Partagez|

The Infernal Cruise | feat. Cathan & Alyson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Sorcière de l'Eau

Date d'inscription : 25/10/2016
Messages : 117
Rp postés : 62
Avatar : Kat Graham
Âge du perso : 27 ans
Groupe du perso : Sorcière
Disponibilités : Complet - A voir pour projets.
Liens infos : FicheLiensSujets
Avis de recherche : - Des clients,
- Des amis & des ennemies,
- Des Sorciers qui connaissent ses ancêtres.
Multis : Teddy - Elizabeth
MessageSujet: The Infernal Cruise | feat. Cathan & Alyson Mer 26 Juil - 10:39


Valeska ft. Cathan & Alyson -  The Infernal Cruise


Les semaines, les mois, s’écoulaient et m’apportaient leurs lots de surprises. J’avais, depuis ma venue à Salem, fait plus de rencontres improbables et incroyables qu’en toute une vie passée dans la grande ville de Chicago. Salem apportait son lot de bizarreries et de créatures. Et le plus fou dans tout ça, c’était que j’aimais ça. Je commençais à réellement me sociabiliser en dehors de mon travail de Guérisseuse. J’avais évidemment mes clients et patients réguliers ; ceux qui ne venaient qu’une fois et j’étais très ouverte et très aimable avec chacun d’entre eux. J’aimais leur contact et j’aimais surtout travailler. Mais depuis que j’avais rencontré Alyson, que j’avais retrouvée Cathan ou même découvert Daniel, ma vie n’était plus la même. J’avais également sympathisé avec Chiyoko, une Vampire ; Feodor, un loup-Garou et d’autres encore. Ma vie était pleine et je parvenais à ne plus me sentir aussi seule. J’apprenais à me faire de plus en plus confiance, avec ou sans mes mains gantées. J’apprenais à maîtriser mes craintes et donc mes malédictions. La douceur d’un contact, j’avais pu le découvrir grâce aux Vampires, savourant de pouvoir toucher quelqu’un de la pulpe de mes doigts, de la paume de ma main, sans craindre de tuer. C’était fascinant, je devais l’avouer. Et puis pour combler tout ça, Cathan avait accepté de m’entraîner, pour que je puisse me défendre, être moins une cible. J’avais besoin de prendre confiance en moi, d’accepter mes différences et de m’en servir. J’avais besoin d’être prête pour affronter cette ville et ce qui m’attendait réellement ici. Car nul doute que je finirai par mettre la main sur de nouveaux indices concernant les origines de mes malédictions. Et j’ignorais ce qui m’attendait encore. Puis faire un peu de sport ça n’a jamais tué qui que ce soit, même si avec Cathan j’ai bien souvent mal partout. Comme si je n’avais déjà pas assez mal comme ça tous les matins. Mais je l’avouais, c’était un plaisir de m’entraîner avec mon amie.

Quelques jours plus tôt, j’avais repensé à la proposition qu’Alyson m’avait faite lorsque nous nous étions retrouvées. Celle de sortir un soir avec elle. L’idée m’avait d’abord effrayée, me disant que sortir sous ma forme âgée ne serait clairement pas une bonne idée. Une dame de quatre-vingt-cinq ans fréquentant bars ou boites de nuit, ça ne devait pas courir les rues et je craignais les regards posés sur moi. Car j’allais évidemment les attirer, les regards curieux et les moqueurs. Moi qui faisais toujours tout pour rester discrète, c’était un vrai challenge pour moi. Déjà qu’en temps normal, les gens se retournaient sur moi … Moi qui avais toujours froid, obligée d’oublier les petites jupes ou jolis hauts, au profit de manches longues et de gants pour éviter tout contact physique. J’étais une anomalie de la nature. Mais j’étais ainsi et je ne pouvais pas continuer à fuir le monde. J’avais donc décidé d’appeler Cathan et Alyson … Alyson parce qu’elle était celle qui m’avait proposé cette sortie et que je ne pouvais décemment pas faire ça sans elle. Cathan, parce que j’avais entièrement confiance en elle et que je savais qu’elle n’aurait aucun scrupule à botter les derrières de ceux qui viendraient m’embêter de trop près. Les deux demoiselles avaient accepté cette petite soirée. Je leur avais donc proposé de venir dîner chez moi avant de sortir boire quelques verres dans un bar.

J’étais passée, par hasard, devant l’un deux, appelée ‘l’Abracadabra’. Le nom m’avait plus et selon les critiques trouvées sur Internet, l’endroit était franchement sympa. Autant en profiter. J’étais même allée faire du shopping pour trouver une tenue décente, qui ne ferait pas trop jeune, mais suffisamment classe pour bien passer pour une mamie. J’avais également acheté du vin blanc et quelques bières pour commencer la soirée chez moi … Moi qui n’avais pas l’habitude de boire. Je n’en revenais toujours pas d’oser faire ça. Et plus les jours s’étaient approchés du jour J, plus une boule était venue se loger dans mon ventre, boule d’angoisse et d’appréhension. Mais je m’étais accrochée et n’avais pas annulé la soirée.

(…)

J’étais entrain de préparer un apéritif … Chips, minis bagels au poulet, pop-corn salé, légumes crus avec petites sauces. Pour le repas, j’avais prévu des pizza maison, que nous pourrions chacune faire et en dessert un délicieux brownie home-made. J’appréciais particulièrement cette saison de l’année. Les journées étaient plus longues, les nuits moins courtes. J’avais plus de temps pour profiter de ma véritable enveloppe corporelle. C’était pour cela aussi, que j’avais demandé aux filles de venir entre 18 et 19h, pour pouvoir encore profiter et me mettre dans l’ambiance. Un fond de musique résonnait dans ma maison alors que je me dandinais à son rythme en préparant mon salon, apportant tout ce qu’il fallait sur ma table basse. Vêtue simplement pour le moment, un jeans et un t-shirt. Il faisait chaud dans la maison. Même en cette saison, la cheminée était allumée, du moins en temps normal. Par pitié pour mes amies, j’avais simplement allumé les radiateurs. J’avais profité également de la lanterne d’Alyson pour me réchauffer.

Dix-huit trente tapantes, quelqu’un sonna à la porte.

« J’arrrriiiivvvveeee ! » Hurlais-je d’une voix enjouée. Et, ce fut toute souriante, que j’allais ouvrir à ma première invitée. Tout sourire, je l’accueillis, la serrant dans mes bras. « Je suis tellement contente que tu sois là. Tu n’imagines pas à quel point je suis excitée et nerveuse à la fois ! Viens entre !»

Je laissais mon amie entrer. Toutes les deux connaissaient déjà les lieux de toute manière. Elles étaient ici comme chez elle, aussi bien Cathan qu’Alyson. Je conduisais mon amie dans le salon, là où un fond de musique résonnait encore et où les bières trônaient déjà sur la table.

_________________


_____THE CURSED_____


Il doit rester quelques rêves d’enfant cachés sous mon oreiller, je tenterais de ne pas les écraser avec ma tête lourde de soucis d’adulte.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chasseuse de l'Elit Daemonia

Date d'inscription : 24/02/2017
Messages : 293
Rp postés : 27
Points-Bonus : 18
Avatar : Kate Beckinsale
Âge du perso : 306 - 28
Groupe du perso : Chasseur de l’Elit Daemonia
Disponibilités : Dispo, hésitez pas à MP :)
Liens infos : http://wicked-witches.fr-bb.com/t1261-cathan-o-leary-liens
MessageSujet: Re: The Infernal Cruise | feat. Cathan & Alyson Lun 31 Juil - 0:30

Les yeux rivés sur son ordinateur portable, Cathan observait les bandes de vidéo surveillance qui défilaient depuis 4 heures non stop à vitesse grand V sur sur son écran. Elle était assise en tailleur sur son lit, vêtue en tout et pour tout d'une culotte et d'un t-shirt large en coton, le pc posé sur ses genoux. Quelques cadavres de bouteilles traînaient ici et là sur le sol de l’appart, se baladant entre deux tas de linges sales et une basket abandonnée. Sa piaule était miteuse, sa chambre peinait à contenir le bordel ambiant et sa salle de bain était suffisamment petite et étroite pour faire naitre des angoisses claustrophobes chez le plus aguerri des mineurs. Si elle n'avait pas touché à la chambre ni à la salle de bain, elle avait cependant aménagé la pièce à vivre en espace de travail. Aucun mobilier pour accueillir qui que ce soit, seul un bureau trônait au milieu du salon, recouvert par une montagne de paperasses et de dossiers qui dégueulaient des feuilles par dizaines. Devant le mur du fond, des cartons posés à même le sol dans lesquels se trouvaient des classeurs occupaient la moitié de l’espace. On pouvait y lire des inscriptions écrites au marqueur noir tel que « enquêtes sociales », «conflits familiaux », « litiges économiques »… C’était en quelque sort un bordel organisé. De cet enfer de papier émergeait un petit comptoir flanqué de deux plaques électriques et d'un minuscule frigo. En bref, c'était le repère d'une survivaliste.

Cathan bossait, comme les trois quarts du temps, sur une enquête conjugale.  La femme suspectait son mari de la tromper avec sa secrétaire, elle avait donc fait installer des camé-ras sur son lieu de travail. Cela faisait trois jours que la chasseuse était dessus et elle n'avait encore rien trouvé. Elle se demandait si elle n'était pas tombée sur une épouse un peu paranoïaque quand soudain, les images se mirent à changer drastiquement devant ses yeux. La chasseuse rembobina légèrement en arrière et remis la vitesse normale, annotant le jour, l'heure et les minutes de la vidéo pour en extraire la preuve du passage à l'acte.

Elle regardait attentivement la secrétaire au décolleté plongeant apparaitre sur l’écran, rouler des hanches dans le bureau du gars et baisser les stores. En un instant, le mari infidèle la pris sur le bureau, sur la chaise, pour finalement terminer sur la moquette comme des bêtes.

"Putain", dit-t-elle d'un ton mis dégoutté, mis admiratif.

Complètement absorbée par la scène primitive se déroulant devant ses yeux, la sonnerie de son téléphone vint la prendre par surprise pour l’amener au bord de la crise cardiaque. Alors que son cœur se remettait doucement, la chasseuse regarda le message clignoter sur son smartphone : "Soirée Filles". Elle fit la moue et soupira, pensant un instant à quel point il était improbable qu'elle participe à ce genre d’événement. Mais elle le devait à Valeska. Et à Alessia. Dire qu'elle avait été emballé à l'idée de savoir la sorcière sortir sous sa forme maudite aurait été un euphémisme, c'est pourquoi lorsque cette dernière lui avait demandé de l'accompagner elle avait de suite répondue positivement. Elle comprenait bien que Valeska puisse vouloir s'amuser, c'était de son âge. Mais il fallait être prudent. Même si elle canalisait mieux sa magie, Cathan craignait qu'elle puisse perdre le contrôle avec la fatigue. Et puis franchement, le corps d'une grand-mère de 85 ans n'avait rien à faire sur une piste de dance floor, à part se déplacer un disque et perdre une hanche, elle voyait mal ce que la sorcière pouvait bien avoir a y gagner. Mais son devoir était de la protéger, pas de la juger.

Elle sauvegarda donc ses petites affaires avant d'éteindre son pc et sauta dans un jean qui l'attendait patiemment au pied du lit. Après avoir reniflé ses aisselles, Cathan décida qu'il était surement plus prudent de changer de t-shirt avant de partir. Elle enfila une brassière de sport et un sous-pull noir. Malgré la chaleur, il était hors de question de mettre un débardeur : il n'y avait rien de plus insupportable que le frottement des lanières de cuir de son holster d'épaule sur sa peau nue. Une fois habillée et son Browning glissé sous son bras, elle peigna rapidement ses cheveux en bataille avec ses doigts. Ils étaient noirs, épais et lui tombaient aux épaules, une chance pour elle ils ne s'emmêlaient pas facilement. Elle enfila une paire de chaussettes dépareillées et fit un effort de présentation en enfilant des bottes en cuir noires au lieu de ses baskets habituelles. Papiers : ok. Permis de port d’arme : ok. Couteaux : ok. Il était temps pour elle de partir.

[…]

Cathan patientait dans sa voiture garée sur le bas-côté, attendant que l’aiguille de sa montre pointe l’heure convenue. Incapable de savoir quoi amener pour la soirée, elle avait finalement décidée de ne pas acheter de nourriture ou de boisson, ne sachant pas ce que les deux jeunes humaines pouvaient bien apprécier. Elle avait finalement opté pour un bouquet d’orchidées blanches. C’était un peu vieux jeu, mais Cathan s’était souvenue qu’Alessia habillait toujours l’entrée de sa maison à Chicago avec ces fleurs. Elle espérait que Valeska apprécierait le clin d’œil.

18h29. La chasseuse attrapa le bouquet et descendit de son tacot pour se mettre en route vers la maison de la sorcière. Sa main libre vint donner trois coups secs contre la jolie porte en bois bleu de la bâtisse et pressa la sonnette pour annoncer sa présence. Il était 18h30 pétante.

Avant l’heure c’est pas l’heure, après l’heure c’est plus l’heure.

Elle entendit Valeska lui répondre de l’autre côté du battant et elle se surprit à sourire en entendant la joie transpercer sa voix, accompagnée d’une pointe d’excitation et d’impatience. Cette soirée lui ferait du bien. Il fallait juste espérer que tout se passe sans accrocs, et connaissant le penchant que Salem avait pour les emmerdes, Cathan ne pouvait s’empêcher de ressentir un peu d’inquiétude quant au bon déroulement de la soirée. Valeska l’empêcha de se triturer l’esprit plus longtemps en émergeant sur le seuil et en lui sautant dans les bras.

« Je suis tellement contente que tu sois là. Tu n’imagines pas à quel point je suis excitée et nerveuse à la fois ! Viens entre !»

Oh si, j’imagine très bien, pensa-t-elle en posant délicatement sa main sur la tête de sa jeune protégée, lui tapotant doucement le sommet du crâne. Cathan suivie son amie dans la maison, les effluves d’épices et de nourriture lui chatouillèrent agréablement les narines. Le salon était bien rangé, pas une seule poussière à l’horizon, Val’ avait même sortie les bières ! Ne pas se faire prier, tel était la devise de la chasseuse, elle troqua donc son bouquet contre une bière bien fraiche.

« Comment te sens-tu ? Tu t’es bien reposée ? »

Quelques conditions avaient été imposées pour cette sortie particulière. Repos maximum pour la sorcière de glace pour éviter tout risque de congélation malencontreuse des voisins de tabler. Sur ce point, Cathan avait été intransigeante. Elle fut d’ailleurs pleinement satisfaite de remarquer la chaleur étouffante qui régnait dans la maison, on dépassait largement les trente degrés. A choisir entre suer à grosses gouttes pendant une heure et cacher des cadavres, son choix était vite fait. Les entraînements avaient beau porter leurs fruits, elles travaillaient avant tout les sorts défensifs, et c’était sans mentionner le self-contrôle qui s’avérait un peu plus complexe que prévu.

Il semblait évident que Cathan allait être la reloue de la soirée, mais pour que tout se passe bien, son rôle était nécessaire. Et après tout, n'était-ce pas là la raison de sa présence?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sorcière du Feu

Date d'inscription : 17/06/2016
Messages : 50
Rp postés : 24
Avatar : Holland Roden
Âge du perso : 23 ans
Groupe du perso : Sorcière de feu
Disponibilités : 1/4
Liens infos :
Fiche de présentation
Fiche de liens
Fiche de RPs


Avis de recherche :
► PV Michael Halliwell
Multis : Jason Kessler
MessageSujet: Re: The Infernal Cruise | feat. Cathan & Alyson Dim 20 Aoû - 1:54

Le jour de l’invitation…

Une main surgit de sous le drap qui couvrait le corps d’Alyson, cherchant à tâtons sur la table de nuit l’appareil qui ne semblait pas vouloir arrêter de sonner. Attrapant le téléphone, elle ouvrit lentement les yeux. Un rapide coup d’œil à l’afficheur lui indiqua qu’il s’agissait de Valeska. Elle espérait que tout allait bien pour la sorcière d’eau, que sa lanterne n’avait pas lâché en cours de route. Ça serait un vrai désastre. Ne voulant manquer l’appel, elle se redressa dans son lit et décrocha. De sa voix endormie, elle la salua. Elle regrettait déjà de s’être couchée si tard. Cependant, elle n’avait pu résister à lancer un dernier sort de localisation sur sa sœur. Ça n’avait donné aucun résultat, comme si la sorcière avait disparu de la planète. Elle devait avoir trouvé un moyen de bloquer les sorts de localisations. Frustrée, Alyson avait tenté de le lancer encore et encore jusqu’à épuisement total. Elle avait fini par s’endormir aux petites heures du matin, son chat au pied du lit.


- Oh oui! Ça serait génial! s’exclama-t-elle, excitée et heureuse, à la fois. Je serai là, tu peux compter sur moi!

La petite sorcière rousse raccrocha ensuite. La fatigue l’avait quittée. La proposition de son amie l’enthousiasmait réellement. Elle sortit du lit, s’habilla rapidement après avoir pris une douche. Elle prit le temps de prendre un petit déjeuner et de donner à manger à Magyk avant de sortir de sa chambre de motel. Il était temps de voir ce que Salem avait à offrir.

Une heure plus tard…

La rouquine scrutait son reflet dans le miroir d’un magasine d’un centre commercial, une robe de couleur magenta qui lui arrivait aux genoux sur le dos. Une vendeuse la complimentait, cherchant à faire une vente de plus dans la journée. Elle fit un tour de plus sur elle-même, observant l’effet dans la glace. Finalement, elle rentra dans la cabine d’essayage, sans vraiment prêter attention à ce que disait la dame. Elle était payée pour lui dire que ça lui allait bien. Chaque robe qu’Alyson avait essayé jusqu’à maintenant était absolument parfaite, divine et magnifique sur elle, sans exception. Pourtant, la sorcière de feu n’était pas du tout du même avis qu’elle. Ses doigts entrèrent en contact avec le métal froid de la fermeture éclair. Elle la fit glisser  jusqu’au creux de son dos, puis laissa glisser le vêtement le long de ses jambes. Elle l’enjamba et l’accrocha sur le cintre avant de se rhabiller. À la minute où elle sorti, elle tomba face à face avec la vendeuse qui tenait une robe d’un vert émeraude. Alyson leva les yeux au ciel avant de lui faire comprendre poliment que ce n’était pas ce qu’elle recherchait. Elle lui redonna la robe magenta et l’informa qu’elle allait essayer un autre magasin. Sans la laisser ajouter quoi que ce soit, elle se dirigea vers la sortie.

La sorcière de feu suivit un petit groupe qui passait devant le magasin de vêtements dont elle venait de sortir. Regardant autour d’elle, elle s’arrêta lorsque son regard rencontra le mannequin de vitrine portant une robe noire aux reflets d’or créés par des paillettes. Elle s’avança lentement dans sa direction, ne détournant le regard comme si elle était hypnotisée par celle-ci. Elle s’arrêta à dix centimètres de la vitrine et la détailla dans les moindres détails. Au bout de dix secondes, elle entra dans le magasin et la repéra aussitôt. De sa main droite, elle écarta plusieurs robes du même modèle, y cherchant sa grandeur. Elle perdait peu à peu espoir, voyant la file de vêtements diminuée à vue d’œil. Un sourire éclaira son visage quand elle tomba sur l’avant-dernière robe qui portait l’étiquette de sa grandeur. Elle l’a pris délicatement pour ne pas écorcher le tissu et se dirigea vers la cabine d’essayage du magasin. Après l’avoir enfilée, elle s’examina dans le miroir. Satisfaite du résultat, elle l’enleva et se dirigea vers la caisse.

La robe dans un sac en plastique dans une main, dans l’autre, les clés de  sa Jeep, Alyson rentrait finalement à la chambre de motel qu’elle louait. Ce n’est qu’une fois arrivée qu’elle l’accrocha sur un cintre avec un plastique pour la protéger des poils de chat qui risquait de s’y coller comme s’il s’agissait du métal attiré par un aimant. Elle la laissera là jusqu’à ce que la soirée à laquelle elle avait été invitée par Valeska n’arrive…

Aujourd’hui, 17h00…

À l’aide d’une serviette, Alyson nettoyait le miroir embué grâce à la chaleur de la douche qu’elle venait de prendre. Elle la plia en deux pour la suspendre sur la barre à serviettes avant de se regarder dans la glace. À l’aide de son sèche-cheveux, elle sécha sa longue chevelure rousse qu’elle brossa par la suite. Elle les coiffa de façon à les faire vaguer, les laissant tomber sur sa poitrine. Puis, elle appliqua du fond de teint ainsi que de l’ombre à paupière. Il ne lui resta plus qu’à mettre le rouge à lèvre qu’elle avait choisi. Il était d’un rose tendre. Elle prit le temps de jeter un dernier coup d’œil à son reflet avant d’aller chercher la robe qu’elle avait achetée spécialement pour cette soirée.


- Pas maintenant, Magyk, lança-t-elle à son chat roux qui venait se frotter contre sa jambe en quête de caresses.

La sorcière le chassa doucement alors qu’elle prenait les vêtements dont elle avait de besoin. Elle retourna à la salle de bain, laissa tomber sur le sol la grande serviette qui la couvrait jusqu’à maintenant, enfila la robe sur ses sous-vêtements et en sorti, enfin prête à partir. Elle s’assura que son chat avait de la nourriture et de l’eau pour toute la soirée avant de partir, deux sacs cadeaux dans les mains, chacun contenant une boîte de Guianduiotto, un chocolat italien.

Ce n’est qu’une fois rendue chez son amie qu’elle se rendit compte de l’heure : 18h45. Quelques minutes de plus, elle aurait été en retard. Elle stationna sa Jeep devant la petite maison de la sorcière d’eau. Elle remarqua la voiture qui était stationnée tout proche, devinant qu’il s’agissait probablement de Cathan, l’amie de Valeska dont elle avait très hâte de faire la connaissance. Elle se rendit jusqu’à la porte d’entrée avant d’y appuyer sur la sonnette. La porte s’ouvrit sur une Valeska très heureuse.


- Saluuuuuuuuuuut! Je suis trop contente de te voir! la salua Alyson, un large sourire sur son visage. J’espère que je ne suis pas trop en retard! C’est pour toi.

La rouquine lui tendit l'un des deux sacs cadeaux qu’elle avait emmené. Elle suivit ensuite la sorcière d’eau et se retrouva devant Cathan, une jeune femme aux cheveux de jais et au regard envoutant.

- Bonjour, je suis Alyson, lui dit-elle, en lui tendant la main, toujours souriante. Et ça, c’est pour toi.

Elle lui tendit le deuxième sac. Le parfum enivrant de la nourriture envahissait la maison, mettant l’eau à la bouche de la demoiselle. Mais avant de se rendre à la cuisine, elle passa au salon afin de vérifier comment allait la lanterne. Elle fut soulagée de voir la flamme rougeoyante qui y brillait toujours. Pendant un instant, on put voir une lueur de fierté dans son regard. Elle détourna le regard et prit le chemin de la cuisine, curieuse de voir ce qui sentait aussi bon.

- Tu nous as préparé un festin! dit-elle à la sorcière. Une chance que j’ai mis ma robe aujourd’hui, car je suis certaine que demain, elle ne me fera plus!

Soudainement, elle remarqua qu’elle était la seule à s’être habiller de la sorte. Et elle se sentit un peu ridicule dans cet accoutrement. Mais, il était trop tard, la soirée venait tout juste de commencer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sorcière de l'Eau

Date d'inscription : 25/10/2016
Messages : 117
Rp postés : 62
Avatar : Kat Graham
Âge du perso : 27 ans
Groupe du perso : Sorcière
Disponibilités : Complet - A voir pour projets.
Liens infos : FicheLiensSujets
Avis de recherche : - Des clients,
- Des amis & des ennemies,
- Des Sorciers qui connaissent ses ancêtres.
Multis : Teddy - Elizabeth
MessageSujet: Re: The Infernal Cruise | feat. Cathan & Alyson Ven 25 Aoû - 10:23


Valeska ft. Cathan & Alyson -  The Infernal Cruise


C’était étrange toutes ces choses que j’éprouvais. À la fois excitée, heureuse, terrifiée. Un mélange de sensation que je n’avais certainement jamais éprouvé auparavant dans ma petite existence bien calme. C’était particulier et, je devais l’avouer, ce n’était pas totalement déplaisant. La vue de Cathan me rassura quasi immédiatement, tant j’avais confiance en elle. J’accueillis ses fleurs avec étonnement et joie, une pointe de nostalgie également. Cathan me connaissait. Et par-dessus tout, elle avait connu ma grand-mère. Les orchidées blanches avaient toujours décoré notre lieu de vie et l’entrée de notre maison à Chicago. Toujours. Ce geste, banal pour certains, me touchait en plein coeur. La Chasseuse était définitivement un membre de ma famille. Une amie, fidèle et sincère. Une grande sœur, protectrice et qui savait quand me réprimander. Car il fallait bien s’imaginer que celle qui m’entraînait avait posé quelques conditions en vue de cette fameuse virée entre filles.

« Comment te sens-tu ? Tu t’es bien reposée ? »

Je souriais, déposant les fleurs sur un meuble du salon, reniflant leur odeur qui me ramena bien des années en arrière. Tu vois Grand-Mère, je vis … et Cathan et moi n’avons pas abandonné ce pacte que vous aviez fait toutes les deux. Nous sommes devenues bien plus que deux êtres liés d’ailleurs.Et ça je n’y aurais jamais cru avant que Cathan ne se pointe chez moi, blessée. Je me retournais vers mon amie, toujours aussi souriante.

« Je me suis réchauffée plus que de raison pour être certaine de ne pas manquer de chaleur, et j’utiliserai un coup la lanterne d’Alyson avant de partir. Et puis tu vois qu’il fait très chaud ici. J’ai bien dormi, je n’ai pas fait d’efforts en dehors de nos entraînements. Tout devrait bien se passer. Et puis bon, la mamie que je suis sera encadrée par une Chasseuse hors pair et une Sorcière de feu ... je ne risque rien. »

Peu de temps après, Alyson arriva. Lorsque j’ouvris la porte, je fus stupéfaite pas sa beauté. Bon sang, cette femme était vraiment sublime, avec ses cheveux de feu, ce maquillage et cette robe divine. Elle avait tant de chance de pouvoir s’habiller ainsi ! Oh non, je n’étais pas jalouse. Porter ce genre de vêtements, même sans mes malédictions, m’aurait été impensable vue ma personnalité timide. Quoi qu’il en soit, j’embrassais les joues de mon amie en la serrant dans mes bras.

« Tu es sublime dis donc ! » dis-je en la relâchant, la remerciant pour les chocolats qu’elle m’avait offert. J’étais gourmande, ça tombait plutôt bien. Alyson connaissant elle aussi la maison, je l’invitais à me suivre, la conduisant au salon pour rejoindre Cathan et faire les présentations. Mais Alyson prit les devants, très à l’aise. « Bon bah, Alyson .. Cathan … Cathan … Alyson ... » dis-je en souriant, heureuse. C’était fou quand même. J’avais l’impression d’être normale. D’avoir une vie normale, de vivre avec un groupe d’amies comme n’importe qui de mon âge. La rousse, prévenante, avait même prévu un cadeau pour la Chasseuse, ce à quoi je ne m’étais absolument pas attendue et j’imaginais déjà Cathan un peu mal à l’aise. Je lui souriais donc, amusée.

J’abandonnais mes amies quelques instants pour rejoindre la cuisine et récupérer du four les petits, bien vite rejoints par Alyson et Cathan.

« Pour être honnête, c’est la première fois que je reçois de cette manière, alors je ne savais absooolument pas ce qui se faisait pour une soirée entre fille. J’espère que ça vous conviendra ! En tout cas merci d’avoir accepté. J’vous jure je suis hyper excitée et effrayée … Oh eh … je me changerai tout à l’heure … avant de partir, quand je serais … en ptite vieille. »

Je souriais, mais ce sourire là n’était pas aussi sincère que les précédents. J’avais peur, je devais bien l’avouer. Même si j’étais souvent ‘sortie’ avec mon enveloppe de mémé, je n’étais jamais allée dans un bar ou en boîte de nuit. Enfin, je me rassurais comme je le pouvais. Je n’étais pas seule. Mes amies seraient là ...
Les petits fours sortis, je demandais à mes amies de me suivre au salon, là où tout était déposé et où Cathan s’était déjà servie en bière. D’ailleurs, comme avec elle, j’invitais Alyson à faire comme chez elle et à sa servir. La musique résonnait toujours, c’était agréable. Hésitante, je me servis une bière. Cet alcool là n’était pas fort et cela ferait un bon commencement même si je n’avais absolument pas prévu d’être ivre morte à la fin de la nuit. Tranquillement, je m’installais sur un bout de canapé, levant ma bière pour trinquer avec mes amies.

« A cette soirée. Merci d’être là les filles. Parce que franchement, sans vous, je n’aurais jamais eu le courage de sortir de cette manière. » Une gorgée de bière fut avalée, je grimaçais un peu, tellement pas habituée et me mis à rire de moi-même. « Vous allez devoir m’aider à choisir ma tenue tout à l’heure … et m’aider à me maquiller … je suis tellement nulle pour tout ça ! »

Et nous papotions, grignotions, buvions tranquillement. L’ambiance se détendait de plus en plus et j’appréciais de voir que Cathan et Alyson pourraient s’entendre. Après tout, Alyson était une jeune femme absolument adorable et enjouée pour tout. Cathan, malgré une froideur apparente, était une personne drôle, que j’appréciais énormément. Un peu bourrue, mais vraiment adorable.

« Au fait Cat’, dis moi, pas d’entraînement surprise demain matin ? Parce que mon corps va pas supporter hein et je risque de congeler Jesùs sans le vouloir ! » dis-je en souriant, amusée, un morceau de pizza à la main. « Oui parce que Cat’ m’apprends à contrôler ma magie et à me défendre. Et … y a un humain qui s’entraîne avec nous … il est plutôt gentil. Je l’aime bien, ça m’embêterais de lui faire du mal parce que j’ai encore 5 grammes d’alcool dans chaque œil. »

J’étais si détendue. Mais un coup d’œil à l’heure me rappela que la nuit finirait par vite tomber et que mon corps allait bientôt changer. J’aurais tellement aimé avoir une marraine la bonne-fée qui, pour une fois, me permettrait de me faire avoir mon apparence normale. N’y avait-il de potion magique pour ça ? Mon angoisse semblait même palpable, mes doigts se nouaient, j’étais moins attentive à ce qui pouvait se dire. Mais finalement, j’oubliais, aidée par l’alcool qui commençait à réchauffer mes joues et à me faire rire bêtement, poussée par Cathan à manger pour ne pas me sentir mal. Et soudain ...

« Merde ! Pas déjà ! » dis-je en voyant mes mains qui commençaient doucement à vieillir, relevant un regard gêné sur mes deux amies. Mais il était trop tard, la transformation était lancée.

(Valeska version mamie ici)

Spoiler:
 

_________________


_____THE CURSED_____


Il doit rester quelques rêves d’enfant cachés sous mon oreiller, je tenterais de ne pas les écraser avec ma tête lourde de soucis d’adulte.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chasseuse de l'Elit Daemonia

Date d'inscription : 24/02/2017
Messages : 293
Rp postés : 27
Points-Bonus : 18
Avatar : Kate Beckinsale
Âge du perso : 306 - 28
Groupe du perso : Chasseur de l’Elit Daemonia
Disponibilités : Dispo, hésitez pas à MP :)
Liens infos : http://wicked-witches.fr-bb.com/t1261-cathan-o-leary-liens
MessageSujet: Re: The Infernal Cruise | feat. Cathan & Alyson Ven 15 Sep - 15:52

Cathan offrit un sourire rassurant et bienveillant à Val’, adossée contre le comptoir de la cuisine, bière fraiche en main. La sorcière avait pris ses conseils au sérieux, il n’y avait donc aucune raison de s’angoisser, et comme le souligna son amie, la sorcière de feu était un atout non négligeable. Valeska pourrait se réchauffer durant la soirée à sa guise, satisfaisant ainsi ses besoins en chaleur. Son nez de plus en plus charmé par les effluves de nourriture, elle inspecta les petits plats cuisinés avec amour en salivant, son ventre clamant sa faim en gargouillant sauvagement. Heureusement, la dernière invitée tant attendue ne tarda point à se montrer.

La femme qui venait d’entrer sur le pas de la porte était sublime. Grande, de jolies formes, une taille de guêpe, un visage parfait décoré d’une paire d’yeux verts noisettes habilement maquillés et une bouche rose à vous damner… Cette femme savait se mettre en valeur, sans aucun doute. Et elle n’était pas seulement belle : elle débordait d’un charisme brûlant et d’une confiance en elle écrasante. Tel un tourbillon de feu, elle vint la prendre au dépourvu lorsque cette dernière la salua d’une poignée de main chaleureuse. Elle lui tendit son présent et la laissa la, plantée dans la cuisine, ne sachant pas vraiment comment réagir.

Tu peux le faire. Sors-toi les doigts du cul et fait un effort. Tu es un être social.

« Ravie de pouvoir enfin faire votre… Elle se reprit au dernier moment. …ta connaissance. Et merci pour le cadeau ». Qu’était-ce d’ailleurs ? Un coup d’œil rapide dans le paquet lui indiqua qu’il s’agissait de chocolat. J’vais prendre du cul.

Une délicate attention que Cathan alla déposer dans le salon, observant du coin de l’œil Alyson vérifier sa lanterne. Une sorcière de feu qui aidait une sorcière d’eau, elles étaient une bénédiction l’une pour l’autre. Elle espérait qu’elles en avaient conscience. Ses cheveux roux flamboyants la firent tiquer, ne pouvant s’empêcher de faire le lien entre son physique et sa magie. Quel était le pourcentage de chance pour qu’Alyson reflète aussi bien son élément ? La comparaison entre les deux sorcières présentes ce soir se fit aussitôt dans son esprit : Alyson, qui était aussi radieuse et éblouissante que le feu lui-même ; et Valeska qui quant à elle naviguait aux extrêmes, comme l’eau. Douce et tranquille, timide au possible, elle pouvait vous fracasser en mille morceaux sans même en avoir conscience. La chasseuse plaignait sincèrement la personne qui aurait le malheur de s’attirer leurs foudres. C’était bien connu, les aliments ne supportaient pas d’être chauffés, puis congelés, puis réchauffés… Ça pourrait être très drôle sur un vampire.

Rejoignant les filles dans la cuisine, Cathan resta debout près de l’entrée, observant son amie en souriant. Cette dernière effectuait ses premiers pas en tant que jeune femme dynamique voulant prendre soin de son relationnel. C’était adorable.

« Pour être honnête, c’est la première fois que je reçois de cette manière, alors je ne savais absooolument pas ce qui se faisait pour une soirée entre fille. J’espère que ça vous conviendra ! En tout cas merci d’avoir accepté. J’vous jure je suis hyper excitée et effrayée … Oh eh … je me changerai tout à l’heure … avant de partir, quand je serais … en ptite vieille. »

Son sourire déchanta vite lorsqu’elle vit l’angoisse affadir les traits de Valeska. « Tu n’es pas si laide que ça pour une grand-mère. Mais ne compte pas sur moi pour te fringuer, j’ai des gouts de chiotte ». Et c’était peu dire, sa garde-robe était entièrement constituée de vieux jeans usés et de débardeurs, sous pull et sweats gris ou noirs. Si on devait coller un adjectif à son style vestimentaire, ça serait sans aucun doute celui-ci : FADE. Cathan fit alors face aux deux paires d’yeux qui l’observaient de haut en bas et de long en large. Elle les fixa à son tour lorsqu’elle comprit que son accoutrement n’était peut-être pas adéquat, faisant passer toute sa force et sa détermination dans son regard. Hors de putain de question. « Les robes et moi ça fait deux. Et puis je vous ferai beaucoup trop d’ombre si je commence à me pouponner. » Son regard se posa sur Alyson puis sur Valeska, ses yeux faisant la navette, trahissant une espèce de panique, de malaise suivi d’un inconfort palpable.

Non pas qu’elle n’avait jamais porté de jupes ou de robes de sa vie, au contraire, elle était née à l’époque où les femmes n’avaient pas le droit de se vêtir autrement. Porter des pantalons –des culottes ou des hauts de chausse, appelez ça comme vous le voulez- était réserver aux hommes, imaginer que le sexe opposé puisse en porter était tout simplement inconcevable. Elle avait connu les corsets, les jupons, les froufrous et autre dentelles… Evidemment le confort avait rapidement pris le dessus sur les traditions vestimentaires. Et même si elle se laissait tenter par une tenue élégante et pratique, deux raisons primordiales l’en empêchait. La première était qu’elle était détective privée et effectuer des filatures sur son 31 était d’une part inutile, d’autre part inconfortable, et elle se devait de rester discrète pour le bien de son boulot. L’autre raison était quant à elle un peu plus délicate à régler… Son corps tout entier était couturé de cicatrices en tout genre, ainsi que son visage. Difficile de se faire jolie quand on ressemblait au fruit d’un croisement entre un modèle anorexique et Frankenstein. Sans compter qu’elle détestait attirer le regard des gens. Cathan se fondait dans la masse avec délice, arrivant avec un brio certain à se faire aussi discrète qu’une petite souris. Après tout, on ne survivait pas trois siècles en agitant sous le nez des monstres sa véritable nature. Son costume de mouton lui convenait donc parfaitement, lui permettant d’évoluer dans l’enclos sans que l’on ne puisse crier au loup.

« Laissez tomber. Ça n’arrivera pas », se sentit-elle obliger d’ajouter.

Puis elle suivit Val’ dans le salon et ignora sans complexes les règles de bonne conduite, se jetant sur les petits fours absolument délicieux avant de trinquer à cette soirée. Ça va bien se passer. La chasseuse regarda Val prendre une bière et se répéta cette petite phrase magique en boucle, essayant de faire descendre le niveau d’angoisse qui semblait inexorablement monter en elle. Je vais faire de mon mieux Alessia, mais je ne te promets rien.

Elle échangea avec Alyson sur son boulot, sa situation à Salem, la manière dont elle avait connue Val’… Impossible de savoir si la sorcière de feu était au fait de son « inhumanité ». Les explications furent donc un peu floues et édulcorées. Valeska ne s’embêta pas à prendre le sujet avec des pincettes, lui indiquant donc qu’Alyson savait. Ça la dérangeait un peu qu’une inconnue sache qu’elle était une chasseuse… pas à cause de sa race, mais à cause de la complexité de la situation dans laquelle elle se trouvait. Il y avait en effet une autre raison à sa discrétion tant aimée, elle ne voulait surtout pas que ses anciens collègues viennent à sa rencontre. Elle détestait l’Elit. Elle détestait la majorité de ses membres. Elle détestait son chef. Et elle haïssait sa condition. La décision d’une mise au point plus tard dans la soirée fut donc prise, pour rappeler aux deux sorcières que ce n’était certainement pas un sujet à crier sur tous les toits.

« Tu crois que je raterai l’occasion rêvée de lui faire enfin bouger son cul ? Demain sera de loin l’entrainement le plus prometteur ! Toi en état de faiblesse et Jesus qui va devoir redoubler d’effort… Ah, j’me marre d’avance », pouffa-t-elle.

C’était sa cinquième bière. L’ennui quand on était chasseur, c’était que l’organisme filtrait la tise beaucoup plus rapidement que la normal. Réussir à se bourrer la gueule un tant soit peu relevait du miracle. C’était un art que Cathan avait réussi à maitriser au fil du temps mais qui ne fonctionnait qu’avec les alcools forts. Malheureusement, la bière ne réussissait qu’à la faire pisser. Elle s’absenta uriner de tout son saoul, et fut surprise de trouver une mamie à la place de Val’ à son retour.

« Et bien. L’heure des essayages a sonné. Je te laisse cet honneur Alyson. »

Elle les suivie à l’étage jusqu’à la chambre de la sorcière d’eau, posant ses fesses sur le coin du lit king size. Aucun doute la dessus, Valeska serait une grand-mère fashion entre les mains expertes d’Alyson. Cathan priait juste pour qu’elles évitent de se mettre d’accord sur les fringues de vieux dégueulasses à base de motifs zébrés ou léopards en élasthannes.

« Où est-ce qu’on va ? Vous m’angoissez à vous faire aussi… belles. »

Dans sa tête elle s’était naïvement imaginé une sortie au pub du coin, entre les rednecks, les néo-nazis et les sdf. Visiblement, elle s’était trompée. Peu importe l’endroit, pourvu qu’ils aient du whisky !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sorcière du Feu

Date d'inscription : 17/06/2016
Messages : 50
Rp postés : 24
Avatar : Holland Roden
Âge du perso : 23 ans
Groupe du perso : Sorcière de feu
Disponibilités : 1/4
Liens infos :
Fiche de présentation
Fiche de liens
Fiche de RPs


Avis de recherche :
► PV Michael Halliwell
Multis : Jason Kessler
MessageSujet: Re: The Infernal Cruise | feat. Cathan & Alyson Lun 9 Oct - 0:53

Excitée, nerveuse, enthousiaste, Alyson descendit la visière du conducteur, jetant un dernier coup d’œil à son reflet dans le miroir avant de sortir de sa Jeep qu’elle verrouilla pour ensuite prendre le chemin menant à la maison de Valeska, remarquant au passage l’autre voiture stationnée tout près qui devait appartenir à Cathan. Les ficelles des sacs-cadeaux glissée sur son avant-bras gauche comme s’il s’agirait de sacs à main, elle sonna à la porte d’entrée et attendit sagement qu’on vienne lui ouvrir, passant une main nerveuse sur sa robe, dans sa chevelure rousse. La porte ne tarda pas à s’ouvrir sur la sorcière d’eau qui sembla la détailler pendant une seconde, alors que la rouquine la saluait avec bonne humeur, un sourire fendu jusqu’aux oreilles. Valeska l’entoura de ses bras tout en l’embrassant sur les joues et Alyson répondit à son étreinte, l’embrassant à son tour.

- Merci, répondit-elle au compliment de la demoiselle, flattée. Tu n’es pas mal non plus.

Valeska était une belle jeune femme à la peau d’ébène. Elle n’avait pas besoin de petits corsages, de dentelles ou de jupes très courtes ni même de maquillage pour être jolie. Elle était belle naturellement. C’était un don de la nature. Elle répondit sur un ton naturel un « ça fait plaisir » quand Valeska la remercia pour la boîte de chocolat qu’elle lui avait emmené. Ça lui faisait plaisir de sentir que l’intention était appréciée. Puis, elle la suivit jusqu’au salon, regardant autour d’elle. Rien n’avait bougé depuis la première fois qu’elle était venue. C’était toujours aussi charmant.

En apercevant Cathan, la sorcière de feu se dirigea vers elle, se présentant avant de lui tendre ce qu’elle lui avait apporté. Elle lui serra la main chaleureusement, un sourire sur les lèvres. Elle entendit Valeska faire les présentations un peu plus loin, ce qui ne fit qu’agrandir son sourire. Elle aurait peut-être dût attendre que la sorcière fasse les présentations. Trop tard. Elle avait pris les devants afin de lui éviter ce trouble, pensant bien faire. Sentant une sorte de réticence de la part de la chasseresse, Alyson se dit qu’elle aurait probablement dû laisser Val faire les présentations, finalement. Peut-être que la chasseresse était beaucoup plus timide qu’elle n’y paraissait. Ou Alyson l’avait rendue mal à l’aise en la décontenançant.


- Ça fait plaisir, lui dit-elle, en retirant doucement sa main. Et, j’en suis ravie aussi. J’avais tellement hâte de faire ta connaissance!

Normalement, Alyson évitait les chasseurs. Elle n’avait pas de bons souvenirs reliés à eux. Cependant, elle était certaine que Cathan était une bonne personne. Sinon, Valeska n’aurait pas osé la lui présenter, si ce n’était le cas, pas vrai? Cherchant à la mettre plus à l’aise, Alyson se promit d’agir plus doucement dorénavant. C’était amusant. Jamais elle n’aurait pensé être un tant soit peu intimidante.

Dans le salon, son regard se posa sur la lanterne qu’elle avait offerte à la sorcière d’eau comme attiré par le feu qui y habitait. Elle s’en approcha, s’assurant que les flammes y brillaient toujours d’une couleur vive, signe que sa magie opérait encore. Une certaine fierté brûlait dans son regard. Elle avait toujours voulu essayer ce genre de magie, mais n’en avait eu l’occasion. Peut-être qu’elle pourrait trouver d’autres enchantements liés au feu qui pourrait être utile à Valeska… Une excuse parfaite pour utiliser son art. Et si ça peut aider son amie, pourquoi pas? En détournant finalement les yeux, elle surprit le regard de Cathan sur elle. Rougissant légèrement, elle se demanda ce qu’elle pensait d’elle à présent.


- Je voulais m’assurer que tout était en ordre, se justifia-t-elle, perdant soudainement de son éclat, pendant un instant. Tout est beau.

Se sentant comme une enfant qui avait été surprise à faire quelque chose qu’elle n’avait pas le droit de faire, la sorcière de feu quitta le salon pour se réfugier à la cuisine où elle trouva Valeska en train de sortir les petits fours du four. Pour tout dire, Alyson avait perdu l’habitude d’être observée, passant énormément de temps en solitaire, dédiant ses soirées à la recherche magique de son aînée. Le regard de la chasseresse sur elle l’avait gênée sur le coup. Découvrant toute la nourriture qui avait été préparée, elle aurait pu aisément confondre la table de Valeska avec celle de Gryffondor tellement il y avait de nourriture dessus! Le petit discours de la sorcière la surprit. La rouquine s’aperçut bien vite que quelque chose clochait. Et elle n’était pas la seule, puisque Cathan ajouta une plaisanterie qui fit sourire la rousse avant de la regarder de la détailler de près.

« Elle a peut-être des goûts de chiotte en terme vestimentaire, pensa-t-elle, mais, elle n’a pas à se plaindre, tout lui va à merveille! »

C’était vrai. La chasseuse était magnifique. Et peu importe ce qu’elle porterait, ça ne ternirait pas son physique superbe. Une beauté naturelle dans toute sa splendeur. Elle éclata de rire en voyant la réaction de la chasseresse.

- Tu sais, je dois bien avoir deux ou trois robes semblables à celle-ci dans la valise de ma Jeep, commença Alyson sur un ton amusé, pinçant légèrement le tissus de sa robe au niveau de ses hanches. Si tu veux, je peux t’en prêter une…

Avait-elle réellement deux ou trois robes semblables dans sa valise? Peut-être, peut-être pas. Voyant le regard meurtrier de Cathan, Alyson battit en retraite devant le combat déjà perdu d’avance, assurant à la demoiselle qu’elle plaisantait. Puis, elle s’approcha de la sorcière d’eau, lui frotta doucement le bras avant de déclarer :

- Tu t’en tires très bien pour une première fois. Je n’aurais pas fait mieux! Et t’as pas à t’en faire, on sera là toute la soirée pour te guider. Tout va bien aller!

La jolie rousse la lâcha doucement avant de jeter un coup d’œil à Cathan pour voir si elle lui en voulait de s’être amusée à ses dépens.

- Et ne t’inquiète pas, je m’occuperai du maquillage, ajouta-t-elle en se retournant une seconde fois vers la jeune femme noire.

Les filles retournèrent au salon et Alyson les suivit de près, offrant son aide. Mais, tout était déjà prêt. Valeska l’invita à se mettre à l’aise et la sorcière de feu se prit une bière avant de se laisser tenter par les petits fours.


- Hummmm, c’est tellement bon, Val! T’es vraiment une très bonne cuisinière!

Elle leva sa bière dans les airs quand Valeska leva la sienne. Le toast terminé, elle but une gorgée de sa bière.

- Ça sera une soirée qu’on ne pourra pas oublier! lui répondit Alyson avec un enthousiasme non-dissimulé. On va bien s’amuser!

Bien sûr, Alyson lui promit de l’aider avec les fringues et le maquillage. Puis, Cathan lui raconta comment elle avait rencontré Valeska, omettant de parler de ce qu’elle était vraiment. Mais, Alyson le savait, Valeska le lui avait dit. Et elle lui assura qu’elle n’en parlera à personne. Ni aujourd’hui, ni dans l’avenir. La sorcière y confia sa propre rencontre avec la jeune femme à la peau d’ébène. Et comment elles s’étaient retrouvées dans cette ville. Elle ne savait pas si elle devait lui parler de son passé. C’était peut-être un peu trop lourd pour cette soirée. Une autre fois, peut-être. Une carotte dont le bout avait été trempée dans une sauce blanche à la main, Alyson apprit que Valeska s’entraînait avec Cathan. La remarque de la chasseresse l’amusa beaucoup.

- Pauvre Jesùs! répondit-elle, amusée. J’espère que tu ne le gèleras pas, Val. Parce que, de la bouffe mexicaine congelée, ce n’est pas très bon…

Elle plaisantait! Elle n’était pas raciste. Et, pour tout avouer, elle adorait la culture mexicaine. Et, elle ne savait pas vraiment s’il l’était. Elle l’assumait surtout à cause de son prénom.

- Enfin, s’il est bien mexicain…

Cathan partit à la salle de bain pour se vider la vessie. Alyson mangeait un bout de pizza quand elle entendit l’exclamation de Valeska. Un coup d’œil dans sa direction lui apprit que la transformation avait commencé. Elle avait ce même regard gêné qu’elle avait eu la première fois qu’Alyson l’avait vue se transformer. Et c’était visible sur ses mains.

- Vois le bon côté des choses, commença Alyson, tentant de la rassurer. La soirée peut commencer!

Pour dire vrai, la sorcière de feu aurait bien voulu lui éviter cette métamorphose. Mais, elle n’en avait pas le pouvoir. Quand Cathan revint, le corps de Valeska avait fini de prendre de l’âge. Elle fit remarquer qu’il était temps des essayages. La rouquine les suivit à l’étage. Elle regarda autour d’elle et demanda :

- Tes vêtements sont rangés dans… ?

La rouquine attendit qu’on lui indique où était caché les vêtements que la version âgée de Valeska portait avant de chercher la tenue appropriée. Elle en sortit un haut brun terre. Aucun décolleté, manches longues, mais les épaules découvertes. Elle dégota une jupe longue multicouleur aux allures de gitane.

- Ça devrait être joli sur toi, dit-elle à Valeska, en lui tendant les vêtements.

Elle retourna sur ses pas et chercha un peu plus, voulant lui suggérer plusieurs ensembles. Cathan demanda où elles allaient, alors qu’elle sortait de nouveaux vêtements qui devenaient de potentielles tenues.

- Je croyais qu’on allait à L’Abracadabra, répondit-elle, le nez dans les vêtements de sorcière. Mais, peut-être que Val nous prépare une surprise…

Elle se retourna brièvement pour les regarder avant de se concentrer de nouveau sur son objectif. Elle posa la main sur  une robe noire possédant des manches qui arrivaient aux coudes. Elle semblait tomber juste au-dessus du genou. Elle alla la déposer sur le lit avec les deux autres vêtements.

- C’est mignon et les manches sont longues, ça te tiendra au chaud, commenta-t-elle, avec un sourire.

Elle continua de fouiller délicatement, prenant un morceau de vêtement après l’autre tout en les examinant pendant quelques secondes, les imaginant sur Valeska. Elle trouva un pantalon noir classique, à la base semie-évasée. Si Valeska ne voulait pas être en robe, ça fera sûrement l’affaire. Juste avant d’aller le porter à la sorcière, elle aperçut un chandail rouge qui attira son attention. Il possédait des poignets plus amples et un collet rattaché, formant une petite ouverture. Avec le pantalon classique noir qu’elle tenait dans les mains, ça ira parfaitement.

- C’est simple, mais j’adore le modèle! s’exclama-t-elle en montrant le vêtement aux filles. Avec le pantalon noir, ça t’ira à merveille!

Alors qu’elle pensait avoir fait le tour, elle s’arrêta une seconde, jugeant le dernier vêtement. C’était une robe blanche à larges bretelles, des fleurs bleues et noires y étaient imprimées. Quand elle la sortit, elle aperçut le morceau suivant. Un châle du même bleu pâle que les fleurs sur la robe. Elle le prit de sa main libre avant de se retourner vers la sorcière d’eau.

- Je crois que celle-ci t’ira vraiment bien, commença-t-elle. Et tu n’auras pas froid, j’ai trouvé ça…

Elle leva la main dans laquelle elle tenait le châle, souriant. Puis, elle alla le porter sur le lit de la demoiselle avec le reste. La rouquine resta silencieuse, attendant que Valeska fasse son choix. Ensuite, la séance de maquillage commença. Elle lui appliqua du fond de teint, du mascara et du rouge-à-lèvres de la couleur qui allait le mieux avec l’ensemble choisi et le teint de peau de Valeska. D’une main experte, elle appliqua l’ombre à paupière sur les paupières closes  avant l’eyeliner noir, traçant une légère ligne juste au-dessus des cils qu’elle termina en pointe à la démarcation extérieure de l’œil.

- Et, j’ai terminé, déclara-t-elle après avoir fait quelques retouches. Tu aimes?

Elle laissa Valeska s’admirer dans un miroir avant de se retourner vers la jeune femme aux cheveux de jais.

- Qu’est-ce que t’en dis, Cathan?

Alyson attendit le verdique de la chasseresse, contente d’elle. Elle espérait qu’elles aimaient son œuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sorcière de l'Eau

Date d'inscription : 25/10/2016
Messages : 117
Rp postés : 62
Avatar : Kat Graham
Âge du perso : 27 ans
Groupe du perso : Sorcière
Disponibilités : Complet - A voir pour projets.
Liens infos : FicheLiensSujets
Avis de recherche : - Des clients,
- Des amis & des ennemies,
- Des Sorciers qui connaissent ses ancêtres.
Multis : Teddy - Elizabeth
MessageSujet: Re: The Infernal Cruise | feat. Cathan & Alyson Sam 28 Oct - 18:22


Valeska ft. Cathan & Alyson -  The Infernal Cruise



C’était surprenant de nous voir là, toutes les trois, différentes en tous points, ou presque. Nous avions toutes nos personnalités, nos styles, nos caractères. Et pourtant nous étions toutes les trois réunies pour passer une soirée qui, je l’espérais, serait agréable. J’étais heureuse d’avoir mes amies autour de moi. C’était la première fois que j’organisais une telle soirée, la première fois que j’avais des amies chez moi. Grand-mère aurait été si heureuse de voir ça, d’assister à ça, d’entendre mes rires, de voir mes sourires. Elle se serait moquée de moi et de mes craintes, mais au fond elle aussi elle aurait eu peur pour moi. Mais j’étais bien entourée. J’étais bien accompagnée. Cathan et Alyson avaient toute ma confiance et je savais qu’avec elles, rien de grave ne pourrait m’arriver. En tout cas, j’en étais persuadée. Pourtant, ma joie s’était un peu envolée lorsque mon corps avait quitté le stade de jeune femme pour retrouver celui de la version vieille de mon corps. C’était déprimant, effrayant, gênant. Même si mes deux amies avaient déjà assisté à ça, même si elles m’avaient déjà vue ainsi, sans préjugés, sans moqueries, j’étais gênée. Et surtout, je me rappelais alors que nous allions sortir, voir du monde, rire, boire. J’allais sortir avec ces deux belles jeunes femmes, accompagnées par une vieille mamie. Quelque part, c’était injuste. Cathan était plusieurs fois centenaire et avait le physique d’une belle femme d’une trentaine d’années environs. Et moi j’étais là, même pas trente ans, avec ces rides, ces cheveux gris et ces articulations douloureuses. Mes amies, heureusement, sentirent ma gêne et firent tout pour me rassurer et me changer les idées. Nous montions donc dans ma chambre. Ma garde-robe n’était pas des plus incroyables, moi qui n’était pas habituée à sortir. Pourtant, j’avais quelques tenues et ensemble qui, pour certains, n’avaient jamais été portés. J’indiquais à Alyson l’armoire où tout était stocké alors que Cathan se posa sur mon lit, pas du tout fashion-victim et donc pas apte à me vêtir. Là-dessus, nous étions pareilles.

J’étais nerveuse pendant que la belle rousse commençait à fouiller mes affaires et à en sortir quelques unes de l’armoire, évaluant les vêtements en m’observant. Je restais silencieuse, pas du tout certaine de ce que je voulais porter alors que Cathan commençait à avoir peur en voyant tout ça, se demandant où nous allons aller.

« Non non rien d’autre de prévu, ‘l’Abracadabra’ me semble très bien et pas trop grand pour ma première sortie entre filles. Rassure toi Cathan, pas de grande boite de nuit. » Parce que vraiment, je ne nous imagine pas danser toute la nuit comme des folles, à se déhancher sur la piste de danse.

J’observais les vêtements qu’Alyson sortait de l’armoire, ne me rappelant même plus de ce pantalon noir et de ce chandail. Je réceptionnais chaque tenue, les déposant sur mon lit aux côtés de Cathan, souriant avec amusant en voyant Alyson s’affairer de la sorte. Il me fallait faire un choix… N’ayant pas envie d’avoir froid et ayant un peu honte de montrer mon corps, mon choix fut finalement vite fait.

« Je vais opter pour le pantalon et le chandail rouge, je pense que je me sentirais plus à l’aise en pantalon… Pour une première fois en tout cas,» dis-je en souriant, espérant ne pas décevoir Alyson en ne portant pas de robe. »[/b]

L’espace de quelques minutes, j’abandonnais mes amies pour aller me changer dans la salle de bains, bien trop pudique pour me dévêtir devant elles. Je revenais toute habillée, portant ce chandail à merveille, mettant en valeur mes courbes, tout comme le pantalon vraiment agréable à porter. Je rougissais légèrement en revenant, laissant la Sorcière me maquiller légèrement. J’écoutais ses demandes et m’exécutais sagement.

- Et, j’ai terminé (…) Tu aimes?

Je m’observais dans le miroir, détaillant ce visage ridé que la belle Alyson avait sublimé.

« C’est super Alyson, j’adore !! » J’étais toute joyeuse, ne m’étant jamais sentie aussi jolie dans

- Qu’est-ce que t’en dis, Cathan?

Mon regard se posa sur la Chasseuse, tournant légèrement sur moi-même pour me dévoiler sous ses yeux. J’étais gênée, je devais bien l’avouer, mais je me trouvais jolie.

(…)

Redescendues au rez-de-chaussée, j’enfilais de jolie chaussures à talons dans lesquelles je parvenais bien à marcher. J’avalais encore quelques gorgées d’alcool et quelques petites choses à grignoter, histoire de bien remplir mon ventre pour supporter l’alcool et la soirée. Il devait être près de vingt-deux heure lorsque je me décidais enfin.

« Bon, allé, on y va sinon on va finir la soirée ici. Je me réchauffe encore un coup et on décolle ! Qui c’est qui roule ? Moi, je ne suis plus apte là, trop d’alcool, déjà, » dis-je en gloussant bêtement, avalant une poignée de chips en me rendant vers la lanterne pour m’y réchauffer. La flamme brûlante dansait dans la lanterne et réchauffa d’abord mes mains pour mon corps tout entier. J’étais réellement prête et ne risquais normalement pas de me refroidir. « Je suis prête, on peut y aller… Dites, vous êtes sûre que je ne vais pas faire tâche hein ? »

Je regardais mes amies, un peu effrayée par ce qui nous attendait. Si j’avais déjà mis les pieds dans des cafés, autour d’une tasse de thé et d’un muffin, accompagnée d’un bon livre, je n’avais jamais été dans un bar, entouré de gens venus là pour faire la fête. Et j’avais peur, peur des préjugés, peur des regards. Mais je devais le faire, je voulais le faire. Cette soirée pouvait tout changer en moi. Parce que si je suis amenée à vivre comme ça encore longtemps, il va falloir que je finisse par accepter. Bref, cette fois j’étais prête, soutenue par mes amies. L’Abracadabra nous attendait pour notre superbe soirée.

(…)

La musique résonnait entre les murs. Cathan avait trouvé une place non loin de lieu où nous avions décidé de nous rendre. L’Abracadabra, ce resto-bar, semblait être très apprécié par une population jeune, vu ceux qui traînaient devant la porte pour fumer. Je soufflais lourdement, nerveuse. A l’intérieur, l’ambiance était de mise. Un grand bar tournait à plein régime alors que sur la piste de danse, les corps se déhanchaient. Quelques tables de billard, babyfoot, et même jeux de fléchettes amusaient les plus joueurs. Tables et banquettes accueillaient ceux qui voulaient rester plus calmes. Un peu en retrait, cachée derrière mes amies, je laissais Alyson entrer la première et bien évidemment, de nombreux regards s’attardèrent sur la silhouette de la belle rousse. Et je les sentis, les regards sur moi, étonnés de voir une vieille mamie venir ici au milieu des jeunes.

« Je sais pas si c’était une bonne idée les filles, » dis-je en prenant place sur une banquette, collée au mur. « J’ai l’impression qu’ils n’arrêtent pas de me regarder. »

Ma confiance était clairement à zéro.



_________________


_____THE CURSED_____


Il doit rester quelques rêves d’enfant cachés sous mon oreiller, je tenterais de ne pas les écraser avec ma tête lourde de soucis d’adulte.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chasseuse de l'Elit Daemonia

Date d'inscription : 24/02/2017
Messages : 293
Rp postés : 27
Points-Bonus : 18
Avatar : Kate Beckinsale
Âge du perso : 306 - 28
Groupe du perso : Chasseur de l’Elit Daemonia
Disponibilités : Dispo, hésitez pas à MP :)
Liens infos : http://wicked-witches.fr-bb.com/t1261-cathan-o-leary-liens
MessageSujet: Re: The Infernal Cruise | feat. Cathan & Alyson Ven 17 Nov - 16:26

Avachie sur le lit, les yeux braqués sur les fringues qui dégueulaient de l’énorme armoire en bois, Cathan fit mine de vomir lorsqu’Alyson agita une jupe longue multicolore. Certes elle n’avait pas de super gout vestimentaire, mais elle s’y connaissait assez pour savoir que les vêtements typés desigual avaient leur place en ENFER. Cathan doutait qu’Alyson puisse trouver pire, jusqu’à ce qu’elle mette la main sur une robe blanche et bleu ignoble.

« Je te l’interdis. Si tu décides de l’essayer Val’, c’est terminé. Je ne t’assume pas. Next ! »

Alors oui, bien sûr, les personnes âgées aimaient les vêtements confortables, chauds et élastiques, suffisamment larges pour ne pas mouler la couche… Mais Valeska était loin d’être aussi diminuée physiquement, elle pouvait se permettre de porter des choses plus… modernes. En trois tenues, on était passé des années 60, aux années 90, pour finalement revenir aux années 50. Infernal. Heureusement, Valeska pris la tenue la moins pire, et la mise en beauté d’Alyson termina de la rendre sublime. La sorcière d’eau venait de perde une quinzaine d’année. Il n’y avait pas à dire, Alyson était une véritable fée du maquillage. Les deux femmes se tournèrent vers elle, attendant visiblement son avis avec impatience.

« Tu es magnifique. C’est étonnant mais tu ne fais pas tant vieille dame que ça. »

Ses cheveux étaient blancs et sa peau du cou fripée, mais autrement, son visage n’était pas trop marqué. Le fond de teint appliqué par Alyson cachait les quelques ridules résistantes, et le maquillage des yeux relevait la peau, comme si le trait montant du coin externe de l’œil atténuait les cernes tombantes de Valeska.

« Très beau boulot Alyson. Si vous voulez bien me suivre… »

Cathan quitta le lit moelleux aspirateur d’âme fatigué pour descendre au rez de chaussé. Les filles se préparèrent pour la grande sortie, chaussures aux pieds et manteaux sur les épaules, prêtes à aller boire moult cocktail et autre boissons alcoolisées. Une fois Valeska suffisamment réchauffée et psychologiquement déterminée à prendre la route sous sa forme nocturne, la chasseuse attrapa ses clés de voiture et laissa les filles s’installer dans son vieux moyen de transport poussiéreux. Il était évident que Cathan allait devoir être Sam ce soir : l’avantage (ou malédiction) d’avoir un organisme surhumain, c’était que les drogues lambda, dont l’alcool, ne faisait pas ou très peu effet. Elle allait donc devoir conduire ces dames toute la nuit. Ça ne la dérangeait pas, car celui qui conduit, c’est celui qui met la musique, et c’était, au fond, ce qu’il y avait de plus important. Elle savait comment détendre Valeska, sa botte secrète fonctionnait à tous les coups et personne n’y restait insensible.

« Vous aimez bien A-ha ? » demanda Cathan. Sans attendre de réponse de leur part, elle alluma l’autoradio et lança le lecteur cd. L’album des plus gros tubes des années 80 se lança et inonda la minuscule voiture de la chasseuse. Elles firent la route en chantant à plein poumons Take on me, Careless Whisper et Never Gonna Give You Up…

[…]

L’Abracadabra était connu chez les sorciers, le restau-bar à la décoration magique était plus que bondé : les jeunes avaient pris d’assaut la piste de danse et les tables de billard. Alyson fendait la foule à l’avant tandis que Cathan fermait la marche, tenant les gens à l’écart pour ne pas que Val’ se fasse pousser par la foule. A ceux qui l’observait avec insistance, la chasseuse dévoilait légèrement son petit côté inhumain né des siècles de tueries, jetant des regards aussi glacés que les nuits d’hiver, accompagnés d’un sourire suffisamment dérangé pour que les curieux s’empressent de se détourner du trio inhabituel. Simple, mais efficace. Une fois installées, toute la motivation durement acquise par Valeska disparue, sa confiance annihilée par les jeunes ados pré pubères en quête de décadence n’ayant visiblement jamais rencontrés de grand-mère Rock’N’Roll.

« Je sais pas si c’était une bonne idée les filles… J’ai l’impression qu’ils n’arrêtent pas de me regarder. »

Ce n’était pas une impression, les gens étaient curieux de savoir ce que fichait une octogénaire dans un bar un samedi soir. Cathan fit la moue, se demandant comment elle pouvait arranger la situation… Aller, trouve quelque chose… Au bout d’une poignée de minutes, un vilain sourire satisfait en coin, la chasseuse se redressa. Elle avait clairement une idée en tête.

« Je vous laisse regarder les cartes, prenez moi un verre de Jack. J’ai oublié mon arme dans la voiture, je reviens vite ! »

Sans attendre la non plus de réponse, Cathan planta là ses amies et se mélangea à la foule, finissant par disparaitre du champ de vision de ses compagnes de sortie. Sauf qu’elle ne se dirigea pas vers la sortie mais vers le bar, avec la ferme intention de faire de Val’ la reine de la soirée.

La queue au bar était monstrueuse. Heureusement pour elle, la chasseuse se branlait des codes de conduites civiles et sociales, elle se contenta de pousser tout le monde et de jouer des coudes jusqu’à atterrir devant le comptoir débordant de verres et de shooters à moitié vides. Derrière se trouvait un immense bonhomme, il faisait bien 1m90 pour 120 kilos, un monstre ! Des serveuses s’affairaient de tous les côtés, débordées. Lui s’occupait de remplir à nouveau les verres que les clients venaient reremplir. Un raclement de gorge, puis un autre, et l’attention du serveur se posa enfin sur elle.

« J’vous sers quoi ma p’tite dame ? »

Ma p’tite dame ? Sérieusement ? Les sourcils haussés, Cathan secoua la tête en éclatant de rire et enchaîna d’un ton aussi sérieux que celui de la mort elle-même.

« On fête l’anniversaire de ma grand-mère aujourd’hui. On est à la troisième table en partant du fond, collée au mur. J’ai besoin d’un plateau avec des bougies fusées et une dizaine de shooters. C’est possible ? »

Le serveur sembla étrangement surpris par les bougies fusées mais pas par le fait qu’elle allait certainement faire boire une personne du troisième âge. Bah, c’est mieux comme ça, pensa-t-elle.

« Ok... Pour les anniversaires on sert directement à la table. J’vous envoie ça d’ici une dizaine de minute. Vous voulez la chanson aussi ? »

Oh putaaain. Le combo bougies fusées et chanson d’anniversaire… « Oui. Oui absolument, merci beaucoup ! ». Cathan laissa le bar et revint du côté restaurant, savourant intérieurement son plan diabolique. Les jeunes allaient adorer voir une mamie punk fêter son anniversaire en s’enfilant des shooters, Val’ allait devenir la mascotte de la soirée. Bon, elle allait surement la détester pour avoir organisée ça dans son dos, mais ça en vaudrait surement le coup.

La chasseuse se réinstalla auprès d’Alyson et de Valeska, souriant innocemment, et vida son verre de whisky d’un trait. Que la fête commence !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The Infernal Cruise | feat. Cathan & Alyson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Arceus le légendaire infernal
» Trio Infernal [ END ]
» Alyson McCarty
» ANIMATION SPECIALE || Le chaudron infernal ▲ JANUARY&SOLOMONIA
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: . :: North of Salem :: Salem harbor-
Sauter vers: