Partagez|

Family Ties [PV Lioness Carlsbury]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Sorcière de l'Énergie
avatar

Date d'inscription : 03/06/2017
Messages : 83
Rp postés : 3
Points-Bonus : 21
Avatar : KATO
Âge du perso : 25 ans
Groupe du perso : Sorcier
Liens infos : Présentation * Mes liens * Mes sujets

MessageSujet: Family Ties [PV Lioness Carlsbury] Mer 14 Juin - 22:52

Family Ties.
Feat Lioness Carlsbury. ••• Une envie de se faire pardonner. Pour la énième fois, elles s’étaient encore disputées. Toujours sur le même sujet. Toujours pour la même chose. Le ton était monté. Ava était partie travailler sans pouvoir s’excuser. De même pour Lioness, qui de son côté était partie en chasse. Ce soir là, la dispute avait été plus longue que d’ordinaire. Chacune savait. Chacune risquait leurs vies. C’était peut être pour ça. Parce que Ava prenait pleinement conscience des choses. Non seulement pour elle mais aussi pour celle qui était devenu sa mère. Elle qui n’avait finalement pas vraiment côtoyer les créatures qui peuplent Salem. Elle ne les a pas encore vu en action. Les vampires elle les côtoyer seulement de vue. Mais elle n’était pas non plus ignorante de leur tendance. Si elle avait décidé de travailler dans la gueule du loup c’était par choix. En couverture. Elle voulait recueillir un maximum d’informations. Et elle savait très bien qu’avec son physique, elle avait nettement plus de chance pour faire délier les langues. Mais ça n’était pas pour autant qu’elle oubliait d’être prudente. Parce que chaque soir, elle risquait sa vie. Une des nombreuses raisons pour lesquelles Lioness étaient en colère.

Ava n’aimait pas rester fâché. Parce que la vie était bien trop courte pour ne pas profiter de chaque instants. Il ne lui restait plus qu’elle. Elle lui était si précieuse, alors il était hors de question de laisser ces disputes leur pourrir la vie. Ce soir, elle avait envie que tout soit parfait. Elle voulait oublier et faire oublier les choses. Quoi de mieux que de pouvoir se retrouver ensemble. Toute les deux. Passer une soirée entre filles. La jeune femme avait décidé de préparer un bon repas. Elle n’attendait plus que le retour de Lioness. Un bon dîner, cela fait longtemps qu’elle n’en avait pas préparé. Certaine que la lionne n’avait pas non plus profiter d’un repas digne de ce nom depuis longtemps.

Il était déjà tard. Mais c’était bien souvent que les deux femmes vivaient la nuit. Après être rentré du Red Lounge, Ava avait donc dressé la table et préparé un bon petit repas. Et cela commençait à embaumer l’air. Parfait. Elle se mit à dresser la table. Nappe, couvert, bouteille de vin. Si elle avait pu elle aurait également fait un petit cadeau. Peut être une prochaine fois. Certainement même. Tout était prêt. Ava retourna dans sa chambre, il était temps de se changer. Pour une soirée sympa et en toute tranquillité, il fallait une tenue tout aussi cool et détendu. Jean et t-shirt, la tenue adéquate. Ava aimait porter ce genre de chose, comme une jeune fille normale. Elle releva ses cheveux en un chignon déstructuré. N’arrivant pas à retenir quelque mèche tombant sur son cou et sa nuque.

Elle regarda l’heure. Pas encore de Lioness à la maison. Elle espérait alors que tout aille bien. Profitant de l’occasion, Ava entreprit d’écrire quelques pages de son journal. Une façon de mettre à plat ses sentiments. De relater ce qui s’est passé dans sa journée. Son travail, ses émotions, ses envies, elle écrivait tout. Lorsque tout allait bien, lorsqu’elle était contrarié, inquiète, ou qu’elle se posait des questions. C’était un moyen d’évacuer les choses. Même si elle n’était plus adolescente, cela lui faisait toujours du bien d’écrire et de faire le point sur les moments de sa vie. Son journal, elle s’en servait aussi pour écrire son apprentissage magique. Peut être arriverait-elle à développer d’autres pouvoirs. Elle avait déjà fait d’énormes progrès sur la concentration. Mais il fallait encore pratiquer. Beaucoup pratiquer pour arriver à être plus puissante. Pour cela peut être devait-elle trouver des gens comme elle. Car même si tout le monde était au courant, il fallait protéger son secret. Ava n’était pas du genre à le crier sur tout les toits. Mais elle était habitué à garder les choses au fond d’elle. Comme cette relation et ce lien avec Lioness. Toutes deux, garder jalousement ce secret. Avant tout pour une question de sécurité. Et rien n’avait changé à ce sujet. Elles feraient n’importe quoi l’une pour l’autre.
© 2981 12289 0

_________________

Ava, just the way you are
 

© Pyphi(lia)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chasseuse de l'Elit Daemonia
avatar

Date d'inscription : 13/04/2017
Messages : 89
Rp postés : 5
Points-Bonus : 18
Avatar : Stephanie Leonidas
Âge du perso : 304
Groupe du perso : Chasseurs (Ancienne école)
MessageSujet: Re: Family Ties [PV Lioness Carlsbury] Mer 12 Juil - 18:06

Elle déteste ça.

La Lionne part en chasse afin d'évacuer l'énervement qui menaçait de se libérer en une explosion de colère. En selle sur sa Triumph, elle roule à vive allure, avec tout l'équipement requis pour un massacre en règle. Les contrats s'amoncelaient comme d'habitude, mais elle voulait quelque chose d'intense lui permettant d'évacuer toute cette rage à coups d'épée et de poings sans se poser de questions. A chercher des punching bags sur pattes aux dents longues, toutes griffes dehors, pour une danse du sang à en réveiller les morts. Cette nuit-là, la Lionne va libérer le prédateur en elle et frapper, couper, déchirer, canarder ses cibles. Brûlante de toute la colère accumulée au cours de la soirée, il fallait qu'elle parte vomir sa frustration et noyer son impuissance par un déversement de violence.

Nul vampire pour cette fois, mais bien un couple de loup-garous qui avaient décidé de fêter leur union par un bain de sang et un festin pantagruélique au détriment évident de vies humaines, et au mépris des lois régies suite à la Grande Révélation. Salem n'est toujours pas un havre de paix entre les différentes espèces, loin de là, et certains de ces monstres s'octroient encore le droit de pallier à leur faim en croquant allègrement sur de la bonne chair humaine bien fraîche et encore palpitante. Assouvir leurs instincts primaires par une bonne chasse à l'homme, répondre à l'appel de la Bête et ne faire qu'un avec sa nature de prédateur. Le rapport parle de trois victimes au compteur aux abords de la ville, chaque mort se rapprochant du centre-ville selon un chemin tout tracé. Les attaques furent rapides et graphiques, une boucherie sans nom. Les créatures laissaient selon toute vraisemblance libre cours à leur cruauté, s'amusant à déchiqueter la chair de leurs victimes et arracher chaque membre avant de leur donner le coup de grâce et signer l'heure du repas.

Tout cela en une seule nuit.

A night to remember.

Cette nuit, la Lionne s'était lâchée dans l'affrontement, expulsant de toutes ses forces la colère faisant bouillir son sang de Chasseuse au moindre coup d'épée dans le cuir des loups. La douleur physique qu'elle ressentait lorsque ses cibles se mettaient à riposter en une coordination presque parfaite, mettant à mal la Lionne qui se retrouvait à sa grande surprise en difficulté. La cohésion de leurs manoeuvres était telle qu'elle devait garder sa rage en cage pour adopter une posture défensive et étudier leurs mouvements. Ils s'en donnaient à coeur joie, trop heureux de pouvoir goûter à une viande tonique et bien entretenue, ravis de pouvoir chasser un membre de l'Elit Daemonia. Lioness demeurait coriace, mais pas invulnérable, et la douleur suraiguë d'une morsure profonde à l'épaule la rappelle à la brutale réalité. La louve l'avait surprise, profitant d'une attaque de son compagnon pour sauter sur la Lionne et plonger ses crocs dans sa chair pour ne plus la lâcher.

You bastard !

Elle lâche un hurlement lorsque la mâchoire exerce une grande pression à menacer de briser les os. La Lionne devait agir vite, réfléchit pendant les quelques instants qui lui restent avant que la salive de la lupine n'affecte son organisme. Quelques secondes tout au plus. Et une ouverture, alors que le loup restant bondit sur elle pour l'achever. Elle hurle sa rage, une fenêtre d'une seconde dans laquelle elle fait volte-face. Un autre hurlement, celui de la louve dont le dos vient d'être profondément tailladé par les griffes de son compagnon. Libérée de son emprise, la Lionne s'emploie à vider le chargeur de son Beretta sur le garou masculin. Seize détonations d'une régularité froide. Seize projectiles truffant de plomb gorgé d'aconite la poitrine de la bête qui s'effondre sur le sol, raide mort. Mal en point, sa compagne hurle sa perte et braque son regard noir sur la meurtrière de son amant. Bras gauche inutilisable, maculé de sang, la Lionne s'apprête à défendre chèrement sa peau, ayant juste le temps de se saisir de Gabriel avant que les premiers signes de faiblesses ne surviennent.

I'm sorry...

Mais cette nuit, la mort ne viendra pas recueillir la Chasseresse. La louve émet de longs grognements, son envie de tuer la Lionne est palpable, évidente tant ses yeux luisaient d'une vengeance sourde. Mais au lieu de cela, elle se saisit rapidement du corps de son amant et s'enfuit en portant le cadavre à bout de bras. La chasseuse la regarde partir sans rien faire, ses forces l'abandonnant peu à peu, elle n'est pas en état d'entamer une course poursuite. Le temps de pester face à l'échec de la mission, et elle s'effondre à son tour, terrassée par une forte fièvre l'obligeant à ramper vers un mur afin de s'y adosser.

Là, elle se rappelle les circonstances qui l'ont poussée jusqu'ici. Fâcheuses, mais qui au final auraient pu être évitées. Futiles compte tenu du résultat final. Ironie d'une situation lorsque quelques heures auparavant elle s'était disputée avec celle qu'elle considère comme sa fille sur les dangers d'un travail sous couverture dans un bar rempli de suceurs de sang. Paradoxe d'un conseil lancé sous le coup de la colère, avec cette peur de la revoir à l'état de cadavre exsangue, tandis qu'elle-même baigne dans son sang, s'accrochant à la vie lorsque l'infection menace de la prendre.

Par de grands efforts, au prix d'une douleur atroce au moindre mouvement, elle extirpe son portable de la manche de son blouson, et compose avec difficultés un numéro. De longues secondes s'écoulent, et au bout de plusieurs sonneries, une voix se fait entendre.

- "Ramène-toi... Jasper..."

Peu après lui avoir soufflé l'endroit où elle se trouvait, la Lionne finit par s'évanouir.

---

Une longue marche nocturne.

Son confrère et ami l'avait déposée à quelques encablures de la maison, à sa demande. Elle souhaitait garder secret sa location, et de toute façon elle préférait marcher pour vider son esprit. Elle lui en doit une, c'est certain. C'était monnaie courante entre Jasper et la Lionne. Epaule couverte de bandages et de compresses, bras rabattu sur sa poitrine en attelle, avec une légère migraine persistante, vestige de l'infection lupine qui avait envahi son corps et manqué de la faire passer de vie à trépas.

Une marche qui lui rappelle que la vie peut s'arrêter à tout moment, spécialement lorsqu'on est un membre aussi assidu de l'Elit Daemonia. A l'approche de sa demeure, elle lâche un soupir. Est-ce le bon moment pour faire la paix, encore ? Plusieurs fois, elles étaient en désaccord, sur le même sujet. La Lionne n'apprécie toujours pas cette mise en danger d'Ava, cette quête de réponse au beau milieu d'un lieu de rendez-vous de vampires. Surtout avec autant de désinvolture, par le biais d'un métier qui l'exposait trop au moindre pépin venant d'individus poussés par la perversion et la soif de sexe. Elle chasse bien vite cette image de ses pensées tandis qu'une odeur agréable titille ses narines et incite à l'appétit.

Devant la porte, elle hésite un instant. Elle appréhende ce moment après la tempête. Elle entend une certaine animation, voit de la lumière. Elle ne dormait pas, et probablement qu'elle l'attendait pour une nouvelle discussion. Ou l'ignorer complètement. Ou encore lui sauter dessus pour un câlin de réconciliation, chose qu'elle aimerait éviter au vu de son épaule mal en point. A coup sûr, malgré les différents qu'elles peuvent avoir au gré des disputes, les deux femmes entretiennent encore un solide lien filial. Peu importe les divergences d'opinion et la teneur souvent crue de leurs échanges.

Un pas en avant, la main valide sur la poignée, elle franchit finalement la porte, accueillant la douce chaleur d'une pièce où il fait bon vivre et les saveurs d'un repas préparé dans l'attente de son retour. Ava est bien présente, installée sur le canapé, en pleine écriture de quelques pages sur son journal. Une pratique qu'elle tolère bien que la Lionne cherche encore une quelconque utilité à brosser toutes les actions quotidiennes sur un ouvrage que personne ne lira. La chasseuse ne se dirige pas tout de suite vers sa fille adoptive, de délestant tant bien que mal de son blouson à moitié enfilé, puis se dirigeant vers la cuisine pour prendre deux bières fraîches, avant de finalement la rejoindre sur le canapé, s'y asseyant lentement pour ne pas éveiller la douleur lancinante de son épaule.

- "Qu'est-ce que tu écris sur ton journal, cette fois ?"", demande-t-elle en tendant une bière vers Ava, comme un premier geste vers la réconciliation.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Family Ties [PV Lioness Carlsbury]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Family First : II
» You're bringing new life to your family tree now ◮ Alistair & Andy
» It's a family affair [Yelena & Julia]
» Montage débile : Family Sim Bower
» Family is all. {Mael - Liora}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: . :: Les résidences-
Sauter vers: