Partagez|

Ôde à la pizza [PV Tyler Everett]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Humaine

Date d'inscription : 04/08/2017
Messages : 33
Rp postés : 5
Avatar : Lumo Âge du perso : 27 ans
Groupe du perso : Humain
Disponibilités : Dispo et pleine d'amûûûr !
Liens infos : Fiche - Liens - Rps
MessageSujet: Ôde à la pizza [PV Tyler Everett] Jeu 24 Aoû - 0:10


Vingt-trois heures …
L'heure du crime, l'heure des braves, l'heure d'aller se ravitailler à la supérette du coin pour ne pas crever la dalle et foirer son petit-déjeuner de demain matin ! Parce que mine de rien, le p'tit-dej' c'était le repas le plus important dans la vie de Chloé, et celle-ci ne se serait passée de son chocolat chaud pour rien au monde. Sans oublier ses crumpets tout chauds et couverts de nutella. Ou de confiture. Ou de miel. Ou de caramel. Peu importait en fait, fallait juste que ce soit sucré et régressif, histoire de la tirer du pieu tout en douceur. Tellement en douceur qu'elle ne se foulait pas et se contentait de fourrer deux crumpets industriels dans son grille-pain tout en abîmant son regard dans le tournoiement sans fin de son mug de lait qui chauffait au micro-onde. Yeah dit comme ça, ça faisait presque en peu dark en plus !

Mais trêve de conneries !
Un panier dans une main et l'autre collée au fond de la poche de son jean, la demoiselle parcourait les allées de l'épicerie afin de se dégoter le minimum syndical de sa survie – crumpets et lait donc, pour ceux qui n'auraient pas suivi – tandis que l'envie d'une pizza se faisait plus forte au fur et à mesure que sa flemme lui susurrait à l'oreille que oui, faire cuire des pâtes c'était dur. Trop dur. Bon ok, vingt-trois heures c'était plus franchement l'heure des braves là, mais plutôt celle des feignasses …

« Huit dollars et cinquante-quatre cents. B'nonne'soirée. »

Ah ouais … c'était pas faux que le caissier du soir était jamais bien causant, et Chloé balança donc quelques billets froissés sur le comptoir avant de coller ses trésors dans son sac à bandoulière et de lever le camp en direction de l'arrêt de bus où elle colla cette fois-ci son arrière-train sur le banc. Une mamie sur sa droite et une pub pour de la lingerie sur sa gauche. Son esprit totalement perdu dans une question absolument existentielle : sur sa pizza, elle voulait quoi au juste ? Salami et chorizo ? Champignons et poulet ? Ou alors la quatre viandes qui lui calait tellement le bidon qu'elle lui faisait bien trois/quatre repas ? Vaste question que celle-ci – si si, fallait pas croire que la pizza c'était trivial – et ce fut donc plongée dans ses pensées que ses doigts vinrent inconsciemment gratter la cicatrice de morsure qui ornait le bas de son cou depuis cinq jours maintenant et qui se résorbait lentement mais sûrement, bien planquée sous son écharpe. Aussi inconsciemment que le souvenir de celui que l'avait mordue ce soir-là …

Konrad elle-ne-savait-plus-quoi, un grand blond plutôt bien bâti avec un accent à couper au couteau, avec des allures de brute épaisse aussi, mais qui avait plutôt tendu vers le gentleman avec elle. L'invitant ainsi dans un très bon restaurant de Salem avant de le ramener dans sa chambre d’hôtel – monsieur étant apparemment de passage en ville – pour la consommer ensuite non sans une certaine douceur. Parce qu'il ne fallait jamais abîmer les jolies femmes d'après lui, et que Chloé devait bien avouer qu'elle appréciait assez les clients prévenants. De même qu'elle appréciait les clients friqués. Sans oublier ceux qui lui offraient aussi un peu d'Omega en échange de son propre don. Et si le client pouvait cumuler les trois – comme ce cher Konrad – il passait directement dans la catégorie des très bons clients disposant d'un petit passe-droit dans son emploi du temps professionnel.

Merci Konrad …

Et lorsque le bus se stoppa enfin à son niveau, la jeune femme laissa distraitement passer la petite vieille devant elle avant de s'engouffrer elle-même dans l'engin, compostant son billet au passage avant de se laisser tomber sur un siège fatigué par les années et les postérieurs des utilisateurs. P'tain, elle était fatiguée en fait. Fatiguée de courir les salons de tatouages de Salem mais sans trouver de pro' acceptant de la former à tatouer sur autre chose que de la fucking peau de cochon ! Persévérez qu'ils disaient, ben là elle allait surtout s'exploser le bide avec une pizza quatre viandes de malade ! Et ouais, fallait pas déconner dans la vie, même pour quelqu'un qui cramait son existence par les deux bouts comme mam'zelle Bishop.

Et un bon quart d'heures et cinq arrêts plus tard, la jeune femme sortit du bus avant d'enfiler une petite ruelle d'un pas vif, pressée qu'elle était de rejoindre la pizzeria sans forcément perdre son temps à faire le tour de deux pâtés de maison plus éclairés. Pis de toutes façons, tout le monde respectait la Loi à Salem … ça ne faisait absolument aucun doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chasseur de l'Elit Daemonia

Date d'inscription : 15/03/2017
Messages : 19
Rp postés : 10
Avatar : Ryan Reynolds
Âge du perso : 305
Groupe du perso : Chasseurs
MessageSujet: Re: Ôde à la pizza [PV Tyler Everett] Sam 30 Sep - 20:12

Traffic de sang...gnia gnia gnia...enquête là dessus...blablabla...Ne tue personne cette fois...

Vraiment le boulot devenait de plus en plus emmerdant. Avec toutes ses règles. Et dire qu'il n'y a pas si longtemps on pouvait simplement lancer le corps à la flotte pour masquer le tout. Il ny avait pas tout ses trucs d'empreintes digitales, de test d'ADN, ou tout autre merdre scientifique pour trouver les coupables. Non c'était rapide. Un coup de poignard bien placé, on évite de se tacher avec le sang qui gicle, et puis hop! Va nager avec les poissons! Mais les temps changeaient et il fallait s'adapter. Maintenant le travail consistait beaucoup plus à pister, trouver des indices.

Oh. My. God.

Je suis Sherlock Holmes.

Non sérieux! Faut que je me trouve un impér super cool, un chapeau et une pipe en bois! En plus avec l'Haloween qui s'en vient, personne me prendra pour un barj. Bah si je le mets avant oui. Merde en fait je peut être détective que le 31 en fait.

Ça craint.

Mes pas claquaient dans la ruelle pendant que le fil de ma pensée déviait sur ce que j'allai bien pouvoir manger dans cette partie de la ville, et surtout à cette heure où la seule chose qui allait être ouverte serait sûrement le Mcdo. Et j'emmerde ces burgers pourris sans saveurs. Mon estomac grogna en même temps que moi alors qu'une rousse passait à quelques pas.

Je me stoppa net. Dans ma pensée et ma lancée. J'avais déjà vu cette tête quelque part. Mon corps fit un demi-tour par lui-même pour fixer la tête rousse qui disparaissait dans la faible lumière de la ruelle. Et ce cul!

FOCUS!!

''Un instant mademoiselle!''

Le ton était sérieux et autoritaire. Et il me fallu un moment pour me contenir de ne pas me marrer. Une chance que la ruelle était sombre, et mon sourire n'avait pas pu avoir été apercu. Bon maintenant il me fallait un plan. Quelque chose. Une chance que j'étais doué en improvisation.




_________________
Pour some sugar on me
In the name of love

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ôde à la pizza [PV Tyler Everett]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» pizza
» La pizza...
» Signature de contrat - Tyler Bozak
» Tyler Myers [SOMEONE]
» Pile ou Face ? || PV Tyler, Daphné & Gaïa [PM]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: . :: Downtown of Salem-
Sauter vers: