Partagez|

Aut pati aut mori

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Vampire

Date d'inscription : 28/05/2018
Messages : 69
Rp postés : 29
Avatar : Sean Martin Michael Maguire (candy apple)
Âge du perso : 44 ans
Groupe du perso : Vampire
Disponibilités : dispo
MessageSujet: Aut pati aut mori Lun 28 Mai - 14:25

Declan O'Murphy

Feat. Sean Maguire


RACE: Vampire
PRÉNOM: Declan
NOM: O'Murphy
ÂGE: 44 ans (convertit tout récemment)
NATIONALITÉ: Irlndaise
STATUT: veuf
À SALEM DEPUIS: Il y a tout juste un an.
MÉTIER/OCCUPATION: Ancien pompier/ Ancien traqueur improvisé de vampires durant une vingtaine. Aujourd’hui, il est bien décidé à retrouver le vampire qui l’a privé de sa femme et de son fils.

♰♰♰♰♰♰


INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES : Mesurant plus d'1m85, l'homme est taillé comme un athlète. Une forme qu'il doit à un entretien physique assez poussé, souvenir de l'époque où il portait un uniforme. Mais ce que l'on remarque de prime abord chez Declan O'Murphy, ce sont ses yeux. Elles sont nombreuses à avoir succombé à ce regard, cependant très peu sont parvenues à y transcrire quelque chose. Ce bleu azur, dans lequel l'on pourrait aisément se noyer, est marqué par une intensité qui change au grès de la lumière et de l'humeur de l'homme. Un regard qui se pourvoie d'un insondable mystère et d'un manque de chaleur qui met en exergue les nombreuses tragédies qui ont ébranlé sa vie. Pour ce qui est de l'aspect capillaire, rien de bien extravaguant, il porte le cheveu court depuis des décennies. Peu regardant sur sa coiffure, il se contente de passer une main dans sa crinière légèrement grisonnante sur les tempes et finit par donner un aspect indiscipliné à ses cheveux par ce geste. Il porte une barbe de trois jours qu'il se plaît à ne pas entretenir. Selon lui, c'est pour mieux se fondre dans la masse et puis cela va de pair avec son côté baroudeur, une attitude qui finit par déteindre sur son style vestimentaire.

Declan n'est pas « difficile », il aime ce qui est confortable avant tout. Vous trouverez donc dans sa penderie, plusieurs jeans. Il y a aussi sur une dizaine de cintres plusieurs chemises en flanelle, style bûcheron. Il en a des bleues, des rouges, à carreaux ou sans. À cela, s'ajoute d'autres chemises plus standards. Le jeune homme aime aussi les pantalons bien coupés, qui attirent le regard au bon endroit, car oui, n'en douter pas, il aime séduire la gent féminine. Mais ne vous y trompez pas, l'Anglais déteste la Mode, mais ne peut se résoudre à paraître trop négligé (un vrai paradoxe à lui seul.) Ainsi lors de grandes occasions, l'homme se permet de revêtir une belle paire de mocassins (marrons, beige de préférence), le jean cigarette noire à la bonne coupe, la chemise blanche ou bleue selon l'humeur et le petit veston noir en soie pour agrémenter le tout. Un look que l'on pourrait qualifier de dandy pour les connaisseurs. Il y a donc de l'espoir ! Declan collectionne aussi les converses et les vestes en cuir.

O'Murphy n'est pas du genre à exhiber son corps et pour cause, son torse est marqué par bien des cicatrices, tristes témoignages de quelques ardentes luttes contre l'ennemi. Son biceps droit est aussi marqué par une cicatrice qui s'étire sur plusieurs centimètres. Un autre témoignage inhérent à une lutte non pas contre l'ennemi, mais contre un père ivre. Auparavant, il portait autour de son cou une chaîne en argent sur laquelle figure son matricule de pompier ainsi que l'alliance de son épouse. Il porte aussi plusieurs bagues, toute en argent (matière qu'il affectionne). Sur l'annulaire gauche, il porte une bague de Claddagh, son alliance. À cela, s'ajoute quelques tatouages, dont un sur l'avant-bras gauche. L'œuvre représente le blason d'un lion. N'y voyez rien de symbolique, il se l'est fait après s'être descendu toute une bouteille de Whisky.





Par le passé, lorsqu'il servait l'armée ou même lorsqu'il était pompier, Declan était un homme d'honneur, bon, loyal, il avait des principes et s'y tenait. Jamais avare d'une bonne blague, il savait aussi trouver les mots pour rendre le sourire aux autres. Si l'on devait l'affubler d'une qualité pour le définir, il était évident qu'à cette époque, l'on pouvait parler aisément d'empathie. Malgré tout, quelques zones d'ombre perduraient, et ce, depuis son enfance. Declan détestait évoquer son passé et pouvait très vite se braquer, si la curiosité venait à perdurer chez son interlocuteur.

La mort de sa femme et de leur fils, achèvera de le détruire ainsi que sa foi en l'humanité. Dévasté, il a d'abord fait de la boisson sa nouvelle compagne. Ce qu'il préfère (et de loin) c'est le Whisky, vieillissant de préférence et Irlandais de surcroît. Il porte toujours une fiole sur lui, de peur d'en manquer. Il ne se voit pas comme un alcoolique, juste comme un type qui aime s'adosser au comptoir d'un bar pour y siroter « quelques » verres et écouter quelques conversations, voir même entamer quelques parties de cartes ou de billard. D'ailleurs, lors de ces occasions, il faut éviter de le titiller, car l'homme démarre au quart de tour. Avide de violence, il aime se battre, c'est un vrai chien enragé, qui n'abandonnera pas la partie tant que son adversaire ne sera pas au tapis. Il aime frapper, cogner, tabassé, ses poings sont des armes qu'il a su affûter au fil du temps. D'ailleurs, niveau arme, il possède un colt, style Inspecteur Harry, dont il ne se sépare jamais. En général, il est dans la boîte à gants de son véhicule. Il a dans son coffre, tout l'attirail du parfait tueur (de vampires). Attirail parmi lequel se trouve, entre-autre, quelques couteaux bien aiguisés, une dague, une épée, des battes de Baseball...

Declan vouait et voue encore une haine féroce à la race vampirique dont il a découvert l'existence par lui-même après que son fils Ailam, disparu depuis des semaines, ne tente de lui planter ses canines dans le cou. Plus qu'une mission, tuer du vampire demeurait pour lui un devoir pour lequel il ne se ménageait pas. Dès lors incapable de se poser et trop investit par sa mission d'extermination, il enchaînait les relations sans lendemain, prenant grand soin de ne respecter aucune femme qu'il ne se privait pas de jeter sans remords. Declan ne fait pas dans le sentiment et ne se gênera pas pour dire ce qu'il pense, sans filtre. Il paraît rustre et l'est, mais sous cette imposante carapace se cache un homme dévasté et détruit par la souffrance, un être irrécupérable qui porte son passé telle une malédiction qu'il lui faudra assumer jusqu'à la fin de ses jours. C'est un solitaire et il continue à le demeurer plus encore depuis qu'il est devenu ce qu'il exècre le plus.


♰♰♰♰♰♰


SES AMBITIONS, SES BUTS : Par le passé, lorsqu'il eut découvert par lui-même l'existence des vampires, il s'est fixé le but d'en tuer le plus possible tout en espérant retrouver l'être à l'origine de la mort de sa femme et de la transformation de son fils. Il espérait naïvement pourvoir le vaincre. Un but relégué au second plan, passé sa rencontre avec Jeanne qui se trouve être une vampire transformé par le fameux Thorvald, un vieux sadique comme on n'en fait plus. Passé les quelques querelles, les deux « ennemis » se découvrent donc ce qui leur semble être un point commun et décident de faire front commun pour retrouver le vampire. Une quête qui se muera en échec et les obligera à rentrer en Irlande.

Plus tard, après un coup mortel, Declan est transformé en vampire par Jeanne. Cette dernière trahit ainsi leur engagement. Furieux et déçu, l'humain qu'il n'est plus, fuit la comtesse française. Il a de ce fait, quitté l'Irlande. Ayant vent de l'existence d'une puissante communauté de sorcier à Salem, il s'y rend, espérant naïvement que l'on puisse l'aider à régler son problème de vampirisation. Mais il doit accepter sa nouvelle condition, car on ne peut rien pour lui. Il finit donc par s'installer en ces lieux. Un an s'écoule, sans que le jeune vampire ne cesse de penser à sa Française et c'est au cours d'une balade nocturne qu'il pense la croiser au détour d'une ruelle. Cette forte ressemblance débusquée, il se rends compte bien malgré lui qu'il est encore attaché à la demoiselle. Il se décide donc après moult réflexion à retourner en Irlande, prêt à la confrontation.





Son avis sur la révélation de l'an 2000 : Cette nouvelle l'a ébranlé, mais est venue confirmer les doutes qu'il pouvait avoir. (cf, le cliché que lui a fourni un inspecteur, peu avant que Declan ne soit interné en psychiatrie. Sur la photo, parait, après un zoom, deux incisions dans le cou de Zooey, sa femme.) Ajoutons à cela, l'un de ses compagnons de psy qui lui racontait tout un tas d'histoires, pour lesquelles on l'a (entre autres) interné. Le fait de subir la révélation a aussi permis à Declan de mieux faire le deuil de son épouse puis de son fils. Désormais, l'ennemi étant identifié, il était ainsi plus facile de partir en guerre et d'avoir un nouvel objectif pour supporter un peu plus "la vie", à savoir combattre et tenté avec ses petits moyens, de nettoyer, au moins l'Irlande, de cette vermine.
Son avis sur les lois gouvernementales : Declan était jadis un honnête citoyen, respectueux des lois et des valeurs. Désormais, il n'en a plus rien à foutre et peine à comprendre, comment il est possible d'émettre une entente à l'encontre de la vermine vampirique. Dans l'ombre, il a durant plusieurs années, outrepassé certaines lois, priant chaque jour, pour qu'on ne l'entrave pas dans sa quête de vengeance.
Son avis sur les sorciers : L'Irlandais n'en a encore jamais rencontré depuis la grande révélation de 2000. Il n'en demeure pas moins renseigné sur le sujet. Toutefois, n'ayant rien à leur reprocher, il n'éprouve aucun ressentiment à leur égard, seuls les vampires l'intéresse.
Son avis sur les vampires : Il leur voue une haine sans bornes et s'est juré d'en vaincre le plus possible (à peine cinq en 20 ans rien de grandiloquent que l'on se rassure). Bien sûr n'étant qu'un simple humain, sans les facultés inhérentes aux véritables chasseurs, c'est une quête qui semble impossible. Il y a d'ailleurs laissé quelques plumes. Son corps est couvert de cicatrices, il est notamment obligé de prendre pas mal de médoc (vicodine & co) pour amoindrir les maux qui entravent en permanence son corps. Mais ça, c'était avant qu'il devienne lui-même un vampire. Toutefois, il subsiste une exception à cette haine sans bornes (même en étant vampire) et elle se prénomme Jeanne. Et de vous à moi, ça l'emmerde de devoir le reconnaître, mais Declan a pour la Comtesse de profonds sentiments malgré la rancœur qu'il éprouve à son encontre suite à sa transformation.
Son avis sur les loups-garous : Il n'en a jamais rencontré, mais n'en demeure pas moins curieux. Bien sûr, il s'est qu'il est préférable, humain comme vampire, de ne pas en croiser au vu de la mortalité de leurs morsures. Il n'ira de ce fait, pas leur chercher des noises.
Son avis sur les chasseurs : Ils les jalousent au vu de leurs capacités et ce même en étant à vampire à présent. Il éprouve également un grand respect pour ces êtres qu'il érige en héros. Lui n'était qu'un modeste humain, qui a vaincu à peine cinq vampires en 20 ans et c'était une part de chance ainsi que de la ruse, rien de bien exaltant comparé à ce que font les vrais chasseurs.
Son avis sur les humains : Il peine encore à oublier qu'il n'est plus l'un d'entre eux. Ce que son père lui a fait à lui(enfant), mais surtout à sa mère, l'a délesté de sa foi en l'humanité et contribuer à étayer sa solitude jusqu'à ce qu'il se décide à faire l'armée, à en découvrir les valeurs et le sens de la camaraderie. Cette expérience l'a profondément changé, il est par la suite devenu pompier dans l'optique de se rendre utile et d'aider les autres. Puis il a rencontre Zooey, qu'il épousera l'année suivante. La naissance d'Ailam viendra parfaire l'idyllique tableau. Malheureusement pour l'Irlandais, ce bonheur ne sera que de courte duré. En effet, l'année 1998 sonne le glas de son bonheur en emportant Zooey dans la tombe, suivi de près par le petit Ailam. Dès lors, Declan s'est noyé dans la boisson et est redevenu solitaire. Mais considérons ça comme passé, car à présent, Declan est un vampire et les humains, sont par nature la base de son alimentation. Une perspective qu'il peine à accepter. Il se contente donc des banques de sang pour épargner ces chers humains au possible.





Année 2017, la vampirisation.
Le coup qu'il venait de prendre en affrontant un vampire, fut mortel. Il avait beau les traquer depuis quelque temps, seul et non pourvu des facultés des véritables chasseurs, Declan ne put cette fois s'en sortir. À terre, l'abdomen percé par la lame de son propre poignard, il commençait peu à peu à se vider de son sang. Néanmoins, c'était sans compter sur l'un des sbires de Jeanne de Beauregard, qui souleva la carcasse de l'humain et la ramena jusqu'au domaine. Était-il trop tard ? Peut-être, car voilà que le pauvre Declan revivait le film de sa vie, allongé par terre, entre l'ici et l'ailleurs.


Décembre avait commencé à prendre ses quartiers en Irlande. D'abord avec la neige qui n'avait de cesse de tomber à la grande joie des enfants qui se ruaient ainsi sur l'asphalte blanchi pour se livrer à des combats de boules-de-neige, des sorties en luges et autres activités rendues possible par les aléas du climat hivernal. Declan âgé de dix ans à peine, échappait à toute cette effervescence. Il savait que cette année, il n'aurait aucun cadeau, mais il ne pouvait blâmer sa mère qui faisait de son mieux pour subvenir à leurs besoins. Ils vivaient dans un foyer, richement décoré en cette période de fêtes. Un immense sapin surplombait tout le hall et les plus courageux devaient monter sur une échelle pour tenter de décorer le mastodonte. L'ambiance était chaleureuse malgré les lieux. Le petit Declan qui soufflerait sa dixième bougie un mois plus tard, s'était fait quelques amis depuis leur arrivée, mais cette douce quiétude était appelée à disparaître, car « il revient toujours » ce « il » dont l'existence ne s'apparentait jusqu'à présent qu'à trois points de suspension.

Le père était réapparu dans leur vie, quatre ans plus tôt. Affublé de « bonnes » résolutions, l'homme parvient à reconquérir son auditoire. Tout se passait bien dès les premiers instants, la petite famille parfaite installée dans un charmant appartement situé au centre-ville de Dublin. Mais rien ne dure, l'homme était imparfait et se laissa dompter par ses vieux démons. Le premier coup, une « broutille » partit sans prévenir, puis le second, puis le troisième. Declan revoyait encore le regard de sa mère, brillant de désespoir, mais ne laissant aucune larme couler pour encore préserver son petit. Tout était prétexte à la violence, même une chemise mal repassée. Il frappait, cognait sans raison, simplement parce qu'il en avait besoin, que c'était sa façon à lui de montrer sa toute-puissance. Passive, la mère finissait par laisser les coups pleuvoir, mais redoubler d'efforts pour préserver les apparences et protéger le petit Deck qui comprit malgré les sourires de façades, l'horreur de la situation, mais ne pouvait se résoudre, lui le petit chétif, à faire quoique ce soit pour conjurer le mauvais sort. Et, nous y voilà, quatre ans plus tard, le retour du père prodigue bien décidé à ramener sa famille et quoi de mieux que le canon d'une arme pour se faire comprendre. Le couteau en main, le cœur battant à s'en rompre, le petit Declan happé par l'adrénaline et par horrible vision du corps sans vie de sa mère, toucha son père au flanc à plusieurs reprises. L'homme désarmé, tomba lourdement à terre les mains empourprées de son propre sang. Passé cette scène plus rien ne sera plus jamais pareil pour le petit O'Murphy qui placé en institut spécialisé, quitta l'Irlande pour rejoindre les Etats-Unis.


Toujours allongé au sol, dans une mare de sang, Declan, encore humain était en train de partir éreinté par son combat et toutes ces années de souffrance.


Il mit de nombreuses années à se reconstruire avant de trouver sa voie. Lorsqu'il eut atteint les 18 ans, il prit la décision de s'engager afin de servir ce pays qui l'avait accueilli et l'emplissait de fierté jour après jour. Deux années s'écoulèrent durant lesquelles le jeune homme suivi assidûment son cursus militaire sans toutefois parvenir à trouver cette voie qu'il pensait avoir trouvé. New-York la terre promise le rappela et lui fit quitter le sable hostile du Moyen-Orient dont il ne voulait plus. Le voilà donc âgé de 21 ans et de l'ambition qui va avec. Ne manquant pas d'audace et désireux de se rendre utile, O'Murphy postule chez les pompiers. L'année suivante, un 1er août, il fait la rencontre qui changera sa vie. Elle s'appelait Zooey, elle avait des yeux verts emplis de malice et une chevelure flamboyante. Elle suivait des études en littérature et n'espérait pas grand-chose de la vie. Ils se sont rencontrés dans un café, une histoire de Mocca renversé sur un manteau hors de prix, des regards échangés et un second rendez-vous accepté le lendemain. Un vrai coup de foudre comme on n'en voit que dans les films. Au contact de l'un et de l'autre, ils devinrent meilleurs, l'une reprit goût aux études et l'autre monta les échelons au sein de sa caserne. Deux ans plus tard, un 21 février 1994, ils se marièrent et quittèrent le continent américain pour retourner en Irlande. Quelques mois plus tard, un 14 novembre, naquit le petit Ailam. Leur monde semblait parfait, Declan le pompier, continuait à sauver des vies, Zooey l'institutrice les rendaient meilleures. Mais rien ne dure malheureusement, car ce monde était enclin aux bouleversements, à une lutte qui le dépassait et qui le dépasse encore.

Quatre ans plus tard

Elle marchait dans les rues hostiles de New-York, prenant soin de ne pas trop s'éloigner des réverbères. Elle ne cessait de souffler, ses mains étaient presque devenues bleues tant, la température était négative. Elle se maudissait déjà d'avoir oublié son manteau chez elle, manteau dans lequel se trouvait son portable. Zooey continua donc à marcher pour rejoindre le parking. Ses talons claquèrent avec virulence le béton, la cadence de ses pas laissait entendre une envie pressante de rentrer au plus vite pour retrouver ses deux hommes qui l'attendaient sûrement devant la télévision, ou dans la cuisine à tenter de préparer un gâteau.Madame O'Murphy eut tout juste le temps de souffler une dernière fois avant de disparaître happée dans les ténèbres et au menu d'un certain Thorvald qui lorsqu'il découvrit l'existence de la famille de sa victime, jeta son dévolu sur le petit Ailam, qu'il se décida à convertir étant de toute façon incapable d'avoir des enfants et pour son bon plaisir. La disparition de sa femme et de son fils, fit perdre pied à l'Irlandais, ce bonheur, auquel il croyait dur comme fer, volait progressivement en éclats sans qu'il ne puisse rien faire pour y remédier. Certes, il était impuissant face à la fatalité, mais ne ménageait pas ses efforts pour retrouver Zooey et Ailam, quitte à se perdre lui-même.

Le pauvre homme s'était définitivement perdu et incapable de s'en sortir seul, il n'eut d'autre choix que de se faire interner pour tenter de sortir de cette profonde dépression. Le séjour s'étira sur deux années. Durant cela, l'homme consigna tous ses maux sur le papier, mais plus encore, il fit la connaissance d'un étrange homme au crâne rasé qui maîtrisait l'art des échecs et semblait, d'apparence, presque lucide. Les deux hommes jouaient aux échecs la moitié du temps et conversaient loin des oreilles indiscrètes à la nuit tombée. L'homme racontait à Declan, des histoires que Stephen King en personne lui aurait jalousées. Les vampires étaient, bien sûr, au centre de ses histoires horrifiques. Selon crâne chauve, ils erraient partout, tapis dans l'ombre, attendant le bon moment pour se défaire de l'obscurité et prendre le contrôle. Si de prime abord, l'Irlandais ne pouvait se résoudre à accepter cette réalité, les jours et les semaines passants, sa réticence n'eut de cesse de s'amoindrir et il commença à s'intéresser de très prêt aux vampires. Il dévorait les romans, les films et toutes les sources misent à sa disposition. Le sujet l'obsédait à la grande joie de crâne chauve qui avait enfin quelqu'un à qui parler. Deux ans s'écoulèrent donc, avant que l'Irlandais de naissance ne quitte le centre. Le retour dut on ne peut plus difficile. Il savait Zooey morte, mais qu'en était-il de leur petit Ailam? Declan avait beau parcourir la ville de bout en bout, rien n'y faisait, il ne parvenait à retrouver son fils et quoi de mieux que l'alcool pour se consolait de cet échec ?


Le corps de l'Irlandais venait de cesser de trembler, tandis que ses sens l'abandonnaient progressivement. Malgré Thanatos à ses côtés, il trouva encore la force de sourire en voyant apparaître à ses côtés une certaine Jeanne de Beauregard.


Le re voilà plongé à nouveau dans son passé, quelques mois après la disparition de son épouse et de leur fils. Le Declan qui se présente à la vision de son interlocuteur, est chancelant et méconnaissable. Traînant dans les rues et errant de bars en bars, l'homme n'était plus à présent qu'une épave prête à sombrer. La police qu'il avait consultée à de nombreuses reprises, ne pouvait se résoudre à étayer un dossier aussi léger que le sien. L'affaire fut donc classée sans suite au grand dam de l'épave humain en qui malgré la trop forte absorption d'alcool, était persuadée, à juste titre, que quelque chose clochait, que cet abandon de l'affaire mettait en exergue un silence trop complaisant. « O'Murphy ? » lança l'inspecteur. Declan acquiesça et lui signe de s'asseoir « - Sortez-vous les doigts du cul inspecteur et passez outre les formalités ! »

« - Je vous ai apporté le dossier, mais avant de l'ouvrir, prenez quelques secondes. Il y a des choses... Cela va être difficile ! » Declan posa son verre et attrapa le dossier pour l'ouvrir sans attendre. Il tomba sur une première page regroupant tous les articles de presse inhérents à la disparation de Zooey et d'Ailam, puis il tourna la page et découvrit la photo d'un cadavre baignant dans une mare de sang. C'était Zooey. Effrayé, il lâcha le tout avant de saisir l'inspecteur par le col le forçant à respirer son haleine alourdi par la forte absorption de Whisky. « - Ce n'est pas elle !!! NON !!! » Le policier se dépêtra de l'étreinte forcée de son assaillant et reprit le dossier en main avant de lui tendre une autre photo qui mettait en exergue par le biais d'un zoom, deux incisions dans le cou, comme si quelqu'un l'avait mordu à cet endroit. L'Irlandais serra les poings tellement forts que ses phalanges se mirent à blanchir. « - Où est mon fils ? » Le policier semblait incapable de lui transmettre plus d'information. Pour l'heure, seule la mort de l'épouse du malheureux demeurait sa seule certitude. Le choc résultant de cette conversation effaça un à un les souvenirs de l'Irlandais qui en plus, avait ingurgité une quantité d'alcool qui le mena sur les rivages d'un coma éthylique.

Il ne se passait pas un jour, sans qu'il ne se traîne dans un bar pour s'abreuver de quelques verres avant de rentrer le cœur aussi lourd que lorsqu'il était sobre. Sa vie n'avait plus de sens sans son petit, qu'il voulait retrouver, qu'importe le prix à payer pour cela. Malheureusement pour Declan, ce vœu formulé à mainte et mainte reprise, était impossible à réaliser, jamais plus leur vie ne serait normale. Le veuf le comprit lorsqu'il tomba sur le petit Ailam. Si l'espoir l'avait étreint l'espace d'un instant, le regard sans vie et les canines saillantes du petit bonhomme ne laissaient plus de place au doute. « - Ailam mon ange ! Viens par ici ! » dit-il la voix étreinte par les sanglots. Le petit qui cherchant à se nourrir s'approcha presque docilement. Il parvenait encore à reconnaître son père, mais d'autres impératifs s'offraient à lui. Declan, submergé par l'émotion, se rua sur son fils et le serra fort contre lui loin de se douter que cette étreinte serait la dernière. Le petit garçon percevait les battements du cœur meurtri de son père ainsi que le sang qui l'alimentait et qui rendait sa soif encore plus insolente et indomptable. Declan à l'inverse, fut surpris par la froideur de son fils et l'absence de battement à l'intérieur de sa petite poitrine. Un sanglot déchira ce vibrant instant avant que les deux canines d'Ailam ne commencent à se planter dans le cou de son pauvre père " Tue le Ailam" La voix du vampire responsable de la transformation, résonnait encore dans la tête du garçonnet. Et au moment critique, Declan, enfin, trouva la force de plonger son regard dans celui de son fils et n'y trouva pas une once d'humanité.

« - Ailam, mais qu'est-ce que tu fais ? » Le petit ne voulait plus se détacher de son père qui ne pouvant se résoudre à le blesser, chercha par tous les moyens à se défaire de lui. Mais le pouvait-il ? Pouvait-il entrevoir de faire délibérément du mal à son fils ? Les secondes s'écoulèrent, sans que l'ancien pompier ne puisse se résoudre à frapper, toutefois, encore enclin à la survie et dans un dernier geste de désespoir, il tira sur le pan du rideau qui se trouvait à terre sortant la pièce de son obscurité. Le soleil qui commençait à se lever dehors, irradia le salon de toute son intensité ébranlant le petit vampire qui se mit à hurler avant de lâcher sa proie. « - Ailam, mon poussin ! » lança un Declan désespéré. Il savait qu'il n'avait pas d'autre choix et qu'il n'aurait à l'avenir, pas d'autre chance. Alors, il prit le petit entre ses bras, le serra fort pour l'empêcher de s'enfuir et acheva son acte et tirant totalement le rideau pour que la lumière pénètre toute la pièce et achève le petit garçon qu'il n'était plus. Face au cadavre au teint grisâtre, l'humain hurla à la mort et pleura à chaudes larmes. Ce fut la dernière fois, qu'il émit de telles émotions. Par la suite et toujours, conscient de l'existence des vampires dans ce monde, Declan O'Murphy s'improvisa traqueur. Il se forma dans l'art du combat, acceptant sans rechigner de se faire exploser la tronche à plusieurs reprises pour s'endurcir. Il se forma notamment au maniement de diverses armes assoiffé par la vengeance et son envie de détruire le plus de vampires, sans craindre au préalable pour sa vie. Notons bien que durant les vingt années à venir, le pauvre passa très souvent près de la mort, force est de constater qu'il n'était pas si facile que ça de tuer du vampire pour un mortel lambda.


« Non, je ne serais jamais un vampire ! J'éprouve trop de haine à leur encontre pour envisager une telle transformation » Il luttait encore pour ne pas céder à l'appel du sang au grand dam de Jeanne qui le voyait s'enfoncer peu à peu. Il ne sentait même plus sa main froide étreindre sa joue tout aussi froide. Il ne l'entendait plus à présent, la Mort ayant fait main basse sur sa personne. La Française avait beau lui interdire la fuite en avant, il était difficile de lutter. Le dernier fil qui le maintenait encore à la vie, fut coupé par la faucheuse qui l'emporta. Dans un dernier élan de désespoir, la Vampire ne se souciant de rien ni personne, brisa la promesse faite à l'humain. Il devait revenir, lui revenir et tant pis si cela était de la pire des façons.

Les images défilèrent une dernière fois, ramenant Declan à sa première rencontre avec Jeanne, à cette fête donnait en son honneur, à ce combat remporté, à ce nouveau statut qu'on lui avait imposé. Il avait détesté plus que tout cette créature maniérée, mais plus encore le vampire qu'elle était. D'ailleurs, il avait souvent songé à la tuer, sans y parvenir, car bien, malgré lui, il se sentait connecté à cet être et pour cause, tout deux avait une perte commune, celle d'un enfant. Et aussi fou que cela puisse être, des sentiments naquirent. Toutefois, Declan ne voulait pas être sien si la mort venait à le prendre, mais malheureusement pour lui, Jeanne en avait décidé autrement en contrant Thanatos au moment venu. Elle l'avait transformé, cette nuit, après qu'il eut été blessé mortellement. L'irlandais ayant achevé sa transformation et ce bien malgré lui, ne put se résoudre à pardonner le geste de la Française et décida de la quitter et de disparaître, ce qu'il fit au grand dam de la noble.


Il était un vampire à présent et si l'envie de mourir semblait plus forte, l'instinct de survie le trompa odieusement et l'obligea bien malgré lui, à boire du sang. Il était devenu tout ce qu'il exécrait et devait dès lors apprendre à vivre avec ça. Les premiers jours, ainsi que les premières semaines, furent rudes. Dent de lait errait dans les ténèbres, toujours en colère et éprouvant le besoin de se retrouver seul pour éviter de commettre des massacres. Il n'était plus humain à présent et son teint diaphragme ainsi que son envie d'hémoglobine ne faisait que renforcer son nouveau statut d'infant. Furieux que Jeanne eut à prendre une telle décision sans lui demander son consentement, le jeune vampire avait donc décidé de quitter la demeure de la comtesse, ainsi que l'Irlande et l'Europe. Il lui fallait de la distance, beaucoup de distance, car visiblement, il n'était pas prêt à lui pardonner cette transformation. Le serait-il un jour ? Tel était la question ! En attendant, il semblait avoir de nouvelles priorités.


Welcome Salem !


C'est presque par hasard, presque pas un odieux murmure ou coup du sort, que le nom de cette ville célèbre pour son procès de sorcières, des siècles plutôt, vint aux oreilles de Declan qui continuait à barouder d'océan en océan, de pays en pays, dans l'espoir de redevenir mortel. Mais le pauvre, n'ayant qu'une vision approximative du monde surnaturel, malgré son appartenance, ignorait qu'un tel procédé était impossible. Cependant, il ne désespérait pas et espérait que cette ville, le berceau même de la magie, soit son dernier chant d'espoir. Peu après son arrivée et désireux de se fondre dans la masse, le jeune vampire parvint à se trouver quelques jobs nocturnes. Parallèlement, il luttait non sans difficulté, contre ses pulsions de jeune vampire instable, ce n'était pas chose aisée, dira-t-on. Par chance, l'on pouvait ici se procurer du sang sans devoir tuer un humain au préalable. Et puisqu'il est question de chance, malgré l'infortune, l'humain qu'il n'était plus, retrouva une vieille connaissance pour qui l'estime était sans bornes et qui sans le vouloir, l'incita malgré son nouveau statut à rester à Salem, une ville fascinante, mais gangrenée depuis deux ans, par la corruption et l'éveil des Inféris qui ravissaient certains et en effrayaient d'autres. Pas au fait de leur existence et pourvu, hormis sur l'existence des vampires, de très peu de connaissance sur le monde surnaturel, l'Irlandais s'instruisit en bon élève, mais aussi et surtout pour mieux appréhender ce monde qui était sien désormais. En parallèle, il découvrit par le biais de quelques rumeurs, l'existence d'un bar clandestin situé au sud de la ville, perdu dans la forêt.Le Hell O, un lieu atypique, dira-t-on, où la violence des combats entre races avait contribué à en faire sa renommée. Declan, toujours enclin à des pulsions suicidaires, c'était imaginé postuler comme combattant, mais se ravisa au profit d'un poste d'helper. Mise à l'épreuve par le propriétaire, pas friand de vampires au vu de la clientèle composée en grand nombre, de chasseurs, l'Irlandais accepta sans broncher, d'être mis à l'épreuve prêt à tout pour montrer sa valeur et sa bonne foi. Début d'une nouvelle vie en somme...


2018, retour à Shadeway.


Mais il aura suffi d’une ruelle, d’une demoiselle brune, élégante à souhait, le sosie parfait d’une certaine Française, pour que le vampire à la veste en similicuir, ne se rende compte du manque engendré par l’absence de celle dont il s’interdisait pourtant à prononcer le prénom. Certes, la colère le tenait encore en laisse, certes le pardon semblait bien difficile à accorder, cependant Jeanne peuplait encore ses pensées, ses rêves et dire qu’il l'avait oublié serait mentir. Il devait retourner en Irlande à Shadeway, dans son domaine, pour l’affronter et comprendre pourquoi, elle n’avait point tenu la promesse qu’il lui avait fait faire. Et c’est ce qu’il fit, en quittant, Salem, peu avant que bons nombres événements, ébranlent à nouveau la ville. Voici donc, le début d’une nouvelle aventure.

Il y a quelqu'un derrière l'écran, oui oui !

QUI ES-TU ?
Allez la totale ! 26 printemps au compteur, de signe verseau, quelque peu rêveuse. Je viens du pays du beurre et porte fièrement le gwenn ha du sur le cœur. J'appartiens à la team licorne et rêve un jour de devenir une Jedi aguerrie.  Non en vrai, j'ai un DUG mention arts de la scène. Là je vais reprendre mes études, pour enfin valider ma licence. Me revoilà Lille III
Pour ce qui est des petites anecdotes inutiles

J'aime faire des pancakes (c'est d'ailleurs le seul truc que je maîtrise à peu prêt) J'aime aussi manger des crêpes et mon sacro-saint demi beurre salé.En fait je suis genre la meuf méga fière de sa région et de son patrimoine. Oui nous sommes chauvins en Bretagne je le confesse. J'ai une passion démente pour l'univers du tatouage, j'en ai d'ailleurs "quelque uns" J'aime le théâtre et malgré le clown que je suis, j'ai une petite préférence pour la tragédie. J'écris beaucoup, de tout, n'importe quoi, des fois, toujours... J'aime aussi la photo avec une petite attirance ( en ce moment) pour le polaroid. Je fais pas mal de gaffes, on me répète d'ailleurs souvent que je ne suis pas doué. Je pourrais le mettre sur le dos de la jeunesse, mais à un moment je pense que ça ne marchera plus (passé trente ans sûrement j'ai bon espoir) J'ai une collection de bagues et je n'en mets en général que trois ou quatre grand max. Je collectionne aussi les funko qui commence à prendre de la place. Ah oui je suis sensible, trop lorsque j'entends Whitney Houston. J'étais et je demeure une fana ce qui ne m'empêche pas de kiffer des groupes comme Aerosmith, Scorpion, Metallica, les Guns, QUEEN et j'en passe. J'aime le paradoxe !  Je suis aussi une très grande fan des soundtrack, c'est d'ailleurs, l'un des premiers trucs dont je m'enquiert en matant un film. John Williams, James Horner, James Newton Howard, Danny Elfman et surtout RAMIN DJAWADI sont mes maîtres.Et... je crois que j'ai tout dis


DISPONIBILITÉS
Logiquement, tant que je ne reprends pas mes études, je suis totalement disponible pour vos beaux yeux.  What a Face

PV OU SCÉNARIO ?
Une petite création de mon crue

AVIS DE RECHERCHE
Des liens oui, sans pour autant de la précision. Disons que Declan est un vampire qui exècre les vampires du genre gros psycho.  Il serait de ce fait à même à sympathiser avec des chasseurs pour qui il a un très grand respect.

OÙ AS-TU TROUVÉ W.W. ?
On m'en a parlé il y a un petit moment, et la joueuse de Jeanne a ouvert un sujet prd  en quête d'un nouveau forum pour recycler nos perso. Et nous y voilà.

AS-TU QUELQUE CHOSE À DÉCLARER ?
J'espère que vous aimez la lecture, je suis adepte du pavé. Je m'excuse d'avance  What a Face

À REMPLIR POUR RECENSER TON AVATAR
Code:
Sean Maguire — [i]Declan O'Murphy[/i]




_________________
Welcome Salem


...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Humain

Date d'inscription : 10/05/2018
Messages : 139
Rp postés : 12
Avatar : Jared Leto
Âge du perso : 46
Groupe du perso : Humain
Disponibilités : Tous les jours
Liens infos : { Mon Univers }
{ Mes liens }
{ Mes sujets }
Avis de recherche : ➤ Un/Une compagnon de beuverie
➤ Un/Une employeur
➤ Une muse

MessageSujet: Re: Aut pati aut mori Lun 28 Mai - 14:54

Bienvenue monsieur le vampire !
Classe ton avatar et ta signature !
Bon courage pour la rédaction de ta fiche ;)

_________________

DON'T THINK I DIDN'T NOTICE
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sorcière de l'Eau

Date d'inscription : 25/03/2018
Messages : 1274
Rp postés : 81
Avatar : Kaya Scodelario
Âge du perso : 24 ans
Groupe du perso : Sorcière
Disponibilités : 8/5 Out of Business x.X
Liens infos : Fiche de prés' - Les liens - Rp's en cours
Avis de recherche : Des liens. Peu importe quoi, ami, ennemi, tordu, j'prends tout.
Multis : Anthony / Raph'
MessageSujet: Re: Aut pati aut mori Lun 28 Mai - 15:02

Bienvenue mister yeux rouges.

Bon courage pour la continuation de ta fiche \o/

_________________
Seen the world from the ground, scraped my knees, bruised my heart. Broke my bones, tasted blood. Burned my wings close to the sun, think it's time I break my chains. I'm too young for dying. They try to keep me down but I just get higher▵ endlesslove.
I've got a war in my mind▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vampire

Date d'inscription : 28/05/2018
Messages : 69
Rp postés : 29
Avatar : Sean Martin Michael Maguire (candy apple)
Âge du perso : 44 ans
Groupe du perso : Vampire
Disponibilités : dispo
MessageSujet: Re: Aut pati aut mori Lun 28 Mai - 15:17

Merci pour votre accueil. Je vais tâcher de m'appliquer pour ma "petite" fiche
A très bientôt sûrement

_________________
Welcome Salem


...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chasseuse de l'Elit Daemonia

Date d'inscription : 10/03/2018
Messages : 669
Rp postés : 24
Avatar : Salma Hayek by Felix Âge du perso : 302
Groupe du perso : Chasseuse
Disponibilités : Toujours à la recherche de liens, mais pour l'instant full pour les rps
MessageSujet: Re: Aut pati aut mori Lun 28 Mai - 15:25

Bienvenue! Have fun ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sanguisuga

Date d'inscription : 08/04/2018
Messages : 233
Rp postés : 26
Avatar : Lady Gaga
Âge du perso : 33 / 356
Groupe du perso : Sanguisuga, Reine.
Disponibilités : Prenez un numéro!
Liens infos : † Présentation †
† Fiche de liens †
† Liste des rps †
† Graphisme †
Avis de recherche : ➤ Le Nettoyeur
MessageSujet: Re: Aut pati aut mori Lun 28 Mai - 18:03

Bienvenue à toi, dent de lait. Bonne chance pour la création de ta fiche, j'espère que tu te plairas bien au sein de notre ville pleine de vices.

_________________
Tear it from my heart, the ventricles you pulled apart, the incision we made at the start simply to see where the blood will flow. Hold the pieces that cut through the night, the very last moment of light, as I open my arms to the depths below.
DON'T LET HER EYES CONFUSE YOU. RED LIPS ALWAYS LIE.

Mère Poule:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vampire

Date d'inscription : 28/05/2018
Messages : 69
Rp postés : 29
Avatar : Sean Martin Michael Maguire (candy apple)
Âge du perso : 44 ans
Groupe du perso : Vampire
Disponibilités : dispo
MessageSujet: Re: Aut pati aut mori Lun 28 Mai - 18:10

Hum.... Gaga AHS Hotel, divine au passage ^^ Merci pour l'accueil l'ancêtre si je puis me permettre

_________________
Welcome Salem


...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sanguisuga

Date d'inscription : 08/04/2018
Messages : 233
Rp postés : 26
Avatar : Lady Gaga
Âge du perso : 33 / 356
Groupe du perso : Sanguisuga, Reine.
Disponibilités : Prenez un numéro!
Liens infos : † Présentation †
† Fiche de liens †
† Liste des rps †
† Graphisme †
Avis de recherche : ➤ Le Nettoyeur
MessageSujet: Re: Aut pati aut mori Lun 28 Mai - 18:47

Tu pourras te permettre bien des choses, si tu continues à me complimenter de la sorte. ~

_________________
Tear it from my heart, the ventricles you pulled apart, the incision we made at the start simply to see where the blood will flow. Hold the pieces that cut through the night, the very last moment of light, as I open my arms to the depths below.
DON'T LET HER EYES CONFUSE YOU. RED LIPS ALWAYS LIE.

Mère Poule:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vampire

Date d'inscription : 28/05/2018
Messages : 69
Rp postés : 29
Avatar : Sean Martin Michael Maguire (candy apple)
Âge du perso : 44 ans
Groupe du perso : Vampire
Disponibilités : dispo
MessageSujet: Re: Aut pati aut mori Lun 28 Mai - 18:57

Au plaisir Madame  !! Mais... mon coeur de dent de lait est pris :P

_________________
Welcome Salem


...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sanguisuga

Date d'inscription : 08/04/2018
Messages : 233
Rp postés : 26
Avatar : Lady Gaga
Âge du perso : 33 / 356
Groupe du perso : Sanguisuga, Reine.
Disponibilités : Prenez un numéro!
Liens infos : † Présentation †
† Fiche de liens †
† Liste des rps †
† Graphisme †
Avis de recherche : ➤ Le Nettoyeur
MessageSujet: Re: Aut pati aut mori Lun 28 Mai - 19:00

Je me fiche bien de ton coeur, petite chose. :huu:

_________________
Tear it from my heart, the ventricles you pulled apart, the incision we made at the start simply to see where the blood will flow. Hold the pieces that cut through the night, the very last moment of light, as I open my arms to the depths below.
DON'T LET HER EYES CONFUSE YOU. RED LIPS ALWAYS LIE.

Mère Poule:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vampire

Date d'inscription : 28/05/2018
Messages : 69
Rp postés : 29
Avatar : Sean Martin Michael Maguire (candy apple)
Âge du perso : 44 ans
Groupe du perso : Vampire
Disponibilités : dispo
MessageSujet: Re: Aut pati aut mori Lun 28 Mai - 19:07

Hum... c'est qu'elle a du caractère la demoiselle

_________________
Welcome Salem


...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sanguisuga

Date d'inscription : 08/04/2018
Messages : 233
Rp postés : 26
Avatar : Lady Gaga
Âge du perso : 33 / 356
Groupe du perso : Sanguisuga, Reine.
Disponibilités : Prenez un numéro!
Liens infos : † Présentation †
† Fiche de liens †
† Liste des rps †
† Graphisme †
Avis de recherche : ➤ Le Nettoyeur
MessageSujet: Re: Aut pati aut mori Lun 28 Mai - 19:14

Une reine digne de ce nom se doit d'être ferme avec ses sujets.
(Plus sérieusement, on devrait cesser de flooder ^^ Bonne chance pour ta fiche!)

_________________
Tear it from my heart, the ventricles you pulled apart, the incision we made at the start simply to see where the blood will flow. Hold the pieces that cut through the night, the very last moment of light, as I open my arms to the depths below.
DON'T LET HER EYES CONFUSE YOU. RED LIPS ALWAYS LIE.

Mère Poule:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Aut pati aut mori Lun 28 Mai - 20:57

Bienvenue par ici :D et bonne chance pour ta fiche :)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Vampire

Date d'inscription : 26/05/2018
Messages : 89
Rp postés : 33
Avatar : Lana Parrilla
Âge du perso : 348, 33 physiquement.
Groupe du perso : Humain temporairement
Disponibilités : 7/7
MessageSujet: Re: Aut pati aut mori Lun 28 Mai - 21:45

Mon Declaaaaan ♥️ ♥️ ♥️
Bonne fichounette mon petit vampirounet. Qui c'est qu'a de jolies canines maintenant ? :03: Encore plus sexy qu'avant :7emeciel: Hum je m'égare. Allez, kiffe l'éternité et arrête de râler, être un humain c'était la loose, tu le sais, je le sais, tout le monde le sait :06: (OK, là, je suis clairement dans la mouise).
Des bisoussss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Aut pati aut mori Lun 28 Mai - 21:58

Bienvenue ici ! hiii
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Aut pati aut mori Lun 28 Mai - 23:46

L'autre partie du duo ! Bienvenue parmi nous, Declan. Have fun sur WW :3
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Vampire

Date d'inscription : 28/05/2018
Messages : 69
Rp postés : 29
Avatar : Sean Martin Michael Maguire (candy apple)
Âge du perso : 44 ans
Groupe du perso : Vampire
Disponibilités : dispo
MessageSujet: Re: Aut pati aut mori Lun 28 Mai - 23:47

Le duo infernal qui plus est. Merci pour le chaleureux accueil en tout cas

_________________
Welcome Salem


...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
— ADMINISTRATEUR —
Chasseur de l'Elit Daemonia

Date d'inscription : 08/03/2016
Messages : 4480
Rp postés : 203
Points-Bonus : 223
Avatar : Charlie Hunnam
Âge du perso : 35 ans pour 308 ans
Groupe du perso : Chasseur
Disponibilités : Pas dispo pour l'instant, sorry.
Liens infos : Prez'LinksShit happens
MessageSujet: Re: Aut pati aut mori Mar 29 Mai - 2:19

Welcome to salem, mister :bouya:
J'te souhaite une bonne rédaction de fichette et ma boîte mp est ouverte si tu as des questions ;)

_________________


I am a man at war and I am fighting for all of the broken people. All of the people thrown overboard. No we’re not nameless, we’re not faceless. We were born for greatness. It doesn’t matter if the world has gone mad, if we just hold on. Born for greatness — Papa roach
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vampire

Date d'inscription : 28/05/2018
Messages : 69
Rp postés : 29
Avatar : Sean Martin Michael Maguire (candy apple)
Âge du perso : 44 ans
Groupe du perso : Vampire
Disponibilités : dispo
MessageSujet: Re: Aut pati aut mori Mar 29 Mai - 13:13

Merci Jasper, si j'ai besoin je n'hésiterais pas ! Mais attention je peux être un vrai boulet quand on me tend une perche

_________________
Welcome Salem


...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Aut pati aut mori Mer 30 Mai - 14:01

Coucou !

Je n'ai pas encore prit le temps de lire tout ce que tu as déjà écrit (et je ne peux pas promettre, en toute vérité, de tout lire prochainement) mais ce que j'en ai lu m'a vraiment beaucoup plu tu as une belle plume. Je reviendrais sûrement te voir avec mes deux comptes et quelques idées. Elijah est un chasseur, à voir s'ils ne peuvent pas avoir fait une traque ensemble éventuellement ou s'être croisés en en faisant une (mais à voir car j'ai bien lu que tu étais à Salem depuis un an mais pour la date de ta transformation j'avoue que je suis passée à côté Embarassed )... Et j'ai un vampire @Léonard de Sainte-Croix qui bien que pacifique pourrait avoir croisé sa route en Europe à une période où sa haine ne prenait pas en compte ce genre de détail et il en aurait tiré une belle frayeur :aaaah:

Bref je reviendrais vers toi haha ! Bon courage pour ta fiche et bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Vampire

Date d'inscription : 26/05/2018
Messages : 89
Rp postés : 33
Avatar : Lana Parrilla
Âge du perso : 348, 33 physiquement.
Groupe du perso : Humain temporairement
Disponibilités : 7/7
MessageSujet: Re: Aut pati aut mori Mer 30 Mai - 14:21

Oh un vampire français, moi ça m'intéresse :15:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vampire

Date d'inscription : 28/05/2018
Messages : 69
Rp postés : 29
Avatar : Sean Martin Michael Maguire (candy apple)
Âge du perso : 44 ans
Groupe du perso : Vampire
Disponibilités : dispo
MessageSujet: Re: Aut pati aut mori Mer 30 Mai - 15:23

O Elijah c'est vraiment super gentil ce que tu me dis là, je t'en remercie. Et oui bien sûr que oui, il nous faut impérativement un voir plusieurs liens. Et puis Christian Bale quoi. :aaaah:
Moi ce que je peux te proposer c'est un résumé rapide. Effectivement Frank a débarqué à Salem il y a un an et est un vampire également depuis un an. Je suis partit dans l'idée, qu'il avait (et même encore aujourd'hui) une grande admiration pour les chasseurs. Lui qui n'en était pas un, les jalousaient même, puisqu'il n'avait aucune capacités et qu'il n'a en 20 ans, tué que cinq vampires. Durant cette période, peut-être auraient-il pu se croiser effectivement. Elijah aurait peut-être pu se prendre de sympathie pour cet humain, voir même lui enseigner des trucs. Je les voient bien avoir un lien positif, voir très positif même au vu de l'admiration de Declan pour les chasseurs. Quelque chose de paternel si c'est possible éventuellement. Ce qui fait qu'en arrivant à Salem, ils pourraient se retrouver. D'ailleurs si Declan est venu ici, c'est en pensant naïvement trouvé une solution à son statut vampirique. Il continue d'ailleurs à les exécrer lol mais n'aspire désormais qu'à du calme, du moins pour le moment. Je ne sais pas ce que tu en penses du coup ! N'hésite pas à me mpotter pour qu'on en parle tranquilou

_________________
Welcome Salem


...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Aut pati aut mori Mer 30 Mai - 16:10

Là je suis au travail et ce soir c'est mon soir officiel de déconnexion *PAN*

Mais je te fais un MP demain matin sans faute en arrivant au travail, avant de me mettre à bosser !

Et Jeanne c'est la Jeanne dont j'ai lu le prénom dans la fiche ? J'aime vraiment beaucoup la madame de ton avatar et si tu veux, on se trouvera un truc en bons français que nous sommes vraisemblablement tous les deux :hug:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Vampire

Date d'inscription : 26/05/2018
Messages : 89
Rp postés : 33
Avatar : Lana Parrilla
Âge du perso : 348, 33 physiquement.
Groupe du perso : Humain temporairement
Disponibilités : 7/7
MessageSujet: Re: Aut pati aut mori Mer 30 Mai - 16:35

Oui c'est bien moi la Jeanne de la présentation de Declan hihi.je t'ai mis un mot partie lien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vampire

Date d'inscription : 28/05/2018
Messages : 69
Rp postés : 29
Avatar : Sean Martin Michael Maguire (candy apple)
Âge du perso : 44 ans
Groupe du perso : Vampire
Disponibilités : dispo
MessageSujet: Re: Aut pati aut mori Mer 30 Mai - 17:12

Les mignons c'est ma fiche de prez lol pas une fiche de liens :P

_________________
Welcome Salem


...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Aut pati aut mori

Revenir en haut Aller en bas

Aut pati aut mori

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Dulce et decorum est pro patria mori (PV Gabushi)
» Partenariat : Memento Mori
» Apalipapa! Preval retire pati Verite lan eleksyon yo! Ayiti peyi magouy!
» Commerce du Clan Mori
» PREZIDAN KI PA POPILE PA FE KANPAY POU PATI POLITIK OU!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Who do you think you are ? :: Présentations validées-
Sauter vers: