Partagez|

Sometimes the badass princess has to rescue the knight [feat Jesùs]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Vampire

Date d'inscription : 23/04/2017
Messages : 89
Rp postés : 20
Avatar : Camila Mendes
Âge du perso : 24 ans
Groupe du perso : Vampire
MessageSujet: Sometimes the badass princess has to rescue the knight [feat Jesùs] Dim 17 Sep - 20:25




The badass princess rescues the knight

Jesùs & Evanna

À l'horizon, le soleil commençait enfin à se coucher peu à peu, laissant de jolis reflets orangés. La jeune femme pouvait alors sortir de sa tanière, ne craignant plus cet astre imposant qui l'empêchait d'aller dehors en plein jour. En ce doux début de soirée, l'australienne se dirigea vers le parc bordé de saules blancs de Salem. Cet endroit était réputé pour ses quelques spectacles en plein air, son petit parc d’attraction ainsi que ses restaurants aux mets délicieux. Mais ce qui l'intéressait le plus, c'était la plage. Evanna avait donc prévu une balade au bord de mer, profitant d'un instant de calme et de tranquillité. Arrivant près du sable fin, la brunette retira ses chaussures pour mieux apprécier l'atmosphère marine et le paysage environnant. Cela lui rappelait son pays natal, l'Australie. Originaire de Sydney, la vampire avait l'habitude de traîner sur la plage pour surfer ou bien admirer le coucher du soleil. L'odeur de sel marin lui chatouillait les narines, tandis que le vent fouettait sa sombre chevelure luisante. Les vagues formaient d'énormes rouleaux, qui venaient s'écraser sur les rochers.

Ignorant les quelques passants qui croisèrent son chemin, elle fût ravie de constater que la population s'était plutôt rassemblée vers les terrasses extérieures des brasseries. Les autres rôdaient près du parc d'attraction, qui émanait une forte odeur de barbe à papa. Au loin, on pouvait entendre une musique mélodieuse qui incitait les enfants à se rapprocher des stands de confiseries.

Vêtue d'une simple robe noire comme le jais et d'un collier de perles, elle se fondait parfaitement dans le décor. Sa longue cape foncée cachait une grande partie de sa silhouette ainsi que de son visage, recouvert par une large capuche. De cette façon, personne ne pourrait la reconnaître et l’interpeller pour gâcher sa soirée.

La voilà qui s'avançait le long de la marrée depuis plusieurs minutes, lorsqu'une ombre masculine vînt attirer son attention. Celui-ci ne semblait pas dans son assiette et zigzaguait légèrement tel un individu ivre. Il devait certainement sortir d'un des bars à proximité, ayant bu une quantité d'alcool assez conséquente. Eva était sur le point de prendre la direction opposée quand un second homme débarqua de nulle part. Avec une telle rapidité et fluidité, il ne pouvait s'agir que d'un vampire. La créature se jeta alors sur l'humain, qui était une proie très facile de part son isolement et de son état lamentable. Le suceur de sang devait probablement être transformé depuis peu pour prendre autant de risque. En ce lieu public, tout le monde était capable de le voir malgré la distance. Et autant dire que laisser un corps en plein milieu de la plage n'était pas très discret.

La jeune femme fût donc obligée d'intervenir, arrivant près des deux individus à une vitesse fulgurante. « Laisse-le. » D'un ton menaçant, elle ne tarda pas à l'attraper par le col et à l'envoyer balader à plusieurs mètres de là. Sortant les crocs, elle grogna bruyamment, tentant d'intimider son rival. Cela fît l'effet inverse, et il la frappa brutalement au visage. En moins d'une fraction de secondes, cela se transforma en bagarre. Pour lui, la brune avait essayé de lui voler son repas. Agacée, elle sortit un pieu sans prévenir et le planta sauvagement en plein dans le cœur de son adversaire. Observant brièvement les alentours, elle balança le corps à la mer et emmena ensuite l'humain dans un recoin à l'abri des regards. « Vous allez bien ? » Retirant sa capuche pour dévoiler son visage, on dirait bien qu'elle lui avait sauvé la mise.


_________________
QUEEN OF BLOOD
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Humain

Date d'inscription : 25/06/2017
Messages : 465
Rp postés : 15
Avatar : Miguel Gomez
Âge du perso : 31 ans
Groupe du perso : Humain
Liens infos : PrésentationLiens
Avis de recherche : - Ouvert à beaucoup de choses, des amis, des ennemis, des gens qu'il aurait pu rencontrer au Guatemala ou au Salvador
MessageSujet: Re: Sometimes the badass princess has to rescue the knight [feat Jesùs] Mar 3 Oct - 1:32




"Sometimes the badass princess has to rescue the knight"


Evanna & Jesùs








La majorité des gens qui ont connu Jesùs vous diront sans mal que, la chose qui ressort le plus de sa personnalité est, sans conteste, son cruel manque de confiance en lui. Il n'a jamais vraiment eu une vie facile, de part l'endroit où il est né, l'absence de son père, la misère de sa mère ou encore la maladie de sa sœur et, malgré tout ce qu'il a essayé de faire, il n'a jamais réussi à réellement les aider. Sa seule solution fut de passer du mauvais côté de sa barrière. De son point de vue, le guatémaltèque n'a jamais eu qu'un seul atout dans sa vie, une seule qualité ; son agilité. Il était loin d'égaler un vampire, certes, mais pour un humain, il était en dessus des normes. Avec cela, il aurait pu faire de grandes choses, devenir un athlète, devenir cascadeur ou participer à tout un tas de jeux télévisés pour gagner un peu quelque chose. Malheureusement, il n'eut guère le temps pour faire ce genre de choses et se contenta de devenir un voleur, dans le seul but d'aider sa famille. Bien entendu, sa mère n'aimait pas cela. Certes, elle comprenait la raison qui l'avait poussé à tout cela mais, pour elle, qui l'avait éduqué dans le religion, c'était un échec. Cela, notre homme s'en était voulu toute sa vie. Il espérait qu'un jour, sa chère mère serait fière de lui mais, quels choix restaient à un homme comme lui dont le monde entier ignorait ?

Son manque de confiance, ne s'arrêtait pas à ses capacités, à son passé ou à son avenir. Celui-ci était aussi grandement affecté lorsque cela concernait les femmes. L'étranger se considéra toujours comme un bon à rien et, approcher quelqu'un avec cette idée en tête ne fut jamais une bonne idée. Le nombre de ses petites copines pouvait se compter aisément et, la majorité remontait à sa vie au Salvador. Les États-Unis ne lui réussirent jamais vraiment de ce côté et, sa timidité ainsi que sa maladresse ne firent que renforcer ce malaise déjà bien présent, jusqu'à ce qu'il s'enfonce lui-même, plus bas que terre. Il n'était rien, il n'était personne, n'était bon à rien et n'avait pas le moindre avenir. Il n'avait aucune qualité alors, pourquoi une femme, quelle qu'elle soit s'intéresserait à lui ? Pourquoi une femme voudrait bâtir quelque chose avec lui ? Alors, petit à petit, l'idée même d'un jour présenter quelqu'un à sa famille s'évapora de son esprit. Et puis, il y eut cette femme, Teddy. Une louve particulièrement belle, une collègue, avec qui il s'était battu côte à côte. Une femme superbe, gentille et intrigante. Jesùs la raccompagna chez elle et, en prenant une douche, la belle blonde se glissa avec lui, lui caressant le torse, l'embrassant tendrement. Jamais notre ami aurait pu espérer telle chose. Jamais il n'aurait pu penser qu'une si belle femme puisse avoir un semblant d'intérêt pour lui. L'espace d'un instant son cœur se remit à battre normalement, vivant, tandis que son esprit et son âme échafaudaient de nombreuses choses. Malheureusement, comme pour le punir d'avoir pu espérer quoi que ce soit de bien dans sa vie, tout se termina en un éclair. La blonde le laissa là, s'excusant, avant de disparaître le plus vite possible. Il était seul, le cœur en miettes. Pourquoi avoir espéré ? Pourquoi avoir cru ?

Brisé, une fois de plus, quelques jours plus tard, l'étranger se contenta de sortir et de faire ceux que tous les gens faibles d'esprit font, vouloir boire pour oublier tout ça, pour penser à autre chose et, en un sens, se faire du mal. Voir tous ces couples se former, toutes ces filles plus belles les unes que les autres, danser et ne lui jetant pas le moindre regard, comme invisible, n'arrangèrent pas les choses. Il n'était rien, il n'était personne. Il n'avait pas la moindre foutue existence, ni même le moindre avenir. Son passage dans le bar dura un long moment, suffisamment pour que tenir droit et marcher en ligne ne soit plus qu'un lointain souvenir. Les visages eux, semblaient encore nets, tandis que son cœur lui, était toujours là, en morceaux. Voyant que la soirée ne changeait rien à son état, bien au contraire, notre ami décida de partir de là, rentrant chez lui en déambulant, ne faisant guère attention à son entourage, aux gens, au décors, aux sons. Seul son chemin semblait important et, il ne remarqua pas la première ombre qui le suivait, plus vive que n'importe quelle autre. Le voleur ne remarqua pas d'ailleurs la seconde ombre, avant que celle-ci ne trahisse sa présence par une voix féminine, ce qui l'aurait presque fait sursauter. Se retournant avec maladresse, Jesùs distingua deux personnes, un homme et une femme, qu'il classa très rapidement dans la catégorie vampire, au vue des crocs et de leur vitesse. Malgré ses neurones éparpillées aux quatre coins de l'univers, l'homme ivre comprit rapidement que la silhouette féminine venait de lui sauver la vie et, la voir se prendre un crochet du droit lui resserra le cœur, ce qui l'arrangea d'ailleurs étrangement. Pourquoi faire ça ?

Cette vitesse, cette force, s'il avait du se battre contre lui, même au meilleur de sa forme, le guatémaltèque se serait fait massacrer, littéralement. Après un échange de coups relativement bref, le sauveuse dégaina un pieu qu'elle enfonça dans le torse de l'agresseur pour enfin le jeter à la mer, non loin de là, chose qui fit bloquer un instant celui qui avait failli perdre sa vie. Pourquoi faisait-elle ça ? Le jeune homme n'eut guère le temps de poser la moindre question, tant l'héroïque inconnue lui attrapa le bras pour le mener dans un coin sombre, à l’abri des regards. Sur le chemin, un esprit alerte et logique aurait très certainement vu arriver le traquenard. Une vampire vous amenant loin des oreilles et des yeux ne pouvait se finir que d'une seule façon, quelques coups de dents dans le cou et tout était fini. Ce n'était pas le cas de Jesùs. Sans doutes était-il trop loin encore, pour imaginer ce genre de choses. Sans doutes aussi que, même sobre, affublé de son immense naïveté, il aurait eu confiance en cette inconnue. Force était de constater que, la vampire ne lui voulait pas vraiment de mal, se contentant de lui demander s'il allait bien, en ôtant sa capuche afin de dévoiler un visage agréable et de jolis traits. Elle, n'avait sûrement pas le moindre soucis pour approcher les hommes. Ah, cette pensée lui traversa un moment l'esprit, avant de sourire bêtement, tandis qu'il essayait de tenir son regard. « Je .. Boui, je vais bien, il ne m'a rien fait. Je … Je n'avais pas vu, rien entendu j'ai … Ohhhh …. » Son attention fut rapidement attirée par une marque sur son visage, vestige du coup violent porté à son encontre un peu plus tôt. Ce n'était peut-être rien pour un vampire mais, cela n'empêcha pas le cœur de Jesùs de se nouer, se contenant de l'effleurer de son index, maladroitement. « Je suiiiiis dé … Solé. Je … Vous avez pris des coups pour moi je … Vraiment, je … Je m'excuse, par ma faute mais … Je ... » Se grattant nerveusement la mâchoire, l'homme semblait chercher ses mots. C'était comme s'il avait quelque chose d'important à dire, à demander, quelque chose qu'il avait sur le bout de la langue mais dont il était impossible de mettre le doigt dessus, jusqu'à ce que … Son index se leva victorieux. « Je … Pourquoi ? Pourquoi prendre ce … Risque ? Je … Je …. n'suis qu'un simple gbomme, des attaques y'en a des tas … Vous … Vous dezvez vous nourrir de … C'qu'on a d'dans. Et … Vous … Vous avez pris ces risque pour moi c'est … Insensé et si … Et si c'était lui qui avait le ... » Hésitant un moment, pour chercher le mot en question, notre homme abandonna rapidement l'idée et se mit à mimer le geste que la brune avait fait quelques instants plus tôt pour occire l’agresseur. « L'truc pointu là. Je … J'suis personne moi, je … Pourquoi privilégier moi plutôt qu'un d'votre … » A nouveau, une recherche intensive de mots, le laissant planer un bref instant, avant d'abandonner une fois de plus. « J'veux … pas … Paraître insultant m'dame, juste que … Je … Sais pas … Comment dire sans que cela paraisse … Comment dire ? Genre pas bien pour z'oreilles … Race peut-être ? Je … Voilà c'est … Ah ... » Ses yeux finirent par regarder le sol honteux, comme un enfant ayant fait une grosse bêtises. « Je … Vous ai même pas remercié, je suis un idiot. Désolé je … Vraiment … Merci … C'est vraiment nul à dire, j'suis vraiment désolé … Je … Je sais pas comment vous remercier … Je peux vous payer un truc à … Boire ? A manger  …. ? Quoi que … J'sais même pas si vous mangez autre chose que … Enfin … Le heu … Nous … Et je heu … Je … Je veux pas trop m'faire modre je .. Je veux pas d'venir accro m'dame je … Attendez, j'vais pouvoir trouver un truc sûrement, m'entailler l'bras ou … J'sais pas … Merci, vraiment. » Il finit ses mots en commençant à chercher à l'aveugle dans cette ruelle quelque chose. Une pierre, un couteau, un tournevis, quoi que ce soit qui pourrait lui permettre de faire jaillir du sang.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sometimes the badass princess has to rescue the knight [feat Jesùs]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» IMPERIAL KNIGHT BADASS
» Bôn Nouvèl: IFAD USD 10 million rescue package for farmers in Haiti
» rescue Jack Russel
» RESCUE Caniche moyen de 6/7 ans a rejoint le paradis
» Screen armures 165 Knight

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: . :: North of Salem :: Salem Willows-
Sauter vers: