Partagez|

Benjamin E. Oaken (Psychotic Boy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Vampire

Date d'inscription : 14/07/2016
Messages : 130
Rp postés : 15
Avatar : Ian Somerhalder
Âge du perso : 32 ans / 236 ans
Groupe du perso : Vampire
Liens infos : Fiche de liens
Fiche perso

Multis : aucun
MessageSujet: Benjamin E. Oaken (Psychotic Boy) Jeu 14 Juil - 23:23


Benjamin E. Oaken

Feat. Ian Somerhalder


RACE: Vampire
PRÉNOM: Benjamin
NOM: Edward Oaken
ÂGE: 32 ans / 236 ans
NATIONALITÉ: Américain
STATUT: Amoureux de plaisir charnel (célibataire)
À SALEM DEPUIS: 1 an
MÉTIER/OCCUPATION: Co-propriétaire du Red Lounge

♰♰♰♰♰♰


INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES : Infant de Sebastian, et dévoué à son Sir. Ils gèrent ensembles le Red Lounge. Il vit son immortalité comme une véritable rédemption. Il est fière de ce qu'il est, et l'assume pleinement. Sa vie d'humain a été un franc échec, jonglant entre ses cauchemars, et ses addictions. Il est d'origine Hongroise, mais ayant tiré un trait sur son passé il se considère comme Américain pur souche. Sa vie a débuté à sa mort. Il a perdu son frère jumeau à l'âge de ses 7 ans de vie humaine. Sa mère est morte en couche en leur donnant naissance. Sa belle mère elle, a abusé de lui alors qu'il n'avait que 14 ans. Des années plus tard, il prit sa vengeance en la violant puis en la tuant lentement, faisant preuve d'un sadisme rare. Elle succomba dans d'atroces souffrances. A la mort de son père il hérita de sa fortune maudite et du fastidieux manoir. Il le brûla avant de partir pour l'Amérique. C'est alors qu'il se mit à vivre de luxe et luxure pour essuyer les peines de son passé, et qu'il se retrouva à cette soirée si spéciale de perversions innommables entourés de ceux qui allaient devenir ses confrères. De vampires.   




Débauché - Sadique - Méticuleux - Orgueilleux - Élitiste - Rancunier - Joueur - Prédateur - Pervers - Capricieux - Esthète - Colérique - Tortueux
Il aime le sang, il aime la chaire. L'hémoglobine et les plaisirs charnels. Il se shoot à l'endorphines, se came à la luxure, se nourrit et s'abreuve de la peur dont il rit derrière ses sourires sépulcrales. De son vivant il était déjà d'un esprit sombre, obscurci par les dérives sur lesquelles sa vie c'est maintes fois échouer. Ses cauchemars l'ont longuement hanté avant d'enfin se retrouver libérer par son Sire venu des ténèbres pour le sauver. Se complaisant dans sa forme, ce diable fou aux traits angéliques et aux sourires farceurs, se trouve être un fin manipulateur doublé d'un incessible charmeur. Serviable et loyale à son créateur, il gère d'un poigne de fer les affaires du club, tout en se gardant d'un fin gants de velours pour profiter de ses excès qui pullulent une fois l'enceinte pénétrée.

♰♰♰♰♰♰


SES AMBITIONS, SES BUTS : Mise à part tenter encore et encore de se reproduire, s'abreuver de jeune vie et de liqueur salée... Régner dans son antre de luxure au côté de son créateur ?




Son avis sur la révélation de l'an 2000 : Le moment d'une libération, d'un jour nouveau où l'ombre ne sera plus sa seule amie
Son avis sur les lois gouvernementales : "Aussi bien lui enfoncer une branche de sorbier direct dans l'cul." Si bien dit que je ne serais faire mieux, dans le doute : il a toujours vécu au dessus des règles, se souciant peu de se qu'il entoure, se contentant d'assouvir ses désirs antagonistes.
Son avis sur les sorciers : Un moustique... oh *clape* plus moustique.
Son avis sur les vampires : Benjamin respect ses congénères mais son caractère orgueilleux le fait se porter au-dessus bien qu'involontairement. En imposer de sa prestance n'est pas manquer de respect après tout
Son avis sur les loups-garous : Hormis le fait qu'ils sentent le chien mouillé et pissent en levant la patte ? Pas grand chose.
Son avis sur les chasseurs : Neutre, bien que certains semblent ne pas pouvoir s'empêcher de sortir les hostilités. Offusquer Benjamin n'est jamais une bonne idée.
Son avis sur les humains : Tendre sous la dent, naïve au goût, tendrement salé sous le palais.




Trente-six années de vies humaines
Dans le bleu de la nuit, les hiboux hululent et couvrent les cris décharnés de l'homme désespéré.

Les fragrances de son odeur aux senteurs infâmes l'enveloppent, l'étouffent, l’écœurent. Le nez écrasé tout contre sa chaire. Le moelleux de sa poitrine fait suffoquer les cris saccadés qui ne veulent libérer sa gorge enlisée, nouée de terreur par l'acte qui le fait peu à peu sombrer dans les tréfonds houleux de l'obscurité. Berceau, où ses peurs l'accablent dès son arrivée. Ses pensées sont comme prostrées. Ce songe ne cessera-t-il jamais ? Ses paupières ont beau se plisser pour ravaler les images qu'il refuse de regarder, se plier, se froncer. Il la voit, ses joues rosâtres et continuellement fardées, son teint blafard et ses rires sépulcrales qui s'immiscent dans son être jusque dans les profondeurs de son âme. Les hauts le cœur soulèvent son torse, secouent son corps squelettique à la fragilité comparable à celui d'une souris. Ses jambes démesurées et longilignes se mettent à fouetter l'air dans l'espoir de la voir mourir dans cette même ombre qui lui a donné vie. Essoufflé, il la sent gagner. Comme à chaque fois. Quand peu à peu la mort que reflète cette image, disparaît et laisse place à la silhouette flottante qui annonce sa rédemption. L'ange apparaît, orné de ses ailes satinés, aux fins tissus tombant en cascade jusqu'à ses pieds, virevoltant et chatouillant le carrelage glacé. Elle est là. Ses yeux azurés, reflet de toute une constellation, rappellent ceux de l'enfant apeuré. Le visage baigné de larmes, la fixe avec son air émerveillé, embué, tristement brûlé par l'assaut des vagues tumultueuses de cet océan bleuté aux perles salées qui viennent de le ravager. Son souffle vient l'effleurer, sécher les flots sur sa peau, de son odeur fleurant le Lilas et la Groseille, teintée de ses délicieuses effluves libératrices. Son voile défait lentement sous la douce brise d'un vent imaginaire, perçant au travers les quatre murs clos de cette pièce sans fenêtre. Un visage à la pâleur mortuaire, mais à la finesse divine enfin découvert, encadré de sa longue chevelure d'ébène. Nouvel attrait de ressemblance avec l'enfant semi adulte qui calme lentement ses sanglots à sa vue. Comme à chaque fois que son regard croise celui de son ange, le feu devient glace, tempête, devient calme. La douce sérénité que dégage l’entité à l'aura bienfaisante l'imbibe de mille caresses. Le songe, la bénédiction de son unique divinité. Ses bras amaigris l'encerclent, les chaînes qui lient ses pieds à l'énorme rocher qu'il traîne comme boulet, raisonnent dans le silence sempiternel, de petits bruits métalliques et de délicieux soupir. Le pire reste à venir. Dans cette communion des cœurs l'Aphrodite se désagrège jusqu'à ne laisser qu'un trou béant dans le sillon de bras frénétiques qui tentent de retenir la forme féminine maintenant devenue nuage vaporeux, spectrale, jusqu'à ne devenir qu'un infime halo lumineux. Il cri, hurle. Le flots de ses larmes coulent à torrent sur le visage du jeune homme, qui souhaite hurler son nom mais… Elle n'en a pas. Elle n'en aura jamais. Comme chaque nuit elle disparaît, le laissant à nouveau seul à son rocher. Boulet. Fardeau. Chaînes glacées. Noyé dans l'obscurité, les soubresauts suivi de longs sanglots reprennent dans cette nuit sans fond, l'éternel noirceur de son âme.

Dans le bleu de la nuit, la peur elle même s'est tût pour en apprendre d'une telle terreur. Le torse saccadé perlant sous la nébuleuse, la sueur diffuse son venin chaleureux, refroidi d'une braise fine dans un gonflement, puis un bruissement de rideau infime. Les cheveux se collent à la nuque masculine, les doigts tremblent et viennent se coller à leur tour à celle-ci. Aucune présence féminine, les yeux bleus n'appartiennent qu'à la nuit. La solitude recouvre le berceau de son coeur, et très vite, se replonge dans les méandres nuancés, de terribles songes torturés.

Quatorzième année de vie humaine

Les Oaken, comtes et comtesses qui se succédaient le long de cette lignée vieille de plusieurs décennies. Tous porteurs d'une malédiction qui semblait peser sur la famille, sur leur nom, sur leur fortune. Un mal invisible qui putréfiait leur vie ainsi que leurs espoirs de lui échapper. Condamné à vivre dans le malheur et la malchance, la maladie et la perte. La fortune elle, restait intact.

L'homme qui se tenait devant lui était le plus parfait des étrangers. Pourtant il s'y reconnaissait., à quelques détails près. Benjamin avait récupéré les cheveux de sa mère, d'un noir d'ébène profond, mais avait récupéré le reste de son père. Le visage figé dans une moue sarcastique, un regard d'un bleu perçant, translucide, variant selon le tumulte qui les habite, vitreux et dénué de toute émotion. S'ensuivit dans l'héritage typiquement Oaken, d'un corps élancé et fin à la musculature ferme et non-dissimulée sous l'un des costumes cintré qui moulait son terrible reflet à la perfection. Benjamin observait l'homme qu'il était destiné à devenir, il le détaillait avec peine de ce même visage inexpressif, de ces mêmes yeux stériles. La mort de son frère avait laissé un énième froid dans le château bien trop grand pour ces deux hommes qui se comportaient comme des inconnus. L'unique vie qui habitait ses lieux était celle des servantes qui courraient de parts et d'autres des couloirs vertigineux, loin des regards méprisant du père Oaken que tous évitaient soigneusement.

La servante Mme Robinson s'occupait toujours de Benjamin même si il n'avait plus besoin d'elle pour le surveiller, elle veillait sur lui. Comme la défunte mère qu'il n'a jamais connu. Le jeune homme grandissait dans un climat qui lui forgea une bien vile carapace ce qui blessa le cœur de la femme de plus en plus vieille, de plus en plus sage. Elle ne pouvait toujours être là, à gratter la cire noir qui couvrait son coeur, comme l'on gratte un pare brise givrée. Non, malheureusement ses problèmes de santé et son âge rattrapait son désir de bonté.

Un soir elle n'était pas là, il devait  supporter le dîner seul coincé entre la nouvelle femme de son père, et ce dernier incapable de lui décocher le moindre regard, la moindre parole. Un froid nordique planait au centre du buffet pourtant chaleureux et très coloré. C'était toujours comme ça après tout, une apparence aguichante, mais un revers repoussant. Seul la voix nasillarde de la nouvelle Madame Oaken perçait le déclin abominable de cette soirée interminable. C'était une femme très élégante, toujours manucurée, parfumée, et fardée jusqu'à la naissance d'une poitrine généreuse qu'elle exhibait fièrement dans ses robes corsées, moulantes à en frôler l'obscène. Elle lançait de longs regards appuyés au jeune homme aux traits fins, presque féminins, mais à la carrure juvéniles et vigoureuses témoignant d'une vie grandissante sous cette peau douceâtre encore imberbe et vierge de toute virilité. Elle lorgnait sur lui, comme un affamé devant un sachet de bonbon. La jeunesse et le manque d'expérience laissait Benjamin dans l'incompréhension des plus totales face aux signes pourtant évidents qu'elle lui lançait à longueur de temps. Après tout, elle devait avoir une bonne quarantaine d'année au compteur. Dire qu'en la voyant Benjamin avait nourri l'espoir d'enfin avoir une maman… Il s'était levé de table sans un bruit, il contrôlait toujours le grincement des pieds de la chaise ne voulant surtout pas provoquer la colère de son père, puis il disparaissait, comme à son habitude, se réfugier dans sa chambre pour éventrer son ouvrage favoris du moment. Dieu ce qu'il aimait lire, cette opportunité intellectuelle de s'évader au travers les lettres, les mots qui s'empalent sur des phrases qui animent la vie dont il est privé depuis le départ de son précieux frère. Les murs disparaissaient, il se retrouvait transporté par les histoires de ses auteurs qu'il admirait. Sans même prendre la peine de se déchausser, ni même de se déshabiller. Alors que Madame Oaken s'arrêta devant sa chambre, il était déjà la tête plongée dans son ouvrage fantastique, au milieu d'un monde futuriste à mille lieux de la réalité. Si bien que quand elle s'approchait il ne releva même pas son visage, ce n'est que lorsque ses doigts aux ongles comparables à des serres vinrent effleurer la ligne de sa  mâchoire qu'il daigna enfin relever les perles noirâtre de ses yeux sur elle. Elle lui glissait de son accent autrichien « Vous savez jeune homme, ses yeux vont en faire souffrir des coeurs. Comme c'est dommage qu'aucun sourire ne soit capable de les animer. » Elle s'installa à côté de lui, pénétrant son intimité, osant s'asseoir sur ses draps qu'il n'a jamais partagé avec qui que ce soit, même pas sa servante ne se serait permise un tel acte d'intrusion. Il se sentait violé, mais ravalait le profond dégoût qui le submergeait en hochant évasivement la tête aux paroles mielleuses qu'elle lui minaudait. « Quelle maladie a pu ainsi gangrener des hommes aussi beaux ? Ton père t'a plongé dans la tombe de ton frère le jour de son enterrement. » Elle appuyait son doigt fin sur le bout de son nez en ajoutant « mais moi je sais qui tu es, je sais que tu n'es pas mort, qu'au fond il y'a un homme qui brûle sous cet aspect de glace. » elle avait glissé son doigt le long de la gorge, maintenant serrée de Benjamin. Il détestait la sentir le toucher, son malaise grandit en flèche quand elle commença à déboutonner les premiers boutons de sa chemise, dévoilant un torse doucement hâlé, rappelant ses origines Italiennes qu'il tenait de sa mère « Ta peau est chaude, tu trembles mon garçon ? » Il ne s'en était même pas aperçu jusqu'à ce qu'elle lui fasse remarquer. Tous ses muscles étaient tendu vers l'arrière, loin de ses doigts qui le parcouraient avidement, les pupilles d'un noir sans fond de sa mère de substitution brûlant, un feu vif se propageait sous les yeux arrondis et stupéfaits du jeune Benjamin. Il était pétrifié quand elle se saisit du membre moue et sans vie entre ses jambes. Seul ses rires provoquèrent en lui une série d'émotion qui le fit enfin bouger. Il s'était relevé dans un bond, rouge de honte sous l'écroulement de sa belle mère qui se tordait sous le regard larmoyant de Benjamin.


Yuup

QUI ES-TU ?


DISPONIBILITÉS
Tout les jours, en temps normal. Evidemment nous ne sommes pas à l'abri de contre temps, mais je suis assez présent en règle générale

PV OU SCÉNARIO ?
Oui, pv du forum en lui même.

AVIS DE RECHERCHE
Pour le moment non, à venir très prochainement. N'ayez juste pas froid aux yeux en venant trouver Benjamin

OÙ AS-TU TROUVÉ W.W. ?
Par pur hasard, je suis tombé sur l'ancien WW (quand j'ai vu qu'il était fermé j'ai manqué de pleurer... si si) puis j'ai atterri ici.

AS-TU QUELQUE CHOSE À DÉCLARER ?
Quelle bête de forum ** je vais vanter vos talents parce que je suis un bon lécheur et que je tiens absolument pas à vos têtes qui vont enfler mais... wow. Ca faisait tellement longtemps que je cherchais un forum du genre, sans trop savoir comment trouver ** enfin




Dernière édition par Benjamin E. Oaken le Dim 16 Oct - 17:37, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Date d'inscription : 14/07/2016
Messages : 90
Rp postés : 9
Avatar : Candice Accola Âge du perso : 22 ans
Groupe du perso : Chasseuse
Liens infos : Fiche de présentation
Fiche de lien
Fiche RP
MessageSujet: Re: Benjamin E. Oaken (Psychotic Boy) Jeu 14 Juil - 23:27

Toi je t'aime déjà copain de Vampire Dairy :)
Sinon bienvenue

_________________

WILD HUNTER

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Benjamin E. Oaken (Psychotic Boy) Jeu 14 Juil - 23:37

Hm.
Bienvenue...
Si jamais tu cherches une lame pour te trancher la gorge et que tu connais quelqu'un qui veut payer pour ta mort, n'hésite pas à lui glisser mon nom, on pourrait s'amuser What a Face

Bonne rédaction de fiche!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Benjamin E. Oaken (Psychotic Boy) Jeu 14 Juil - 23:51

Nouvelle victime de ma lame, bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
— ADMINISTRATEUR —
Chasseur de l'Elit Daemonia

Date d'inscription : 23/03/2016
Messages : 5633
Rp postés : 195
Points-Bonus : 98
Avatar : Tom "Fuckyeah" Hardy
Âge du perso : 36 / 310 ans
Groupe du perso : Elit Daemonia - Ancienne école
MessageSujet: Re: Benjamin E. Oaken (Psychotic Boy) Jeu 14 Juil - 23:55

Hellcome le dents-longues.

Hésite pas si t'as des questions.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Benjamin E. Oaken (Psychotic Boy) Jeu 14 Juil - 23:59

Oh ouais! Un sexy psychopathe!!!
Bienvenu sur le fofo!!! :wooo:
Revenir en haut Aller en bas
— ADMINISTRATEUR —
Chasseur de l'Elit Daemonia

Date d'inscription : 08/03/2016
Messages : 5551
Rp postés : 113
Points-Bonus : 35
Avatar : Charlie Hunnam
Âge du perso : 32 ans pour 306 ans
Groupe du perso : Chasseur
Liens infos : My so called lifeLiensSujets
Multis : Nathaniel Danforth & Chad Parish
MessageSujet: Re: Benjamin E. Oaken (Psychotic Boy) Ven 15 Juil - 0:15

Welcome to Salem ( ou je devrais peut-être dire : DÉGAGE D'ICI SALE VAMPIRE ! ) :hihi:

Citation :
✤OÙ AS-TU TROUVÉ W.W. ?
Par pur hasard, je suis tombé sur l'ancien WW (quand j'ai vu qu'il était fermé j'ai manqué de pleurer... si si) puis j'ai atterri ici.

L'ancien ? Suspect Pourtant, il n'y a eu qu'un seul WW et c'est celui-ci Laughing Serait-il possible que tu sois tombé sur le forum test ou encore un forum qui se nomme Glimpse of Hell ? J'ai mis les liens vers ici sur les deux forums ^^

Bref ! Ce n'est pas important, en fait :whaa:
Je te souhaite bonne rédaction de fichette, n'hésite pas si tu as des questions ! Cool


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
— ADMINISTRATRICE —
Inferis, sorcière originelle

Date d'inscription : 04/03/2016
Messages : 3764
Rp postés : 130
Avatar : Lily Collins
Âge du perso : 346 ans / 25 ans
Groupe du perso : Inferis
Liens infos : Mon GrimoireCarnet d'adresseCarte d'identité
Multis : Eireann / Lucy
MessageSujet: Re: Benjamin E. Oaken (Psychotic Boy) Ven 15 Juil - 0:29

Hey bienvenue le psycho !

Bonne rédaction de fichette :)

_________________

No one calls you honey when you're sitting on a throne I'll be high up in that tower, he'll be down there getting stoned. Cause I am, I am a little wicked. Hands red, hands red just like he said
I am a wicked.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire

Date d'inscription : 14/07/2016
Messages : 130
Rp postés : 15
Avatar : Ian Somerhalder
Âge du perso : 32 ans / 236 ans
Groupe du perso : Vampire
Liens infos : Fiche de liens
Fiche perso

Multis : aucun
MessageSujet: Re: Benjamin E. Oaken (Psychotic Boy) Ven 15 Juil - 0:43

Merci à tous pour cet accueil... plus ou moins chaleureux :heuh:

Jasper : C'est ça ! Glimpse of Hell, je cherchais le nom. Je suis tombé dessus, et c'est de là que j'ai été renvoyé ici

_________________
    psycho killer
    Je suis un homme mort.
    Je me réveille chaque matin avec une insoutenable envie de dormir.
    Je m'habille de noir car je suis en deuil de moi-même.
    Je porte le deuil de l'homme que j'aurais pu être

    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain

Date d'inscription : 10/07/2016
Messages : 109
Rp postés : 1
Avatar : Louis Tomlinson ©kordeism
Âge du perso : 25 ans
Groupe du perso : Humain
Liens infos :
Présentation Liens Sujets
Appartement Lieu de travail
MessageSujet: Re: Benjamin E. Oaken (Psychotic Boy) Ven 15 Juil - 0:58

Ce PV est une tuerie !! :ahahah: très très bon choix de personnage :wooo: même si le petit humain que je suis, va se tenir très loin de toi :siffle: En tout cas, bienvenue par ici sexy vampire :youpala: et bon courage pour la présentation :superman:


Dernière édition par Sidney Barnes le Ven 15 Juil - 9:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Benjamin E. Oaken (Psychotic Boy) Ven 15 Juil - 3:17

YO ! Bienvenue ici.
Revenir en haut Aller en bas
— ADMINISTRATEUR —
Chasseur de l'Elit Daemonia

Date d'inscription : 23/03/2016
Messages : 5633
Rp postés : 195
Points-Bonus : 98
Avatar : Tom "Fuckyeah" Hardy
Âge du perso : 36 / 310 ans
Groupe du perso : Elit Daemonia - Ancienne école
MessageSujet: Re: Benjamin E. Oaken (Psychotic Boy) Ven 15 Juil - 3:48


Fiche validée, hu hu !

Tu es officiellement dingue comme nous !



Have fun.



Maintenant que ta fiche est validée, tu peux visiter les liens ci-bas.

Bottins Pour recenser tes trucs !

Fiche de liens Si tu veux t'faire des copains !

Fiche de sujets Si tu veux étaler tes aventures !

Demandes diverses Si tu as des demandes à faire, fais-toi plaisir !




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine

Date d'inscription : 05/07/2016
Messages : 108
Rp postés : 37
Avatar : Alycia Debnam-Carey
Âge du perso : 24 ANS
Groupe du perso : Humaine
Multis : Seyma
MessageSujet: Re: Benjamin E. Oaken (Psychotic Boy) Ven 15 Juil - 19:23

Bienvenue monsieur le sadique, en espérant ne pas te croiser de sitôt.

_________________


It has been said that life only gives us what we can handle. But this is not the case. Life often kills us, that's the truth. But that's how phoenixes are born.
       
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire

Date d'inscription : 14/07/2016
Messages : 130
Rp postés : 15
Avatar : Ian Somerhalder
Âge du perso : 32 ans / 236 ans
Groupe du perso : Vampire
Liens infos : Fiche de liens
Fiche perso

Multis : aucun
MessageSujet: Re: Benjamin E. Oaken (Psychotic Boy) Ven 15 Juil - 20:49

Tu tombes bien je cherchais une humaine à embêter

_________________
    psycho killer
    Je suis un homme mort.
    Je me réveille chaque matin avec une insoutenable envie de dormir.
    Je m'habille de noir car je suis en deuil de moi-même.
    Je porte le deuil de l'homme que j'aurais pu être

    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Benjamin E. Oaken (Psychotic Boy)

Revenir en haut Aller en bas

Benjamin E. Oaken (Psychotic Boy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» Edge Vs Shelton Benjamin
» Football Benjamin Sag-Lac
» Shelton Benjamin nouveau champion / UMB / John Cena ++
» Benjamin Smith • Humain [ LIBRE ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: . :: Le rite de passage :: Présentations validées-
Sauter vers: