Partagez|

Catch me if you can [feat Daniel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Vampire
avatar

Date d'inscription : 23/04/2017
Messages : 30
Rp postés : 9
Avatar : Camila Mendes
Âge du perso : 24 ans
Groupe du perso : Vampire
MessageSujet: Catch me if you can [feat Daniel] Jeu 29 Juin - 23:52


Catch me if you can
Daniel & Evanna




Nous voici à New York, il y a deux mois de cela. La jeune femme s'était rendue dans cette grande ville des États-Unis afin d'assister à un spectacle de danse ainsi que pour profiter de sortir un peu de son quotidien, à Salem, avec ses quartiers remplis de créatures surnaturelles. Cet événement ne mettait point en scène plusieurs grands classiques comme Le Lac des Cygnes mais plutôt un ballet moderne et moins connu du public. Ayant prévu d'y séjourner le week-end, c'était toujours agréable de traîner la nuit dans un lieu si dynamique et sympathique. Il devait alors être aux alentours de vingt-heures lorsque la brune quitta sa chambre d’hôtel située en plein centre ville. C'était l'heure d'aller chercher son casse-croûte. Le soleil avait déjà commencé à disparaître sur l'horizon affichant de jolies couleurs orangées. Contrairement aux humains et autres monstres quelconques, sa journée ne faisait que de débuter. Voilà le seul petit inconvénient d'être une créature de la nuit, fuir le soleil au risque de finir en brochette pour le prochain barbecue. Charmant, n'est-ce pas ? Quoiqu'il en soit, il était désormais temps d'aller s'amuser un peu dans les rues encore bondées et animées. La chasse aux humains était ouverte. La vampire était affamée et salivait déjà rien qu'à l'idée de planter ses crocs dans de la chair délicieusement fraîche et tendre. N'appréciez-vous pas les succulents cocktails au goût métallique ? Certes, se nourrir directement à la source était contre la loi, et alors ? Personne ne le saurait de toute façon.

L'australienne à la peau hâlée se balada de nombreuses minutes dans les ruelles assez bruyantes, jusqu'à s'arrêter au milieu d'un carrefour. Cette place abritait une importante quantité d'immeubles, de cafés et de restaurants. Certainement apprécié par les touristes, c'était l'endroit idéal pour choisir sa proie. À quelques pas d'ici, elle vît un homme qui s'était adossé contre un mur de pierres, allumant tranquillement sa cigarette. Le rejoignant d'un pas félin et gracieux, la vampire le salua et entama une conversation banale, simplement pour attirer son attention. Un ou deux sourires plus tard, Evanna l'entraîna dans un recoin un peu plus sombre et caché de la vue des passants. Le plaquant contre la paroi, la brunette allait pouvoir commencer son petit jeu. L'hypnose était une technique discrète mais toutefois repérable si on l'observait en détail. Plongeant ses prunelles captivantes dans celles de l'humain, elle lui susurra quelques mots avant qu'il ne se mette à se débattre, l'obligeant à lui ordonner de se la fermer. « Maintenant tu vas te taire et te laisser faire bien gentiment. » L'individu s'exécuta, cessant ses beuglements et ses mouvements brusques. Serrant légèrement le cou de son jouet du soir, elle le dévisagea avec un large sourire, usant un long moment de ses capacités de persuasion sur lui, seulement pour son propre divertissement. Tournant la tête un instant vers l'immeuble d'à côté, elle repéra un jeune homme qui venait tout juste d'en sortir. Ce dernier s'avançait rapidement dans sa direction et ne tarda pas à la remarquer, croisant son regard. « Eh vous là-bas, plus un geste ! » Qu'est-ce que... ? Les flics, il ne manquait plus que ça ! Entre cette bande d'abrutis qui allaient lui courir après pour la questionner et un potentiel témoin de la scène d'hypnose, il fallait vite qu'elle s'échappe avant que les choses ne dérapent.

_________________
QUEEN OF BLOOD
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Sorcier de l'Énergie
avatar

Date d'inscription : 21/05/2017
Messages : 144
Rp postés : 15
Points-Bonus : 33
Avatar : Matthew Bomer Âge du perso : 30 ans
Groupe du perso : Sorcier
Liens infos : Fiche
Liens
Rp's
MessageSujet: Re: Catch me if you can [feat Daniel] Jeu 6 Juil - 0:38

Tout en haut de son immeuble de Wall Street,  Daniel Andrews se calla sur le dossier de son fauteuil en soupirant. Pour la première fois de sa carrière, le trader tombait sur un os, et il aurait été stupide de ne pas y faire attention.  Après tout, Belfort était bien tombé en faisant l’erreur de sous-estimer  un agent du FBI. Il se trouvait désormais dans la même situation. Oh, rien de bien méchant pour le moment.  Il venait, demandait à fouiller, interrogeait ses employés l’air de rien, et Daniel le regardait toujours avec cet air serein et ce sourire inéluctablement plaqué sur ses lèvre. Comme il se doutait que s’il le pouvait, l’agent Wallace le ferait disparaitre à coup de poings. Il le savait tellement qu’il se faisait un devoir de ne jamais quitter cet air en sa présence, sachant que même si l’agent spécial était de toute évidence une bête au poker, s’il l’agaçait suffisamment, alors peut-être ferait-il une erreur. Tout le monde faisait des erreurs. Et il allait vite l’apprendre à ses dépens.
 
Jetant un regard au soleil qui se couchait à travers les grandes baies vitrées, le sorcier prit  sa veste et son chapeau puis sortit du bureau en le fermant la clé. Il connaissait la loi, et il n’était pas suffisamment bête pour le laisser ouvert avec Wallace dans les parages. Si c’était ouvert, par définition, il avait le droit de rentrer. Sinon, il avait besoin d’un mandat. Et il aurait besoin de plus de preuve pour l’obtenir que le légendaire instinct policier qui le démangeait – à raison – à chaque fois qu’il le voyait. Quand bien même il n’avait rien de compromettant dans son bureau, on n’était jamais trop prudent. S’il y avait bien un truc que sa famille de super-héros lui avait appris, c’était qu’avec du talent et des convictions, on arrivait à des choses improbables.
 
Le trader salua ses collègues et employés toujours au travail – ce qui n’était pas rare, il n’était d’ailleurs pas exclu qu’il retourne au boulot, puis sortit rapidement du building en jetant un petit regard discret autour de lui. Aujourd’hui, pas de flics en planque. Parfait. Il était un radar pour les détecter, mais il devait avouer qu’à la longue, le petit jeu devenait lassant.  Il était de toute façon sorti par la rue la moins exposée, si l’on pouvait dire qu’il existait des rues réellement moins exposées en plein Wall Street. La vampire visiblement en train d’hypnotiser l’humain en face de lui allait clairement l’apprendre sur le tas. Il n’eut lui-même pas le temps d’en penser quoique ce soit qu’il entendait déjà des agents en patrouille – le NYPD à n’en pas douter – l’interpeler et se mettre à la courser.
 
Peut-être qu’un autre soir, il l’aurait laissée se faire attraper. Vu le manque de tact qu’elle avait eu pour se trouver une proie, elle n’était clairement pas d’ici. En partant de ce principe, elle se serait sans doute fait arrêter rapidement par des flics rompus à cet exercice et connaissant extrêmement bien New York. Mais cela faisait plusieurs semaines qu’il se faisait lui-même harceler par un flic, et il fallait être honnête, lui aussi utilisait ses pouvoirs de persuasions sur les autres. Faisant un léger sourire amusé à la vampire, de dos à la police et face à elle, il inclina très légèrement son chapeau en guise de salut puis se retourna vers les policiers. En apparence, il donnait l’impression qu’il allait leur laisser le passage, avançant tranquillement… Puis il fit mine de trébucher sur les deux sprinteurs, presque lourdement, lorsqu’il arrivèrent à son niveau. S’en suivit alors un échange très rapide, mais qui dût leur paraître extrêmement long, en plus d’être parfaitement ridicule tellement Daniel se confondait en excuse en les empêchant de passer.
 
« Non mais vous êtes stupide ou quoi ? »
 
Finit par éructer l’un des agents en le poussant brutalement sur le côté, lui et son collègue ne prenant même pas la peine de jeter un dernier regard en arrière vers le cinglé qui venait de leur faire perdre une précieuse minute. Dommage pour eux, sinon ils n’auraient pas pu rater le sourire à la fois triomphant, railleur et amusé qui ornait les lèvres du sorcier. Elle avait largement eu le temps de disparaître avec tout ce cirque. Satisfait, le trader tourna les talons et s’avança vers les rues plus animées.
 
***
 
23h30. Il revenait désormais d’un dîner d’affaire avec d’autres représentants de plusieurs banques. L’entente paraissait toujours cordiale, mais sous les plaisanteries et le registre distingué des conversations se cachait le secret de polichinelle. Cette chose qui faisait que chacun autour de la table savait que les autres guettaient le moindre élément qu’ils pourraient retourner contre la banque concurrente. John Thain n’avait-il pas contribué à faire plonger Lehman Brother, en revendant Meryll Lynch à la Bank of America ? Alors même qu’il faisait partie des négociations visant à sauver le grand malade qui plongerait le monde dans la crise de 2008 ? Autour de la table, tout le monde serait capable de ce genre de choses. Et il fallait avouer que Daniel ne se privait pas de son charme et encore moins de son pouvoir de persuasion pour mener les discussions là où il voulait en venir. Oh, il ne l’utilisait pas de façon bourrine. Juste sur les quelques membres de la table à avoir oublié de prendre de la verveine. Quelques personnes hésitantes, et voilà que le doute se propageait comme la peste sur les autre banquiers de la tablée de façon sournoise.
 
Il fallait donc avouer qu’il était quelque peu courbaturé en retournant dans son gigantesque bureau vitré. Mais il sentit dès qu’il posa un pied dans ce dernier que quelque chose, ou plutôt quelqu’un, n’avait pas sa place ici. Contre toute attente, ses lèvres s’étirèrent en un grand sourire enchanté lorsqu’il s’en rendit compte. Le genre de sourire qui n’aurait rien à envier à celui d’un requin qui sent l’odeur du sang et qui comprend qu’il va pouvoir s’amuser. Il connaissait des sorts de défense redoutablement efficace qui pourraient être confondus avec une action humaine. Voir même avec un suicide. Mais il rechignait terriblement à ce genre de méthode, le sang s’enlevait difficilement sur la moquette.
 
« Qui que vous soyez, à votre place je me ferais vite connaitre. Je trouverai absolument fâcheux d’avoir à vous retrouver moi-même.  »
 
Lança-t-il à la cantonade dans le bureau, le seul occupé de l’étage à cette heure-ci. Il lançait ça d’un ton aimable, qui finalement ne faisait que rendre la scène quelque peu plus… inquiétante. Charmant, certes, mais méfiez-vous des apparences. Contrairement à ses parents, Daniel Andrews était tout sauf un super héros. Mais il pensait réellement ce qu’il venait de dire : il regretterait terriblement d’avoir à utiliser un sort plus offensifs que ceux dont il usait d’habitude. J’ai déjà le FBI aux basques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Vampire
avatar

Date d'inscription : 23/04/2017
Messages : 30
Rp postés : 9
Avatar : Camila Mendes
Âge du perso : 24 ans
Groupe du perso : Vampire
MessageSujet: Re: Catch me if you can [feat Daniel] Mer 12 Juil - 17:35


Catch me if you can
Daniel & Evanna




Nom d'une chauve-souris ! Là, elle avait vraiment déconné. Elle qui s'ennuyait, elle se retrouvait désormais avec deux flics sur les bras plus un inconnu au chapeau pointu. Ah non pardon, autant pour moi, il n'était pas pointu. D'ailleurs qu'est-ce qu'il fichait ce brun ? Pourquoi venait-il à sa rencontre ? Encore plus étrange, il lui avait adressé un petit sourire malicieux. Avec une telle attitude, ce n'était définitivement pas un humain. Cet individu aux allures d'homme d'affaires s'approchait sûrement pour voir la scène de plus près et ainsi se moquer d'elle en l'observant se faire arrêter et embarquer comme si elle était une vulgaire criminelle. Quoiqu'il en soit, avec des spectateurs ou non, la vampire ne pouvait point les tuer ou les mordre. Bien que l'idée était tentante, elle n'avait pas envie de passer à la télé et des les grands journaux avec pour titre attaque vampirique à New York.

Réfléchis, réfléchis... Sans même avoir le temps de créer un plan d'évasion, le brun au regard charmeur fît semblant de trébucher sur les deux agents de police. À quoi jouait-il au juste ? C'était l'occasion parfaite pour elle de s'éclipser. Le sorcier lui avait donné l'opportunité de s'échapper en créant une diversion. Elle devait admettre que c'était bien joué. En seulement quelques secondes, la jeune femme avait pu traverser quelques rues et retourner dans sa chambre d’hôtel. La brune allait devoir faire profil bas durant le reste de la soirée. Agacée, elle balança une chaise à l'autre bout de la pièce avant de fouiller dans sa valise, y dénichant une poche de sang cachée derrière la double épaisseur. L'engloutissant rapidement, il lui fallait une occupation jusqu'à la disparition totale du soleil, auquel cas elle serait capable de tuer sauvagement tous les employés de l’hôtel de luxe. Ces foutues pulsions meurtrières, quelques fois elle ne pouvait pas les contrôler. C'était encore un nouveau-né, une jeune vampire comparé aux vieux poussiéreux qui avaient une centaine d'années. D'ailleurs, les anciens étaient loin de l'apprécier avec ses airs arrogants et son caractère bien trempé. Selon eux, Evanna se permettait bien trop de choses et ne respectait pas toujours le règlement. Qu'elles étaient rabats-joies ces antiquités ! Ce n'était pas de sa faute si elle était mal élevée, la vampire n'avait pas eu l'opportunité d'être conseillée et entraînée par son créateur. Elle suivait donc son propre jeu, ses propres règles.

Il était vingt-trois heures passées lorsqu'Eva quitta sa chambre et parcourut à la vitesse de l'éclair les ruelles de la ville afin de se rendre dans la même ruelle où elle se trouvait quelques heures plus tôt. Pénétrant dans l'immense bâtiment, elle se débrouilla pour trouver le bureau du brun qui l'avait aidée à s'enfuir. À cette heure-ci, elle ne croisa qu'un réceptionniste qu'elle hypnotisa, cette fois-ci à l’abri de tous les regards, dans un des longs couloirs. « Je cherche quelqu'un qui travaille ici. Un brin grand et mince, aux yeux bleus, vêtu d'un costume luxueux et d'un chapeau ridicule. » L'homme en face fît mine de réfléchir et tilta directement lorsqu'elle prononça le dernier détail. « Daniel Andrews ? Suivez-moi son bureau est à l'étage. » Une fois débarrassée de l'idiot qui retourna au rez-de-chaussée, Eva s'introduit dans la pièce et se planqua derrière un meuble en entendant des bruits de pas. Parfait timing.

Daniel se douta rapidement qu'une personne s'était invitée dans son bureau sans son autorisation. Attendant quelques longues secondes, l'australienne finit enfin par sortir de sa cachette et plaqua brusquement le jeune homme contre l'un des murs, observant son joli minois. « Pourquoi m'as-tu aidée ? » Un bras contre sa gorge et son visage à seulement quelques centimètres du sien, elle plongea ses prunelles sombres dans celles de son interlocuteur avant de reculer légèrement. « Je te préviens, tu n'auras rien en retour. Alors si tu attendais quelque chose de ma part et bien, c'est raté. » Après tout, elle ne lui avait rien demandé. Depuis quand les sorciers se préoccupaient des vampires ? Ils étaient loin d'être des alliés.

_________________
QUEEN OF BLOOD
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Catch me if you can [feat Daniel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [M] Nathanaël Anderson [sorcier] feat Daniel Sharman (négociable)
» Comment dire non à un whisky de 20 ans d'âge!!! (X) Feat Daniel
» (M) Vlad Nikolov - Professeur de Magie Fondamentale {feat Daniel Gillies}
» Like a flower [Daniel]
» Daniel Elie demande un audit de sa gestion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: . :: In the past :: Il y a peu de temps...-
Sauter vers: