Partagez|

Pardonnez moi mon Père... Non parce que j'ai péché... Mais parce que j'entends bien recommencer !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
— ADMINISTRATEUR —
Chasseur de l'Elit Daemonia

Date d'inscription : 08/03/2016
Messages : 11217
Rp postés : 200
Points-Bonus : 223
Avatar : Charlie Hunnam
Âge du perso : 35 ans pour 308 ans
Groupe du perso : Chasseur
Disponibilités : Dispo seulement pour des trames évolutives.
Liens infos : My so called lifeLiensSujets
MessageSujet: Re: Pardonnez moi mon Père... Non parce que j'ai péché... Mais parce que j'entends bien recommencer ! Jeu 16 Aoû - 16:54

@Sofia Ghisolfini a écrit:
Mais, question : dois-je aussi, comme pour ton frère, apporter le whisky ? Et avec ou sans verres de ton côté ?

Non, mais moi j'suis moins difficile que Jake.
Tu m'amènes une boîte de Capt'n Crounch et j'vais être bien content :wiii:

* écrit dans sa liste de trucs à faire : se trouver une maturité quelque part... peut-être au fond d'la boîte de céréales ? À voir *

_________________


When the fires, when the fires have surrounded you. With the Hounds of Hell comin' after you. I've got blood, i've got blood on my name. Not a spell gonna be broken, with a potion or a priest. Blood on my name — The brothers bright
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sorcière de l'Énergie
♆ Coven Obscura Maleficis ♆

Date d'inscription : 13/08/2018
Messages : 867
Rp postés : 23
Avatar : Taylor Marie Hill by Jasper <3
Âge du perso : 24 ans
Groupe du perso : Sorcier
Disponibilités : Fucked up mais j en veux encore !
Liens infos : Une vie Des liens
Des histoires
Multis : Tara Dyer
MessageSujet: Re: Pardonnez moi mon Père... Non parce que j'ai péché... Mais parce que j'entends bien recommencer ! Jeu 16 Aoû - 17:01

Ah mais j'ai jamais dit que les exigences de ton frangin m'ennuyaient hein drunken
Et oui, pardonnez moi mon Père mais j'aime aussi le whisky et même que j'en suis super fière !

Et ça marche pour la boîte de Capt'n Crounch ! Au moins c'est facile de te faire plaisir ! Et après, si on a envie de mieux digérer on pourra toujours aller se descendre un digestif chez ton aîné :pervers:

Heu... Maturité ? C'est quoi ce mot déjà ? Connais pas ! Je peux chercher avec toi au fond de la boîte ? Steuplaiiii !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sorcière de l'Énergie
♆ Coven Obscura Maleficis ♆

Date d'inscription : 13/08/2018
Messages : 867
Rp postés : 23
Avatar : Taylor Marie Hill by Jasper <3
Âge du perso : 24 ans
Groupe du perso : Sorcier
Disponibilités : Fucked up mais j en veux encore !
Liens infos : Une vie Des liens
Des histoires
Multis : Tara Dyer
MessageSujet: Re: Pardonnez moi mon Père... Non parce que j'ai péché... Mais parce que j'entends bien recommencer ! Ven 17 Aoû - 12:24

Hum... Pssst, les admins ?! J'ai eu comme qui dirait, et comme dit dans les MPs que je vous ai envoyés, un léger souci... J'ai fait exploser mon poste ! :hiding:
Pardon aussi pour le double poste mais je me voyais mal et répondre à Jasper et poster ma fiche dans le même poste cela eut été plus étrange encore...  Embarassed :hiding:

Mais comme ma fiche n'aurait pas été complète sans ce dernier chapitre permettez que je le poste ici ? :hiding:

Pardon pour la fiche en morceaux du coup mais... je crois que j'étais trop inspirée !  Embarassed



Sofia Ghisolfini

Feat. Taylor Marie Hill






CHAPITRE III



Encore ces voix et ces images qui, surgies de ce passé dont elle voudrait tant ne pas se rappeler... Encore ces lambeaux douloureux de son histoire qui, profitant de son sommeil, revenaient la hanter pour mieux la tourmenter...



Ses bras, trop maigres, qui se débattaient et s'agitaient en des gestes plus encore désespérés que désordonnés... Ses yeux qui auraient voulu se fermer mais qui demeuraient grands ouverts, fixant avec la plus blanche des terreurs le fond en pierre de ce bassin empli d'eau où elle finirait bien par se noyer s'ils n'arrêtaient pas.

Elle savait que hurler ne servirait à rien. Que reclus dans les profondeurs de ce manoir qui abritait plus d'un secret et plus d'une horreur, personne ne l'entendrait. Les domestiques avaient tous obtenu une soirée de repos et, trop heureux de fuir ce lieu où la droiture n'étaient qu'apparences, s'étaient empressés de s'envoler. Ils ne restaient qu'eux. Ses parents que l'on louaient pour leur patience et leur bonté. Et cette enfant rebelle qui n'en finissait pas, par ses incartades, de leur donner les pires des soucis. Et, ça, Andrea Ghisolfini ne saurait le tolérer plus longtemps !

Alors, une fois encore, il s'était résolu à user de cette violence que, aux yeux du monde, il prétendait si bien abhorrer. Et, tirant sans le moindre ménagement sa progéniture de son sommeil, il l'avait traînée dans cette salle au sous-sol. Cet endroit où, entre ses dents si serrées qu'elles devaient lui être douloureuses, il psalmodiait toutes ces si pieuses prières supposées guérir son enfant. La délivrer de ce qu'il nommait son mal. Le Mal ... Il invoquait ce Dieu que lui-même n'avait découvert que si tard et que, depuis, il s'était soit-disant juré de servir. Et il promettait, sur sa vie mais plus encore sur celle de sa fille, de la sauver. Ou, en l'occurrence, de la noyer.

Repends-toi ! Repends-toi Sofia ! Renonces au mal ! Rejoins la Lumière du Très Haut ! et ces mots qu'il chuchota du bout des lèvres tandis que son regard embué d'encore plus de colère déçue que de larmes sincères, regardait sans se troubler son enfant se débattre alors qu'il lui maintenait la tête dans ce bassin empli d'eau bénite Sois, enfin, digne d'être mon enfant...

Ces mots qui parvenaient à l'intéressée comme autant de bien lointains et curieux murmures que l'eau qui la cernait au point de la terrifier ne rendait que plus lugubres encore. Et la fureur qui naissait dans le cœur et l'âme de celle qui était encore bien trop jeune pour encore la comprendre. Elle les maudissait ! Ces mots qui la heurtaient bien plus encore que ces mains posées sur sa gorge et le sommet de son crâne ne le pourraient jamais. Ces parents qui, elle le décida cette fois qui fut celle de trop, n'en avaient que le bien usurpé nom ! Et ce dieu qu'elle prit en sainte horreur et qu'elle se jura, toute enfant qu'elle était, de ne jamais au grand jamais servir ! Pourquoi plier et céder devant celui que l'on prétendait amour mais dont on n'invoquait visiblement le nom que pour mieux justifier la pire des violences ? Jamais Sofia ne plierait ! Jamais !



Son corps qui se redressait dans un sursaut et ses paupières qui s'ouvraient brusquement, dévoilant à l'obscurité de la nuit les orbes orageuses de la jeune femme. Ses poings qui se serraient à en faire blanchir et craquer leurs articulations. Et ces larmes qu'elle se maudissaient d'avoir eu la faiblesse, même inconsciente, de verser. Elle, pleurer sur ces chapitres nauséabonds de sa propre histoire ? Elle, se laisser même après toutes ces années, atteindre par de vulgaires spectres d'une époque révolue ?! Non ! Cela ne serait pas ! Cela ne devait pas être... Sofia savait ne pas pouvoir se le permettre...

La chaleur de ce corps masculin étendu à ses côtés et qui vint la frôler, la brûler au point que cela lui soit insupportable. Un grognement qu'elle étouffa de justesse alors que, d'un geste encore moins rageur que ce qu'elle aurait voulu, elle repoussait les draps couvrant sa nudité et se rhabillait prestement. Sous sa peau la colère, assoupie depuis quelques heures elle aussi, s'éveillait. Impérieuse et impériale maîtresse qui réclamait son dû, son tribut. Et les paupières de la jeune colérique qui s'abaissaient une seconde unique pendant que de ses lèvres s'exhalait le plus profond des soupirs. Du dehors lui parvenait la lueur diffuse et la caresse presque glacée de cette nuit où, par le plus ironique des hasards, luisait la plus rousse des lunes.

Qu'est-ce qu'il se passe ?

Murmura une voix ensommeillée derrière elle. Celle de cet homme qu'elle ne laissait que bien trop souvent revenir vers elle et sa couche. Cet homme qu'elle méprisait de toutes les fibres de son être mais sans lequel, paradoxalement, elle ne se sentait jamais parfaitement complète non plus. Rafaele... Celui qui l'agaçait à l'aimer quand elle se refusait à seulement l'envisager autrement que comme un agréable passe temps. Celui qui la mettait hors d'elle quand, comme plus tôt ce soir là, il couvait Gabriele de son plus paternel regard. Gabriele... son fils. A elle ! Et rien qu'à elle ! Et que le géniteur du petit soit, ou probablement pas, Rafaele jamais Sofia ne permettrait à un homme de venir s'immiscer entre son enfant et elle. Son fils n'avait pas besoin de père ! Pas plus qu'elle n'avait besoin, ni encore moins envie, d'un homme à demeure dans sa vie.

Il se passe que tu dégages !

Avait-elle persiflé entre ses mâchoires toujours aussi contractées et en lui jetant à la figure ces vêtements qu'elle venait de ramasser à la va-vite.

Encore ? Putain Sofia... T'en as pas assez de jouer cette sempiternelle, et bien exaspérante, partition ?

Ca ne te plaît pas ? Tant mieux ! Cette fois tu dégageras peut-être en oubliant de revenir alors ?

Avait-elle éructé alors qu'elle caressait de ses foudres le visage de celui qui ne s'en laissait pas pour autant compter. Ses colères, ses fureurs, il les connaissait bien trop pour encore s'en émouvoir. Il aurait pu entrer, encore une fois, dans son jeu encore plus idiot que perfide. Crier et, au final, lui donner très précisément ce qu'elle voulait. Plus d'une fois, de cette chambre ou de toutes ces autres où ils s'étaient déjà retrouvés, il était parti ainsi. En hurlant et en la maudissant. Même, il s'était déjà lui aussi promis de ne jamais revenir. De s'en retourner à sa vie et d'oublier celle qui s'acharnait à lui répéter qu'il ne comptait pas. N'avait jamais compté et ne compterait jamais. Pas comme ceux dont il prenait, maintenant, un perfide plaisir à évoquer les noms.

Et tu feras quoi ensuite ? Dans les bras de qui iras-tu donc apaiser ces peurs que tu sais si bien dissimuler sous les plus flamboyantes des colères ?

Pourquoi pas auprès de ta femme ? Ca pourrait être amusant, non ?

Avait murmuré dans un grognement qui se serait voulu rire, celle qui peinait à dissimuler sa colère et tentait de se leurrer elle-même en allumant cette cigarette qu'elle allumait, en tirant une longue latte avant que de la laisser venir reposer au bout de ses longs doigts tremblants. La femme de Rafaele... Son argument préféré pour l'atteindre, appuyer si fortement à l'endroit précis où elle savait pouvoir lui faire très mal. Et, bien que l'intéressé le sut, cela n'en fonctionna pas moins cette fois encore.

Je t'interdis de parler de Naomi tu m'entends ? Je te l'interdis !

s'était surpris à hurler celui qui, à son tour, jaillissait de leur couche impie et se rhabillait en quatrième vitesse.

Ah oui ? Et pourquoi donc ? Parce que prononcer son prénom, hideux par ailleurs, te rappelle trop à quel point tu es un pleutre ? Un indécis limite congénital pas même foutu de décider de ce qu'il désire réellement dans sa vie ? Ta si gentille, douce et parfaite petite épouse que même mon connard de père a adoubé en en faisant son numéro deux ?

S'était-elle mise à hurler alors qu'elle agrippait tout ce qui lui tombait sous la main pour mieux le jeter à la face de celui qui, rompu à ce genre de jeux pervers, les évitait sans le moindre problème. Et qui, d'ailleurs, n'était pas en reste pour rendre à celle qui le méritait bien, la monnaie de sa pièce.

Alors c'est encore, et toujours ça, n'est-ce pas ? Ton père...

Tu sais que ce n'est pas parce que c'est à lui que tu dois ta situation que tu dois te sentir obligé de le défendre ?

Je ne le défends pas ! Je sais ce qu'il t'a fait...

La phrase de trop. Celle que Rafaele regretta à peine avait-il commencé à l'énoncer à haute voix. Parce qu'elle était celle, la seule, que Sofia ne tolérerait ni ne pardonnerait jamais. Il la vit chanceler. Se perdre, une poignée de secondes seulement, dans les méandres de ses douleurs passées. Et, oui, il regretta ces mots qu'il ne pouvait pourtant plus ravaler, effacés. Ceux qui étaient partis se ficher en plein cœur de celle vers qui il se précipitait pour mieux l'agripper par les bras et la contraindre à le regarder en face. Qu'elle lise au fond de ses yeux ce que ses lèvres confesseraient volontiers mais que ses oreilles, à elle, refuseraient d'entendre. Et plus encore de comprendre. Il ne voulait pas dire cela... Mais elle … Elle savait si bien le pousser à bouts !

Sofia... Tu ne peux pas vivre avec le spectre de tes douleurs ! Tu ne peux pas et tu ne dois pas ! Quoiqu'il se soit passé... Quoique tes parents aient pu te faire... Tu as survécu !

Ah bon ? Tu crois ? Et quand bien même tu aurais raison... Ce n'est certes pas grâce à toi !

Touché ! En plein cœur une fois encore... Lui qui, sous la violence injuste de l'attaque, la relâchait. Juste à temps pour qu'elle ne puise user de son don sur lui. Elle l'aurait fait, Rafaele n'en doutait même pas. Quand elle était dans cet état là rien ne pouvait ni l'arrêter ni la raisonner. Rien ! Mais peut-être bien quelqu'un le pouvait-il... Et l'homme le savait : ce n'était pas lui. Sofia s'était déjà bien trop perdue dans sa furieuse douleur pour qu'il puisse encore l'atteindre. Mais il savait aussi que quelqu'un avait, sur elle, ce pouvoir. Il avait enfilé son blouson et, sans plus un mot, s'était dirigé vers la porte. Il aurait aimé pouvoir la franchir sans ajouter le moindre mot. Sans prononcer ces mots qui lui brûlaient trop la langue pour qu'ils les retiennent. Ces mots qui éloigneraient encore un peu plus Sofia de lui et l'enverrait sûrement se perdre dans les ténèbres de cet autre que Rafaele n'avait pas fini de maudire.

Appelles le...

L'incompréhension, pas même vraiment feinte qui se peignit sur le visage de celle qui en haussa un sourcil avant que de tenter, dans une bien maladroite et à peine crédible pirouette, de nier comprendre.

Et maintenant tu me demandes d'appeler mon père ?

Sa voix à elle qui s'étranglait et son regard à lui qui passait par dessus son épaule pour mieux venir s'ancrer à celui de son amante. Un silence pesant et qui sembla s'éterniser avant que Rafaele ne se décide à le rompre de son souffle agacé et de ces mots

Ne fais pas l'idiote qui ne comprend pas où je veux en venir : cela ne t'a jamais été ! Et je répète : appelles le. L'un ou l'autre peu m'importe mais appelles en un !

Le masque de l'ignorance feinte qui tombait du visage de celle qui, tirant plus nerveusement encore sur sa cigarette s'agaçait

Je croyais que, selon tes propres termes, tu les conchiais l'un et l'autre ?

Comme je conchie tous les hommes et toutes les femmes que tu laisses trop bien graviter dans ta vie ? Evidemment ! Mais je sais...

Quoi ? Qu'est-ce que tu penses savoir ?!

Que même si je refuse à comprendre ou à cautionner ils sont ceux qui te font plus de bien que tu ne me permettras jamais de t'en faire... Ca te va comme ça ?

Non.

Et l'un comme l'autre le savait. Rafaele était épuisé. Par cette nuit encore une fois bien trop courte et qui, si elle avait commencé sous les plus sereines des augures, s'achevait, une fois de plus, sous les pires qui soient. Par ces disputes qui le rendaient malade et, lui aussi, ivre de colère. Par cette incapacité flagrante qu'elle et lui avaient de communiquer sans, à la fin, finir par se déchirer.Alors il fit la seule chose qu'il lui resta encore à faire : partir. Et la laisser seule face à ce choix qu'il savait qu'elle finirait pas faire. Comme toujours. Et que les mots qu'il l'entendit prononcer à peine eut-il refermé la porte derrière lui lui confirmèrent douloureusement.

Il faut que je te vois...

Sofia l'avait finalement appelé. Comme elle le faisait toujours. La seule question qui tarauda encore Rafaele pendant de longues heures après son départ fut celle-ci : lequel ? Lequel de ces deux sulfureux rois ou archanges avait-elle choisi cette fois ? Au final cela importait peu. L'un et l'autre lui étaient néfastes... mais pas moins indispensables. Ils étaient ces étoiles funestes que Sofia avait, sciemment et sûrement à dessein, choisies pour être ses astres. Ils étaient ces êtres qui, chacun à leur si étrange manière, excitaient sa fureur pour mieux l'apaiser. Auprès d'eux la jeune femme se sentait vibrer de cette vie qui, sinon, semblait constamment lui échapper. Les seuls êtres au monde, hormis l'enfant et avec lui Rafaele l'espérait, étaient capable de lui inspirer des sentiments. Ceux que Sofia comparait souvent en riant à la plus sublime des haines. Mais ne dit-on pas que de la haine à l'amour il n'y avait qu'un pas ? Après l'amour pouvait prendre tant et tant de formes. Et, cela était certain, il n'avait pas chez Sofia le sens que le commun des mortels pouvait lui donner !


«  Au nom du Père des Enfers, du Fils maudit et de l'Esprit des damnés... Amen ! »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
— ADMINISTRATEUR —
Chasseur de l'Elit Daemonia

Date d'inscription : 08/03/2016
Messages : 11217
Rp postés : 200
Points-Bonus : 223
Avatar : Charlie Hunnam
Âge du perso : 35 ans pour 308 ans
Groupe du perso : Chasseur
Disponibilités : Dispo seulement pour des trames évolutives.
Liens infos : My so called lifeLiensSujets
MessageSujet: Re: Pardonnez moi mon Père... Non parce que j'ai péché... Mais parce que j'entends bien recommencer ! Ven 17 Aoû - 15:59

Fiche validée, hu hu !

Tu es officiellement dingue comme nous !



Jolie plume, sweety ! Fiche validée, have fun :bouya:

Pour faciliter ton intégration, je te conseille vivement de nous inonder de flood et de venir papoter dans la CB. Les demandes sur les fiches de liens sont également conseillées (en taguant les gens de cette façon @"pseudo du joueur" ) pour être sûr qu'ils ne ratent pas la notification. Et avoir des idées de liens/trames sont fortement appréciés.


Maintenant que ta fiche est validée, tu peux visiter les liens ci-bas.

Signer le règlement Si t'as oublié de le faire, hein !

Bottin des métiers Pour recenser ton métier si tu en as un !

Fiche de liens Si tu veux t'faire des copains !

Fiche de sujets Si tu veux étaler tes aventures !

Demandes diverses Si tu as des demandes à faire, fais-toi plaisir !




_________________


When the fires, when the fires have surrounded you. With the Hounds of Hell comin' after you. I've got blood, i've got blood on my name. Not a spell gonna be broken, with a potion or a priest. Blood on my name — The brothers bright
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 05/08/2018
Messages : 51
Rp postés : 13
Avatar : Katie Mcgrath
Âge du perso : 338 années
Groupe du perso : Vampire
Disponibilités : Disponible
Liens infos : Fiche - Liens
Avis de recherche : † Coucou, les vampires, y a quelqu'un ?
† Pssst, t'as pas une amulette pour moi ?
† J'offre des cdi, cdd !
MessageSujet: Re: Pardonnez moi mon Père... Non parce que j'ai péché... Mais parce que j'entends bien recommencer ! Ven 17 Aoû - 16:10

Bienvenue à toi, hésite pas à passer au Rabbit Hole si tu aimes les spectacles et que tu n'as pas peur des morsures. :10010: :keur:

_________________
Don't be afraid, don't shed a tear
I'm here
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sorcière de l'Énergie
♆ Coven Obscura Maleficis ♆

Date d'inscription : 13/08/2018
Messages : 867
Rp postés : 23
Avatar : Taylor Marie Hill by Jasper <3
Âge du perso : 24 ans
Groupe du perso : Sorcier
Disponibilités : Fucked up mais j en veux encore !
Liens infos : Une vie Des liens
Des histoires
Multis : Tara Dyer
MessageSujet: Re: Pardonnez moi mon Père... Non parce que j'ai péché... Mais parce que j'entends bien recommencer ! Ven 17 Aoû - 16:52

Yeah ! Merci pour la validation !
et vu le travail que je t'ai donné mon petit chou je vais t'enterrer sous les boîtes de Capt'n Crounch ! Promis ! Cool
Et prépares-toi à trouver le même pavé ( naaaan je délire ce sera plus court ... ou pas xD ) dans ta boîte à MP pour un lien éventuel.
Il est pas content le @Jasper Rhodes ? Arrow

@Mircalla Karnstein : Merci bien jolie dame ! :bizou:
Et tu peux compter sur moi : nous nous croiserons bientôt ! Par contre, je préviens : j'ai parfois un léger souci avec les gens aux grandes dents Cool

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sorcière de l'Énergie

Date d'inscription : 17/10/2017
Messages : 666
Rp postés : 50
Avatar : Sasha Luss
Âge du perso : 26 ans
Groupe du perso : Sorcier
Disponibilités : Noyée
Liens infos : PrésentationLiensRps

Multis : Celesta & Eli
MessageSujet: Re: Pardonnez moi mon Père... Non parce que j'ai péché... Mais parce que j'entends bien recommencer ! Ven 17 Aoû - 18:14

*lorgne la demoiselle*

Bienvenue jeune sorcière fringante... Il me semble que nous aurons à nous dire toi et moi :pervers:

_________________

Keep Your Lips Sealed
Now Just do as I say Keep Your Lips Sealed Walk away Now Just do as I say Keep your sweat cold Don't betray

BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sorcière de l'Énergie
♆ Coven Obscura Maleficis ♆

Date d'inscription : 13/08/2018
Messages : 867
Rp postés : 23
Avatar : Taylor Marie Hill by Jasper <3
Âge du perso : 24 ans
Groupe du perso : Sorcier
Disponibilités : Fucked up mais j en veux encore !
Liens infos : Une vie Des liens
Des histoires
Multis : Tara Dyer
MessageSujet: Re: Pardonnez moi mon Père... Non parce que j'ai péché... Mais parce que j'entends bien recommencer ! Ven 17 Aoû - 18:19

* regarde Lysandra avec intérêt *

Il me semble en effet que nous devrions nous parler toutes les deux Cool

Si cela te convient j ai déjà quelques idées que je t'envoie par MP d'ici demain @Lysandra de Nerval ? Et si de ton côté tu en as je suis toute à ton écoute :keur:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
— ADMINISTRATEUR —
Chasseur de l'Elit Daemonia

Date d'inscription : 08/03/2016
Messages : 11217
Rp postés : 200
Points-Bonus : 223
Avatar : Charlie Hunnam
Âge du perso : 35 ans pour 308 ans
Groupe du perso : Chasseur
Disponibilités : Dispo seulement pour des trames évolutives.
Liens infos : My so called lifeLiensSujets
MessageSujet: Re: Pardonnez moi mon Père... Non parce que j'ai péché... Mais parce que j'entends bien recommencer ! Sam 18 Aoû - 6:56

@Sofia Ghisolfini a écrit:
Yeah ! Merci pour la validation !
et vu le travail que je t'ai donné mon petit chou je vais t'enterrer sous les boîtes de Capt'n Crounch ! Promis ! Cool
Et prépares-toi à trouver le même pavé ( naaaan je délire ce sera plus court ... ou pas xD ) dans ta boîte à MP pour un lien éventuel.
Il est pas content le @Jasper Rhodes ? Arrow

Help heeeelp :whaa:
( J'plaisante hein ! Parce que, tu sais, battre Soline pour les pavés, c'est difficile. Mais j'crois que tu as du potentiel, sais-tu ? Laughing )

_________________


When the fires, when the fires have surrounded you. With the Hounds of Hell comin' after you. I've got blood, i've got blood on my name. Not a spell gonna be broken, with a potion or a priest. Blood on my name — The brothers bright
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sorcière de l'Énergie
♆ Coven Obscura Maleficis ♆

Date d'inscription : 13/08/2018
Messages : 867
Rp postés : 23
Avatar : Taylor Marie Hill by Jasper <3
Âge du perso : 24 ans
Groupe du perso : Sorcier
Disponibilités : Fucked up mais j en veux encore !
Liens infos : Une vie Des liens
Des histoires
Multis : Tara Dyer
MessageSujet: Re: Pardonnez moi mon Père... Non parce que j'ai péché... Mais parce que j'entends bien recommencer ! Sam 18 Aoû - 12:10

Alors d'abord... Pardon... ou pas... MAIS :bave2: :bave2: :bave2:
Jax forever ! :keur: Et, bravo, tes créations sont sublimes ! :keur:

Comment cela je ne suis pas la reine du pavé ? Nan mais laisses moi un petit peu de temps j'viens tout juste d'arriver ! :fouet:
Et méfies toi des défis : j'adore les relever ! Même si loin de moi l'idée de détrôner Soline !
Pssssst ! Tu nous imagines rédiger une fiche, un RP ou un MP à quatre mains ? Là tu pourrais hurler au secours ! What a Face


En tous cas ton MP fleuve arrivera avant la fin du weekend ... J'en ai des tonnes auxquels répondre, encore autant à envoyer et des rps à lancer mais, ne rêves pas trop mon Chockobon, tu y passeras aussi :loveu:

retourne sagement poursuivre sa pêche aux liens et aux rps

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
— ADMINISTRATEUR —
Chasseur de l'Elit Daemonia

Date d'inscription : 08/03/2016
Messages : 11217
Rp postés : 200
Points-Bonus : 223
Avatar : Charlie Hunnam
Âge du perso : 35 ans pour 308 ans
Groupe du perso : Chasseur
Disponibilités : Dispo seulement pour des trames évolutives.
Liens infos : My so called lifeLiensSujets
MessageSujet: Re: Pardonnez moi mon Père... Non parce que j'ai péché... Mais parce que j'entends bien recommencer ! Dim 19 Aoû - 22:31

@Sofia Ghisolfini
Oups, j'avais oublié de repasser par ici :flag:
Merci pour les compliments drunken
Effectivement, Jax et SOA forever.

Et non, je n'oserai pas imaginer quel genre de pavé ça ferait toi et Soline ensemble ( y en aurait pour une année à lire Laughing )

* lui caresse les cheveux et la dirige vers son fleuve de mp-rp *

Tu veux une rame pour t'aider ? :bouya:

_________________


When the fires, when the fires have surrounded you. With the Hounds of Hell comin' after you. I've got blood, i've got blood on my name. Not a spell gonna be broken, with a potion or a priest. Blood on my name — The brothers bright
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sorcière de l'Énergie
♆ Coven Obscura Maleficis ♆

Date d'inscription : 13/08/2018
Messages : 867
Rp postés : 23
Avatar : Taylor Marie Hill by Jasper <3
Âge du perso : 24 ans
Groupe du perso : Sorcier
Disponibilités : Fucked up mais j en veux encore !
Liens infos : Une vie Des liens
Des histoires
Multis : Tara Dyer
MessageSujet: Re: Pardonnez moi mon Père... Non parce que j'ai péché... Mais parce que j'entends bien recommencer ! Mer 22 Aoû - 11:11

* tend le fouet à @Jasper Rhodes *

Summimassen ! Là c'est moi qui ai oublié de repasser par ma propre fiche - shame on me -

Il va vraiment falloir que je songe à papoter avec Soline un de ces jours ! Histoire qu'on te donne de la lecture pour minimum un an ! Cool

* ronronne sous la caresse et montre ses rames *

Pas de soucis mon Capt'n Crounch ! J'ai plein de rames ( une paire par boîte à MP et Rp ) et d'ailleurs h'y retourne !

A bientôt au fond d'un MP et d'une boîte de céréales ! :loveu:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Pardonnez moi mon Père... Non parce que j'ai péché... Mais parce que j'entends bien recommencer !

Revenir en haut Aller en bas

Pardonnez moi mon Père... Non parce que j'ai péché... Mais parce que j'entends bien recommencer !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Pardonnez moi mon père car j'ai péché [Terminé]
» ANGES Ψ « pardonnez-moi mon Père parce que j'ai goûté la bière »
» Pardonnez moi mon père car j'ai péché / Jersey
» Pourquoi moi ? Mais parce que je suis le héros de cette histoire, voyons !
» Décès d'Éval Manigat, père de la musique du monde québécoise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LOOK IN THE ♰ MIRROR :: Who do you think you are ? :: Présentations validées-
Sauter vers: