Partagez|

Jasper Rhodes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
— ADMINISTRATEUR —
Chasseur de l'Elit Daemonia

Date d'inscription : 08/03/2016
Messages : 5483
Rp postés : 113
Points-Bonus : 35
Avatar : Charlie Hunnam
Âge du perso : 32 ans pour 306 ans
Groupe du perso : Chasseur
Liens infos : My so called lifeLiensSujets
Multis : Nathaniel Danforth & Chad Parish
MessageSujet: Jasper Rhodes Mer 30 Mar - 16:24


Jasper Rhodes

Feat. Charlie Hunnam


RACE: Chasseur
PRÉNOM: Jasper
NOM: Rhodes
ÂGE: 32 ans pour 306 ans
NATIONALITÉ: Américain
STATUT: Célibataire actif
À SALEM DEPUIS: Depuis un bout de temps
MÉTIER/OCCUPATION: Power ranger de l'Elit Daemonia.

♰♰♰♰♰♰


INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES : Jasper est un chasseur rapide et agile. Sa prédilection : les armes blanches. Les dagues, les couteaux de combat japonais, il sait très bien s'en servir et manque rarement sa cible. Par ailleurs, il fait une collection de lames artisanales, qu'il conserve précieusement dans un large coffre. La plupart ne lui servent pas, mais elles sont à lui, on ne touche pas. Il respecte toujours ses contrats et contrairement à plusieurs chasseurs, il lui arrive parfois de baisser ses prix, s'il se laisse submerger par le désespoir des demandeurs. C'est ce qu'on apprécie chez lui, son côté plus... humain. Il est réputé pour être un fin stratège et pour sa rapidité d'exécution. Toutefois, on aime un peu moins son arrogance...

À savoir qu'il lui arrive des phases d'intense dépression depuis qu'il a passé l'épreuve Daemonia. La toxine aurait occasionné une instabilité neurologique, provoquant sporadiquement des dépressions au point qu'il en devient méconnaissable. Seul Jake peut flairer lorsqu'il est sur le point d'en faire une. À ces moments, mieux vaut le surveiller...





Cet air bougon et cet aspect insensible qu'il projette à première vue, semblent signifier qu'il est un homme sans compassion, qui se moque éperdument du monde qui gravite autour de lui et qu'il a du roc à la place du cœur. Pourtant, c'est une erreur de le croire. Il ne faut jamais se fier à la première impression, il faut plutôt tenter de creuser sous la surface et ce qu'on y trouve est parfois bien étonnant. Jasper est un homme un brin complexe et s'il démontre de l'assurance dans ses faits et gestes, il est loin d'être aussi confiant lorsqu'il est question de sentimentalité. Justement, il est un peu trop sentimental et il sait pertinemment que ce point est une faiblesse chez lui. Une faiblesse qu'il tente de dissimuler sous un masque de moqueries et d'arrogance, ou tout simplement sous l'impassibilité. En vérité, il éprouve une grande mélancolie en permanence et il a l'impression de n'avoir rien fait depuis trois siècles, sinon que de buter des bestioles. Il aurait aimé vivre pleinement sa vie, de découvrir ce que c'est que de s'affectionner vraiment sans avoir à rester en retrait. Lorsque l'on est chasseur, s'attacher sentimentalement est une perte de temps. Mieux vaut supprimer ces sentiments de bien-être avant qu'ils ne deviennent envahissants... ou de les ignorer, des les enterrer bien loin en soi et ne plus jamais y penser. Il aime, il déteste, c'est un passionné de haine et d'amour. Impulsif, spontané, directe, parfois un peu trop incisif, rancunier... et un paquet de qualités qu'il préfère garder pour lui. Jake, son frère aîné, est vraiment la seule raison pour laquelle il s'accroche à la vie et à la chasse. S'il avait été fils unique, il serait mort depuis longtemps, il y a des siècles, et peut-être aurait-il fait autre chose de sa vie. Mais il faut croire que l'amour et l'admiration qu'il porte à son frère sont plus significatifs que son propre bonheur.

♰♰♰♰♰♰


SES AMBITIONS, SES BUTS : Ses buts, ses ambitions ? Est-ce que ça existe vraiment ? Il se focalise sur la chasse et rien d'autre, mais ce n'est pas parce que c'est une ambition ou une passion, c'est seulement un devoir ou encore... une façon de ne pas sombrer. Même s'il excelle dans son métier, il ne faut pas croire qu'il y met ses tripes et sa passion. C'est une habitude, un mode de vie. Et c'est ce qu'il sait le mieux faire... autre que de se foutre dans les emmerdes. Ça aussi, il a un talent fou.




Son avis sur la révélation de l'an 2000 : Ça change que dalle. Les p'tites merdailles sont toujours là, seulement les gens en ont conscience maintenant.
Son avis sur les lois gouvernementales : C'est vraiment mignon, mais ça sert à rien. Ah ouais... ça sert à faire croire qu'elles seront respectées.
Son avis sur les sorciers : J'avais aucun problème à les tolérer avant, mais maintenant... je les trouve hypocrites. Ce sont de traîtres en qui on ne peut pas avoir confiance ! Tu leur demandes un petit service et tu te retrouves avec un cadavre dans les bras à la place ! Qu'ils aillent tous se faire voir !
Son avis sur les vampires : Ils m'emmerdent un peu, mais il faut reconnaître que leur sang, c'est d'la vraie tuerie. Si on ne compte pas leurs morsures... ils servent au moins à quelque chose.
Son avis sur les loups-garous : Je ne les trouve pas très menaçants, sauf à la pleine lune. J'préfère tuer un vampire qu'un garou. Mais quand on a pas l'choix...
Son avis sur les chasseurs : C'est les meilleurs, voyons !
Son avis sur les humains : S'ils ont besoin d'aide, j'suis jamais loin...




- T'inquiètes pas p'tit frère, tout va bien...

Ces mots n'avaient jamais eu besoin d'être articulés. Dès qu'il avait croisé le regard de Jake, ses sanglots s'étaient apaisés, comme par enchantement. C'était ce que lui inspirait son frère... la sécurité, le réconfort, il était ce bouclier indestructible qui se dressait devant lui au moindre danger qui guettait. Fort, vaillant, si brave. Déjà à l'époque, il le percevait comme un preux chevalier, sans crainte, à la volonté de fer. Tout ce qu'il semblait ne pas être, lui. Lui, qui tremblotait sous les draperies, le visage tuméfié, la peur à l'âme, les yeux inondés de larmes salines. Malgré le bruit chaotique que provoquaient les fracas de faïence contre le sol de l'autre côté de la porte close, ainsi que les incessantes supplications de sa mère, implorant son époux de cesser de l'empaler comme un sauvage... ce bruit devint lointain seulement à plonger son regard frêle dans celui de Jake, si confiant. Ces souvenirs marqueraient à jamais son âme, ce temps où il n'était encore qu'un gamin à peine plus haut que trois pommes et que leur ivrogne de paternel revenait à chaque soir, le sang bouillant d'agressivité, la cervelle aussi vide qu'une coquille. Une routine bien désolante pour deux gamins. Mais cette routine prit fin ce jour là. Il se souvenait s'être glissé sous le lit, comme lui avait ordonné Jake, et que ses petits yeux teintés de frayeur s'étaient mit à observer la scène plus loin. La voix grave et sinistre de l'ivrogne avait tonnée des injures et aussitôt, Jasper s'était agrippé à son ourson en peluche, la lèvre tremblante.

- Jake, non... revient..., avait-il bredouillé en un murmure, le cœur affolé seulement à l'idée que son admirable chevalier se retrouve écrasé sous les coups, les os broyés en petites miettes.

Mais quelque chose avait capté son attention. Cette lame mordante nichée au creux du poing serré de son aîné. Cette lame s'était enfoncée, sans hésitation, dans la chair flaque de son abdomen. L'ivrogne s'était rapidement affalé et s'était vite retrouvé à mijoter dans son propre fluide écarlate. Il s'était extirpé de sa cachette et les sanglots avaient reprit de plus bel lorsqu'il avait considérer le visage livide de sa mère. Elle ne bougeait plus, ne clignait plus ses paupières. Elle ne fixait que le vide, aussi cadavérique que son maudit mari. L'imbécile lui avait fracassé la tête contre la table si violemment qu'elle en avait perdu la vie...

- … jamais faut parler de ce qui s'est passé… okay ?...
- Je dirai rien... promit Jake.

Un secret qu'il avait conservé depuis plus de deux siècles. Un secret qu'il conservait encore aujourd'hui, même si cette époque était depuis longtemps révolue...


**********

Orphelin à cinq ans, condamné à fuir la résidence familiale avec son frère au risque d'avoir des problèmes avec les autorités. Ce massacre n'était en rien de leur faute et il persistait à le croire encore aujourd'hui. Jake avait fait le bon choix, le seul choix à prendre : tuer leur père avant qu'il ne parvienne à les tuer. Cet homme aurait bien été apte à le faire. Il ignorait si l'on avait finalement découvert les cadavres que Jake s'était efforcé d'ensevelir sous terre, au jardin. Probablement. Néanmoins, ils n'étaient pas restés bien longtemps pour le découvrir. Les années avaient progressé et ils avaient dû se débrouiller pour survivre ensemble, misérable mode de vie à errer dans les rues, à dérober des villageois, à travailler dans quelques fermettes pour une maigre récompense. Ils étaient devenus plus stratégiques ensuite. Pour parvenir à survivre, il fallait user de fourberies et de ruses. Ils s'étaient bien débrouillé, lui faisait diversion, Jake dérobait des biens ou de l'argent discrètement. Ce petit manège perdura tout de même un moment avant qu'il ne se termine abruptement. Ils étaient peut-être futés, mais ils étaient encore des gamins qui commettaient des erreurs. Un membre de l'Elit Daemonia mit un terme à cette pitoyable routine, lorsque son imposante main vint agripper Jake, ce petit voleur orphelin n'ayant aucun avenir sinon celui que de fuir et de vivre misérablement. Celui-ci l'invita à changer sa destinée et il finit par l'accepter, entrainant Jasper avec lui.


**********

Une destinée... que Jasper n'aurait jamais choisi s'il avait été fils unique. S'il avait eu la force et le courage d'affronter l'existence seul. Mais Jake avait toujours été son centre gravitationnel. Celui à qui il s'était agrippé pour ne pas dériver. Même jeune, sa raison d'être ne semblait mener qu'à ce grand frère qu'il admirait et qu'il aimait plus que lui-même. Encore une fois, il avait suivi les traces de Jake, sachant pertinemment que sans lui, il était perdu. Mais ce fut bien l'unique raison pour laquelle il avait suivi les entraînements de l'Elit avec rigueur. Qu'il avait poussé ses limites de tolérance au-delà de l'impossible pour parvenir à provoquer de la fierté chez son aîné. Pour lui prouver qu'il serait toujours là pour lui, comme lui l'avait toujours été. Il n'avait jamais été question de passion pour la chasse, mais plutôt un refus catégorique de se séparer de Jake. Tout en revenait toujours... à Jake.


**********

L'entraînement pour devenir chasseur n'avait jamais été une partie de plaisir et la dernière épreuve pour le devenir était bien le pire moment d'un tout. L'instant où cette toxine s'était frayée un chemin dans ses artères était le pire souvenir de son existence. Jamais il n'avait souffert autant de sa vie et y survivre était l'un des mystères qu'il ne parvenait pas à résoudre. Non seulement cette épreuve avait marqué son esprit, mais elle lui avait légué en héritage des séquelles neurologiques, le poussant à sombrer sporadiquement dans la dépression. Ces putains de phases où il avait l'impression de ne plus être lui-même et de ne voir que la mort comme rédemption. Il n'avait absolument aucun contrôle, ces phases venaient d'elles-même, sans qu'il ne les cherche ou qu'elles en soient justifiées. Elles venaient sans prévenir, comme une mauvaise grippe. Presque trois siècles s'étaient écoulés pour lui, un temps interminable où il avait chassé les surnaturels, parfois auprès de Jake, parfois seul au monde. Beaucoup de contrats et une multitude de moments où il avait remit en question toute sa vie. Aujourd'hui ? Aujourd'hui plus que jamais, il s'interrogeait sur sa vraie raison d'être. Si ce n'était pas de Jake, qu'est-ce qu'il serait vraiment ? La mélancolie le gagnait et il avait la forte impression qu'il avait épuisé tout son temps à sauver des inconnus et à se négliger lui-même. Mais être chasseur, ce n'était pas un plaisir, on ne choisissait pas de l'être, le destin le choisissait, non ? Son arrivée à Salem dernièrement lui avait redonné un peu d'entrain. Il y avait recroisé Lydia, une collègue chasseuse qu'il avait rencontré sur la route, quelques années plus tôt, alors qu'il faisait des contrats en solo. Ils avaient fait un bout de chemin ensemble sur les routes du Texas et avaient connus des passages particulièrement intimes, où ils s'étaient confiés tous les deux. La revoir à nouveau lui avait procuré une certaine motivation. Un souffle d'espoir. Cette femme avait été une constante source d'inspiration pour lui, la lumière lorsqu'il n'y voyait rien. Il ignorait comment définir ce qu'il avait éprouvé pour elle. Une amitié fusionnelle, peut-être. Chose certaine, elle avait eu ce talent de parvenir à lui redonner de l'estime et l'envie de sourire. Et ça, ce n'était pas rien. Mais tout ceci n'était que le passé maintenant, puisqu'elle n'était plus de ce monde... parce qu'il avait fait l'erreur d'accorder sa confiance trop rapidement à une sorcière. Il avait été si stupide de croire qu'elle l'aiderait. Contrairement à ses habitudes, il avait laissé la porte ouverte, la laissant l'aborder sans la repousser. Pour une fois depuis longtemps, il avait laissé tombé ses gardes, charmé par son regard, par ses sourires énigmatiques et aguicheurs. Par son intelligence et ses belles paroles... Stupidité. Mary Williams n'avait rien d'honorable. Il lui avait demandé de l'aider, de sauver Lydia. Mais tout ce qu'elle avait fait était de lui arracher la vie. Même si elle prétendait qu'elle n'y était pour rien, il refusait de la croire. Comment parvenir à lui faire confiance maintenant ? Le chagrin et la colère qu'il éprouvait l'aveuglaient peut-être au point d'y voir à ses paroles un flagrant mensonge... ou peut-être qu'il avait raison de croire qu'elle mentait. Qui sait... Au moins, les contrats germaient à profusion à Salem, ce qui lui permettrait d'oublier un peu son mal être. Du moins, il espérait que ce soit le cas...
  

Il y a quelqu'un derrière l'écran, oui oui !

QUI ES-TU ?
Ti-père  Cool

DISPONIBILITÉS
Variable, tout dépend du boulot.

PV OU SCÉNARIO ?
Mon perso.

AVIS DE RECHERCHE
On verra bien.

OÙ AS-TU TROUVÉ W.W. ?
Dans ma tête, dans celle d'un autre, pis un peu aussi dans celle d'un autre. C'est limpide ça, nan ?

AS-TU QUELQUE CHOSE À DÉCLARER ?
Rp time  :wooo:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jasper Rhodes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» the mysterious explorations of Jasper Morello
» Jasper & Alice Forever
» Wade Barrett & Cody Rhodes Vs Randy Orton & The Rock
» Bella Jasper... Fille de Antonio Jasper
» Cody Rhodes Vs Mark Henry Vs Stone Cold Steve Austin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: . :: Le rite de passage :: Présentations validées-
Sauter vers: