Partagez|

Lysandra De Nerval

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Sorcière de l'Énergie

Date d'inscription : 17/10/2017
Messages : 757
Rp postés : 52
Avatar : Sasha Luss
Âge du perso : 26 ans
Groupe du perso : Sorcier
Disponibilités : Noyée
Liens infos : PrésentationLiensRps

Multis : Celesta & Eli
MessageSujet: Lysandra De Nerval Mar 17 Oct - 20:45


Lysandra De Nerval

Feat. Sasha Luss


RACE: Sorcière
PRÉNOM: Lysandra
NOM: De Nerval
ÂGE: 25 ans
NATIONALITÉ: Franco-américaine
STATUT: Polygame instable
À SALEM DEPUIS: Sa naissance puis par intervalles réguliers
MÉTIER/OCCUPATION: Serveuse au Red Lounge mais elle reste une tueuse à gages quand l’envie l’en prend

♰♰♰♰♰♰


QUEL EST SON ÉLÉMENT : Energie

Empathe, vos émotions sont sa lecture préférée, son divertissement de tout moment… Elles sont siennes. Lysandra vous comprend mieux que personne puisqu’elle capte tout ce qui émane de vos petits nerfs étriqués, vos humeurs et vos ressentis. Il n’y a pas meilleure oreille attentive… ni de bouche plus perfide.

Influence, en un simple contact et quelques mots, Lysandra sait vous parler, vous faire sentir aussi heureux que dépressif. Cela vous paraît si concret tout à coup, si évident, cette humeur… C’est encore plus facile pour elle si vous êtes d’esprit fragile ou simplement endormis ; et avec vous les plus faibles, elle n’a d’ailleurs pas besoin de vous toucher…

Aspiration, en contact uniquement, Lysandra peut prendre l’énergie d’êtres vivants, l’aspirer pour elle-même, pour se redonner de la force et vous affaiblir sans vergogne. Elle ne peut cependant pas faire l’inverse et vous faire don de sa force… Et peut-être est-ce par avarice naturelle, qui sait ?

Conséquences, les émotions des autres, c’est amusant à sentir… Mais trop nombreuses ou trop fortes, Lysandra les supporte mal et se fait assommer par la quantité de messages qui lui martèlent le cerveau. Elle peut récolter de la fatigue rapidement, voire des migraines. Il en est de même pour l’influence qui lui coûte davantage d’énergie, surtout des esprits forts et peu influençables.


INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES :
Par malédiction jetée sur sa mère, le visage de Lysandra est celui de la défunte fille d’un sorcier.
Elevée dans l’éducation d’un Immortel, elle n’a pas froid aux yeux et fera vos sales boulots sans laisser une preuve de ses actions.
Ses parents étaient français alors même qu’elle est née à Salem, ce qui lui vaut la double nationalité.
Elle a poussé le tueur de son bien aimé tuteur immortel à s’égorger lui-même.
Lysandra était destinée à devenir une Immortelle avant que son tuteur et futur Sir ne meurt subitement.







Étant donné sa magie, c’est une femme très compréhensive et à l’écoute comme jamais, mais aussi très tactile, et ce n’est pas pour déplaire aux autres. Elle est séduisante et elle le sait. Alors elle n’hésite pas à battre des cils, à faire jouer les lumières dans ses grands yeux d’opale et à tordre ses atouts de femme au bon vouloir des regards alentours.
De plus, Lysandra est riche avec l’éducation en conséquence, elle a la posture droite et elle aime la belle mode dont elle se pare sans pudeur. Elle aime exhiber le luxe et le naturel qui émanent d’elle. C’est une sorcière à la soif de connaissances, de découvertes et de curiosités, même moindres. Elle aime prendre des risques, provoquer les choses, même si cela doit lui coûter comme dans ses boulots ou même le fait de se trouver en compagnie abondante d’Immortels au Red Lounge. Il faut qu’elle assouvisse ce besoin constant de voir plus grand, d’essayer et de vivre pleinement.
Mais Lysandra est surtout une manipulatrice, une langue perfide qui cède à la facilité de la manipulation émotionnelle et elle ne se prive pas de son utilisation pour arriver à ses fins.

♰♰♰♰♰♰


SES AMBITIONS, SES BUTS : Etendre son pouvoir encore et encore, sentir le contrôle et l’emprise qu’elle exerce sur le monde.
Elle veut vivre un maximum de choses, profiter de sa vie et de son cœur qui bat quitte à prendre des risques.
Elle souhaite exécuter la volonté de son défunt tuteur et devenir l’Immortelle qu’il a souhaité voir en elle, un jour.





Son avis sur la révélation de l'an 2000 : Amusant… Même si elle s’en doutait de par sa magie, le monde était à présent près à dévoiler ses surprises au grand jour. Très amusant.
Son avis sur les lois gouvernementales : Oui oui, les lois, elle les connaît par cœur… Des fables derrière lesquelles il est si facile de se cacher. Et croyez son expertise en terme de fausses apparences.
Son avis sur les sorciers : Ni chaud ni froid, c’est une sorcière qui lui a appris les quelques tours qu’elle connaît, ce sont aussi des sorciers qui ont sauvagement assassiné ses parents… Donc la notion est relative.
Son avis sur les vampires : Leur comportement la fascine surtout et leur longue existence les rend intéressants ; autant de points que son tuteur (qui en était un) a su lui montrer. Lysandra apprécie donc leur compagnie et elle ne les craint nullement.
Son avis sur les loups-garous : Les chiens ont toujours été de bonne compagnie, cependant ils sont plus intéressants sous forme humaine quand ils peuvent adhérer à sa manipulation.
Son avis sur les chasseurs : Pas très objective certes, puisque son tuteur adoré à été tué par l’un d’entre eux. Elle dirait simplement qu’ils se mêlent de bien des choses, mais après tout, bien attentifs à ses paroles, ils sont comme les autres…
Son avis sur les humains : Le commun des mortels, ils ont toujours été du bétail pour son tuteur, mais toutefois indispensables. Une ressource abondante qu’il faut exploiter pleinement.






À l’aube
Papa et maman étaient morts.
Dans la sorcellerie ils sont nés, comme toutes les générations connues avant eux, et par la sorcellerie ils mourraient. Lysandra ne s’en souvient pas. Armin, son ainé de huit ans, si. Il a pris le bébé hurlant contre lui avant de tomber contre le mur du couloir de leur maison de Paris. Les flammes qui semblaient immortelles dansaient avec la violence d’un brasier de l’Enfer, et mangeaient tout sur leur passage. Papa avait fini en feu, après avoir subi les pires tortures, sans avoir pu sauver sa pauvre femme. Elle, elle avait hurlé à son fils de fuir. Et puis, alors qu’il s’exécutait avec difficulté, le corps de maman pris immédiatement feu.
Son cri déchira tout et poursuivait même Armin dans la rue où il détalait à toutes jambes. L’enfant courut avec sa petite sœur contre lui, durant un temps incalculable, loin des sorciers qui venaient de tuer les siens… Ses parents. Armin aussi jeune soit-il, s’était bien douté que sa famille avait quitté Salem précipitamment après la naissance de Lysandra. Ils devaient gagner Paris plus tard normalement. Cependant, papa et maman n’avaient pas expliqué pourquoi, mis à part qu’ils devaient fuir les leurs et rentrer en France.
Tandis qu’Armin, épuisé et chancelant dans les rues de Paris sous l’aube, pleurait en silence sur le crâne de Lysandra endormie, il ne tarda pas à gagner la boutique Tréville, où papa et maman allaient des fois. La propriétaire était une amie et surtout, une sorcière avec de l’humour, qui lui montrait quelques fois des sorts amusants. Ce matin, Armin ne rirait pas. Il frappa et la minute suivante, elle était là, mademoiselle Tréville qui dévisageait l’enfant par la porte, puis qui posa ses yeux écarquillés sur le bébé. Elle ouvrit rapidement, le fit entrer et ferma avec mille précautions la boutique. Elle avait tout compris d’un coup d’œil. Armin garda le silence, ses bras tremblants fermés sur Lysandra. « Vous êtes partis depuis des mois… » murmura mademoiselle Tréville en se laissant tomber sur une chaise. « Je savais que ça finirait mal. »
Alors seulement Armin releva les yeux sur elle. « Je ne savais pas que ta maman avait été enceinte… » continua-t-elle, avec un air triste. Puis son expression changea rapidement et elle se redressa. L’enfant était presque sûr de lire de la peur sur les traits de la sorcière. « C’est une fille, c’est ça ? » Armin la dévisagea alors que mademoiselle Tréville murmura une plainte.

Un terme à l’innocence
La sorcière avait pris les précautions nécessaires, c’est-à-dire faire croire que toute la famille avait péri dans l’incendie tandis que les enfants étaient élevés comme les siens, à l’abri des regards et avec pour seule visite, des professeurs à domicile. L’existence de Lysandra ne devait pas se savoir et elle avait estimé que son frère Armin avait déjà été assez traumatisé. Mais toujours la pensée de mademoiselle Tréville frôlait le fait que la petite fille n’était ni brune ni n’avait le bleu-vert des yeux de son ainé ou de ses parents. Plus Lysandra grandissait, plus elle ses cheveux éclaircissaient. Sa peau était absolument pâle et ses yeux d’un bleu aussi doux que profond, et qui pouvait même à certains moment se montrer glaçants. Elle n’avait que 7 ans lorsque ses pouvoirs se sont réveillés. Elle n’avait que 7 ans lorsque son innocence mourut. Parce qu’elle sentait tout, parce que mille émotions contradictoires venaient s’entrechoquer dans ses nerfs, dans son cœur et sa tête. Gérer autant d’informations qui s’acharnaient sur elle fut compliqué, même avec le soutient de mademoiselle Tréville. L’enfant savait déjà ce qu’était être un adulte, avoir un travail, avoir des enfants, un amant… Vivre en ville lui apprenait tant de choses autant qu’elles l’assommaient. Lysandra eu des crises, des migraines et toutes ces choses qui firent d’elle un esprit entre deux âges, contradictoire et empathique à la fois, mais toujours coincé dans ce corps d’enfant.
Puis les révélations de 2000 tombèrent. « Je le savais » avait dit mademoiselle Tréville. Lysandra aussi au fond, mais elle n’avait pas su mettre de mot ou de réponse sur ce que certains êtres étranges qu’elle avait déjà pu rencontrer, ressentaient. Pour cette famille, qu’il y ait des vampires ou que leur race soit mise au grand jour, ne changeait rien. Ils étaient déjà les plus discrets du monde.
Trois ans plus tard, l’esprit qui grandissait dans le corps d’enfant de Lysandra développa ses autres capacités. La petite poupée qu’elle avait toujours représenté malgré tout, termina de disparaître lorsqu’elle apprit à contrôler les émotions des autres. En avait-elle marre de subir sans pouvoir agir ? Certainement. Toucher une peau pour s’emparer de l’émotion et la façonner à son gré n’était pas chose aisée non plus. Pour mademoiselle Tréville c’était même pire. Les capacités de Lysandra l’inquiétaient et sans cesse elle ne pouvait s’empêcher de penser à la malédiction, de ce qu’elle influençait sur la jeune fille… Elle fut au comble lorsque l’enfant commença à aspirer l’énergie des animaux. Cela ne cessera donc jamais ? Peut-être était-ce normal pour les autres sorciers, mais pour elle, femme isolée cachant une enfant et son ainé, c’était inquiétant. Et qu’en sera-t-il quand elle se lassera de voler cette vie aux animaux ?

La chute
Mais tout ça n’était rien, comparé à l’année qui allait suivre.
Armin avait disparu depuis cinq jours déjà, sans laisser de nouvelles. Certes il avait déjà 23 ans et mademoiselle Tréville considérait qu’il faisait sa vie à lui, mais ce furent des semaines qui passèrent ensuite sans signe de vie. Lysandra avait pleuré durant trois nuits sur l’absence de son frère qui ne présageait rien de bon. Ensuite, elle n’évoqua plus Armin. Peut-être en avait-il eut marre de cette vie d’ermite, même si elle se doutait que c’était plus grave. Mais plus que tout, Lysandra avait besoin de sortir elle aussi, d’aller dans des bars où on ne l’acceptait pas, sauf si elle arrivait à amadouer quelques hommes pour leur donner envie d’être le père qui l’accompagnait.
Une nouvelle nuit où elle rentra tard, mademoiselle Tréville décida de lui parler en vue d’arranger les choses. Lysandra se mit dans une colère noire. « T’es qui pour me dire ça ?! » qu’elle criait comme une véritable femme avec une voix d’enfant. « Tu n’es pas ma mère ! Hein tu ne l’es pas ?! Sinon je m’appellerai Tréville et pas De Nerval ! N’est-ce pas ? » La sorcière était toujours restée vague sur le sujet, rappelant aux enfants qu’à l’extérieur ils étaient des Tréville… Si Armin n’avait pas gardé le passé en mémoire, Lysandra n’en aurait jamais rien su avant de s’en apercevoir elle-même, c’était aussi simple que ça… Paaarle ! avait-elle ensuite hurlé devant le mutisme de mademoiselle Tréville. Explique cette émotion, cette gène que tu as toujours eu envers moi, explique-moi, je n’en peux plus de faire semblant de ne pas la sentir, de l’ignorer… Alors la femme la regarda encore un moment, et Lysandra l’aurait secoué si elle n’avait pas senti en elle le sentiment qu’elle cédait peu à peu.
Finalement elle ouvrit la bouche. Ta mère… Ta mère a fait une erreur après la naissance d'Armin. Elle apprenait encore sa magie comme tu le fais à ton tour. Elle aussi maîtrisait l’énergie et pour elle aussi, c’était compliqué. Elle travaillait auprès d’un sorcier assez puissant pour qu’il l’aide. Ça… a mal tourné. Je ne connais pas les détails, elle ne m’a tout dit. Elle est juste venue à la boutique un jour, dans tous ses états. « J’ai tué quelqu’un… » qu’elle me répétait. « Je suis une meurtrière et il a promis de me le faire payer. » J’ai réussi à savoir qu’elle avait fait faire une crise d’épilepsie à la fille de ce sorcier, et qu’elle n’avait pas survécu. Il a maudit ta mère, jour après jour. Il a déclaré que la fille qu’elle aurait sera la sienne à lui, exactement identique à celle qu’il a perdue et qu’il retrouverait lorsqu’elle lui aura donné vie. Pour que ta mère sache ce que c’est de perdre sa fille… Une fille qui ne sera jamais vraiment la sienne et dont le visage la hantera. Avec ton père, ils sont allés régulièrement chercher une aide à Salem, en Amérique, pour se débarrasser de la malédiction. Jusqu’à ce que tu arrives. Personne ne savait qu’elle t’attendait. Elle avait disparu avec ton père et Armin. C’est la dernière fois que je les ai vus. Plusieurs mois après, Armin frappait à ma porte avec un bébé dans les bras, laissant votre maison brûlée derrière lui. J’ai compris que le sorcier avait retrouvé ta mère à Salem et qui l’avait poursuivie jusqu’ici. Elle se tut. Elle avait terminé, et le récit semblait avoir fait resurgir une vieille tristesse qui traînait encore au fond d’elle.
Lysandra s’était laissée tomber sur un fauteuil, muette, et sourde aux émotions de mademoiselle Tréville, tellement les siennes envahissaient son corps entier. Elle réalisait qu’elle n’était pas elle-même, plus que tout, plus qu’à n’importe quel moment où elle s’est confondue de sentiments étrangers. Elle portait le visage d’une autre, elle était le masque d’une défunte, le fruit d’une vengeance… Elle haïssait sa mère, elle haïssait ce sorcier, elle haïssait mademoiselle Tréville. Ses cheveux, ses yeux, sa peau, chaque trait et chaque courbe de son corps était ceux d’une morte. « Le sorcier, qui était-il ? » lâcha-t-elle entre ses dents serrées. La sorcière secoua la tête.
Alors Lysandra se leva d’un bon et sortie comme une tornade en claquant la porte de la boutique. Elle marcha longtemps dans Paris, regarda cette ville sale et misérable, le jour et la nuit, avant de se perdre dans des rues sordides où les yeux des soûlards la lorgnaient sans pudeur. Elle les regarda à peine, parla à ceux qui osaient la toucher alors que leur esprit emboué d’alcool était le plus facile qu’elle eut à manipuler jusque là.
Lysandra retrouva finalement son chemin, peut-être au bout de deux jours. Mais alors qu’elle marchait, elle eut aussitôt vite fait de se stopper net. Ce qu’elle vit lui fit peur. Pour la première fois elle eut peur d’elle-même. La boutique n’était plus qu’un amas de bois brûlé, de cendre et de mort… Quelques flics étaient autour. Quelques flics et… ces hommes là sur le côté. Les yeux de Lysandra se posèrent sur eux et un frisson glacé la parcourut quand elle sentit leurs émotions. Ses jambes déguerpissent avant qu’elle ne puisse former la pensée dans son esprit, et la jeune fille disparut dans les tréfonds de Paris.

Louis
Peut-être une année passa alors Lysandra se perdit dans la débauche. Elle errait, n’avait pas de but, aucune attache ni rien qui puisse animer la vie d’une femme coincée dans un corps de treize ans. Elle aimait l’alcool qui lui faisait oublier qu’elle n’avait ni parents ni plus personne qui l’aimait. Des fois elle hurlait contre Armin qui l’avait abandonné, cassait des bouteilles contre les murs du placard dont elle avait envoûté son propriétaire, et attendait de peut-être se faire tuer.
Et puis un beau soir, il y eut cet homme. S’il ne paraissait pas encore trente ans, il avait les émotions mortes, où totalement différentes des autres lorsqu’elles apparaissaient comme une petite étincelle furtive. Lysandra avait reconnu la conduite d’un Immortel et immédiatement vu l’opportunité d’en faire sa compagnie d’un soir, quitte à mourir sous ses crocs… Volontiers même. Pourtant, alors qu’il avait bu avec gourmandise à sa gorge, il parla de sa voix suave et retentissante, lui demandant son âge, la comparant à la saveur d’un fruit mûre et délicieux sous une enveloppe trop récente. « Peu importe, j’ai l’âge de mourir. » avait répondu Lysandra. Et puis le vampire se releva en secouant la tête d’une façon qui n’appartenait qu’à lui. Il avait délicatement pris le visage de Lysandra pour la détailler d’un œil plus professionnel que prédateur. « Regarde-toi. Plus vieille que tu n’y parais, manipulant pour arriver à tes fins, séductrice et sans pudeur… Moi, tu me rappelles quelque chose… Quelque chose de beau. » Et à mesure qu’il la regardait, il tournait le visage pâle qu’il tenait prisonnier dans sa main, l’autre se promenant sur son corps à peine formé. « Laissons-là grandir, devenir la créature désirable qu’elle aspire à être… Laissons-là terminer sa métamorphose, et lorsqu’elle sera à point… »
L’opale des yeux de Lysandra avaient à présent pris la teinte de la curiosité, une émotion, une seule depuis si longtemps… Les lèvres rougies de l’Immortel s’étirèrent dans un sourire étincelant, qui dévoila ses crocs. « Je me nomme Louis. »

Fin
2014 était arrivé vite. Les voyages, l’éducation, les allers-retours à Salem où Louis aimait toujours revenir, avaient transformé Lysandra. L’immortel était son tuteur, son professeur et parfois son amant. Il lui apprenait tout, lui avait fait oublier son ancienne vie et la peur qu’elle avait. Grâce à lui elle vivait véritablement, sans craindre qu’un sorcier ne ressurgisse pour s’en emparer, ou que les démons du passé ne l’abiment encore un fois. Elle ne pensait même presque plus à Armin. Car seuls les morts savent vivre à ce point. Louis lui a donné le goût de la curiosité, de découvrir sans cesse, l’a contaminé de sa soif de connaissances qui anime une éternité de vie, et sans cesse l’a élevée plus haut, permettant à sa magie de gagner en puissance et à la jeune femme qu’elle était devenue, de s’épanouir. Toujours dans le même but de lui faire atteindre sa perfection à lui lorsqu’elle sera à point…. De la vie de vampire, Lysandra a accepté ses hypnoses, l’abreuvage à son cou, ses tours de manipulation, apprenant de toute expérience, s’amusant à les retourner contre lui parfois. Et chaque année elle demandait si elle était à point. Elle se fichait de perdre sa magie, elle aurait davantage de pouvoir en étant immortelle. Pourtant Louis disait que non, qu’elle devait être plus adulte, comme il le paraissait. Alors elle tuait le temps par des activités nocturnes et Lysandra commença à prendre ça et là des contrats pour des sales boulots, et tout ce qui ne doit pas se savoir. Ça lui plaisait, et pour une fois, elle se disait que la vie n’était pas complètement foutue.
Mais comme les plus grands empires, la chute suit l’apogée. Pour Lysandra, Louis était immortel, intouchable et il ne pouvait pas en être autrement… C’est lorsqu’elle revint d’une nuit avec un amant, qu’elle comprit que ça n’allait pas. Elle aurait pu sentir ce sentiment des bâtiments à la ronde, là dans Salem où le jour pointait. La sorcière avait accourut jusqu’à leur maison… Trop tard pour voir les grandes fenêtres de l’étage éclater en un millier de morceaux, le corps de Louis passant au travers et le soleil qui le rongeait déjà, consumant sa peau flétrie. Ce ne fut qu’un tas de cendre et d’os qui tomba aux pieds de Lysandra, bâillonnée par les émotions trop fortes qui la pétrifiaient sur place.
Elle mit un temps à réaliser que le meurtrier de Louis avançait vers elle. Un chasseur. Salement amoché, plus de collier, avec la bonne vieille épée d’argent qui les caractérisent. Son cher Louis avait été à deux doigts d’en finir avec lui… Lysandra remonta ses yeux glaçant sur le type, brûlante de rage et secouée par l’intensité de ce sentiment. Ce type, cette raclure… Il ne ressentait rien, rien d’autre que la droiture professionnelle et la couleur de l’argent qui allait tomber. On avait payé pour voir Louis mort. On avait envoyé une saloperie de chasseur détruire son bonheur à elle, sans vergogne ni aucune pitié, faire tomber son empire… Sa main saisit le bras du type dès qu’il fut à sa hauteur, et alors qu’il voulut esquisser une parole, la sorcière le coupa net. Suant la colère de tous ses pores, sa magie bouillonnante, elle n’eut jamais eu autant de force, de trippes et de détermination pour lui parler, lui faire sentir à quel point elle le déteste, elle le hait… et elle lui aspire son énergie, s’en gorge à s’en faire exploser. « Tu sens ? Tu sens comme ça fait mal, comme je te hais ? » Le chasseur ne se laissa pas intimider, saisissant sa main pour l’enlever. Mais le contact était toujours là et Lysandra retourna ses émotions contre lui, si bien qu’elles étaient à lui désormais. « Tu ne te supportes plus… Tue-toi ! Egorge-toi, enfoiré ! Meurs ! »
Toute la puissance passa dans ses paroles et la sorcière donna toute l’énergie qu’elle put lui cracher dessus ; si bien que, à bout de force et sous la migraine, Lysandra tomba pour rendre son repas dans l’herbe. À côté, un bruit sec, celui de la chair percée sauvagement, lui fait relever la tête. Le corps du chasseur tombe, la gorge entamée par sa propre lame qui se souille de son propre sang, et fait couler ce flot pourpre dans lequel il baigne déjà. Les yeux de la sorcières s’y accrochent, testant le goût acre de la vengeance, un goût trop faible et vain…
Rien ne lui redonnera plus Louis. Rien.

Deux ans après
Le taxi qui entrait dans Salem déposa Lysandra au nord de la ville. Lorsque ses yeux d’opale parcoururent les bâtiments, un soupçon de mélancolie apparut. Il y avait deux ans qu’elle avait quitté cet endroit, et elle ne pensait pas y revenir. Mais elle avait un contrat à exécuter ici, son client ayant bougé à Salem, elle avait du le suivre. Voilà quatre nuits qu’elle parlait dans le sommeil de cet homme, là où l’esprit était sans défense, le faire adhérer à l’envie qu’elle lui murmurait lorsqu’elle se glissait chez lui en silence… Celle-ci était la dernière nuit.
Le lendemain il était mort. Cependant la semaine suivante, Lysandra était toujours à Salem. Pire encore, le bouillon d’émotions brulantes qui émanait même d’à travers les murs de ce club urbain l’avait immédiatement envouté… La sorcière avait obtenu un post en tant que serveuse au Red Lounge, dernière preuve qu’elle ne quitterait pas encore la ville. Ça lui collait à la peau, c’était comme ça.
Ce matin après le service, Lysandra s’était isolée et versé un whisky. En silence ses yeux plongèrent dans l’ambre de la boisson qu’elle tenait dans sa main. Puis ses lèvres murmurèrent tout bas « À ta santé, Louis…» Et la sorcière avala d’une rasade le contenu qui laissa un goût sec au fond de sa gorge chaude. « Un jour je serais à point…»


Il y a quelqu'un derrière l'écran, oui oui !

QUI ES-TU ?
Nous sommes beaucoup dans cette tête, nous devons le reconnaître.

DISPONIBILITÉS
Tous les jours, mais notre inspiration étant caractérielle le temps de réponse rp peut varier.

PV OU SCÉNARIO ?
Non rien qu’à nous.

AVIS DE RECHERCHE
Nous cherchons des clients, des amants de tout horizon et des personnes qui auraient pu croiser le chemin de Lysandra ou de son tueur immortel. Mais aussi des obstacles, des personnes qui n’apprécient pas l’étrange petit manège de la sorcière… Voire même qui seraient en contact avec le sorcier qui l’a maudite.

OÙ AS-TU TROUVÉ W.W. ?
La curiosité a guidé nos pas puis nous avons vu de l’ombre et nous sommes entrés.

AS-TU QUELQUE CHOSE À DÉCLARER ?
:poulkiller:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Lysandra De Nerval Mar 17 Oct - 21:42

ROHLALA CE NOUVEAU PERSONNAGEUH. :wooo:
J'ai pas fini de lire la fichette mais ça ne saurait tarder.

Rebienvenue à la maison poulette.

Puis bon, HS, mais faut vraiment que j'vienne te gratter un lien... j'me fais la réflexion depuis des semaines et j'prends pas le temps. Mais ça suffit la procrastination. :bave:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sorcière de l'Énergie

Date d'inscription : 17/10/2017
Messages : 757
Rp postés : 52
Avatar : Sasha Luss
Âge du perso : 26 ans
Groupe du perso : Sorcier
Disponibilités : Noyée
Liens infos : PrésentationLiensRps

Multis : Celesta & Eli
MessageSujet: Re: Lysandra De Nerval Mar 17 Oct - 22:03

Merciii, z'êtes bien charmant m'sieur le chasseur !

Hinhinhin j'ai pas mis toute l'histoire encore :3

Mais grattez grattez, très cher, cela me ferait très plaisir :huu:


_________________

Keep Your Lips Sealed
Now Just do as I say Keep Your Lips Sealed Walk away Now Just do as I say Keep your sweat cold Don't betray

BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Humaine

Date d'inscription : 09/08/2017
Messages : 105
Rp postés : 37
Avatar : Kirsten Zellers #F5DEE6
Âge du perso : 24 ans
Groupe du perso : Humain
Disponibilités : Full
Liens infos : FicheLiensRps
Multis : Blake O'Connell
MessageSujet: Re: Lysandra De Nerval Mer 18 Oct - 0:22

T'as toujours des avatars qui claquent toi, c'est pas possible :03:
Rebienvenue :groscalin:

_________________
Running to the sea.
I remember gliding off the shore until I touched the ocean floor.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Lysandra De Nerval Mer 18 Oct - 0:44

Quelle délicieuse petite gourmandise que voilà.

Au plaisir de faire partie de votre décadence.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
— ADMINISTRATEUR —
Chasseur de l'Elit Daemonia

Date d'inscription : 08/03/2016
Messages : 4283
Rp postés : 200
Points-Bonus : 223
Avatar : Charlie Hunnam
Âge du perso : 35 ans pour 308 ans
Groupe du perso : Chasseur
Disponibilités : Pas dispo pour l'instant, sorry.
Liens infos : Prez'LinksShit happens
MessageSujet: Re: Lysandra De Nerval Mer 18 Oct - 5:08

Welcome to salem avec ce nouveau personnage, qui semble bien intéressant :hihi:

Courage pour ta fichette :bouya:

_________________


When the fires, when the fires have surrounded you. With the Hounds of Hell comin' after you. I've got blood, i've got blood on my name. Not a spell gonna be broken, with a potion or a priest. Blood on my name — The brothers bright
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sorcière de l'Énergie

Date d'inscription : 17/10/2017
Messages : 757
Rp postés : 52
Avatar : Sasha Luss
Âge du perso : 26 ans
Groupe du perso : Sorcier
Disponibilités : Noyée
Liens infos : PrésentationLiensRps

Multis : Celesta & Eli
MessageSujet: Re: Lysandra De Nerval Mer 18 Oct - 8:05

Livie : Oh merci beaucoup ! Embarassed

Christian : N'est-il pas ? :3 Ce sera avec plaisir également Docteur.

Jasper : Merci m'sieur Cool

_________________

Keep Your Lips Sealed
Now Just do as I say Keep Your Lips Sealed Walk away Now Just do as I say Keep your sweat cold Don't betray

BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vampire

Date d'inscription : 30/09/2016
Messages : 210
Rp postés : 76
Points-Bonus : 69
Avatar : Alexander Ludwig
Âge du perso : 281 (24 en apparence)
Groupe du perso : Vampires
Disponibilités : Dispo
Liens infos : Fiche - Liens - Rp's


MessageSujet: Re: Lysandra De Nerval Mer 18 Oct - 19:52

Rebienvenue :keur:

_________________
Devan Rhodes McKenzie ∞
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sorcière de l'Énergie

Date d'inscription : 17/10/2017
Messages : 757
Rp postés : 52
Avatar : Sasha Luss
Âge du perso : 26 ans
Groupe du perso : Sorcier
Disponibilités : Noyée
Liens infos : PrésentationLiensRps

Multis : Celesta & Eli
MessageSujet: Re: Lysandra De Nerval Jeu 19 Oct - 13:09

Merci !

_________________

Keep Your Lips Sealed
Now Just do as I say Keep Your Lips Sealed Walk away Now Just do as I say Keep your sweat cold Don't betray

BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
— ADMINISTRATEUR —
Chasseur de l'Elit Daemonia

Date d'inscription : 08/03/2016
Messages : 4283
Rp postés : 200
Points-Bonus : 223
Avatar : Charlie Hunnam
Âge du perso : 35 ans pour 308 ans
Groupe du perso : Chasseur
Disponibilités : Pas dispo pour l'instant, sorry.
Liens infos : Prez'LinksShit happens
MessageSujet: Re: Lysandra De Nerval Jeu 19 Oct - 16:26


Fiche validée, hu hu !

Tu es officiellement dingue comme nous !



T'es validée, amuse-toi bien, la '' morte-vivante '' aha



Maintenant que ta fiche est validée, tu peux visiter les liens ci-bas.

Bottins Pour recenser tes trucs !

Fiche de liens Si tu veux t'faire des copains !

Fiche de sujets Si tu veux étaler tes aventures !

Demandes diverses Si tu as des demandes à faire, fais-toi plaisir !




_________________


When the fires, when the fires have surrounded you. With the Hounds of Hell comin' after you. I've got blood, i've got blood on my name. Not a spell gonna be broken, with a potion or a priest. Blood on my name — The brothers bright
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Lysandra De Nerval

Revenir en haut Aller en bas

Lysandra De Nerval

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» GERARD DE NERVAL (1808-1855)
» Présentation de Mélysandra Somerset [validée]
» I’ll give you a hint to live well | Lysandra Mountcastle
» Lysandra ▼ Wheresoever you go, go with all your heart.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Who do you think you are ? :: Présentations validées-
Sauter vers: