Partagez|

Clouding up my mind • Ethan Wheeler

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Humaine

Date d'inscription : 09/08/2017
Messages : 51
Rp postés : 9
Avatar : Kirsten Zellers #F5DEE6
Âge du perso : 24 ans
Groupe du perso : Humain
Disponibilités : Full
Liens infos : FicheLiensRps
Multis : Blake O'Connell
MessageSujet: Clouding up my mind • Ethan Wheeler Jeu 24 Aoû - 11:06


When you're clouding up my mind
How can I decide what's right when you're clouding up my mind. I can't win your losing fight all the time. No cover ever over what's mine when you're always taking sides. But you won't take away my pride, no not this time, not this time. The truth is hiding in your eyes and its hanging on your tongue. Just boiling in my blood but you think that I cant see what kind of man that you are. If you're a man at all. Well I will figure this one out on my own. I'm screaming I love you so. On my own. My thoughts you can't decode. There is something I see in you. It might kill me, I want it to be true.


Tac. Une verte. Numéro 6. Tac. Bleue, numéro 2. Tac. Un rebond sur l'un des bord, et la blanche vient se perdre dans un trou. "Merde..." Un rire s'élève. "Perdu, tu bois !" Livie soupira et attrapa du sel qu'elle saupoudra sur le dos de sa main pendant que son amie remplissait son verre. "Tu vas devoir me ramener à la maison, si ça continue comme ça." "C'est pas de ma faute si t'es nulle. Allez, cul sec !" Livie lécha le sel sur sa main, prit son shot pour le boire d'un coup et mordit dans le citron vert en grimaçant. Elle avala le tout et reposa le verre sur le bord du billard. "A ce rythme là, il restera plus grand chose à finir." Leur règle du jeu était simple. A chaque fois que l'un d'elle perdait, elle s'enfilait un shot. Et à la fin de la partie, celle qui a tout perdu devait finir la bouteille. Ceci était leur seconde partie et bien que Livie ait gagné la première fois, elle commençait à ne plus voir très clair et devenait horriblement mauvaise, si bien qu'elle enchaînait les shot. "Ca va ?" lui demanda Lindsey avec un grand sourire moqueur. "Connasse." lâcha Livie dans un petit rire nerveux, qui entraîna celui de Lindsey. Les deux femmes se tapèrent deux bonnes minutes de fou-rire sans aucune raison avant de se calmer. "Faut que j'aille faire pipiii !" "Ben vas-y, espèce de nouille." "Tu triches pas hein !" Livie leva les yeux au ciel et laissa son amie s'éclipser. En réalité, elle avait envie de s'étaler sur le billard et de dormir. Elle avait déjà mal au crâne et elle était certaine qu'elle allait passer la matinée à avaler des cachets. Si elle se réveillait avant quatorze heures, du moins.

La jeune femme se hissa sur le bord du billard pour s'y asseoir, avalant un peu d'eau de la grosse bouteille qu'elles avaient acheté. Ses yeux se promenèrent sur la salle, pratiquement vide. Il était près de trois heures du matin et le bar allait fermer dans une petite heure. Il n'y avait donc plus grand monde si ce n'était un groupe de jeunes complètement déchirés, trois hommes bourrus au comptoir, et un autre qui discutait un peu plus loin, à une table. Lindsey finit par revenir des toilettes en courant. "Livie, Livie ! Ma mère m'a laissé un message, ils rentrent plus tôt de leur weekend, elle m'a dit qu'ils seront là dans la nuit ! Je vais me faire tuer si je rentre pas avant eux, faut que j'y aille, viiite vite vite !" La jeune King cligna plusieurs fois des yeux, à la limite de l'incompréhension. "Ben cours alors, qu'est-ce que t'attends ?" "Je te rembourserai les bouteilles la prochaine fois, promis !" Elle lui claqua un baiser sur la joue et fila en dehors du bar, laissant Livie seule avec sa bouteille de tequila, son citron et son sel. Super. Elle attrapa la bouteille et revint au comptoir, ignorant les trois regards pervers qui s'étaient posés sur elle. Elle la posa sur le bar. "Max ?" Le barman se leva et récupéra la bouteille ainsi que les quelques billets que lui tendaient la jeune femme. Il lui souhaita bonne soirée et elle sortit, sentant l'air pur sur son visage la réveiller. Elle s'avança dans la rue, un peu désespérée en voyant qu'il n'y avait pas l'ombre d'un taxi dehors. Elle souffla et réfléchit une seconde. Si elle retirait ses talons, elle pourrait rentrer jusque chez elle, ce n'était pas si loin. Bonne idée.

La jeune femme plia légèrement la jambe dans le but de détacher la boucle de sa chaussure, une main sur le capot d'une voiture pour ne pas se rétamer la gueule par terre. Pas facile de rester en équilibre sur une jambe quand t'as trop bu. Mais avant qu'elle n'ait pu retirer cette fameuse boucle, une voix rocailleuse se fit entendre derrière elle. "Ben alors ma jolie, t'es toute seule ?" "T'as mal aux pieds ? Tu veux qu'on t'ramènes p't'être ?" La tête de Livie tourna pour déterminer les propriétaires de ces voix et eut tout le bonheur de constater qu'elles provenaient des trois loubards du comptoir. "C'sur ma caisse qu'tu t'poses, là, t'vas payer la l'cation t'sais." Nooon, c'était vraiment pas le moment bordel. Elle reposa son pied à terre et se tourna vers eux, levant les mains en l'air pour ne plus toucher la voiture. "J'y touche pas, c'est bon." Elle fit ensuite demi-tour pour s'en aller, mais une main agrippa son bras. "Eh, attends tu..." PAF. La jeune femme s'était tournée et avait balancé une droite violente à celui qui avait osé la toucher. Mais même en titubant en arrière ce con ne la lâcha pas, si bien qu'elle fut tirée en avant et perdit un peu l'équilibre. Des mains qu'elle n'arrivait même plus à voir l'agrippèrent alors de partout tandis que des insultes fusaient des bouches alcoolisées bien trop proches de son oreille. Mais c'est qu'ils allaient lui filer la migraine, ces cons. Le genou de Livie alla se fracasser dans une paire de testicules et elle sentit miraculeusement deux mains la lâcher... Pour laisser la place à deux autres. Elle se prit ensuite un coup derrière la tête avec elle ne savait pas trop quel objet lourd et là ce fut Armageddon. Des petites étoiles se mirent à scintiller devant ses yeux alors qu'elle sentait ses jambes laisser son corps s'affaler sur le capot de la voiture sale. Merde...


_________________

Running to the Sea.
In a moment all went screaming wild until the darkness killed the light. I remember running to the sea. Remember falling to my knees. I remember gliding off the shore until I touched the ocean floor.



Dernière édition par Livie King le Ven 25 Aoû - 16:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vampire

Date d'inscription : 25/07/2017
Messages : 35
Rp postés : 30
Avatar : Chris Pratt Âge du perso : 40. Mordu à 30 ans.
Groupe du perso : Vampire
Disponibilités : Indispo. Un peu trop de sujets en cours.
Liens infos : Fiche
MessageSujet: Re: Clouding up my mind • Ethan Wheeler Jeu 24 Aoû - 23:05

- "À demain, M'dame." Fit Ethan à Blake, sa patronne, avant de s'éloigner du cirque. 

En passant devant la cage du tigre, il lui fit un doigt d'honneur en maugréant un "Tiens, dans ta face, batard". Cette saleté de félin géant grognait toujours quand le vampire passait à côté de sa cage, ça en devenait vexant ! Ethan aimait bien les tigres, il les trouvait très cool. Lors de son premier jour en tant qu'agent de la sécurité au cirque, il avait adoré en voir un pour de vrai, et il aurait tant aimé pouvoir lui caresser la tête, ou simplement le regarder un peu plus longtemps. Mais l'animal lui tirait une gueule pas possible à chaque fois qu'il le voyait, le salaud.

Encore une fois, le tigre lui grogna dessus, montrant les dents.
"Ouais ouais, moi aussi je t'emmerde." Siffla le vampire en s'allumant une cigarette. Il se faisait tard, et il avait aidé les artistes à ranger. Il avait bien besoin d'un petit verre !
Il se dirigea donc vers le centre-ville et passa le temps, allant de bar en bar, s'engueulant parfois avec quelques clients, jusqu'à se battre parfois. À la sortie du cinquième bar, il s'allumait une énième cigarette lorsqu'il entendit des clameurs. Il s'approcha, s'appuya contre un mur et observa la scène. 

Trois sacs à merde s'en prenaient à une jeune fille. Ethan n'était pas vraiment un héros, loin de là. Il avait fait des choses dans sa vie humaine et sa vie de vampire, des choses que la plupart des gens qualifieraient de cruelles, de stupides, de deplacées, de lâches, de méchants... Bref, de tant de qualificatifs depréciatifs. Il n'avait pas la fibre du chevalier, et si quelqu'un se faisait agresser sous ses yeux, il n'en avait généralement rien à foutre et préférait la philosophie du Chacun Sa Merde.
Bien sûr, voir une fille se faire malmener n'était jamais plaisant, et ça lui rappelait parfois sa mère qui encaissait les coups de son père, comme lui et ses frères les encaissaient aussi. 

Ethan allait tourner les talons pour se trouver un autre bar, mais la jeune fille avait décoché une droite bien placée à l'un de ses agresseurs. Le vampire resta appuyé au mur, souriant légèrement. Puis, la petite furie ecrasa son genou dans les burnes d'une autre de ces brutes, et cette fois-ci, Ethan eut un rire sifflant. Il aimait les courageux, les revanchards, les coriaces, les tenaces, peu importe le sexe. Et voir ce joli petit oiseau se défendre bec et ongles était très divertissant !
Mais, oh, la demoiselle finit par se prendre un coup sur la tête et chancela, pour finalement s'effondrer sur le capot d'une voiture. Fin de partie pour la jolie championne, dommage...

Ethan décida alors que ceci était un combat en équipe et que sa partenaire, en tombant au tapis, venait de lui passer le relai. Il crevait d'envie de se battre, et ceci était un pretexte parfait. Il bougea sa tête, fit craquer son cou, et s'étira les bras alors qu'il entrait dans l'arène.

- "Pardon mesdames, vous savez quelle heure il est ?" Fit le vampire à la cantonnade, attirant les regards des trois brutes.
- "Casse-toi, connard, on est occupés !" Répondit l'un d'eux, le plus moche.
- "Putain, ta gueule, t'es pas marrant, t'étais sensé répondre "non", et j'aurais dit "l'heure de vous faire casser la gueule" mais apparement vous avez vraiment envie de me faire chier jusqu'au bout." Soupira Ethan en soufflant un nuage de fumée de cigarette.
- "... Quoi ?" Bredouilla un autre agresseur, un peu désarçonné.

Désarçonné, il le fut encore plus lorsque le pied d'Ethan s'enfonça en plein dans son ventre bedonnant. Comment était-il allé si vite ? Il n'avait même pas vu le type s'approcher, ni le coup partir, qu'est ce que-
L'agresseur tomba à la renverse en suffoquant, se tenant le bide, sous le regard surpris des deux autres. 
L'un d'eux fut plus rapide à la détente que l'autre et se jeta sur Ethan pour essayer de lui coller un coup de poing. Le vampire bougea la tête sur le côté pour esquiver avant d'aggriper le poignet du gars et de lui coller un coup dans le coude, lui cassant le bras.

- "Un mois sans branlette, c'est con pour toi, trou du-"
L'insulte fut interrompue par la dernière brute qui avait joué au héros et avait frappé Ethan à l'arrière de la tête.
L'adversaire était humain, le coup n'avait pas été très fort. Ethan était resistant de nature et avait la tête très dure. Mais... La vision du vampire se teinta de rouge, la douleur boosta son adrenaline, et ceci finit de le mettre en colère.
- "Bordel de merde, ça fait deux fois que toi et tes danseuses, vous me gênez dans mes répliques et ça commence à me gonfler !" Ethan avait parlé de plus en plus fort et cria les derniers mots avant d'assener le poing final, qui s'abattit sur la face du troisième larron qui grogna de douleur avant de tituber. Ethan finit le travail en lui collant un coup de pied dans les tibias. Il tomba à terre.
Le deuxième homme, celui au bras cassé, était resté debout, regardant son bras en geignant. Il allait fuir, mais le vampire le frappa à l'arrière des genoux, le fasant tomber aussi. Il aggripa le col du ventripotent qui c'était pris le coup au bide et le redressa, le forçant à s'agenouiller.
Les trois brutes étaient à genoux.

- "BIEN." Fit Ethan après avoir tiré sur sa clope. "Maintenant, on est sages et on dit pardon à la dame."
Seul un des agresseurs grogna un "pardon".
- "Encore une fois, avec plus d'entrain !" Fit Ethan avant de coller trois claques derrière les trois crânes des trois hommes.
Le Pardon fut plus unanime cette fois, deux des agresseurs regardèrent même Livie alors qu'ils s'excusaient.
- "Eh ben voilà." Fit le vampire en souriant et en écartant les bras. "Maintenant, on se lève, on remue son gros cul de sous-merde, et on se barre chez maman."
L'un des agresseur eut un regard vers sa voiture, semblant hésiter. Il ne préféra pas tenter sa chance et ne demanda pas à avoit accès à son véhicule. Il pourrait toujours aller la chercher demain. Il partit en trottinant, suivant ses deux comparses.

Ethan se tourna vers la jeune fille. Maintenant que l'altercation était finie, il put mieux la voir. Elle était à croquer et semblait un peu pompette...
- "On a gagné, ma puce." Fit-il, avec son habituel sourire un peu prétentieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Humaine

Date d'inscription : 09/08/2017
Messages : 51
Rp postés : 9
Avatar : Kirsten Zellers #F5DEE6
Âge du perso : 24 ans
Groupe du perso : Humain
Disponibilités : Full
Liens infos : FicheLiensRps
Multis : Blake O'Connell
MessageSujet: Re: Clouding up my mind • Ethan Wheeler Dim 27 Aoû - 20:17


When you're clouding up my mind
How can I decide what's right when you're clouding up my mind. I can't win your losing fight all the time. No cover ever over what's mine when you're always taking sides. But you won't take away my pride, no not this time, not this time. The truth is hiding in your eyes and its hanging on your tongue. Just boiling in my blood but you think that I cant see what kind of man that you are. If you're a man at all. Well I will figure this one out on my own. I'm screaming I love you so. On my own. My thoughts you can't decode. There is something I see in you. It might kill me, I want it to be true.


Ah bordel, que ça fait mal. C'est aussi dur que ça, un capot de voiture ? En plus elle sentait clairement des mains commencer à la tripoter... Pas longtemps, cependant. Le temps que les neurones de Livie se remettent en place, elle put entendre une espèce de mauvaise blague puis plus rien. Les mains s'étaient envolées. Elle se redressa en grognant légèrement, tournant son regard vers le Superman qui venait d'intervenir. Pendant quelques secondes, son cerveau essaya de comprendre comment il avait pu traverser la distance qui le séparait d'eux, mais il abandonna bien vite l'affaire lorsqu'une migraine vint fracasser sa réflexion. Bah, peu importe. Elle était aux premières loges d'un match de box et la situation devenait vraiment intéressante. Livie aurait pu s'inquiéter un peu pour son sauveur mais il avait l'air de s'amuser plus qu'autre chose, alors elle le laissa gérer en posant ses fesses sur le capot de la voiture. Elle avait besoin de se remettre les idées en place et rien de mieux qu'un peu repos pour maintenir l'équilibre dans sa tête. Ses yeux suivaient l'espèce de carnage qui s'apparentait à un combat et elle grimaça en entendant un os craquer. Machinalement, sa main se porta sur son propre coude comme pour s'assurer qu'il était toujours en place. Et oui, pas de soucis là dessus. D'ailleurs elle ne manqua pas d'entendre la réplique de son combattant et un ricanement s'échappa malgré tout de ses lèvres. Livie n'était pas du genre à s'amuser du malheur des autres, d'ordinaire, mais là fallait avouer que ces balourds méritaient ce qui leur tombait dessus. Et l'inconnu avait une répartie amusante. Peut-être que l'alcool aidait un peu la jeune femme à être bon public, aussi...

Toujours est-il que le combat ne dura pas beaucoup plus longtemps. Livie eut le plaisir de voir monsieur muscle mettre une raclée à cette joyeuse bande de bouffons, et les forcer à se mettre à genoux. Un sourire léger était gravé sur ses lèvres et elle jubila presque de voir ces crétins dans cette position de faiblesse. Elle resta complètement stoïque face aux excuses qui n'étaient autres que vitales et fit un léger non de la tête lorsque l'un d'eux eut le culot de regarder sa voiture avec envie. Pas question. Et il n'était pas prêt de la revoir, sa charmante voiture. Elle les regarda s'enfuir et posa enfin ses yeux foncés sur l'inconnu qui se tenait en face d'elle. Grand, très grand, une montagne de muscle sur une gueule d'ange et un style on ne peut plus décontracté. Séduisant, on va pas se mentir. "Beau travail, Monsieur Muscles." Elle n'avait pas loupé le "on" de la victoire et trouvait ça encore plus amusant. "Je t'aurais bien aidé un peu plus mais tu comprends, je voulais pas abîmer ma manucure." A ceci près que les ongles de Livie étaient courts et n'affichaient même pas de vernis. Ca ne servait à rien, avec les entraînements quasi quotidiens de Gbohoukwé elle n'avait pas le temps de profiter de son vernis une journée qu'il était écaillé. Alors elle avait abandonné l'idée. "Je t'offrirais bien un verre pour te remercier, mais le bar ferme dans dix minutes." C'était totalement inconscient, elle le savait. Ce n'était pas parce que ce type venait de l'aider qu'il n'était pas aussi barge que les autres. Cependant elle le sentait bien... Sans trop savoir pourquoi, elle avait une bonne intuition.

Son regard se posa sur la voiture, et pendant un instant elle eut des envies de massacre. Mais elle eut une idée on ne peut plus subtile. Elle se dirigea vers une portière et tenta de l'ouvrir. Elle céda sans même résister. "Pff... Même pas drôle." Elle aurait bien pété la vitre, juste pour les nerfs, mais si ça ne servait à rien ce n'était pas jubilatoire. En revanche, pas de clés. Elle s'assit cependant et desserra le frein à main. Elle ressortit, laissant la portière ouverte, et offrit un sourire adorable à son compagnon de box. "Tu me donnes encore un petit coup de main, chéri ?" Son bras se tendit sur le côté, et son doigt pointa le port qui était juste à côté. Dix mètres à peine et la voiture glisserait toute seule dans la flotte. Avec ou sans l'aide de l'inconnu, elle poussa la voiture jusqu'à la petite descente et admira le spectacle jouissif de la voiture qui coulait lentement mais sûrement entre deux petits yachts privés. Elle afficha un sourire satisfait et posa un regard malicieux sur son complice. "J'espère qu'ils ont une très mauvaise assurance." Elle posa ensuite sans gêne un bras sur l'épaule de l'inconnu, et retira les boucles de ses talons pour les enlever, perdant ainsi quelques centimètres. "T'aurais pas un téléphone pour appeler un taxi par hasard ? Sinon je suis bonne pour me taper une demi-heure de marche, et j'ai pas assez bu pour ne pas les sentir passer." Elle l'observa une seconde, se disant que ça serait un peu triste d'abandonner Monsieur Sexy aussi tôt, avant d'ajouter d'un air taquin. "A moins que Superman ait une Supermobile dans le coin ?" Quitte à jouer la demoiselle en détresse, autant profiter du rôle jusqu'au bout.


_________________

Running to the Sea.
In a moment all went screaming wild until the darkness killed the light. I remember running to the sea. Remember falling to my knees. I remember gliding off the shore until I touched the ocean floor.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vampire

Date d'inscription : 25/07/2017
Messages : 35
Rp postés : 30
Avatar : Chris Pratt Âge du perso : 40. Mordu à 30 ans.
Groupe du perso : Vampire
Disponibilités : Indispo. Un peu trop de sujets en cours.
Liens infos : Fiche
MessageSujet: Re: Clouding up my mind • Ethan Wheeler Dim 27 Aoû - 21:06

Mais c'est que la petite fée avait de la répartie, elle aussi ! La remarque sur la manucure le fit sourire.

- "T'inquiètes pas pour le verre, ma puce. J'ai déjà écumé pas mal de bar ce soir, je pourrai toujours boire chez moi." Répondit-il à l'offre de Livie. C'était audacieux de sa part, de proposer des verres à des inconnus, surtout de son espèce. Ethan mit ceci sur le compte de ce qu'elle devait encore être un peu ivre et que, à en juger par les coups qu'elle avait porté à ses agresseurs avant que ça s'envenime, elle était du genre à savoir se défendre.
Ethan ne put s'empêcher de glisser un oeil discret sur son cou frêle alors qu'elle tournait la tête vers la voiture. A l'adrénaline résiduelle du combat s'ajouta une petite faim qui allait peut être croître...

Lorsqu'elle s'assit en bougonnant dans la voiture, il fit le tour du véhicule et appuya son bras sur le toit.
- "Tu devrais pas poser tes fesses là-dedans, tu vas attraper leur loose." Fit-il en souriant. Il s'écarta pour la laisser sortir. Elle semblait avoir une idée en tête et lui adressa un sourire ravissant, demandant son aide, lui donnant un p'tit nom. Il leva la tête et regarda le port non loin, avant de reposer ses yeux sur elle. Il eut un rire sifflant, comprenant où elle voulait en venir. Elle avait de l'idée, cette puce, il aimait ce genre d'initiatives à la con !

Il posa ses grandes mains sur le capot et aida la chipie revancharde à pousser la vieille caisse de la brute. Il regarda la voiture dévaler la pente, allant de plus en plus vite avant de s'écraser dans la flotte et de disparaitre dans les eaux troubles.

- "J'espère qu'ils ont une très mauvaise assurance." Fit Livie avant de poser sa main sur l'épaule du vampire.
- "Et de bonnes chaussures." Ajouta Ethan. Il tourna la tête alors qu'elle défaisait sa première chaussure. Elle était si proche, un léger parfum fleuri, un peu masqué par l'odeur d'alcool, lui monta au nez.

- "T'aurais pas un téléphone pour appeler un taxi par hasard ?" Demanda-t-elle, absorbée par le dégraffage de la seconde boucle de sa chaussure. "Sinon je suis bonne pour me taper une demi-heure de marche, et j'ai pas assez bu pour ne pas les sentir passer. A moins que Superman ait une Supermobile dans le coin ?"
- "Désolé, princesse, Superman est un superconnard qui va à pied, prend le métro... Ou vole des caisses." Répondit le vampire, lui souriant en retour. "J'aurais pu connecter les câbles de la bagnole et la faire démarrer sans clé pour toi, mais tu méritais une vengeance supplémentaire. Mais si tu veux-"

Il s'accroupit, lui tournant le dos.

- "Papa peut te porter. Monte."

Il attendit qu'elle soit monté sur son dos avant de se relever, ses gros bras passant autour de ses cuisses fines. Elle ne pesait quasiment rien, c'était comme avoir un sac à dos en forme de p'tite poupée.

- "Par contre, papa a les mains prises et carbure à la nicotine. Donc tu vas attraper mes clopes dans ma poche, m'en caler une dans la bouche, et me l'allumer, s'te plait. Et pis, tant que t'y est, si tu pouvais m'indiquer la direction à prendre, ça m'arrangerait."

Une fois la cigarette allumée par les bons soins de la belle, il se mit en marche. La nuit était agréable. Pour lui, elle l'était toujours, il aimait tendrement l'obscurité, et ce même avant qu'il devinsse vampire. La nuit était propice aux rencontres, bonnes ou mauvaises, aux beuveries, aux combats imprévus, à la fête. Et cette soirée n'avait pas dérogé à la règle : il avait tabassé un paquet de gars et avait rencontré un ange blond qui avait du répondant. Tout comme Livie, il était lui aussi un peu grisé par l'alcool à cause des précédents bars qu'il avait visités. La sensation était agréable, et la chaleur du corps de la demoiselle contre son dos ne faisait qu'améliorer sa bonne humeur. Sa faim aussi augmentait.

- "Au fait, moi c'est Ethan." Lacha-t-il. "Et au sujet du verre que t'as proposé tout à l'heure, il est pas trop tard pour que je biffurque vers chez moi, si tu veux." Ca coûtait rien de demander poliment, après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Humaine

Date d'inscription : 09/08/2017
Messages : 51
Rp postés : 9
Avatar : Kirsten Zellers #F5DEE6
Âge du perso : 24 ans
Groupe du perso : Humain
Disponibilités : Full
Liens infos : FicheLiensRps
Multis : Blake O'Connell
MessageSujet: Re: Clouding up my mind • Ethan Wheeler Lun 28 Aoû - 15:43


When you're clouding up my mind
How can I decide what's right when you're clouding up my mind. I can't win your losing fight all the time. No cover ever over what's mine when you're always taking sides. But you won't take away my pride, no not this time, not this time. The truth is hiding in your eyes and its hanging on your tongue. Just boiling in my blood but you think that I cant see what kind of man that you are. If you're a man at all. Well I will figure this one out on my own. I'm screaming I love you so. On my own. My thoughts you can't decode. There is something I see in you. It might kill me, I want it to be true.


Ben voilà, à deux c'est tout de suite plus facile. En fait, la demoiselle toucha à peine la voiture que cette dernière partit droit vers sa mort. L'inconnu l'avait tout juste touché qu'elle s'était mise à glisser. Monsieur Muscles semblait avoir de la force à revendre et Livie en était presque admirative. Les entraînements de son papa ne lui permettraient sans doute jamais de réussir à pousser une voiture sans difficulté, et heureusement, en fait. Manquerait plus qu'elle ressemble à Carol Danvers tiens. Elle retira ensuite ses chaussures sans remarquer une seule seconde le regard du vampire sur elle. Entre l'alcool et la nuit, il aurait fallu une pancarte au dessus de sa tête avec une flèche pointant sur lui pour qu'elle s'aperçoit de quelque chose. "Désolé, princesse, Superman est un superconnard qui va à pied, prend le métro... Ou vole des caisses." "Ah... Dommage. Mais c'est pas grave, superconnard reste supercool." Se redressant, elle croisa les bras en observant les nombreuses bulles qui ressortaient de l'eau à cause de l'air s'échappant de la voiture. "J'aurais pu connecter les câbles de la bagnole et la faire démarrer sans clé pour toi, mais tu méritais une vengeance supplémentaire." C'est sûr que là, il était un peu tard pour penser à se servir de la voiture. Mais ça ne serait de toute façon pas venu à l'esprit de la jeune femme d'utiliser cette voiture. Qu'en aurait-elle fait ensuite ? Absolument rien.

"[...] Mais si tu veux [...] Papa peut te porter. Monte." Alors là. Pour le coup, elle resta figée pendant plusieurs secondes sous la surprise de l'invitation. "Eh ben... Moi qui ai toujours rêvé d'avoir un porteur personnel..." ironisa-t-elle. Elle accepta néanmoins et grimpa sur son dos, passant ses bras autour de son cou, plus par jeu que par réel besoin d'être portée. Elle aurait pu marcher, vraiment, s'il n'avait pas pu contacter de taxi. Mais là l'occasion était trop belle. Heureusement qu'elle portait un pantalon ! "C'est confortable la haut, on dirait pas comme ça. En plus je crois que je me suis jamais sentie sentie aussi grande." A la demande de son... "chauffeur", elle tâtonna un peu les poches de ce dernier pour trouver le paquet de cigarettes. Elle en sortie une qu'elle glissa entre les lèvres de Superman, puis brandit la flamme du briquet pour la lui allumer. Elle rangea le tout où elle les avait trouvé repassa son bras autour de son cou pour éviter de se ramasser. "Mission accompli, chef." Elle se redressa et pointa une direction du doigt. "Deuxième étoile à droite, et tout droit jusqu'au matin. Ou jusqu'à la fac d'histoire, c'est bien aussi." Elle était peut-être un peu pompette mais elle n'allait tout de même pas donner son adresse à un inconnu. L'inviter à boire un verre, monter sur son dos et faire des références à Disney, oui, mais lui donner son adresse, ah ça non alors.

La marche se fit d'abord sous le silence apaisant de la nuit, puis Ethan reprit la parole, ce qui n'était pas des plus désagréable. Livie avait posé tranquillement sa tête sur son épaule et se laissait bercer par le tangage de sa démarche. "Au fait, moi c'est Ethan. [...] Et au sujet du verre que t'as proposé tout à l'heure, il est pas trop tard pour que je bifurque vers chez moi, si tu veux." Un sourire s'installa de nouveau sur le visage de la jeune femme. "Donc tu me sauves les fesses, et c'est toi qui m'invite... Ca me va comme deal." Eh bien quoi ? Elle était jeune, elle avait toute la vie devant elle, on était en plein week-end, pourquoi donc se priverait-elle de l'invitation d'un charmant garçon qui lui était venu en aide ? Parce que c'était un vampire, certes, mais ça elle ne le savait pas encore et elle ne pouvait tout de même pas rester planquée chez elle juste "au cas où". "Ólavía." répondit-elle dans sa langue natale, donc en perdant tout accent anglais. "Mais tout le monde m'appelle Livie. C'est plus simple, j'imagine." D'ordinaire, elle donnait directement son surnom. Mais là... C'était différent. Elle se sentait vivante, entière, loin de cette petite fille traumatisée d'Islande qu'elle avait été et que certains cauchemars faisaient revenir même aujourd'hui.

Elle se laissa porter jusqu'à la demeure du vampire, qui heureusement ne s'avérait pas être un horrible manoir hanté aux fenêtres en forme d'yeux sadiques. Elle descendit de son dos pour le laisser ouvrir la porte et entra à sa suite, lâchant ses chaussures dans l'entrée. Les effets de l'alcool commençaient à redescendre et elle avait faim, mais à ce stade c'était une véritable fringale qui allait s'installait alors valait mieux ne rien avaler du tout. Du coup elle ne demanda absolument rien à Ethan et s'avança dans la pièce principale. Un peu désordonné, mais globalement à part quelques coins oubliés et des cendriers plein à certains endroits, c'était propre. Un appartement purement masculin, en fait. Enfin, pour des personnes normales. Gbohoukwé n'était pas un exemple, il était aussi stricte dans la propreté que dans la ponctualité aux entraînements. Les yeux sombres de Livie se promenèrent sur la pièce pour détailler ce qui l'entourait, trouvant quelques endroits un peu vides parfois, comme si il venait d’emménager ou quelque chose du genre. En tout cas il vivait seul, ça se voyait. Il n'y avait aucune trace d'une quelconque personne, que ça soit en terme de décoration ou de vêtements qui traînent. L'endroit était on ne peut plus différent de la petite maison confortable dans laquelle elle vivait avec son père, mais elle aimait bien. Elle se prendrait bien quelque chose dans le genre, le jour où elle quitterait le nid. Elle s'approcha finalement d'Ethan, les bras croisés sur son chemisier et un sourire aux lèvres. "Alors Superman, qu'est-ce que tu as de bon à me proposer ?" demanda-t-elle d'un air innocent. Parce que c'était ça, Livie. L'innocence et la joie de vivre à l'état pur.


_________________

Running to the Sea.
In a moment all went screaming wild until the darkness killed the light. I remember running to the sea. Remember falling to my knees. I remember gliding off the shore until I touched the ocean floor.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vampire

Date d'inscription : 25/07/2017
Messages : 35
Rp postés : 30
Avatar : Chris Pratt Âge du perso : 40. Mordu à 30 ans.
Groupe du perso : Vampire
Disponibilités : Indispo. Un peu trop de sujets en cours.
Liens infos : Fiche
MessageSujet: Re: Clouding up my mind • Ethan Wheeler Lun 28 Aoû - 20:38

Contre toute attente, la fée argentée accepta l'offre d'Ethan. Celui-ci ne broncha pas, ne laissant pas paraitre sa légère surprise passagère. Eh, après tout, pourquoi cela devrait-il l'étonner ? C'était Salem, une des villes les plus étranges. On y croisait des vampires, des loups, des personnes qui vendaient leur sang, d'autres accros à l'Omega... 
Ethan se demanda si Livie avait deviné qu'il était un vampire. Si c'était le cas, elle ne laissait rien paraître. Peut être qu'elle s'en doutait et aimait malgré tout passer du temps en dangereuse compagnie ? Peut être qu'elle était le genre de fille qui aimait se faire mordre, aussi. Après tout, quand on faisait ça bien, la morsure était un délice, ce n'était pas difficile de trouver des poches de sang consentantes à Salem. Peut être aussi que Livie avait déjà goûté au sang de vampire. Ou peut être qu'elle était un loup garou qui allait lui mordre le cou d'une seconde à l'autre et le faire claquer pour de vrai... Au final, il en savait aussi peu sur elle qu'elle en savait sur lui. Mais pour l'instant, ce n'était pas important. Elle était une présence agréable, une voix douce à son oreille, un peu de chaleur dans son dos, une petite rigolote. Peut être un futur casse croûte.

- "Ólavia..." Essaya-t-il de répeter avec l'accent. Il trouva que le prénom avait une consonnance noble, qu'une reine pourrait porter. Impératrice Ólavia IV, suprème dirigeante du micro-empire de Salem. La version courte du prénom sonnait bien aussi. Avec deux "i" dedans, rien que de le prononcer faisait sourire la bouche. 
Il bifurqua en direction de son appartement, entonnant un chant de supporter de Manchester. Ce petit concert ambulant ne plu pas à un voisin qui sortit la tête par la fenêtre et ordonna au vampire anglais de la fermer, insistant sur le fait que, merde, il était plus de trois heures du mat'.
- "Tu peux lui faire un doigt au monsieur pour moi, ma puce ?" Demanda Ethan à Livie, puisqu'il avait les mains prises. S'adressant ensuite au voisin, il ajouta : "Va donc foutre tes doigts dans une prise, connard, laisse-nous vivre."
L'homme protesta un peu, mais Ethan l'ignora, reprenant son chant de supporter encore plus fort.

Après ving minutes de marche, ils arrivèrent dans le quartier ou habitait Ethan. C'était pas Beverly Hills, mais il s'en foutait un peu. Tout ce qu'il demandait, c'était que l'endroit soit un minimum salubre, et que l'eau et l'electricité fonctionne. Un jour peut être il habiterait dans un endroit plus cossu. Mais pour le moment, rien ne pressait. Il la laissa entrer, sans se soucier une seconde de l'état de son appartement. Oui, c'était sale par endroit, oui, il oubliait de vider les cendars, oui, il y avait des fringues qui trainaient. Mais c'était chez lui, et il s'en fichait bien de ce que d'autres pouvaient penser.
Il se dirigea vers le petit casier de vestiaire qu'il avait chapardé pour s'en faire un bar afin d'y fouiller et d'en sortir quelques bouteilles.
- "J'ai de tout. Whisky, vodka, tequila, bière... Sers-toi, hésite pas." Il prit la bouteille de vodka et se dirigea vers sa chaine hifi d'occase pour y coller une clé USB. La musique résonna, jouant une playlist variée mais principalement rock. Il alla s'affaler dans son canapé et retira ses chaussures en grognant. Ourf, il commençait à avoir mal au pieds !
Il regarda Livie qui faisait son choix au bar. La faim recommença à le tirailler.

- "T'as pas peur des mauvaises rencontres, Livie ? Pour ce que t'en sais, t'es peut être en train de te jeter dans la gueule du loup..." demanda-t-il avant d'avaler une grande lampée de vodka.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Humaine

Date d'inscription : 09/08/2017
Messages : 51
Rp postés : 9
Avatar : Kirsten Zellers #F5DEE6
Âge du perso : 24 ans
Groupe du perso : Humain
Disponibilités : Full
Liens infos : FicheLiensRps
Multis : Blake O'Connell
MessageSujet: Re: Clouding up my mind • Ethan Wheeler Lun 4 Sep - 19:21


When you're clouding up my mind
How can I decide what's right when you're clouding up my mind. I can't win your losing fight all the time. No cover ever over what's mine when you're always taking sides. But you won't take away my pride, no not this time, not this time. The truth is hiding in your eyes and its hanging on your tongue. Just boiling in my blood but you think that I cant see what kind of man that you are. If you're a man at all. Well I will figure this one out on my own. I'm screaming I love you so. On my own. My thoughts you can't decode. There is something I see in you. It might kill me, I want it to be true.


C'est que ça reste dans la tête, ce genre de musique. Ethan s'était mis à chanter sur la route et après l'avoir entendu deux ou trois fois Livie s'y était mise aussi. Après un baiser volant au voisin plutôt qu'un doigt bien trop vulgaire pour sa petite bouille d'ange, Livie avait reprit les paroles en chœur avec Ethan jusqu'à chez lui. Cette soirée s'amusait bien plus amusante que prévue et la jeune femme ne pouvait que s'en extasier. Rien n'aurait pu gâcher son plaisir, elle se sentait libre, elle se sentait insouciante et hors d'atteinte de tout. Ce sentiment merveilleux, plus le mélange d'alcool, formait un tourbillon de bonheur au creux de son ventre. Si son père était là et qu'il la voyait, il deviendrait fou, lui dirait qu'elle ne doit pas suivre n'importe quel homme chez lui, et il aurait raison. Mais lorsque l'on voit la mort passer de très près, la sécurité n'est plus vraiment de mise. On la laisse aux autres. Et c'était précisément ce qu'elle était en train de faire ce soir, profiter de la vie. On dit que la foudre ne frappe jamais deux fois au même endroit de toute façon, n'est-ce pas ? Alors il n'y a aucun raison que ce proverbe ne s'applique pas sur une personne.

Elle l'aimait bien cet appartement. Il collait parfaitement avec le caractère d'Ethan et c'est ce qu'elle aimait lorsqu'elle allait chez les gens. La décoration s'avère être un véritable miroir aux personnalités et celle d'Ethan ne faisait pas l'exception. La maison de son père était propre, ordonnée, familiale, celle de Lindsey complètement bourge et bling-bling. Elle n'avait jamais mis les pieds chez Teddy mais elle imaginait un petit appartement confortable rangé et décoré sommairement, peut-être avec quelques éléments artistiques ? Elle suivit superman jusqu'au casier de vestiaire faisant office de bar et examina la collection de bouteilles de bas et haut. "Eh ben... Y a de quoi s'amuser." Ses doigts fins glissèrent sur les bouteilles, lentement. "Am... Stram... Gram..." Tequila. Décidément, c'était soirée à thème ce soir. Mais elle n'en pouvait plus de la tequila, du coup elle bifurqua sur la bouteille d'à côté et attrapa une bière. De toute façon elle avait soif et commençait à avoir mal au crâne, autant ne pas aggraver la situation. Quoi que vu l'appartement et l'homme à qui il appartenait, il devait bien avoir une pharmacie complète avec du paracétamol pour ce genre de soirée.

Tournant la bouteille dans sa main, elle examina un instant la composition de cette marque qu'elle ne connaissait pas, avant de tilter sur ce que venait de lui dire Ethan. "T'as pas peur des mauvaises rencontres, Livie ? Pour ce que t'en sais, t'es peut être en train de te jeter dans la gueule du loup..." Un loup-garou ? Ou juste un pervers paumé ? Elle se tourna vers lui, l'air serein et un léger sourire sur le visage. "Les mauvaises rencontres, je les ai faites sur le parking du bar, et superman m'en a débarrassé." répondit-elle avec humour, avant de reprendre avec un peu plus de sérieux. "De toute façon si la peur évitait le danger, ça se saurait..." Elle approcha doucement et s'arrêta à côté de lui, l'accoudoir du canapé faisant office de maigre séparation contre son parfum qui s'éparpillait lentement dans l'appartement. Elle l'examina un instant du regard, une lueur joueuse dans les yeux. "Et puis si ça se trouve je suis le danger ? Regarde moi, qui se méfierait de quelqu'un comme moi ? j'ai l'air tellement innocente, c'est parfait comme couverture." Elle lui offrit un sourire en coin des plus moqueurs et le planta là pour passer du côté cuisine. Cette bière n'allait pas s'ouvrir toute seule et il lui fallait un décapsuleur qu'elle se mit en tête de trouver dans l'un des tiroirs, laissant son hôte avec la musique qu'il avait lancé.


_________________

Running to the Sea.
In a moment all went screaming wild until the darkness killed the light. I remember running to the sea. Remember falling to my knees. I remember gliding off the shore until I touched the ocean floor.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vampire

Date d'inscription : 25/07/2017
Messages : 35
Rp postés : 30
Avatar : Chris Pratt Âge du perso : 40. Mordu à 30 ans.
Groupe du perso : Vampire
Disponibilités : Indispo. Un peu trop de sujets en cours.
Liens infos : Fiche
MessageSujet: Re: Clouding up my mind • Ethan Wheeler Mar 5 Sep - 12:45

Livie garda un air serein malgré la question d'Ethan qui aurait pu faire naître quelques inquiétudes. Sa réponse le fit sourire. Il soupçonna qu'elle ne l'aurait pas suivi du tout si elle n'avait pas été alcoolisée. Bénie soit la téquila, alors. Le parfum fleuri de Livie parvenait à s'imposer, couvrant l'odeur du tabac froid qui émanait des cendriers pleins. 
Ajoutant une oeillade joueuse, elle retourna sa question contre lui :
- "Et puis si ça se trouve, je suis le danger ? Regarde-moi, qui se méfierait de quelqu'un comme moi ? J'ai l'air tellement innoncente, c'est parfait comme couverture."
Elle s'éloigna vers la cuisine, mettant entre eux une distance qu'il commençait à vouloir réduire.

- "Pas faux. Les loups ont souvent les meilleurs déguisements d'agneaux." Répondit-il en se levant pour la rejoindre. "Et donc, laisse moi deviner..." 
Il attrapa la bouteille de bière de Livie et la décapsula à la main avant de la lui rendre.
- "Tu es une tueuse en série. Tu fais semblant d'être bourrée pour attirer des pauvres gars paumés. Tu cache un taser sur toi et quand ils s'approche, zzzzap !" Il appuya son doigt dans le dos de Livie. "Tu les électrocutes, puis tu les trimballe dans un recoin sombre pour leur trancher la gorge et violer leur cadavre." Il s'assit sur le comptoir de la cuisine, souriant légèrement. Il attrapa le bras de la petite fée et l'attira vers lui. "J'ai bon ?" 

Et son regard glissa encore une fois sur le cou de son invitée, mais il hésitait encore à sortir les crocs, cependant. Il aimait bien cette ambiance joueuse, ça le changeait de son procédé habituel. Ils faisaient tous les deux quelque chose d'un peu spécial. Elle avait suivi un parfait inconnu, et il ne s'était pas encore jeté sur elle pour la boulotter alors qu'il avait faim. 
Par le passé, il s'était moqué des vampires qui tournaient "légal" : pour éviter les emmerdes, ils se trouvaient des humains consentants et réguliers, ils payaient pour leur bouffe et buvaient juste ce qu'il fallait. Ça ne collait plus avec le cliché habituel sur les vampires, ces horribles créatures qui chassaient, massacraient, déchiraient les humains pour les vider. Mais la révélation avait attiré l'oeil public sur eux, et entraîna dans son sillage un bon nombre de vampires qui aspiraient à une forme de normalité. Ça avait un sens en soi, Ethan trouvait ça simplement moins excitant, moins dangereux.
Ce soir, il comprenait un peu mieux. L'ambiance était relax et joueuse, Livie etait adorable, et peut être que ce serait dommage d'y mettre un terme en laissant parler la faim.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Humaine

Date d'inscription : 09/08/2017
Messages : 51
Rp postés : 9
Avatar : Kirsten Zellers #F5DEE6
Âge du perso : 24 ans
Groupe du perso : Humain
Disponibilités : Full
Liens infos : FicheLiensRps
Multis : Blake O'Connell
MessageSujet: Re: Clouding up my mind • Ethan Wheeler Jeu 7 Sep - 19:29


When you're clouding up my mind
How can I decide what's right when you're clouding up my mind. I can't win your losing fight all the time. No cover ever over what's mine when you're always taking sides. But you won't take away my pride, no not this time, not this time. The truth is hiding in your eyes and its hanging on your tongue. Just boiling in my blood but you think that I cant see what kind of man that you are. If you're a man at all. Well I will figure this one out on my own. I'm screaming I love you so. On my own. My thoughts you can't decode. There is something I see in you. It might kill me, I want it to be true.


Premier tiroir... Vide. Second tiroir, trois fourchettes dont une tordue et le même nombre de couteau. Eh ben, il ne devait pas inviter beaucoup de gens chez lui. Mais alors qu'elle s’apprêtait à ouvrir un troisième tiroir, Superman entra dans la cuisine pour lui prendre la bouteille des mains. Elle le laissa faire, haussant un sourcil face à la facilité déconcertante qu'il eut pour la décapsuler et la reprit avec un sourire amusé. "Merci... Superman." Ce surnom lui allait définitivement comme un gant. Il avait la force, le charme et l'humour de Clark Kent, il ne lui manquait plus que le slip par dessus les collants. Mais elle préférait tout de même son style actuel. La main de l'homme se posa sur son bras pour l'attirer contre lui, alors qu'il inventait une histoire à dormir debout, et un sourire s'afficha au coin des lèvres de Livie. Elle se laissa attirer et se glissa directement entre les jambes d'Ethan pour lui faire face, passant malicieusement ses mains sur ses cuisses musclées. "En fait je les viole avant de leur trancher la gorge, sinon ça marche pas très bien, plus bas." dit-elle sans aucun sourire sur le visage pour tenter de tenir son rôle de tueuse en série. Mais bien vite ses lèvres se pincèrent entre elles tandis qu'elle retenait avec visiblement beaucoup de difficulté un rire amusé. Elle se dressa alors sur la pointe des pieds, rapprochant son visage de celui du rouquin sans dévier son regard du sien. "Et après je les dévore." murmura-t-elle dans un souffle chaud près des lèvres du vampire. Elle l'observa quelques secondes, avant de se reculer, reprenant un ton normal. "Mais là j'ai vraiment faim."

Elle recula en le laissant planté là et se dirigea vers le frigo. "T'as bien quelques batons de surimi ou du poulet froid qui traînent là dedans ?" Elle attrapa la poignet du frigo et avant que le vampire ait pu dire quoi que ce soit, elle l'ouvrit. Son regard parcouru des bières, une poche de sang, de l'eau... Attends, quoi ? Elle remonta sur la poche de sang, la fixant un instant en clignant des yeux, comme si elle essayait d'effacer une illusion. Mais non, elle était bien là et l'esprit de Livie, naturellement vif, fit rapidement le lien. Elle avait mis les pieds chez un vampire. Le même type de créature qui avait massacré son village et qui l'aurait tué aussi si Gbohoukwé ne s'était pas pointé à temps. Son coeur battait plus fort dans sa poitrine au rythme de ses souvenirs, tandis que sa peau se couvrait d'une multitude de frissons désagréables. Elle avait peur et elle savait qu'à ce stade là il était inutile de jouer la petite écervelée qui voulait juste rentrer chez elle. L'homme assit sur le rebord de la cuisine n'était autre qu'un animal et il avait sûrement déjà flairé sa peur, sentit son coeur accélérer dans sa poitrine, son souffle s'échapper plus rapidement d'entre ses lèvres. Dans sa tête c'était un vrai capharnaüm. La part d'elle traumatisée lui hurlait de s'enfuir, le plus vite possible. La part rationnelle lui rappelait que cet homme aurait déjà pu la croquer depuis un moment et qu'il n'en avait rien fait. Cela ne voulait pas dire que ça ne pouvait pas arriver, mais les chances étaient tout de même relativement basses.

Elle referma lentement le frigo, se rendant compte que sa main tremblait. Elle l'abaissa rapidement pour venir toucher nerveusement le bracelet imbibé de verveine que lui avait offert son père, essayant de garder un minimum de prestance, et se tourna enfin lentement vers le vampire. Les effets de l'alcool avaient disparu et pourtant elle se sentait nauséeuse, presque malade. Depuis toutes ces années où elle évitait de les croiser, il fallait que ce soir elle craque sur l'un d'eux. Ca devait bien arriver un jour, à force de papillonner d'un garçon à l'autre. Mais celui-ci... Elle ne s'y attendait pas. Elle était complètement perdue, incapable de prendre une décision. Son regard se porta un quart de seconde sur la porte, mais elle savait que ce serait stupide de vouloir sprinter à ce stade. Et puis elle s'était tellement bien amusée avec lui... Mais si au début les règles étaient évidentes -on ne va pas dans l'appartement d'un inconnu rencontré une heure plus tôt pour jouer à la belette- dorénavant elles paraissaient bien floues pour la jeune humaine. Elle déglutit difficilement à cause de cette impression de boule coincée dans la gorge qu'elle ressentait, et ouvrit lentement la bouche pour prendre une inspiration. C'est à ce moment qu'elle se rendit compte qu'elle était restée en apnée depuis plusieurs secondes. "Qu'est-ce que tu veux ?" demanda-t-elle d'une voix brisée par l'émotion. "Honnêtement." annonça-t-elle. Elle n'avait plus envie de jouer. Plus pour l'instant. Ses peurs les plus profondes et ses souvenirs les plus horribles lui revenaient en mémoire et les contrôler s'avérait tellement difficile qu'elle en tremblait de toute part.


_________________

Running to the Sea.
In a moment all went screaming wild until the darkness killed the light. I remember running to the sea. Remember falling to my knees. I remember gliding off the shore until I touched the ocean floor.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vampire

Date d'inscription : 25/07/2017
Messages : 35
Rp postés : 30
Avatar : Chris Pratt Âge du perso : 40. Mordu à 30 ans.
Groupe du perso : Vampire
Disponibilités : Indispo. Un peu trop de sujets en cours.
Liens infos : Fiche
MessageSujet: Re: Clouding up my mind • Ethan Wheeler Jeu 14 Sep - 2:02

Il l'avait vue se retenir de sourire alors qu'elle détaillait son modus operandi de serial killer, et elle s'était tant rapproché, il n'aurait eu qu'à bouger sa tête de quelques centimètres pour poser ses lèvres sur les siennes, ce qu'il fut tenté de faire. Il la laissa s'ecarter, lui rendant son sourire. Puis, ses machoires se serrèrent un peu lorsqu'il l'a vut se rapprocher du frigo. Elle l'avait ouvert, et bien sûr, il savait ce qu'elle y verrait.

Est ce que cela avait de l'importance ? Pas vraiment, tout compte fait. Ça dévoilerait juste un secret de pacotille qu'il aurait de toutes façons révélé par lui-même au bout d'un moment. Si Livie s'en doutait déjà, cela ne ferait que confirmer ses soupçons. Si elle ne l'avait pas deviné, alors maintenant elle saurait la vraie nature de son hôte. Ethan n'était pas un grand tacticien. Il n'etait pas idiot, il etait simplement du genre à improviser selon la situation, et cette soirée un peu spéciale ne faisait pas exception. Sans mot dire, sans bouger du meuble sur lequel il était assis, il la regarda ouvrir le frigo en reclamant de la nourriture. Il regarda ses jolis yeux bouger, pour finalement revenir à leur point initial en s'ecarquillant. Et voilà. 

Son expression le fit sourire un peu : c'était visible à l'oeil nu, on pouvait quasiment voir les connexions neuronales se faire, on pouvait quasiment entendre le cerveau de Livie lui crier "Vampire". Tout devait lui sembler évident maintenant. La force, la vitesse, la longue marche avec elle sur son dos... Peut-être Livie avait-elle laissé des détails de côtés jusqu'à présent mais là, ce n'était plus possible. Comment expliquer une poche de sang dans un frigo de manière rationnelle ? Ethan trouva dans sa tête quelques explications tirées par les cheveux telles que "Je suis étudiant en médecine et je rapporte des devoirs à la maison", mais ne fit pas l'effort de les dire à sa pauvre invitée. Celle-ci devenait blême et s'était figée, renforçant ses allures de poupée de porcelaine. Même sans capacités de vampire, n'importe qui pouvait deviner qu'elle avait l'air d'avoir vu un fantôme. Bien, Ethan avait maintenant sa réponse à la question "Quelle est l'opinion d'Ólavia sur les vampires" : de prime abord, l'interessée ne semblait pas franchement rassurée d'apprendre que son hôte, qu'elle trouvait pourtant si cool, en était un. La nouvelle question était : "Qu'allait-il se passer maintenant ?", et ceci intriguait Ethan, un peu comme un gosse qui mettait un jouet dans un micro-onde pour voir ce qu'il allait se passer.

Lorsqu'il était humain, Ethan avait peu d'estime pour ses semblables. La faute à son enfance, à sa vie pourrie, aux multiples fois où il avait été déçu ou trahi. Il était devenu méfiant et n'accordait de l'importance qu'aux amis fidèles de son gang. Une fois vampire, cet état d'esprit n'avait pas changé. Vivre avec Elizabeth n'avait pas amélioré les choses : elle avait renforcé le manque d'empathie qu'il ressentait déjà pour les humains. Pourquoi se préoccuper de leur bien-être puisqu'eux-même n'en avait généralement rien à faire des autres ? Puis, Elizabeth était partie, le laissant encore plus seul, mais lui permettant alors de ne vivre que pour lui-même. Sa relation avec les humains resta constante : ni des amis, ni des ennemis, juste des connaissances de passage ou de la bouffe à se mettre sous la dent. Au final, tout dépendait des circonstances.

Les circonstances actuelles étaient plus ou moins claires : Ethan avait faim, et il avait chez lui une petite fée en porcelaine qui jetait une oeillade desespérée vers la porte. Oui, il aimerait bien se nourrir. Non, il n'était pas obligé de la tuer, si elle ne l'énervait pas. Non, ça coutait rien de demander. Après tout, certains humains trouvaient la morsure vampirique plutôt orgasmique, ce serait donnant-donnant, non ?
La voix tremblante de son invitée interrompit le silence qui durait depuis plusieurs secondes :
- "Qu'est-ce que tu veux ? Honnêtement ?"
- "J'sais pas. Un poney ?" Répondit Ethan en haussant les épaules avant de reprendre plus sérieusement : "J'ai faim et je te trouve cool. Ça te dirais, tu me files un peu de sang ? Le reste dans le frigo me gonfle un peu, il est pas super bon. D'habitude je demande pas et je me sers à la source, mais je trouve qu'on passe une soirée sympa, j'ai pas envie de plomber l'ambiance. Même si j'ai l'impression que c'est déjà fait !"
Il sauta du meuble sur lequel il était assis. Livie eut aussitôt un mouvement de recul. Ethan resta immobile. Ah, c'était comme vouloir appprocher un animal sauvage... il leva ses mains dans un geste d'appaisement.
- "Merde. T'inquiète, regarde, j'fais rien, t'as vu ? Tu sais quoi, je t'hypnotise, tu me laisse manger vite fait, je fais ça propre et tu te souviendras pas. Après, je te reveille, je te met ta branlée à Street Fighter, on boit, on baise, et même si tu veux je fracture une caisse et je te reconduis chez toi, ça sonne bien, ça, non ?" 
Il venait de decrire le genre de soirée pépère que lui aimait bien, lorsqu'il n'était pas de sortie à boire et à se bastonner avec n'importe qui. Est ce que c'était le genre de soirée pépère que Livie appreciait, ça, il ne savait pas. Et à en juger par son expression tendue, peut être qu'elle aimait ce genre de plan, mais pas avec des vampires.
En tout cas, Ethan trouva son programme tellement stylé qu'il décida de le mettre en action, advienne que pourra. Il n'était pas le meilleur en hypnose vampirique, mais c'était quand même pas sorcier de convaincre une jeune fille de lui présenter son cou ou un poignet à mordre, c'était vieux comme le monde... Sans ciller, il fixa les yeux grands ouverts de Livie et fit de son mieux pour entrer dans sa tête. Sa voix se fit plus grave.
- "Calme-toi, franchement t'as rien à craindre : je te promets, tu sentiras rien."

Il fit un, puis deux pas vers elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Clouding up my mind • Ethan Wheeler

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Why I got you on my mind ? (Ft Ethan)
» What a pretty girl like you doing in a dirty mind like mine? Ethan M. Shaw
» The self imposed limitations of the underdeveloped mind.
» 01. Losing your mind
» 1.04 Where is my mind ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: . :: Downtown of Salem-
Sauter vers: