Partagez|

Meeting with ghost [Naashik]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Sorcier de l'Énergie
avatar

Date d'inscription : 21/05/2017
Messages : 144
Rp postés : 15
Points-Bonus : 33
Avatar : Matthew Bomer Âge du perso : 30 ans
Groupe du perso : Sorcier
Liens infos : Fiche
Liens
Rp's
MessageSujet: Meeting with ghost [Naashik] Mer 21 Juin - 23:48

S’adapter aisément à sa nouvelle vie était une chose, ne pas avoir une certaine nostalgie pour l’ancienne en était une autre, d’autant plus quand on avait bien l’intention de la retrouver quand l’orage serait passé.  Il fallait bien l’avouer : après presque deux mois en ville à trainer l’oreille à la recherche d’information intéressante, l’effervescence de Wall Street commençait à lui manquer, et au-delà de ça, il commençait à s’ennuyer légèrement. Et quand l’ancien trader s’ennuyait, il avait tendance à prendre des risques, modérés et calculés certes, mais des risques quand même. Daniel aurait sans doute pu s’en empêcher… Si l’un de ses anciens collègues n’avait pas trouvé le moyen de le joindre.
 
« Non, pas la Deutsche Bank pour le moment ça me parait risqué, surtout avec les sanctions financières actuelles après les affaires avec les russes, ils sont un peu trop surveillés à mon goût… »
 
Et la discussion dura comme ça un long moment. Bonne et mauvaise nouvelle, le rejeton Andrews aimait toujours autant le frisson que pouvait lui procurer la finance. Mauvaise nouvelle tout de même parce qu’au lieu de passer son samedi après-midi tranquillement chez lui à faire le mort, raison principale de sa venue dans cette ville manquant définitivement de gratte-ciels, il allait désormais en direction de l’hôpital de Salem. C’était une mauvaise idée, et pourtant il ne pouvait s’empêcher de jubiler tout en se maudissant de l’intérieur. Tout aurait été plus simple s’il avait été un tant soit peu moins comme lui et plus comme Coleen.
 
À défaut de l’être, il pénétrait désormais dans l’hôpital, se fondant comme une ombre aux patients. L’idée était de ne pas avoir coupable, faire comme si l’on avait toute sa place ici. En passant dans les couloirs, Daniel souriait aux infirmières, aux médecins, et son attitude pouvait très bien le faire d’avantage passer pour un nouvel administrateur venu chercher sa blouse ou étant  en visite rapide que pour un intrus. Pour les infirmières de l’accueil, il était un ami d’un patient ayant subis un petit trauma cranien, Henry Austin. Un faux air peiné mais digne, une excuse bidon où il inventait une vie où il serait son seul ami proche situé à Salem pour le moment et il se faufilait ici sans problème dans les allées des urgences. De toute façon, tant qu’il ne restait pas entre les jambes des médecins, ces derniers étaient trop occupés pour le remarquer. L’avantage était que ses charmes avaient suffis à ce qu’on lui donne le box du patient. Le désavantage, c’était que ce dernier serait clairement plus difficile à berner que les dames de l’accueil.
 
Oh, il n’avait pas mentis en disant qu’il connaissait bien Henry Austin. Directeur financier chez Standard Chartered, il était passé aux Etats-Unis en temps que négociateur à Wall Street, en commençant tout de même par un petit détour par Salem, en grand accro à l’Oméga qu’il était. Eh oui, si la cocaïne restait privilégiée chez les traders, l’O avait très vite fait ses preuves pour des banquiers surbookés, déconnectés de la vraie vie à force de chiffres et d’excès, et sans doute plus proches de la crise de nerfs qu’ils ne pouvaient bien l’imaginer.  En ce sens, Daniel, qui n’avait que peu touché à la cocaïne –oh, c’est bon, il fallait bien qu’il essaye un jour – et jamais à l’O, apparaissait comme un modèle de stabilité et d’une certaine manière, il l’était. Il aimait l’ivresse du pouvoir autant que les autres, mais sentait aussi que garder le contrôle permettait de réduire les risques. Comme celui d’avoir un accident suite à une trop forte consommation d’Oméga, par exemple. Tirant le rideau du box qu’il referma derrière lui, le sorcier fit quelques pas en direction du patient dans les vapes, puis le secoua légèrement par l’épaule, un sourire radieux étirant les commissures de ses lèvres.
 
« Debout Monsieur Austin, il fait beau le soleil brille, et j’aurais quelques questions – ma foi sans importance – à vous poser ! »
 
Chantonna-t-il doucement. Le monsieur en question grommela légèrement, gigota sur la table d’osculation qui lui faisait office de lit de fortune, et entrouvrit péniblement les yeux avant de grogner une nouvelle fois, mais de mécontentement et non plus de désorientation. Oh, il n’avait aucun mal à imaginer quel bonheur cela devait être de se réveiller face à un sourire que n’aurait pas renié Méphistophélès lui-même, d’autant plus quand son propriétaire était sensé avoir pris une année sabbatique. Il avait sans doute dû se réjouir en l’apprenant, ce disant que cela ferait un requin de moins à gérer.
 
« Allez-vous-en… 
-Oh allons monsieur Austin, juste un petit effort, j’aurais juste besoin de savoir comment se portent vos côtes foncières ces derniers mois.
- Allez-vous faire foutre Andrews… »
 
Grommela-t-il avec un air contrarié quoique fatigué, ayant du mal à garder les yeux ouverts, mais réussissant tout de même à tirer un grimace à Daniel. Heureusement qu’il était trop faible pour parler ne serait-ce que normalement, sinon, il aurait été foutu. En prononçant son nom, il aurait pu envoyer sa carte d’identité ainsi que les coordonnées de ses comptes plus ou moins légaux à la police que ça aurait été du pareil au même : il n’avait rien à foutre là.
 
« Oh, voyons monsieur Austin, tant de vulgarité chez un homme de votre gabarit m’afflige beaucoup, vous savez. »
 
En en plus, il se payait sa tête. Regardant rapidement autour de lui, son attention se reporta sur le banquier tout en se baissant légèrement avant d’activer son pouvoir de persuasion.
 
« Et donc, vos côtes foncières… ? »
 
***
 
 Évidemment, un homme en bonne santé aurait mis un peu plus de temps avant de parler – même s’il aurait fini par le faire -, mais là, il avait craqué en à peine quelques secondes. Avec l’Omega et l’accident, il ne se souviendrait de plus rien. Plus qu’à rappeler son ancien collègue et l’affaire serait… Bouclée ? Ricana une petite voix dans tête. En se retournant, l’ex-trader tomba nez à nez sur une blouse blanche, de toute évidence un médecin. Sous l’effet de la tension, Daniel ne put empêcher un léger arrêt sur image. Hésitation légère qui lui permit de réaliser qu’il avait face à lui quelqu’un qu’il ne pensait plus retrouver, mais qu’il n’avait pas oublié pour autant. S’il avait jusqu’ici réussit à cacher sa surprise, cette fois ses yeux s’écarquillèrent.
 
« Naashik ? »
 
Souffla-t-il, interloqué. La dernière fois qu’il l’avait vu, il avait 11 ans, soit dix-neuf ans auparavant. Autant dire que c’était presque un fantôme. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Sorcier de l'Énergie
avatar

Date d'inscription : 07/05/2017
Messages : 8
Rp postés : 2
Âge du perso : 27 ans
Groupe du perso : Sorcier
MessageSujet: Re: Meeting with ghost [Naashik] Ven 23 Juin - 12:49

Fort heureusement. Sa ronde se terminait. Ça faisait près de dix-sept heures qu’il était sur pied, et la fatigue commençait à se faire sentir.

Si Naashik n’avait aucune affection particulière pour les humains, il n’était pas du genre mettre toutes sortes d’individus dans le même sac. C’est pourquoi il avait choisis le métier qu’il exerçait. Etre médecin ne se limitait à remettre en place un bras disloqué ou ouvrir le ventre d’un patient pour y retirer un élément parasite. Cela lui avait également donne la raison de l’utilisation de ses pouvoirs.

Machinalement, Naashik se passa une main dans les cheveux et se frotta les yeux du pouce et de l’index. C’était moins l’utilisation de ses pouvoirs qui le fatiguait que le fait d’avoir passé une nuit particulièrement active aux urgences.

Ce jour-là il y avait d’abord eu le gosse asthmatique admis aux urgences pour une multitude de crises déclenchée par des bouffées de stress et un historique d’un environnement de violence conjugale. Nash s’était glissé à l’intérieur de son sommeil et posant une main sur son épaule, lui laissant une image de calme en exploitant ses souvenirs de petite enfance.  Au bout de quelques minutes, il avait réussi à contrôler la respiration du gosse en évitant les inconvénients de l’assistance  technique respiratoire.

Ensuite il avait dû s’occuper de la même façon d’un cas  d’une overdose d’O. Bref, les cas de la journée ne lui avaient pas demandé une importante exploitation d’énergie. Cependant le temps passé au milieu de toute cette agitation avait de quoi pomper l’énergie à n’importe quel sorcier.

D’ailleurs, voilà qu’une collègue venait lui coller entre les pattes un dossier de plus.

Nash, tu peux t’occuper de ce cas. Trauma crânien suite à une rencontre un peu fortuite entre son véhicule personnel et un poids lourd.

Naashik fit la moue. Encore un classique défoncé à l’O justement. Prenant le dossier en main qu’il feuilletait en dirigeant vers le box ou il savait trouver le patient.

Austin.. Henry.. Banquier… actionnaire… Concentré sur ce qu’il lisait, tendit la main vers le rideau lorsque celui-ci s’ouvrit de lui-même, révélant la silhouette d’un homme.

Il lui fallut un court instant de réflexion avant d’identifier l’homme en face de lui, qui clairement le connaissait. Peut-être assez pour laisser à son interlocuteur un doute sur une potentielle relation.
Ils avaient été potes à une époque. Le temps où on faisait encore les quatre cents coups. Concrètement il y a bien longtemps.

Sa surprise n’aurait pas pu le rendre plus discret
Daniel Andrews ! Sérieusement, je n’y crois pas.

La remarque avait été si enthousiaste que toute personne au service des urgences ignorant encore le nom de celui qui se tenait en face de lui l’aurait entendu au moins une fois. Puis le médecin parti d’un grand éclat de rire.

Qu’est-ce que tu fabriques ici ? Les urgences sont interdites aux visiteurs.

En prononçant ces mots, Naashik en vint à réaliser qu’il avait peut-être fait une bourde et que Daniel était une connaissance proche du patient.

Tu connais ce type ? Austin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorcier de l'Énergie
avatar

Date d'inscription : 21/05/2017
Messages : 144
Rp postés : 15
Points-Bonus : 33
Avatar : Matthew Bomer Âge du perso : 30 ans
Groupe du perso : Sorcier
Liens infos : Fiche
Liens
Rp's
MessageSujet: Re: Meeting with ghost [Naashik] Dim 2 Juil - 18:24

Naashik Mingad. Amérindien, sorcier de l’énergie, tout comme lui. Il l’avait adoré quand il était gamin, sans doute une des séparations qui l’avait également le plus marqué. D’une certaine façon, son égal. Difficile de manipuler quelqu’un qui le sentirait tout de suite de par sa magie, pas vrai ? Les sorciers affiliés à l’esprit n’était pas si fréquent en outre, du moins, il n’en n’avait rencontré que très peu jusqu’alors. Mais s’il était content de le revoir, sa joie était quelque peu entachée par le manque de discrétion de son ami qui lui tira une grimace presque paniquée. S’il te plait vieux, arrête de crier. De toute façon, quand bien même il n’aurait pas crié il avait tout à fait intérêt à trouver très rapidement une explication valable, parce que pour le moment, dire la vérité n’était franchement pas une bonne idée.
 
Daniel renchérit lui-aussi avec un rire un peu forcé, mais il n’y avait qu’une chose qu’il avait envie de faire : lui coller la main contre la bouche et le supplier de faire moins de bruit. Sans doute l’attitude la plus suspecte du monde. Même s’il avait voulu raconter ce qu’il s’était réellement passé, la présence de témoins gênants était trop forte pour pouvoir le faire. Plus que de convaincre Naashik, il se devait surtout de trouver une explication raisonnable pour les infirmiers qui passaient en faisant mine de ne rien entendre, mais qu’il soupçonnait d’avoir les oreilles trainant dans un très large périmètre. S’ils avaient le moindre doute, ils risquaient de poser des questions à Austin et si l’ex-trader pensait ce dernier capable de se taire un minimum avec eux – un directeur financier qui livre des secrets d’entreprise, ça la foutait mal -, il ne manquerait pas de le lui faire payer plus tard. Si la situation avait été normale, ça ne lui aurait pas fait peur. Mais Daniel Andrews n’oubliait pas qu’il avait un limier aux fesses, et que la situation était absolument tout sauf normale. Après une hésitation quasiment imperceptible, le sorcier hocha deux ou trois fois la tête avant de répondre.
 
«En fait, oui. C’est une longue histoire. Daniel marqua une pause, son visage prenant une teinte embarrassée.  Sauf que cette fois, c’était parfaitement étudié. Si tu veux savoir, Austin et moi… Ca faisait un moment qu’il me draguait. Je l’ai repoussé plusieurs fois, mais parfois, tu comprends ce que c’est, ça tourne en obsession, l’Oméga monte au cerveau, on appelle au volant et voilà, collision avec un camion. Termina-t-il en envoyant son poing contre la paume de son autre main pour illustrer son récit. J’étais venu pour vérifier qu’il allait bien au moins, vu que c’est moi qu’il appelait avant l’accident. »
 
Les histoires de cul. Suffisamment probable et universel pour qu’au moins les aides-soignants y croient. Pour les plus commères d’entres eux, cela suffirait à leur mettre quelque chose sous la dent, mais ils n’en parleraient pas devant Austin. Le péril était donc mis de côté de ce côté-là. Mais Naashik ? Y croirait-il ? Rien n’était moins sûr, les sorciers de l’énergie pouvaient avoir un sacré flair de ce côté-là. Et puis même s’il n’y faisait pas attention, il ne doutait pas une seule seconde qu’il se souvenait tout à fait de sa personnalité. Elle avait évoluée, mais le fond restait absolument le même. Il était un roublard. Mais Daniel pensait pouvoir gérer ce problème là de façon à la fois plus simple et difficile que le premier.  Si Mingad était très loin d’être bête, il savait que l’affection qu’il avait pu lui porter à l’époque était réciproque.
 
« Est-ce que ça te dérangerait de ne pas trop lui en parler ? Il est du genre à faire le bonhomme, il n’est pas encore vraiment sortit du placard. »
 
Dit-il en faisant une petite grimace. En vérité, cette histoire avait quelque chose de jubilatoire. D’une certaines façon, on pourrait dire qu’Austin avait… été baisé jusqu’au bout, même s’il s’en voulait d’utiliser ce terme. Et qu’Henry Austin oublierait tout et ainsi ne le saurait sans doute jamais.  Le bibliothécaire fit une petite tape amicale sur l’épaule de l’amérindien avant de le jauger de haut en bas. Le changement était saisissant entre le gamin et le médecin en face de lui. Et là par contre, son plaisir n’était absolument pas feint.
 
« C’est incroyable ce que tu as changé ! Écoute, je sais qu’a priori je n’ai absolument rien à faire là et que je t’empêche de faire ton travail, mais qu’est-ce que tu dirais si je t’attendais à la sortie que tu finisses ton service ? Si tu veux on peut aller prendre un café pour discuter, enfin, si tu te sens d’attaque. Petite pause. Attends. Le sorcier sortit rapidement un stylo et un calepin qu’il avait souvent avec lui et nota son numéro de téléphone avant de le lui tendre avec un grand sourire. Il était ravi, et ce n’était pas une façade cette fois. Si jamais tu as un empêchement ou que tu préfères pour une autre fois. »
 

Lui faisant un petit signe de tête, le sorcier se dirigea vers la sortie, à la fois léger et lourd. Léger parce que de façon surprenante, il n’était pas mécontent d’avoir retrouvé un ami d’enfance comme Naashik. Lourd parce que maintenant que l’air de l’extérieur l’atteignait, il se rendait compte de quelque chose. Si Naashik regardait le téléphone d’Austin, alors à ce moment, ce ne serait plus qu’une question d’intuition : il saurait qu’il lui avait raconté des bobards. Bizarrement, cette pensée lui étira un sourire. Cela faisait un peu trop longtemps qu’on ne lui offrait plus de véritable résistance à son goût.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Meeting with ghost [Naashik]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Meeting with the infinity [TERMINE]
» GHOST ISLAND
» Meeting with the infinity
» Animation Ghost Stories
» GHOST IN MY HEAD (ft. THE peacekeeper)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: . :: Downtown of Salem :: Salem Hospital-
Sauter vers: