Partagez|

Celesta Newton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Sorcière de l'Eau
☀ Coven Lux Aeterna ☀

Date d'inscription : 29/04/2018
Messages : 117
Rp postés : 12
Avatar : Zoë Kravitz
Âge du perso : 32 ans
Groupe du perso : Sorcier
Disponibilités : Serrée
Liens infos : Ϩ Présentation
Ϩ Liens
Multis : Lys & Eli
MessageSujet: Celesta Newton Dim 29 Avr - 16:02

Celesta Newton

Feat. Zoë Kravitz


RACE: Elle a été fabriquée sorcière mais les adeptes la croient déesse en prison de chair.
PRÉNOM: Celesta sur ses faux papiers, elle garde pourtant sa maudite nomination, Tshanza, comme seul souvenir emporté loin des siens.
NOM: Newton dans la rubrique décès d’un quotidien, sa Louisiane l’attache encore comme une Latour, héritage colonialiste français.
ÂGE: 32 ans et pourtant si peu d’années qu’elle possède véritablement.
NATIONALITÉ: Américaine depuis tant de générations engendrées sur les terres louisianaises.
STATUT: S’est rendue veuve par ses propres soins.
À SALEM DEPUIS: Fin 2012, la ville accueille une exsangue, quasi morte, et deviendra à partir de ce moment, un refuge.
MÉTIER/OCCUPATION: Aide-soignante au Sanctuaire St Gilles quand on a besoin d’elle et au Salem Hospital la plupart du temps. Elle est aussi préparatrice de concoctions magiques et autres aides qui relèvent de la magie, mais ne fournit qu’à la condition d’être sûre de la bonne utilisation de celles-ci.

♰♰♰♰♰♰


QUEL EST SON ÉLÉMENT : Elémentaire de l’eau, Tshanza l’a hérité de sa longue lignée d’ancêtres depuis la première, cette maudite bonne femme si adorée parmi ses fanatiques. Elle a avec l’H2O, une affinité particulière qui la pousse à boire beaucoup, ou plus que de coutume, même s’il lui arrive parfois de confondre la bouteille d’eau avec celle de vodka (sans doute à cause de la même couleur, la faute des russes ça…). Il est aussi préférable que son corps reste à l’humidité, puisqu’il la consomme comme un carburant ; les saunas et la bronzette sont donc à bannir sous peine de dessèchement accéléré. De même, elle est peu friande de l’électricité, sa constitution étant particulièrement conductrice ; en revanche elle est moins sensible au feu. Agaçant ? Oui mais aussi bien pratique.

Sa principale utilisation est l’hydrokinésie : cette affinité se fait surtout sur la forme brute de l’élément. Plus il est associé à un autre composant plus il sera difficile à manipuler : mettez lui un sirop à l’eau pour prendre un exemple simple, la sorcière devra faire abstraction du sucre et autre saloperies pour se concentrer véritablement sur l’eau et la plier à sa volonté. Autrement dit plus l’élément est pur, plus il est ‘à portée de main’. La quantité joue également. Sûr qu’elle ne peut pas vous faire un tsunami sur Salem. Or comme il est question de force et de solidité mentale pour concentrer l’esprit et l’allier aux muscles, l’étendue de la capacité peut donc varier selon sa santé. Pourtant Tshanza sait d’elle-même qu’il ne faut pas trop abuser, puisque ça la fatigue presque à chaque fois, l’excès pourrait la pousser dans un état de malaise, voire d’inconscience.

La génération d’eau est plus délicate à contrôler. Cette capacité est traitresse, pénible à dompter et nécessite de boire beaucoup. Comme l’hydrokinésie, c’est la force mentale qui définit l’ampleur de cette prouesse. Cette eau, elle parvient à l’extirper d’elle-même et n’excède pas deux ou trois litres - sachant que sa composition semble contenir plus d’eau que la normale. En revanche, celle-ci est d’autant plus facile à manipuler, puisqu’elle lui appartient. Sans contrôle, l’H2O ne ressemble à rien d’autre qu’une sorte de pluie fine déferlant autour d’une Tshanza en proie à de fortes émotions (ce qui est rare, entendons-nous…). Utilisé à excès, ce don dessèche de manière accélérée si bien qu’elle pourrait se craqueler et en mourir.

Jusqu’à la moindre parcelle d’humidité, elle ressent son élément partout. Tshanza a même la capacité de chuter la température de l’H2O, si bien que l’eau peut basculer à l’état solide. Il fait froid, autour mais peut-être aussi à l’intérieur de vous… Cependant plus les degrés sont à baisser, plus les conséquences peuvent être désagréables - surtout si cette capacité fait suite aux précédentes. Il ait déjà arrivé à Tshanza d’avoir la sensation d’une migraine froide collée au crâne, ses fonctions ralentissent et elle est particulièrement assaillie de ces visions qui n’appartiennent ni à elle, ni à cette époque… Un seuil qu’elle s’efforce de ne jamais franchir.

En dehors de son élémentaire, Tshanza a une large connaissance de la magie spirituelle grâce à son éducation quasi fanatique du vaudouisme et dérivés. Elle possède beaucoup de grimoires, de plantes et d’objets en tout genre pour l’y aider, s’efforçant d’établir ses limites et de n’agir que pour le bien, même si parfois, la frontière est mince et la tentation de la franchir, si facile…


EST-IL MEMBRE D'UN COVEN ? : Lux Aeterna pour mieux fuir ses origines et s’éloigner de son avenir qu’on lui avait tout tracé… Parce qu’elle a vu le mal à l’œuvre et qu’elle, ça ne la fait pas rire, ce monde de sauvages. En tant que Luxienne, Tshanza effectue un certain nombre de missions pour son Coven et est passée professionnelles dans la suppression des salauds ; d’autant plus qu’elle connaît bien leur milieu. Il n’est pas rare qu’elle fournisse de l’eau à ceux qui en ont besoin, ici ou dans quelques autres pays quand elle a eu l’occasion d’y aller.
Il lui arrive de méditer au temple dans ses meilleurs jours, mais ce n’est pas la plus assidue et se le fait souvent dire. Or ses actes plus concrets semblent faire passer la pilule. C’est que Tshanza n’a rien d’une sainte, elle porte mal l’auréole, n’a pas le sourire gratuit ni la patience dans le sang, mais son rôle lui tient à cœur et elle le fera jusqu’au bout. C’est le principal, non ?



INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES : Ϩ Ayant besoin de vivre dans l’humidité, l’appartement de Tshanza est quelque peu spécial, comprenant une faune aquatique importante, elle adore décorer ses aquariums où évoluent une vingtaine de poissons. Sa chambre est d’ailleurs comme un petit vivarium où elle est véritablement dans son élément.
Ϩ  Le Cobra d’eau est son animal totem que l’on retrouve tatoué sur l’extérieur de sa cuisse droite. En outre, elle a beaucoup de petites cicatrices - surtout dans le dos - souvenirs de ses échecs et de ses réticences punies par la secte durant sa jeunesse.
Ϩ Étroitement liée à son ancêtre, elle possède la même marque qu’elle : une sorte de s inversé sous l’oreille droite. Si son entourage a toujours tenté de lui faire comprendre qu’elle en était sa réincarnation sous le coup de rites vaudous prononcés il y a longtemps, Tshanza ne veut plus croire à ces conneries et fait tout pour se débarrasser de ses visions, qu’elle refuse d’admettre comme conséquences de son héritage.
Ϩ Ayant fuit sa Louisiane originaire pour rester loin de sa famille fanatique, elle s’est renommée en Celesta Newton.
Ϩ Tshanza n’a potentiellement peur de rien et prend presque tout à la légère. Se démarque de cette vie bordélique, ce petit gosse blanc, Issey, qu’elle a arraché à une mort imminente il y a plusieurs années. Elle le considère comme son fils ou son petit frère, ça dépend, mais ce qui est sûr, c’est qu’elle en est fière, de ce gamin.
Ϩ Formidable voleuse et fouineuse, Tshanza est bonne pickpocket, habile de ses doigts elle peut subtiliser à peu près tout ce qu’elle veut sans se faire prendre, comme un coup de vent ou autour d’une bonne conversation où vous ne verrez rien d’autre que son joli sourire. Chose pratique qui lui a déjà permis de largement arrondir quelques fins de mois, mais qu’elle s’efforce à présent d’éviter de faire, ou du moins, juste aux personnes mauvaises.
Ϩ Il lui arrive d’être en proie à des visions d’un passé lointain, d’une vie qui n’est pas la sienne, hantée par d’horribles images. Qu’elle le veuille ou non, cette saloperie est un abcès sur son âme et elle a le pire héritage vaudou dans les veines. Tshanza soupçonne sa mère de lui jeter des sorts depuis son trou, pour tenter de faire revivre son ancêtre dans sa peau, chose contre laquelle elle lutte fermement.
Ϩ Entraînée depuis son jeune âge, le combat et les armes n’ont pas de secrets pour Tshanza. De même qu’elle a de bons contacts qui l’aident à se cacher, à faire des faux-papiers ou à la tenir au courant des conneries de sa famille… Elle possède également tout un tas de sorts et de bibelots destinés à les protéger, elle et Issey.





Tout est toujours question de contrôle de soi. Tshanza a été formatée d’une manière, elle s’applique à en être l’opposé. Pourtant elle ne peut pas renier sa nature.
Entraînée au combat, à la défense perpétuelle et aux coups bas, elle est habile voleuse et bagarreuse, une battante qui en a dans le ventre et dans le pantalon - au sens figuré bien entendu. Déterminée et même têtue, elle ira au bout de tout ce qu’elle décide, une attitude qui la rend même impulsive voire lunatique. Une véritable lionne solide et coriace, très peu de choses lui font froid dans le dos parce qu’elle a vécu trop d’horreurs pour rencontrer pire. Souvent détachée, il apparaît clairement qu’elle ne prend au sérieux quasiment rien ni personne.
C’est aussi parce qu’elle est tourmentée, sans cesse rattrapée par un héritage forcé dont elle ne veut pas et qui l’effraie, Tshanza reste méfiante, tout le temps, avec n’importe qui. Femme débrouillarde qui se veut pourtant attentionnée ou du moins essaye-t-elle, elle tire souvent le sourire pour feindre que tout va bien.
C’est à peu près son seul effort en terme d’apparence puisqu’elle reste quelqu’un de franc, et cette bouche n’hésitera pas à dire ce qu’elle pense, même si ça blesse. Tshanza est lassée des faux-semblants et rien à faire que votre œil soit dérangé par ce manque de tenue ou de féminité.
Pourtant, quoique la conduite du Lux lui dicte d’avoir le cœur sur la main et d’être rendant de service, si elle a à s’en sortir, à se battre pour garder ce qu’elle possède et surtout garder son fils en sécurité, Tshanza se fait sournoise à souhait et ne lâchera rien. Ce qui lui colle à la peau c’est cette attitude profiteuse à vouloir tirer un avantage de tout, un passé chargé qui l’a forgée rancunière ; certains diront qu’elle a un putain de caractère, mais pour continuer d’être honnête : elle les emmerde. Sans doute est-il superflu de préciser qu’elle est relativement misanthrope, or ça ne l’empêche pas d’être aidante avec à peu près n’importe qui dans le besoin, parce que finalement, c’est plus fort qu’elle.
Enfin, les réticences de son passé et les figures féminines qui l'ont hantées, ont rendu Tshanza quelque peu misogyne, et par conséquent, elle supporte mal les défauts et les soulèvements de caractère de la part de ses congénères.

♰♰♰♰♰♰


SES AMBITIONS, SES BUTS : Ϩ Dans l’idéal, Tshanza voudrait avoir la paix, pouvoir quitter totalement son ancienne vie et en commencer une nouvelle comme elle l’entend. Elle sait que le mal et ces conneries du passé lui collent à la peau, c’est pour ça qu’elle est entrée au Lux en s’appliquant à aider du mieux qu’elle peut, et espère pouvoir continuer comme ça.
Ϩ Dans la même optique elle voudrait que sa famille l’oublie définitivement et cesse leurs espèces de cultes malfaisants, parce que jamais elle n’aura le courage - ou la malfaisance - de tenter de les tuer. Elle se contente d’agir là, à Salem qui empeste le crime sous toutes ses formes, d’essayer de purger la merde et d’équilibrer la balance.
Ϩ Cependant, Tshanza a les pieds sur Terre et ne se fait plus d’illusions. Elle n’a pas de grands rêves plein la tête (ces conneries c’est bien pour les gamins), simplement la volonté de rendre le quotidien un peu moins pourri, à ceux qui n’ont pas encore eu la chance de connaître ça.





Son avis sur la révélation de l'an 2000 : L’avantage de vivre parmi des fanatiques qui savent exploiter toutes les fibres de ce monde pour gagner puissance et argent, c’est qu’on est au courant de tout ce qui traine dans les rues. D’autres tarés en plus des sorciers et des humains, sur ce monde ? Un avenir radieux dans la diversité, le partage et l’échange, nan ? Ouais, des conneries surtout. Tshanza se moque bien de quel bord ils sont, tant qu’ils ne l’emmerdent pas.
Son avis sur les lois gouvernementales : Oui pourquoi pas, de toute façon elles n’ont rien de différent des autres lois : un détail sur un papier qui se contourne si besoin. Et comme le dit si bien le dicton : « Un jour j’irai vivre en théorie, parce qu’en théorie tout se passe bien », si quelqu’un connaît le chemin par contre…
Son avis sur les sorciers : Tant qu’ils ne font pas partie d’une secte vaudou adoratrice de son ancêtre et ne la croit pas réincarnation d’une de leur déesse préférée, ça devrait bien se passer… Sauf si ce sont des salauds tout simplement, c’est avec les poings qu’elle va faire part de son avis, même race ou pas.
Son avis sur les vampires : Sans doute y en a-t-il des bons… Ou des moins mauvais en tout cas… ? Tshanza préfère ne pas trop se poser de questions, mais ce qui est sûr, c’est qu’elle n’en a pas peur.
Son avis sur les loups-garous : Elle n’est pas particulièrement fan de leur métamorphose, même si ça fiche l’adrénaline de se retrouver face à ces petites bêtes, elle les préfère humanoïdes et pas à deux doigts de tout bouffer. Pourtant il lui semble que des surnaturels, ce sont les moins mauvais en général.
Son avis sur les chasseurs : Des fois ils partagent la même cause, des fois pas, mais ils sont différents les uns des autres et elle n’a pas vraiment d’approche générale envers eux, les interprétant au cas par cas dans ses jours de patience.
Son avis sur les humains : Faibles. Honnêtement, Tshanza les voit de cette manière. Certains se débrouillent mieux que d’autres, assurément, et même s’ils sont sacrément stupides par moment, elle doit leur reconnaître du courage, à vivre dans ce monde de prédateurs. Mais peut-être est-ce aussi ce qui lui donne envie de les aider un peu, de leur permettre d’avoir une chance quand ils ne sont que bétail et souffre-douleur.





Ils étaient une cinquantaine d’hommes, montés sur des chevaux aux naseaux fumant un souffle agité. Leurs sabots grattaient le sol incertain, tandis qu’ils manquaient de glisser dans le bayou à tout instant. Bientôt ils durent abandonner leurs montures, et continuèrent à pied, membres tremblants en marche vers le diable. Alors ils songeaient fort dans leur tête, qu’ils n’étaient plus l’effectif d’un gouverneur, mais surtout soldats de Dieu prêts à œuvrer pour Lui. Puis enfin, ils s’arrêtèrent devant un camp de fortune, fait de grandes toiles tendues comme des fantômes livides et silencieux sur des branches épaisses. Nul doute que c’était le village précaire des ces fous démoniaques à tuer ; ils croyaient pourtant à un piège en découvrant les lieux vides. Des bouquets d’herbe, des poupées et des os pendaient aux bouts de pieux ; les cadavres d’animaux jonchaient le sol par dizaines, si bien qu’on eut cru que toute la faune de Louisiane était éparpillée ici-même, gisante à vomir sang et entrailles. Quelque chose bougea, et tous relevèrent la tête. C’était une enfant noire d’à peine six ans, habitée d’un regard étrange, presque fou. Elle marchait vers eux, bras le long du corps, et sous chaque foulée de ses petits pieds, semblait grouiller tout à coup, une humidité rongeant la terre. Puis enfin, l’eau du bayou serpentait tout à fait jusqu’à elle, pour suivre ses pas en rampant et ondulant comme le python, tandis qu’elle continuait, l’œil fixe, un petit sourire aux lèvres. Et sous son oreille droite, il semblait que sa cicatrice en s, bougeait frénétiquement.

1

Elle se fiche au fond de la chaise défoncée, se dit qu’elle va finir par se casser la gueule. Ses yeux noirs passent un instant sur le Luxien en face, de l’autre côté de la table bancale. Tshanza soupire entre ses longues tresses qui tombent partout sur elle, ouvre la bouche et se décide à continuer parce que le silence lui perd son temps, et qu’il n’ajoutera rien. Son ami est là pour écouter après tout. Un récit qu’elle n’a jamais livré dans son entièreté, jusque là.

« Je vais essayer de faire court. Parce que ça a commencé en 1719, toutes ces conneries. Le Duc de Maine et l’Aurore arrivaient sur les côtes louisianaises. C’était la première cargaison d’esclaves extirpés des côtes ouest de l’Afrique pour la Nouvelle-Orléans. Et avec eux, ils ont amené le vaudou. Comme beaucoup d’autres, tu m’diras. Sauf qu’une poignée d’entre eux étaient particulièrement fanatiques. Parce que ni le travail, ni la dalle qui récure l’estomac ou la soif asséchante, n’enleva à ceux-là la dévotion à leur culte.

« Ils virent naître une enfant métisse, sans doute fruit d’un viol. Peu importait puisque de toute façon, la mère mourut en couche et le maître n’y prêta même pas attention. Elle ne fut personne, élevée au travail harassant, alimentée d’heures interminables à en voir mourir tant autour d’elle, elle qui restait pourtant debout, en vie. Mais à ses treize ans, tout devint différent. Pas parce qu’elle accoucha d’un fils. Plutôt parce que la magie se manifesta, et elle fut fille de l’eau. Il n’en fallut pas plus aux esclaves pour la croire incarnation de Mami Wata, la déesse vaudou, mère des eaux nourricières et de l’océan destructeur. Ils la désignèrent Tshanza, « celle qui fait », espérance d’une réussite dans leur culture, et une communauté la vénéra, elle gagna en pouvoir et s’attira les foudres de ceux qui la considéraient Abomination. Et parmi eux, il y avait le maître qui eut vite fait de faire battre à mort le fils de Tshanza, sous ses yeux.

« Deux jours après, le cadavre de leur tortionnaire fut retrouvé, rongé par les bêtes, pourri à l’humidité du bayou où il s’était noyé. Des morts similaires firent suite. Tshanza n’hésitait pas à noyer ceux dont elle doutait, s’affranchissant elle-même de l’esclavage, des contraintes, enfin, de tout. Elle donna dans la foulée, naissance à une fille qu’elle marqua d’un s inversé, sous l’oreille droite : le serpent de la déesse Mami Wata, réceptacle d’une magie qu’elle comptait grandir chez son enfant. Une marque qu'elle arbora aussi elle-même.

« Ensuite elle s’enfuit avec ses adorateurs pour se cacher dans les bayous où les blancs craignaient d’aller pour y trouver le diable, comme ils l’appelaient. Leurs pratiques cruelles rebutèrent et cultivèrent leur tranquillité pendant un temps. Jusqu’à ce que des soldats furent envoyés pour en finir. Tshanza était clairement mourante à force d’abus de sa magie, donc elle rassembla ses fidèles pour un rite de changement de corps ; le réceptacle désigné était sa fille. Ça n’empêcha en rien le massacre qui suivit. Une boucherie sans nom, sang et tripes versés, la foi éventrée à mille reprises. Les quelques survivants adorateurs protégèrent le corps de l’enfant, mal incarnée se rendirent-ils comptent, tandis que deux esprits luttaient dans un réceptacle mourant de ne pas supporter une telle chose. L’âme s’en brisa sur les lieux maudits. »



1

« Après, ce qu’il est resté de tout ça se résume à quelques fidèles enracinés en Louisiane, dans le Faubourg Marigny. Ils ont préservé l’héritage de générations en générations. La secte Wata, qu’ils s’appellent. Leur but a toujours été le même : faire revivre Tshanza. Et pour se faire, ce rituel a duré des siècles. Jusqu’à ce qu’ils y arrivent. Victoire Latour, ma… mère… C’est elle qui correspondait le plus au profil pour faire naître la chose qu’ils allaient faire revenir : sorcière de l’eau, mariée à un blanc à l’élémentaire identique, avec déjà un fils né… Bref tout concordait avec Tshanza. Et quand elle m’a expulsé, sa plus grande joie c’était de découvrir ma foutue cicatrice sous mon oreille… »

Il se redresse un peu, en face d’elle. Ses bras se croisent sur son buste et il considère celle qu'il connaît comme Celesta, d’un œil professionnel. Un truc perçant, qui la sonde. Elle n’aime pas ça, ces airs qu’ils ont, les psys, à détailler leur patient. Même si celui-ci est un ami. La jeune femme remue sur sa chaise. « Alors on y arrive. Au sujet principal. » Enfin il parle. Elle a cru qu’il ne le ferait jamais aujourd’hui. Tshanza déglutit et hoche la tête, nerveusement. Le temps s’étire quand même. C’est dur d’en parler.

« Les croyances et les pratiques vaudous, c’est de ça que la secte m’a bourré le crâne en premier lieu. Ça allait avec la lecture et le calcul, voyez. C’était la même importance. Sans doute que ça aurait bien marché si Leandre… » Elle s’interrompt parce que ça devient plus dur. Mais le psy lui vient aide cette fois. « Ton ainé. Oui, il t’a précédé parmi nous, au Lux. » Elle acquiesce. Ses doigts sont accrochés fort dans la ferraille de la chaise. « ‘Fin lui, il y croyait pas. Il me le disait tout le temps que c’était des conneries. Qu’il y avait des tas de religions et de croyances, que personne ne savait qui avait raison ou pas, finalement. Mais je ne comprenais pas, tu vois… Qu’est-ce qu’il y avait à craindre de ces gens, quand chaque fois, je constatais l’étincelle dans leurs yeux, leur croyance profonde et leur dévouement envers moi, p’tite gamine. Ils y croyaient à cette histoire d’incarnation de la déesse. Puis qui j’étais pour refuser un tel privilège… ?

« Mais j’ai grandi. Je découvrais peu à peu que la secte Wata achète le silence des haut-placés, en argent, services, sorts… Et c’était clair qu’ils ne sacrifiaient pas que des animaux. Y avait des cadavres d’humains derrière eux, et puis de vampires aussi. Saignés à blanc. Je crois que l’Omega se vendait bien… Et moi j’étais au milieu de tout ça, à avoir peur, d’eux et de ce que j’abritai. À l’époque, je volais, surtout. J’étais petite et rapide, on ne me voyait pas. Jusqu’à mes dix ans où Victoire m’a offert un Colt. Il n’y avait plus que la sorcellerie, on m’apprenait le combat aussi. « Tu n’es plus une enfant, Tshanza, tu dois passer à l’âge adulte… » me disait-elle. C’est là que je comprenais que ma vie était toute tracée, et que je ne m’appartenais pas. Donc j’ai vraiment commencé à écouter Leandre et ses amis qui le suivaient, avec leurs histoires d’ailleurs, où on pouvait être libre d’être qui on voulait.

« Puis papa est mort. J’avais à peine douze ans j’crois. « Overdose d’Omega. » c’est la seule chose que m’a dit Victoire. Je devais m’en contenter et vivre avec ça, point. Les Wata n’acceptent pas les faibles, alors le corps de mon père a été expédié dans la tombe vite fait, et la vie a repris. Je n’avais pas de temps pour le deuil, d’autant que c’est là, que ma magie a fait surface. Pour les fanatiques, c’était la déesse mère qui se révélait enfin. »


Elle s’efforce de ne pas trop visualiser ce qu’elle raconte. Tshanza joue nerveusement avec une tresse en essayant de se souvenir des choses, dans l’ordre. « L’année 2000 a pas plu aux Wata. Ils devaient être plus discrets, parce que c’était le bordel à la Nouvelles-Orléans. Beaucoup comprenaient ce qu’ils étaient vraiment. Ils ont vu plusieurs fidèles se faire assassiner, et moi j’étais de plus en plus surprotégée. Et je savais que c’était pour la déesse, pas pour moi. Ça a duré encore quatre ans. Apprentissage, entrainements… puis quand ça n’allait pas, c’était la violence qui redressait les choses, claques dans la gueule, cicatrices, privations de nourriture…

« Après ça s’est arrêté parce que j’avais dix-huit ans. À la place ils m’ont filé un fanatique Wata pour mari et c’était bouclé. C’est aussi là que Leandre et son p’tit groupe d’amis ont réussi à s’échapper en me promettant de venir me chercher dès qu’ils auraient une situation, et de quoi nous planquer tous les deux. Moi avec eux tout d’suite, c’était trop risqué.

« C’était long, je peux te le dire. Haïr la secte, haïr sa mère, haïr son mari… La seule chose que j’aimais, c’était mon amant. Lui, il avait rien à voir avec tout ça, c’était la bouffée d’air dans mon étouffement quotidien… Puis finalement, ça m’est arrivé à mon tour. Cette éclosion au creux de mon ventre. Ça m’a fait sacrément bizarre de me dire que j’étais enceinte. Et... au bout de six mois… »
Sa voix se brise tout à coup. Comme à chaque fois qu’elle en parle. « Ça faisait tellement mal… C’était… » Oh non. Elle ne peut pas continuer. Ce ne sont que les sanglots qui sortent, et pas les mots. Elle le voit toujours à ses pieds, l’enfant mort-né gisant sur le tapis comme un vulgaire rien du tout, prit dans le placenta et le sang. Horrible. Ça lui coule encore des cuisses, c’est partout… Comme elle a hurlé, à cette époque… La douleur, la perte, le vide immense. Elle n’osait pas approcher. Et finalement elle était tombée de déshydratation.

Là, la sorcière pleure encore, en silence. Le psy ne dit rien, compatit seulement en silence. « Y avait cette petite cicatrice sous son oreille droite… Un s comme le mien, et comme celui de Tshanza autrefois… » souffle-t-elle en dégageant son amas de tresses noires pour dévoiler la petite marque. Ensuite elle marque une pause et reprend au bout d’un temps. « Il n’y avait rien d’assez cruel après ça, rien d’assez douloureux, ni d’horrible. Juste des mois de silence et d’indifférence. J’ai même jamais revu mon amant. J’ai exécuté tous les sales coups de la Wata, les uns après les autres. Comme un robot. J’en avais rien à foutre des malheureux, des victimes, des morts… Ils se confondaient et disparaissaient dans mon esprit vide.

« Un an après… Ou un peu moins, j’sais plus, on avait une mission dans un bordel avec quelques Wata, dont mon mari. La routine, histoire de visiter un type gênant. Sauf qu’en fait, il avait amené son nid de vampires. De ceux qui se sont fait vider par la secte depuis des années. J’ai ordonné le repli immédiat, mais c’était trop tard, évidemment. Le bordel était… Bah c'était un véritable bordel en fait. Ils bouffaient tout le monde, c’était l’orgie sanglante là-dedans, je te l’dis. Y en avait sur les murs… Puis c’est là que je l’ai entendu, ce cri… J’en étais pétrifiée. C’était la première émotion depuis ma fausse couche. Je suis allée voir et suis tombée sur un tableau bien dégueulasse. La mère a moitié bouffée avec le flanc déchiré comme du papier, les yeux exorbités à coup de panique qui avait figé ses traits morts. La putain, elle tenait ses trippes au creux de son bras, et dans l’autre, y avait l’gosse qui hurlait contre sa poitrine.

« Je me souviens qu’il n’avait pas un an. Après je sais juste que je suis sortie du bordel avec lui. Il était plein du sang et de la chair de sa mère, c’était collé sur son petit body brodé d’un « Issey » en lettres bleues. J’ai fait pleuvoir sur lui pour le nettoyer. Jusqu’à en avoir l’aridité dans la gorge et puis dans tout le corps. Mon mari gueulait derrière, comme un sale con. Il voulait qu’on r’balance le gamin dans la fosse. « Ce p’tit blanc vaut que dalle » qu’il a dit. Ça m’a foutu en rage, alors il s’est mis à suffoquer, et à cracher de l’eau, tellement ça lui emplissait les poumons… Je l’ai regardé s’étaler par terre et j’ai aimé ça. Il est mort et j’avoue que je ne le regrette pas.

« J’ai gardé l’enfant… et j’me suis rendue compte que finalement, je pourrais peut-être voir le bout du tunnel, un jour. C’est là que Leandre a décidé de refaire surface. Il m’a raconté Salem, son intégration au Lux et à tout ce dont j’allais pouvoir profiter avec Issey. Pendant ces minutes, la vie était belle…

« L’instant d’après, il était mort. Le coup de feu le faisait pisser l’rouge au crâne. Moi, j’étais plantée, bouche bée. Victoire, elle tenait le Colt, derrière moi. Elle a tué de sang froid, et je t’assure que y avait rien sur son visage… Pas le moindre regret, et encore moins la tristesse. « Leandre t’aurait écarté de ta destinée. Estime-toi heureuse qu’Issey soit encore récupérable et potentiellement bénéfique aux Wata, sinon il serait mort aussi. » C’est ce qu’elle m’a dit. Et je tenais Issey si fort, derrière moi… Elle lui a jeté un d’ces regards tellement avides, au gamin… Victoire avait découvert qu’il était sorcier pure souche. « Je me suis occupée de vérifier sa nature, savoir si je te le laissais ou pas. Tant mieux pour vous deux, cette fois ton héritage sera sain. Dommage pour la morte née, dire que tu lui avais donné la marque de la déesse… »

« Et elle a rit, comme une dingue… Elle se fichait ouvertement de moi : « Ta fausse couche, ça n’a jamais gêné ta logique ? C’que tu peux être naïve. Je me suis cassé la tête avec cette potion mais ça valait le coup. Ta gamine n’était pas de ton mari, catin, elle était de ce type que tu voyais à l’extérieur. Mais ça tu le sais, n’est-ce pas ? Enfin, au moins ça t’a rendu moins minable, depuis tu as des tripes pour accomplir ta destinée. Tant mieux. » Après, je ne me souviens plus. C’était des conneries. Ma destinée d’être une meurtrière, ma destinée de réaliser leur putain de fantasme de déesse mes couilles, ouais… Je sais qu’elle m’a averti que Mami Wata se mettrait en colère si jamais je tentai de partir, qu’elle me rattraperait. Mais j’en avais tellement rien à foutre… »



1

Tshanza se tait. Elle n’a pas l’habitude de parler autant, ça lui dessèche la gorge. Elle accepte le verre d’eau que lui sert le sorcier et l’enfile d’un seul coup. En même temps, dans sa tête, elle se souvient du bocal qu’elle avait balancé ensuite. Il était venu s’éclater partout, aussi contre le visage de Victoire qui s’était déchiré sur une moitié. « C’était la course. J’sais pas comment j’ai fait. L’argent que j’avais sur place, Issey dans les bras et les clés de la bagnole. Je suis sortie par la fenêtre et puis j’avais quitté le Faubourg Marigny avant de m’en rendre compte. On est remonté jusqu’à Bâton Rouge puis jusqu’à Jackson. J’me suis dis que la Louisiane me manquerait. Elle me manque toujours, tu sais… Et ironiquement, on s’est échoué à Roanoke, à sec de tout. C’est là que j’ai commencé à avoir des visions floues, des sortes de flashes, brefs la journée, longs et pénibles la nuit dans les cauchemars. Mais je m’en foutais parce que j’étais libre. »

Tshanza se redresse sur sa chaise. Le plus pénible est passé. « La suite, tu la connais. Dès que j’ai su qu’ils étaient arrivés jusqu’à nous, j’ai fuis avec Issey. Vous m’avez ramassé aux abords de Salem, près de la voiture renversée, moi qui rampais avec le gosse dans les bras… Deux Wata derrière, près à me récupérer. Et j’étais tellement crevée de ce trajet sans répit depuis Roanoke, de cet accident qu’ils avaient provoqués, que je me suis évanouie. Vous m’avez amené au Sanctuaire St Gilles avec mon fils. Vous nous avez sauvés la vie, soigné… Et moi qui ne pigeais pas pourquoi j’avais soudainement droit à un bonheur pareil après une vie entière de douleurs. » Elle sourit. Parce qu’elle ne comprend toujours pas. Le sorcier en face, acquiesce.

« - Et maintenant ? Ils disent que tu n’es pas très assidue en méditation… » La jeune femme secoue la tête et rit. Qu’est-ce que ça peut leur faire au final ? Ils tous d’accord, elle y comprit, pour dire qu’elle est plus utile sur le terrain à supprimer les salauds, que dans un temple à se recueillir. Réfléchir, ça lui fiche juste davantage de visions merdiques. « Je suis redevable au Lux et au Sanctuaire St Gilles. Je garde la volonté de me racheter une conduite, de fuir le passé. Je ne suis plus voleuse, ni une Wata. J’excelle sur le terrain, à supprimer ceux qui pourrissent Salem jusqu’à ses fondations, ceux que le Lux me désigne. Je vous assure que ça n’a aucun impact sur ma fidélité au Coven. » Oui, c’était ça maintenant. Leur faire bouffer les pissenlits par la racine… et Dieu sait qu’elle a encore du boulot.


Il y a quelqu'un derrière l'écran, oui oui !

QUI ES-TU ?
C’est la peste de Lysandra qui revient *niarkniarkniark* Mais cette fois je suis plus gentille, ‘fin je vais essayer :huu:

DISPONIBILITÉS
J’suis là tout le temps, après le rp dépend de mon irl et de mon inspiration.

PV OU SCÉNARIO ?
Nan.

AVIS DE RECHERCHE
Des p’tits culs à botter, des alliés, puis tout ce que vous voudrez, pourvu qu’on vive plein d’emmerdes tous ensemble aha

OÙ AS-TU TROUVÉ W.W. ?
J’crois qu’on m’avait corrompu à l’époque pour m’y amener, puis j’y ai pris racine.

AS-TU QUELQUE CHOSE À DÉCLARER ?
Ouais, j’veux une loi interdisant les coups de fouet :sisi:
Pour le reste vous savez déjà que vous êtes beaux, bande de frimeurs :heart6:


À REMPLIR POUR RECENSER TON AVATAR
Code:
Zoë Kravitz — [i]Celesta Newton[/i]



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sorcier de l'Énergie
♆ Coven Obscura Maleficis ♆

Date d'inscription : 22/12/2017
Messages : 437
Rp postés : 57
Avatar : Aidan Gillen
Âge du perso : 48 ans
Groupe du perso : Sorcier
Disponibilités : Plus ou moins dispo, mp et on en discute !
Liens infos : Fiche - Liens -
Multis : Ethan Wheeler
MessageSujet: Re: Celesta Newton Dim 29 Avr - 16:05

Rebienvenue, ma simili-fifille, sous de nouveaux traits tout aussi charmants.

#PapouneAuTaquet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
— ADMINISTRATEUR —
Chasseur de l'Elit Daemonia

Date d'inscription : 08/03/2016
Messages : 11217
Rp postés : 200
Points-Bonus : 223
Avatar : Charlie Hunnam
Âge du perso : 35 ans pour 308 ans
Groupe du perso : Chasseur
Disponibilités : Dispo seulement pour des trames évolutives.
Liens infos : My so called lifeLiensSujets
MessageSujet: Re: Celesta Newton Dim 29 Avr - 16:39

Citation :
Ouais, j’veux une loi interdisant les coups de fouet :sisi:

Désolé, requête refusée :O:

Super choix d'avatar soit dit en passant, je l'aime bien cette miss ! :coeur:
J'ai bien hâte de voir ce que va donner ce personnage, ça te fera changement de faire une gentille une raison de plus pour sortir le fouet ça héhé

Good luck pour la rédaction de ta fiche :huu:

_________________


When the fires, when the fires have surrounded you. With the Hounds of Hell comin' after you. I've got blood, i've got blood on my name. Not a spell gonna be broken, with a potion or a priest. Blood on my name — The brothers bright
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sorcière de l'Eau
☀ Coven Lux Aeterna ☀

Date d'inscription : 29/04/2018
Messages : 117
Rp postés : 12
Avatar : Zoë Kravitz
Âge du perso : 32 ans
Groupe du perso : Sorcier
Disponibilités : Serrée
Liens infos : Ϩ Présentation
Ϩ Liens
Multis : Lys & Eli
MessageSujet: Re: Celesta Newton Dim 29 Avr - 16:57

Gabriel : Merci simili-papa !

Jasper : Zut, j'aurai toujours essayé ^^
Bien contente que la miss plaise, puisque le choix d'avatar s'est avéré compliquey :dead2:
Merci mon chat !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
— ADMINISTRATEUR —
Chasseur de l'Elit Daemonia

Date d'inscription : 23/03/2016
Messages : 9906
Rp postés : 276
Points-Bonus : 197
Avatar : Tom "Fuckyeah" Hardy
Âge du perso : 36 / 310 ans
Groupe du perso : Elit Daemonia - Ancienne école
Disponibilités : Fucked up
MessageSujet: Re: Celesta Newton Dim 29 Avr - 21:59

Hellcome la jolie chute de reins.

Have fun avec cette gueule là.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Celesta Newton Dim 29 Avr - 23:55

La bonne aventure parmi nous, miss Newton.

J’aime cet avatar, et au plaisir de se retrouver :)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Membre du Solaris Corp

Date d'inscription : 23/04/2018
Messages : 247
Rp postés : 39
Avatar : Katheryn Winnick by DΛNDELION
Âge du perso : 34 ans.
Groupe du perso : Petite chose ridicule et fragile. Humaine.
Disponibilités : Pas encore.
MessageSujet: Re: Celesta Newton Lun 30 Avr - 0:09

Elle en jette Zoë, super joli choix.

Re-bienvenue sous ce visage de ce que j'ai compris, du coup. Et si tu as besoin que je te retire ton mal, ce sera avec plaisir aha

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vampire

Date d'inscription : 30/09/2016
Messages : 213
Rp postés : 76
Points-Bonus : 69
Avatar : Alexander Ludwig
Âge du perso : 281 (24 en apparence)
Groupe du perso : Vampires
Disponibilités : Dispo
Liens infos : Fiche - Liens - Rp's


MessageSujet: Re: Celesta Newton Lun 30 Avr - 1:57

Rebienvenue :keur:

_________________
Devan Rhodes McKenzie ∞
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chasseuse de l'Elit Daemonia

Date d'inscription : 10/03/2018
Messages : 627
Rp postés : 21
Avatar : Salma Hayek by Capt'n Crounch
Âge du perso : 302
Groupe du perso : Chasseuse
Disponibilités : Toujours à la recherche de liens, mais pour l'instant full pour les rps
MessageSujet: Re: Celesta Newton Lun 30 Avr - 2:19

Graou la jolie Zoe!

Re bienvenue alors ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sorcier de l'Énergie

Date d'inscription : 03/04/2018
Messages : 303
Rp postés : 28
Avatar : James McAvoy
Âge du perso : 33 ans
Groupe du perso : Sorcier
Disponibilités : Full 5/5
Liens infos :

Fiche - Liens
Multis : Romy Feuerbach
MessageSujet: Re: Celesta Newton Lun 30 Avr - 12:50

Ooooh rebienvenue sous ce nouveau visage soeurette héhé ! T'es magnifique (as usual) :sasa:

_________________

    but one soul stays awake at night

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sorcière de l'Eau
☀ Coven Lux Aeterna ☀

Date d'inscription : 29/04/2018
Messages : 117
Rp postés : 12
Avatar : Zoë Kravitz
Âge du perso : 32 ans
Groupe du perso : Sorcier
Disponibilités : Serrée
Liens infos : Ϩ Présentation
Ϩ Liens
Multis : Lys & Eli
MessageSujet: Re: Celesta Newton Lun 30 Avr - 15:42

Jake : Ouais t'as vu comment elle est belle ma chute de reins :bouya:
Merci !

Logan : Merci m'dame McGraf ! Ce sera avec plaisir, en effet ^^

Vickie : Merci bien ! Mais oui mais oui, tu pourras toujours essayer Cool

Devan : Merci m'sieur ^^

Salina : Merci bien !

Armin : Merci mon frère ^^ Héhé merci, t'es pas mal non plus Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sorcière de la Terre

Date d'inscription : 29/11/2017
Messages : 239
Rp postés : 24
Avatar : Nathalie Emmanuel
Âge du perso : 27 ans
Groupe du perso : Sorcière
Disponibilités : Carnet plein (Celesta - Benjamin - Gabriel)
Avis de recherche : Un lien négatif voir explosif, un allié dans la police , un Solaris Corp (voir descriptions pour le détail des liens).
MessageSujet: Re: Celesta Newton Mar 1 Mai - 17:07

OMAGAD !!!

Je dis oui oui et re oui à Zoe Kravitz, et je suis déjà à fond dans ce que je lis là *_____* Celle-là, il me faudra trouver un lien !

_________________
Hurricane
Comin' like a hurricane
I take it in real slow
The world is spinning like a weather vane
Fragile and composed
Though I am breaking down again
I am aching now to let you in  ▬ Fleurie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sorcière de l'Eau
☀ Coven Lux Aeterna ☀

Date d'inscription : 29/04/2018
Messages : 117
Rp postés : 12
Avatar : Zoë Kravitz
Âge du perso : 32 ans
Groupe du perso : Sorcier
Disponibilités : Serrée
Liens infos : Ϩ Présentation
Ϩ Liens
Multis : Lys & Eli
MessageSujet: Re: Celesta Newton Mer 2 Mai - 13:30

Ahah merci ^^
Mais ce sera avec joie Amber, on se trouvera un truc entre belles crinières !

_________________
Running from the ghosts and shadows
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Celesta Newton Mer 2 Mai - 16:16

J'étais pas passée là :o
Superbe choix de vava, Zoé n'est clairement pas assez jouée :bave:
Re-bienvenue avec ta pupuce :gnagna:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Celesta Newton Mer 2 Mai - 21:57

Re-bienvenue à toi ! Puisses-tu t'amuser avec ce nouveau compte :leche:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sorcière de l'Eau
☀ Coven Lux Aeterna ☀

Date d'inscription : 29/04/2018
Messages : 117
Rp postés : 12
Avatar : Zoë Kravitz
Âge du perso : 32 ans
Groupe du perso : Sorcier
Disponibilités : Serrée
Liens infos : Ϩ Présentation
Ϩ Liens
Multis : Lys & Eli
MessageSujet: Re: Celesta Newton Mer 2 Mai - 23:35

Merci beaucoup vous deux ! :ilovu:

_________________
Running from the ghosts and shadows
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
— ADMINISTRATEUR —
Chasseur de l'Elit Daemonia

Date d'inscription : 23/03/2016
Messages : 9906
Rp postés : 276
Points-Bonus : 197
Avatar : Tom "Fuckyeah" Hardy
Âge du perso : 36 / 310 ans
Groupe du perso : Elit Daemonia - Ancienne école
Disponibilités : Fucked up
MessageSujet: Re: Celesta Newton Ven 4 Mai - 2:44

Fiche validée, hu hu !

Tu es officiellement dingue comme nous !



Have fun la brasseuse de gibelotte

Pour faciliter ton intégration, je te conseille vivement de nous inonder de flood et de venir papoter dans la CB. Les demandes sur les fiches de liens sont également conseillées (en taguant les gens de cette façon @"pseudo du joueur" ) pour être sûr qu'ils ne ratent pas la notification. Et avoir des idées de liens/trames sont fortement appréciés.


Maintenant que ta fiche est validée, tu peux visiter les liens ci-bas.

Signer le règlement Si t'as oublié de le faire, hein !

Bottin des métiers Pour recenser ton métier si tu en as un !

Fiche de liens Si tu veux t'faire des copains !

Fiche de sujets Si tu veux étaler tes aventures !

Demandes diverses Si tu as des demandes à faire, fais-toi plaisir !




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Celesta Newton

Revenir en haut Aller en bas

Celesta Newton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Présentation de Mike Newton [Validée]
» (M) Harvey Newton-Hayden (Négociable) ◭ A Drummer player.
» Avoka Mèt Newton St Juste mande komisè gouv. aksyon an jistis kont Sophia Martel
» (M) Harvey Newton-Haydon ▼ Acide à s'en brûler le coeur
» Elections:INITE et L'odeur des dollars de Petrocaribe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LOOK IN THE ♰ MIRROR :: Who do you think you are ? :: Présentations validées-
Sauter vers: