enfreignait et qu’on se faisait pincer.

"Et donc vous avez sorti les crocs tous les deux et je suppose que tu t'en es débarrassé puisque tu te tiens devant moi ?"

Devan hocha la tête en guise de réponse et but tranquillement sa bière, en appréciant l’arôme. Il avait bien remarqué depuis un moment qu’elle le regardait d’une façon assez appuyée. Pas que ça le gêne, absolument, mais si elle attendait quoique ce soit qui soit d’un certain ordre, elle pouvait le dire directement, il n’allait pas la manger. Du moins, pas plus qu’il ne l’avait jamais fait. Il la fixa, appréciant la rougeur sur ses joues. Elle ressemblait à une enfant prise en flagrant délit. C’était plutôt mignon il trouvait.

"Euh... Je…Je ne te détailles pas ! C'est juste la première fois que je vois un vampire d'aussi près."

Il la regarda d’un air qui voulait dire « prends moi pour un idiot t’as raison ». Si elle pensait qu’il allait la croire, elle se trompait.

"En fait... Je me disais que t'avais pas trop une tête de vampire. Enfin je sais bien que les vampires n'ont pas des têtes stéréotypées, mais... Je m'attendais à quelque chose de plus lisse, de plus... fantasmagorique. Et tu fais tout à fait réel. C'est flippant dans un sens, je me rends compte que n'importe qui peut en être un en fait."

Il la fixe sans laisser transparaitre quoique ce soit. Se demandait si elle était sincère ou si elle avait inventé cette excuse pour se couvrir de ses regards. Mais intérieurement, il trouvait cela amusant et il avait bien envie de jouer un peu avec elle, au moins, cela mettait de la distraction. Cela n’avait rien de méchant ou de mal intentionné.

« Hinhin… Bien sûr. Mais tu sais, tu peux me mater ça me gêne pas. C’est même plutôt flatteur. Et puis, si tu le fais alors je vois pas pourquoi je me gênerai pour t’observer aussi pas vrai ? Faut pas être aussi timide. Après tout j’ai planté mes crocs dans ta chair, on a partagé un moment intime pas vrai ? »

black pumpkin

_________________
Devan Rhodes McKenzie ∞
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sorcière de l'Air

Date d'inscription : 24/07/2016
Messages : 288
Rp postés : 76
Avatar : Jenna Coleman #957B95
Âge du perso : 23 ans
Groupe du perso : Sorcière (air)
Disponibilités : Full
Liens infos : FicheLiensRps
Avis de recherche :

Nathan Trumbles ➤ Son frère. Lien positif à exploiter. Plus de détails dans la fiche.
Multis : Livie King
MessageSujet: Re: Colors • Devan R. Mckenzie Ven 11 Aoû - 11:14

Colors
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.

Dur de voir ses excuses tomber à l'eau. Le vampire ne semblait pas du tout réceptif à l'argumentation de la sorcière et elle voyait bien, à son regard, qu'elle pataugeait dans la semoule. Il ne laissait rien transparaître sur son visage et c'était précisément pour ça que Blake sentait bien qu'il ne gobait rien de ses paroles. En même temps, elle avait déjà su se montrer beaucoup plus convaincante que ça. Mais il l'intimidait, ce qui était relativement rare chez elle. Et il ne répondait à rien... Strictement rien. Du coup elle continuait à se justifier, à essayer de détourner la conversation, et sentait bien qu'elle avait l'air encore plus stupide au fil de son blabla. Si bien qu'elle finit par se taire, en gardant obstinément les yeux posés sur sa canette. Elle se sentait complètement conne de l'avoir invité. Non pas qu'elle regrettait, mais elle n'avait pas réfléchit sur le coup, voulant juste discuter un peu plus avec lui. Et puis son regard s'était posé sur lui et s'y était perdu. Son cerveau avait complètement déraillé et elle s'était mise à le dévorer du regard. Et maintenant elle savait plus où se foutre. En plus de ça, il se moquait d'elle, c'était le pompon.

La main de Blake vint se poser instinctivement sur les marques qu'il lui avait fais une petite heure plus tôt et ses joues devinrent un peu plus rouges. Cependant, un sourire amusé s'installa sur ses lèvres. Elle osa relever les yeux vers lui, prenant un air taquin sur le visage. "Parce que tu te figures que c'était agréable ?" Question rhétorique. La morsure avait été douloureuse mais il y avait un petit quelque chose derrière qui lui avait fait ressentir une autre sensation. Une sensation sur laquelle elle n'arrivait pas à mettre de nom. En tout cas il était temps qu'elle reprenne un peu de son sarcasme légendaire. Elle n'avait pas pour habitude de laisser quelqu'un prendre le dessus sur elle et c'était exactement ce qu'était en train de faire le vampire. "Disons que j'ai connu des moments intimes plus excitants." le provoqua-t-elle gentiment. Machinalement, sa main s'était mise à jouer avec la capsule de son soda, la relevant, la rabaissant et la faisant tourner de gauche à droite et de droite à gauche. "Même si je suis sûre que tu n'aurais aucun mal à rendre ça plaisant." Clac. La capsule de la canette de soda venait de lui rester dans les doigts, arrachée de son socle. Il voulait jouer ? Il était tombé sur un bon adversaire. Et Blake était décidée à ne plus baisser les yeux. Si la sorcière était relativement douce et gracieuse, elle n'avait pourtant pas sa langue dans sa poche et savait très bien manier l'insolence polie.

black pumpkin

_________________

Blake O'Connell
If our world's collide. 。 * On the highway through the skies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vampire

Date d'inscription : 30/09/2016
Messages : 155
Rp postés : 55
Points-Bonus : 69
Avatar : Alexander Ludwig
Âge du perso : 281 (24 en apparence)
Groupe du perso : Vampires
Disponibilités : Indisponible
Liens infos : Fiche - Liens - Rp's


MessageSujet: Re: Colors • Devan R. Mckenzie Mar 22 Aoû - 0:49

Colors
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Il avait été amusant pendant un petit temps d’observer la sorcière essayer de s’excuser, pitoyablement ou de se donner un semblant de self-control et de dignité. Mais autant dire que c’était peine perdue. Il ne fallait pas trop le prendre pour un idiot alors qu’il avait quasiment trois cents ans d’existence. On ne l’avait pas aussi facilement que cela. Et puis, il fallait bien admettre, qu’avec ses rougissements et ses bégaiements, elle n’était pas bien convaincante. Mais il l’avait tout de même laissée s’expliquée, histoire de bien vouloir connaître ses arguments, même si au final, ils ne valaient pas grand-chose. Il était à peu près sûr qu’elle inventait la moitié de ce qu’elle lui racontait mais bon, c’était toujours distrayant et amusant à observer. Les mortels étaient toujours aussi amusants et fascinants ou non. Qu’ils soient issus du surnaturel ou non. Devan ne se lassait pas vraiment de les observer, il y avait toujours quelque chose à faire pour se distraire avec eux, autre que se nourrir. Les vampires ne passaient pas non plus leur temps à se gorger de sang. Ce serait bien triste sinon. Il avait attendu qu’elle finisse avant de lui déclarer que son petit manège ne fonctionnait pas avec lui et qu’il savait très bien qu’il lui faisait de l’effet. Tout en en rajoutant un peu bien entendu, cela ne faisait jamais de mal. Et puis, ce n’était pas très drôle si on n’en rajoutait pas un peu, elle avait l’air d’être réceptive en plus de tout cela, ce qui était encore mieux.

"Parce que tu te figures que c'était agréable ?"

Oh là non plus il ne fallait pas essayer de l’embrouiller. Certes, la morsure pouvait paraître douloureuse sur le début, mais il savait aussi qu’en règle général, cela provoquait des sensations assez agréables chez les humains, comme de l’excitation ou des choses comme ça. Bien sûr, cela dépendait des personnes et de leur relation avec les vampires. Quelque chose comme les calices ou ceux qui étaient drogués aux morsures et au sang de vampire étaient bien plus sensibles à ça. Pour toute réponse il leva les yeux au ciel.

"Disons que j'ai connu des moments intimes plus excitants."

Il haussa un sourcil. Alors maintenant elle décidait d’abaisser sa garde. Sage de sa part, elle s’économisait de l’argumentation pour rien. La capsule de sa canette cassa et c’était très bien ainsi, elle commençait à l’irriter avec ce petit jeu et il n’aurait pas tarder à lui enlever des mains, comme pour une enfant. Mais peut-être l’était-elle toujours un peu.

« Voyez-vous ça. Mademoiselle n’est plus en train de se justifier ? On progresse, cela devient intéressant. Tu peux jouer les effarouchés autant que tu veux, je sais que la morsure n’est pas si douloureuse qu’il n’y paraît, et fait ressortir certaines… sensations. »

Il lui sourit, amusé et un brin provocateur et terminant sa bière. Si elle voulait jouer il n’y avait aucun problème, il était tout à fait partant. Cela le divertirait par la même occasion, ce n’était pas plus mal. Il acceptait toujours toutes les formes de jeu et de divertissement pour palier à son immortalité.

"Même si je suis sûre que tu n'aurais aucun mal à rendre ça plaisant."

Il rit légèrement. Finalement elle ne semblait pas aussi niaise qu’elle pouvait le sembler quand on la regardait. Elle faisait plus enfant que femme mais ce n’était pas bien grave. C’était d’autant plus amusant à son avis. De toute façon il ne serait pas là dans le cas contraire.

« Mais certainement. Seulement j’aurai peur de t’effrayer. Tu ressembles à une petite chose fragile qui s’offenserait de pas grand-chose. Ce n’invite pas vraiment aux initiatives. »

black pumpkin

_________________
Devan Rhodes McKenzie ∞
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sorcière de l'Air

Date d'inscription : 24/07/2016
Messages : 288
Rp postés : 76
Avatar : Jenna Coleman #957B95
Âge du perso : 23 ans
Groupe du perso : Sorcière (air)
Disponibilités : Full
Liens infos : FicheLiensRps
Avis de recherche :

Nathan Trumbles ➤ Son frère. Lien positif à exploiter. Plus de détails dans la fiche.
Multis : Livie King
MessageSujet: Re: Colors • Devan R. Mckenzie Jeu 24 Aoû - 11:02

Colors
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.

Plutôt mauvaise joueuse, la sorcière appréciait ce genre de petits jeux lorsqu'elle gagnait. Mais il faut croire que pour cette fois, elle avait trouvé quelqu'un de plus fort qu'elle. Ce vampire avait une répartie encore plus sarcastique que la sienne et c'en était frustrant. Mais en même temps... Ca faisait du bien de rencontrer un homme avec un peu de répondant. Le dernier qui avait su lui tenir tête verbalement, c'était Rhydian, et elle ne l'avait pas revu depuis qu'elle l'avait lâchement abandonné. A ce moment, elle n'imaginait pas encore les retrouvailles qu'il allait y avoir quelques jours plus tard. "Voyez-vous ça. Mademoiselle n’est plus en train de se justifier ? On progresse, cela devient intéressant." Un sourire s'installa sur les lèvres de Blake. Elle posa ses coudes sur la table et joignit ses poignets pour poser son menton dans l'arc de cercle que formaient ses mains. "Ben je vois bien que j'arrive pas à prendre le dessus, alors bon..." Tant pis pour la gêne. Il fallait apprendre à passer outre.

"Tu peux jouer les effarouchés autant que tu veux, je sais que la morsure n’est pas si douloureuse qu’il n’y paraît, et fait ressortir certaines… sensations." La par contre, la sorcière tira une petite grimace. Elle se redressa en posant ses mains sur la table, vexée. "Je ne suis pas effarouchée !" protesta-t-elle. Mais il n'avait pas tort, même si la morsure avait été douloureuse, le vampire avait su la rendre... Excitante ? Ou quelque chose dans le genre. Elle posa sa main sur sa morsure en silence, sentant que sa peau commençait à former des petites couches d'épiderme dur pour se protéger. "Mais certainement. Seulement j’aurai peur de t’effrayer. Tu ressembles à une petite chose fragile qui s’offenserait de pas grand-chose. Ce n’invite pas vraiment aux initiatives." Alors là. Celle-là, on lui avait jamais faite. Ouvrant la bouche sous la surprise, Blake reste coi pendant quelques secondes. "... Une petite chose fragile... ?" Blake pouvait se montrer aussi bourrine que gracieuse, aussi délicate que violente, elle savait ça. Mais fragile... On ne lui avait jamais dit qu'elle faisait "fragile". Et elle n'avait pas l'impression de l'être non plus. Mais c'est vrai qu'à bien y réfléchir, une fille aussi petite qu'elle dans sa petite robe blanche d'été et qui essaie de se dépatouiller de la gêne timide dans laquelle elle s'était embourbée pendant la conversation, ça ne devait pas en mener large comme image. "Je ne suis pas une petite chose fragile. J'ai juste pas l'habitude de me faire prendre à mon propre jeu." avoua-t-elle à demi.

C'est vrai qu'à première vue elle n'était pas bien impressionnante la petite sorcière avec son mètre cinquante-sept et sa petite bouille enfantine. Mais dans tous les cas, le vampire ne l'effrayait pas. "Tu ne me fais pas peur..." lui dit-elle en observant une fois de plus son visage. Il avait un sourire adorable et un rire craquant. Elle n'avait strictement aucune idée de l'âge qu'il pouvait avoir mais elle se doutait qu'il avait dû faire fondre un bon nombre de coeurs dans sa vie. Le sien était obscurci par sa propre erreur avec Rhydian mais elle se serait volontiers laissée charmer si la culpabilité ne remplissait pas déjà son organe vital. Seulement voilà, elle était incapable d'aimer qui que ce soit d'autre que le loup-garou malgré les années qui passaient. Lorsqu'elle se retrouvait dans les bras d'un homme, c'était par jeu ou pour faire passer la frustration. Tant mieux, d'un côté. Les humains ou les sorciers qui tombaient amoureux d'un vampire ne pensaient sûrement pas au temps qui passe. Le bonheur fait faire des choses stupides. C'est pour cela que Blake agissait au nom du plaisir, et rien qu'en ce nom là. Et ce soir, c'était un plaisir d'avoir cet homme au sourire ravageur qui répondait volontiers à ses tentatives d'esquive et qui savait faire preuve de sarcasme. Alors elle reprit le petit jeu qu'il avait lancé, n'ayant plus spécialement envie de se faire encore insulter de fille "effarouchée". "Tiens donc, des initiatives ? Et quel genre d'initiatives ?" demanda-t-elle avec un demi-sourire, le regard joueur. Puisqu'il l'avait prise la main dans le sac, elle ne s'empêchait plus de le regarder et laissaient volontiers ses yeux se noyer dans le bleu attractif de ceux du vampire. Et de le provoquer. Pourquoi pas, après tout ? Il l'avait dis lui même, pas la peine d'être timide, ils avaient partagé un moment "intime" lorsqu'il l'avait mordu. Peut-être y en aurait-il d'autres.

black pumpkin

_________________

Blake O'Connell
If our world's collide. 。 * On the highway through the skies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vampire

Date d'inscription : 30/09/2016
Messages : 155
Rp postés : 55
Points-Bonus : 69
Avatar : Alexander Ludwig
Âge du perso : 281 (24 en apparence)
Groupe du perso : Vampires
Disponibilités : Indisponible
Liens infos : Fiche - Liens - Rp's


MessageSujet: Re: Colors • Devan R. Mckenzie Dim 10 Sep - 20:35

Colors
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Il n’y avait pas à dire, Devan s’amusait relativement de cette situation qui s’était presque naturellement instaurée. Oui presque, il avait tout de même un peu forcé pour la mordre, sans quoi il ne se serait probablement jamais retrouvé là. Enfin bref. La petite sorcière était amusante et elle avait de quoi la divertir. Elle avait du répondant, et cela plaisait au vampire. C’était bien plus intéressant d’avoir quelqu’un avec du caractère qu’une chose passive et timide. Après, tous les goûts étaient dans la nature, il n’y avait pas de doute. Mais de toute évidence, il avait tiré un bon numéro, et il ne comptait pas s’arrêter là avec elle, convaincu que la partie pouvait sûrement s’avérer encore plus amusante dans les prochains instants. Il savait qu’elle ne le décevrait pas alors qu’elle était en si bon chemin. Même si elle l’ignorait peut-être. Pour le moment, il se contentait de la titiller et de s’amuser un peu avec elle pour voir jusqu’où elle pouvait aller.

"Ben je vois bien que j'arrive pas à prendre le dessus, alors bon..."

Bon, au moins elle admettait les choses, ou du moins, commençait à les admettre, c’était plutôt positif. Et à en voir sa mine, c’était aussi amusant. Il lui adressa un sourire alors qu’il affirmait avec conviction que la morsure n’était pas un fait si douloureux que ça, lui-même en ayant tenté l’expérience lorsqu’il était encore humain. Il savait exactement les effets que cela procurait alors lui mentir là-dessus n’était pas quelque chose de censé.

"Je ne suis pas effarouchée !"

Il sourit un peu plus, charmé par ses réactions. La partie était intéressante et heureusement, elle ne faisait que commencer. Elle ne semblait pas être dans l’inconfort quant à être en présence d’un vampire chez elle, ou du moins ne l’était plus, et c’était quelque chose de plaisant, après tout, elle l’avait invité ici d’elle-même, donc c’était une chose assez normale en fin de compte.

« Peut-être pas non. Mais, tu n’as pas l’air d’être particulièrement intrépide non plus petite sorcière. »

Même si elle l’avait envoyé contre un mur, il mettait cela sur le compte de l’adrénaline et l’instinct de survie. Pas sur de véritables motivations visant à agir en conscience et connaissance de cause. Et puis, il appréciait la titiller, il n’allait pas se gêner pour le faire et comptait profiter de toutes les occasions disponibles pour le faire. Cela en était certain.

"... Une petite chose fragile... ? Je ne suis pas une petite chose fragile. J'ai juste pas l'habitude de me faire prendre à mon propre jeu. Tu ne me fais pas peur... "

Fort heureusement. Cela n’aurait pas été très drôle si elle avait eu peur de lui. Elle ne se serait peut-être pas montrée aussi énergique dans l’intensité de ses piques. C’était bien mieux comme ça, et puis il n’avait à aucun moment chercher à lui faire peur, si c’était ce qu’il avait voulu depuis le début, il ne s’y serait pas pris de la sorte. Mais bon, faire peur aux autres, il ne voyait pas vraiment quel intérêt il y avait. Il voulait juste qu’elle entre dans le jeu, et c’était ce qu’elle faisait, minute après minute, que cela soit intentionnel ou non.

« Je suis bien heureux de ne pas te faire peur. De toute façon tu as déjà fait l’expérience de mes crocs, tu n’as plus rien à craindre non ? Tu ne m’as pas énoncé les règles de ton jeu mais, je trouve le mien bien plus amusant. De plus, tu es merveilleusement bien rentrée dans la partie, ce qui ne peut que me ravir davantage. Désolé si je t’ai vexé en te surnomant de chose fragile mais je ne fais qu’exposer ce que tu me montres de ta personnalité, si je me trompe, il ne tient qu’à toi de rectifier le tir. »

Un nouveau sourire vînt orner ses lèvres. Il perçut dans son attitude quelque chose de changer, et une nouvelle lueur dans son regard. Il ne savait pas encore exactement ce que cela signifiait, mais quelque chose lui insufflait que cela allait lui plaire et qu’il allait vite le découvrir. La soirée avait très mal débuté pour le vampire, mais la tournure des évènements indiquait que cela allait peut-être bientôt changer, et peut-être qu’il ne regretterait plus d’être sorti.

"Tiens donc, des initiatives ? Et quel genre d'initiatives ?"

Il lui sourit et s’enfonça un peu plus dans son siège, dans une posture détendue et décontractée. Il la fixa un moment, réfléchissant un peu ou laissant planer une sorte d’atmosphère. Effectivement, elle s’annonçait bien plus détendue et vraie que les minutes d’avant, ce qui était très positif pour lui et pour ce qui serait la suite, bien qu’il ignorât encore de quoi il en retournait.

« Oh toute sorte d’initiatives. Je ne suis fermé à rien alors cela laisse un champ de possibilités très vaste. A mon âge, il n’y a plus grand-chose qui puisse me surprendre, mais je suis certain que tu ne manques pas de ressources et que tu es peut-être capable de me surprendre. Dans tous les cas, je pense y être très réceptif, surtout si cela a pour but de me distraire. L’éternité est bien longue, alors un peu de piment est toujours le bienvenu. Dans le cas où cela est bénéfique ou agréable, bien entendu. »

Il marqua une pause, réfléchissant un peu. Se demandant si elle l'avait suivi ou non. Devan n'était pas trop le genre d'homme à foncer et balancer des sous-entendus à tout bout de chant. Mais annoncer les choses brutalement ce n'était pas non plus une idée très intelligente.

« Peut-être, que tu pourrais me montrer que tu n'es pas aussi innocente que tu parais. Ou... me montrer ta chambre. Ou même les deux en même temps ? »


black pumpkin

_________________
Devan Rhodes McKenzie ∞
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Colors • Devan R. Mckenzie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» La gè averti pa touye kokobe men li fè pye kout pran devan
» Gwo manifestasyon Lavalas jodya devan palè
» Haiti Election 2010: Media Etranjé Yo Di ke Manigat ak Martelly devan!
» Alex Larsen, nouvo minis Lasante fè bèl figi devan OAS.
» MARC HENRY RESIDIVE SOU POTAY PA GEN MATCH NIL MATELLY PÈDI DEVAN MADAN MANIGAT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: . :: Downtown of Salem-
Sauter vers: