Partagez|

Drink you pretty [Iza]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Sorcier de l'Énergie

Date d'inscription : 21/05/2017
Messages : 205
Rp postés : 23
Points-Bonus : 135
Avatar : Matthew Bomer Âge du perso : 30 ans
Groupe du perso : Sorcier
Disponibilités : Je suis un peu surbookée, mais venez me voir quand même, on verra à ce moment là!
Liens infos : Fiche
Liens
Rp's
MessageSujet: Drink you pretty [Iza] Dim 21 Mai - 23:39

Le chat tout blanc grimpa avec aisance sur la pile de livres à côté de lui, avant de sauter plus en hauteur sur les étagères des archives. Daniel fit une grimace en voyant le tremplin improvisé du félin trembler légèrement, et soupira de soulagement en le voyant se stabiliser. Certes, il devrait ranger tous ces livres dans l’étagère de toute façon, mais il les avait déjà tous trié et il craignait plus que tout un effet domino de mauvais aloi. Le sorcier eut tout de même un sourire amusé en regardant le chat faire sa toilette, comme si de rien n’était. Il aimait bien cette boule de poils. Il n’était pas sûr que ses tout frais collègues l’aiment autant, mais lui appréciait sa présence.  Il continua donc de s’occuper des livres sans s’occuper plus que cela du matou. Il avait des choses à faire.

Cela faisait désormais six semaines qu’il était arrivé à Salem, et qu’il s’efforçait d’avoir l’air normal. Charmant et poli comme à son habitude, juste assez pour que l’on apprécie sans que son attitude ne paraisse louche. Il avait sentit quelque d’anormal dès qu’il avait mis les pieds à Salem. En tant que sorcier relié à l’Esprit, il était particulièrement sensible à ce genre d’atmosphère. Oh, évidemment, il se doutait que la ville serait particulière, ne serait-ce qu’en sa qualité de zone grise. Mais peut-être pas à ce point. Son job de bibliothécaire était sans doute parfait pour cela : non seulement il était discret, mais en plus il lui permettait de se renseigner sur la ville. Et ce qui était génial avec les vieilles bibliothèques telles que la Salem Public Library, c’était qu’elle possédait pleins de vieux livres d’archives. Il avait réellement le sentiment que tout ne tournait pas rond, dans le coin.

C’était à la fois une bonne, et une mauvaise nouvelle. Le côté palpitant inhérent à toute découverte d’un nouvel endroit, d’autant plus quand il s’avérait plus surprenant que prévu, venait clairement compenser la perte d’adrénaline qui était allé de pair avec l’abandon de son poste de trader. En même temps, il se connaissait suffisamment pour savoir que s’il tombait sur un truc louche, il ferait tout pour y prendre parti tout en flouant les personnes nécessaires pour que cela tourne en sa faveur. Et ça, c’était très mauvais pour la discrétion. Néanmoins, il n’y était pas encore et pour l’instant, Daniel Andrews était un type charmant tout à fait ordinaire qui se montrait poli envers les usagers et ses voisins. Mais ce dernier point ne changeait pas de ses habitudes de New York.

L’ancien trader regarda l’heure ; il était vingt et une heure, le soleil s’était déjà couché, la bibliothèque ne fermerait que d’ici deux heures, et il était l’un des derniers employés à rester. Rentrer le soir ne lui posait pas réellement de problèmes : ce n’était pas comme s’il était sans défense après tout.  En outre, cela lui laissait plus de temps pour rester aux archives sans que cela ne paraisse louche, en raison du peu de lecteurs restant. Daniel décida pourtant de sortir des archives pour se dégourdir les pattes, et éventuellement chercher si d’autres livres ne pourraient pas retourner dans la réserve.

Se mouvant silencieusement dans les couloirs, le sorcier profita de l’ambiance des lieux, qui ne lui était étonnamment pas pour lui déplaire en dépit de son calme. A partir du moment où il avait de quoi s’occuper intellectuellement, le calme ne lui posait pas problème. En un sens, cela changeait radicalement de ses bureaux de Wall Street, où tout le monde hurlait et courait, et cela de 6h à 23h. Un jour, il avait même remplacé le café par de la camomille, pensant que cela calmerait ne serait-ce qu’un peu ses employés. Ils étaient devenus totalement barjes. Ca l’avait tellement fait flipper qu’il n’avait plus jamais recommencé.  Oh bien sûr, il savait que cela finirait par lui manquer, mais il savait aussi qu’il reviendrait à ses anciennes activités – quoique dans minimum un an, histoire que la tempête passe -, et surtout, qu’il trouverait bien vite de quoi animer sa vie. Il ne pourrait de toute façon pas s’en empêcher.

En longeant les étagères du second étage, Daniel passa juste à côté d’une jeune femme, dont la lecture le fit s’arrêter et repasser quelques pas en marche arrière. Le sorcier lui gratifia d’un grand sourire aussi amusé que charmeur, intrigué par le titre de l’ouvrage qu’elle lisait.

« Vous vous intéressez aux sorciers mademoiselle ? »

Lança-t-il sans se départir de son grand sourire et de son ton amusé. On ne pouvait pas considérer Daniel Andrews comme étant un misanthrope, ce serait faire une grande erreur de jugement. Il manquait juste un tout petit peu de scrupules. Mis à part cela, il avait un réel sens du contact et n’avait aucune gêne à lancer et tenir une conversation. En un sens, il était clairement un animal mondain, quand bien même son affiliation avec l’esprit lui permettait de comprendre que son interlocutrice potentielle n’était ni humaine, ni même sorcière. Il ne pourrait pas la blâmer de vouloir se renseigner cependant. Après tout, n’était-ce pas ce qu’il était en train de faire lui-même ?


Dernière édition par Daniel Andrews le Mer 24 Mai - 23:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vampire

Date d'inscription : 17/07/2016
Messages : 409
Rp postés : 28
Points-Bonus : 47
Avatar : Eiza Gonzalez
Âge du perso : 26 ans / 40 ans
Groupe du perso : Vampire
MessageSujet: Re: Drink you pretty [Iza] Mer 24 Mai - 19:57



Drink you pretty



“Sucez la moelle de la vie mais n’avalez pas l’os.”


feat Daniel

La nuit venait à peine de tomber et Izabella perdue dans le dédale que semblait être cette bibliothèque cherchait quelques réponses qui lui semblaient jusqu'alors superflus. Si la lecture n'avait jamais été son principal passe temps elle devait avouer que le savoir qu'on pouvait tirer de ses pages noircis de baratins pouvaient être, par moment, des plus intéressant. Du moins, quand on savait comment et où chercher, ce qui, de toute évidence et compte tenu du monticule de livre qui se dressait à côté d'elle n'était pas dans ses compétences. Que voulez-vous ? Malgré son âge avancé, la vampire était bien obligée d'avouer qu'elle n'avait jamais mis les pieds dans une bibliothèque avant aujourd’hui. Que ce soit ou non choquant, bien des choses lui étaient arrivées pour qu'elle n'ai, avant aujourd'hui, l'idée de se perdre physiquement et mentalement entre les pensées et les histoires des autres.

Son regard se perdait devant la pile de livre alors que, fatiguée de ne pas trouver ce qu'elle voulait, un soupire profond s'échappa entre ses lèvres. Pourquoi n'avait-elle pas fait comme d'habitude déjà ? Pourquoi ne s'était-elle pas contenté de marchander un peu de savoir contre quelques avantages ? Pour paraître moins ignorante sans doute, pour ne plus donner l'impression d'être cette jeune vampire arriviste prête à vendre la moindre partie de son corps pour plus de pouvoir ou plus de respect.

Enfin, pour l'heure peu importait le pourquoi de la chose, sa quête était un échec et le plus frustrant était sans doute de savoir que ce qu'elle cherchait été là, devant ses yeux, à quelques centimètres, au chaud entre deux pages collées l'une contre l'autre. L'idée la fit grimacer légèrement avant que, dans un mouvement d'humeur, sa main n'aille se fracasser contre la pile de livre, faisant chavirer cette dernière de tout son long dans un fracas.

Le bruit des livres malmenés se répercuta dans la bibliothèque attirant des regards interrogateurs et accusateurs dans sa direction. Machinalement, Izabella n'avait pu s'empêcher de relever la tête pour leur lancer un regard noir plein de défis comme pour défendre quiconque d'ouvrir la bouche. Oui, la jeune vampire n'était pas du genre très patiente, elle n'était pas non plus de ceux qui s'excusent, au contraire, elle faisait payer à d'autre ses fautes et prenait un certain plaisir à emmerder les personnes qui l'entouraient.

Néanmoins, alors que d'ordinaire elle serait sans doute sortie sans demander son reste, laissant au bibliothécaire le soin de ranger les cadavres des livres derrière elle, Izabella avait reporté son attention sur le sol. Sans doute espérait elle secrètement une forme de coup de chance qui aurait ouvert l'un des livres à la bonne page. Après tout, n'était ce pas ce qui arrivait dans les films ? Lorsque les protagonistes se mettaient à trouver miraculeusement ce qu'ils cherchaient ?

Malheureusement pour elle, il n'y eut pas de coup du destin et aucun Deus ex machina ne sortie de derrière l'étagère. Toutefois, un livre tombé sur la tranche attira son regard et attisa assez sa curiosité pour la contraindre à se mettre à genoux pour le récupérer. Izabella ne prit pas le temps de se relever préférant s'asseoir précautionneusement entre les livres qui jonchaient le sol. Après tout, elle leur avait fait assez de mal pour la soirée.

« Magie spirituelle et ancrages » Le nom du chapitre était donné et semblait bien plus prometteur que le titre même du livre qui lui était des plus évasif. « Salem » Certes l'illustration grossière d'un chaudron et un balais faisait référence à la magie mais mise à part ce cliché rien ne laissait prétendre que quelque chose de bon serait à tirer de ce livre.

Cela faisait maintenant quelques minutes que la vampire s'était perdue entre les lignes de ce livre, l’essoufflement de ses attentes se faisant ressentir sur le rythme de sa lecture alors qu'une voix la tira de ses pensées. Sans se presser Izabella releva le nez ne laissant pas transparaître l'agacement que toute cette lecture inutile lui avait causée. Un léger sourire s’immisça au creux de ses lèvres alors qu'elle laissa sa voix courir.

-Aux sorciers et à leur magie oui...Bien que je dois me résigner à ne rien trouver de bien intéressant ici.

Elle ponctua sa phrase tout en plissant le nez montrant ainsi son mécontentement de la façon la plus humaine qu'elle trouva. Si Izabella n'était pas douée avec les livres, elle l'était beaucoup plus avec les gens, du moins quand elle décidait de l'être. D'un geste elle referma le livre, se relevant avec une agilité propre à sa race tout en laissant courir son regard sur l'homme en face d'elle. Si de premier abord il lui semblait plutôt charmant, l'odeur sucré qui se dégageait de sa peau ne laissait pas de doute sur sa nature. C'était un sorcier, finalement les bibliothèques pouvaient être beaucoup plus utile qu'elle ne le pensait.

-Quoi que...

Elle laissa échapper un sourire amusé alors que sa voix, quand à elle, taquine, laissait transparaître la découverte qu'elle venait de faire.

_________________

And all the people say.You can't wake up, this is not a dream.You're part of a machine, you are not a human being.Low on self esteem, so you run on gasoline-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sorcier de l'Énergie

Date d'inscription : 21/05/2017
Messages : 205
Rp postés : 23
Points-Bonus : 135
Avatar : Matthew Bomer Âge du perso : 30 ans
Groupe du perso : Sorcier
Disponibilités : Je suis un peu surbookée, mais venez me voir quand même, on verra à ce moment là!
Liens infos : Fiche
Liens
Rp's
MessageSujet: Re: Drink you pretty [Iza] Jeu 25 Mai - 0:15

Son sourire s’étira un peu plus en voyant sa contrariété s’afficher. Elle pourrait chercher un moment avant de trouver quelque chose de réellement intéressant et instructif. À vrai dire, il était persuadé que les rares livres répondant à cette description et présents en ces lieux devaient être bien cachés dans les archives, et sans doute oubliés depuis longtemps. Pour avoir vu des grimoires depuis son enfance par l’intermédiaire de Coleen, il savait que certains n’avaient pas l’apparence qu’on attendrait d’eux. Souvent très vieux, certes, mais quelques un étaient parfois en lambeaux, ou alors cachés derrière des couvertures n’ayant que peu de rapports avec leur sujet. Il trouvait les sorciers globalement très discrets, et encore plus quand ils s’agissaient du secret de leur pouvoir.

Daniel joua l’innocent quand il vit que la vampire – enfin, il imaginait que c’était une vampire à présent – comprenait enfin sa nature. Quelle ironie. L’air de rien, le bibliothécaire attrapa le livre, s’assit sur le rebord de la table et feuilleta rapidement le livre qu’elle était en train de lire. Au bout de quelques secondes d’inspection, un léger rire lui échappa avant qu’il ne pose l’ouvrage et reporte son regard sur elle, toujours aussi amusé.

« Le livre a été édité en 1998, par un plutôt gros éditeur. À priori, vous ne trouverez rien de fiable dedans, tout juste des suppositions d’auteurs un peu illuminés – et pas de la bonne façon – se basant sur des superstitions un peu fumeuses. Navré. »

Termina-t-il doucement. Il devait tout de même avouer être curieux. Que pouvait bien vouloir une vampire à un sorcier ? Ou plutôt, que voulait-elle savoir de leurs connaissances ? Après tout, un sorcier en tant que tel était toujours utile, être à la recherche d’un des leurs n’était pas si improbable. Se renseigner sur sa magie, quand de toute façon on ne pouvait pas l’utiliser, était nettement plus insolite. Il ne pensait pas qu’elle avait été sorcière avant sa transformation, ou cela lui paraissait peu probable tout du moins, sinon elle aurait su où chercher, à moins de ne pas avoir vécu en contact avec d’autres personnes de son espèce. Possible, mais tout de même surprenant. Se relevant agilement, Daniel écarta les bras dans un geste qui signifiait qu’ils pouvaient toujours chercher.

« Peut-être puis-je toujours vous aider, que cherchez-vous exactement ? Après la révélation il y a eu quelques bons livres qui sont parus qui allaient de la retranscription de leurs différents mode de vie jusqu’à la façon dont leurs pouvoirs avaient des effets sur leur organisme… Autant vous dire que si on les mêle à ceux dont le niveau n’était… disons, pas terrible, vous en avez pour un moment à chercher. »

Il évitait soigneusement de souligner que lui–même en connaissait un morceau, en sa qualité de sorcier ayant toujours vécu dans un environnement où c’était considéré comme normal et où apprendre à se maîtriser était venu de façon aussi naturelle que l’eau coulait vers le bas. Au vu de son regard, il ne doutait pas une seule seconde qu’elle avait comprit ce qu’il était, sans doute grâce à son odorat.  Mais il n’allait tout de même pas lui faciliter la tâche. Il était suffisamment intéressé pour la laisser aller vers lui. C’était aussi le meilleur moyen de ne révéler que ce qu’il fallait tout en apprenant d’avantage. Et Daniel Andrews était du genre à penser que le pouvoir passait par le savoir, quand bien même l’échange ne laissait pas supposer de rapport de force particulier. Du moins pour l’instant. Le sorcier lui tendit alors la main  en attendant qu’elle la serre en guise de salut, la mine de quelqu’un qui vient de se rendre compte qu’il a oublié quelque chose d’essentiel.

« Excusez-moi, je ne vous ai encore jamais croisé ici, n’est ce pas ? Sans vouloir être impoli, pourrais-je savoir ce qui vous amène à vous renseigner sur leurs pouvoirs, mademoiselle… ? »

Termina-t-il en laissant volontairement un blanc à la fin de sa question, l’invitant ainsi à donner son nom. Pure curiosité de sa part, mais c’était toujours plus pratique pour débuter une conversation, surtout si cela impliquait de mettre en confiance son interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vampire

Date d'inscription : 17/07/2016
Messages : 409
Rp postés : 28
Points-Bonus : 47
Avatar : Eiza Gonzalez
Âge du perso : 26 ans / 40 ans
Groupe du perso : Vampire
MessageSujet: Re: Drink you pretty [Iza] Jeu 25 Mai - 3:16



Drink you pretty



“Sucez la moelle de la vie mais n’avalez pas l’os.”


feat Daniel

Salem était un nid à secrets, plus vous cherchiez à en apprendre et moins vous en saviez. C'était un peu comme apprendre à nager dans une piscine de goudron, il était plus aisé de couler que de regagner le bord. Si elle en avait déjà fait l'expérience depuis le temps qu'elle vivait ici, il fallait avouer qu'une fois encore, la ville ne semblait pas déroger à cette règle. Évidemment, il fallait aussi avouer qu'elle n'avait pas jouer d'ingéniosité en venant chercher quelque chose d'aussi épineux dans une bibliothèque ouverte à tous. Vraiment ? A quoi s'attendait elle ? Un rayon révélant tous les secrets les plus précieux des sorciers au beau milieu de la ville ? Non, c'était idiot, bien que pour sa défense il fallait bien trouvait un point de départ à ses recherches.

Izabella laissa le livre lui échapper des mains sans même le retenir quand le sorcier s'en empara. Silencieuse, elle le regardait feuilleter ce dernier presque comme une enfant qui attend sagement le verdict de quelqu'un de plus compétant qu'elle. Même si jamais elle ne l'aurait admis, elle devait tout de même avouer que pour le coup sans son concours, elle risquait fortement de revenir bredouille chez elle.

-Y a-t-il vraiment une bonne façon d'être illuminé ? Elle avait laissé courir la question un moment avec un léger sourire avant de reprendre sans pour autant redevenir sérieuse. Ne soyez pas navré, sauf si vous êtes l'auteur de ce livre et si tel est le cas, je ne suis pas certaine de vous excuser...

Le but de la manœuvre ? Se rendre plus humaine et moins prompt à semer le doute quand à ses intentions. Oui, Izabella n'était pas le genre de personne que l'on peu qualifier de bonne. La plupart du temps ses actes n'étaient alimentés que par son ambition et une certaine forme de perversion malsaine. Elle aimait jouer et ne lésinait par sur les moyens pour satisfaire ses envies qu'elles soient meurtrières ou non. Il était donc assez facile, si elle ne faisait pas attention, de laissait transparaître certaines facettes de sa personnalité qui rendrait moins évident ses échanges avec les mortels.

-Ce que je recherche ? La vampire se laissa le temps de la réflexion avant de le fixer d'un air quelque peu taquin. Si je vous le dis, je ne suis pas certaine d'être en mesure de vous laisser la vie sauve en partant...Elle termina sa phrase tout en le gratifiant d'un léger clin d'oeil avant de reprendre pour éviter qu'il ne prenne sa réponse pour une façon de l'éconduire. Pour être honnête, je ne sais pas vraiment ce que je cherche, je veux juste en savoir plus...plus que ce nous autres savons sur le sujet...

Il va sans dire que Izabella tentait de noyer le poisson. Elle ne tenait pas vraiment à lui dévoiler ce qu'elle cherchait comme ça de premier abords alors qu'elle ne savait même pas à qui elle avait affaire. Après tout, personne n'était vraiment parfaitement blanc à Salem du moins aucun sorcier ne l'était totalement. Alors elle préférait rester sur ses gardes et aller à tâtons histoire de ne pas regretter plus tard tout ce qui pouvait lui échapper maintenant.

Légèrement surprise par la main que le sorcier tendait vers elle, Izabella resta interdite quelques secondes avant de venir glisser la sienne dans cette dernière dans un geste lent et presque sensuel. Elle savait pertinemment que la chaleur de son corps, ou du moins son absence de chaleur laisserait au sorcier un indice non négociable sur ce qu'elle était, mais elle ne voyait pas non plus l'intérêt de se cacher.

-Mademoiselle Mokhov, Izabella Mokhov mais appelez moi Izabella. Vous savez, si l'on s'était croisé auparavant je peux vous assurer que vous vous en souviendriez...Quand à ce qui m'amène à me renseigner sur leurs pouvoirs, disons simplement que je suis de nature très curieuse, que je suis trop jeune pour en savoir autant que je le voudrais et trop vieille pour demander à mon père... Toujours avec ce léger sourire qui ne la quittait pas la vampire ne se fit pas prier pour lui retourner la question. Maintenant que vous en savez plus sur moi, je pense qu'il serait équitable d'en faire de même...

_________________

And all the people say.You can't wake up, this is not a dream.You're part of a machine, you are not a human being.Low on self esteem, so you run on gasoline-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sorcier de l'Énergie

Date d'inscription : 21/05/2017
Messages : 205
Rp postés : 23
Points-Bonus : 135
Avatar : Matthew Bomer Âge du perso : 30 ans
Groupe du perso : Sorcier
Disponibilités : Je suis un peu surbookée, mais venez me voir quand même, on verra à ce moment là!
Liens infos : Fiche
Liens
Rp's
MessageSujet: Re: Drink you pretty [Iza] Jeu 25 Mai - 14:09

« J’en suis certain. Et non, j’étais je pense un peu jeune pour écrire un livre, aussi mauvais soit-il. »

Répondit-il sur le même ton qu’elle. Elle lui paraissait très humaine, pour une vampire, quand bien même il n’en n’avait jamais réellement rencontré. C’était une première, en quelque sorte. Pourtant, il ne se laisserait pas tromper par ses manières si facilement. Lui aussi était très poli. Ca ne changeait en rien ce qu’il était capable de faire, et lui n’avait pas besoin d’utiliser la force vitale des autres pour ne pas mourir. Du moins, il ne tenait pas de réel a priori sur son espèce. Encore une fois, Wall Street lui avait apprit à quel point l’humanité n’avait rien à envier aux nocturnes en terme de sauvagerie. Quand bien même elle s’habillait en Armani.

Un rire lui échappa de nouveau quand elle lui expliqua ce qu’elle cherchait. Bonne chance.

« Alors là, je vous avoue que c’est un petit peu… large. Surtout dans la mesure où les sorciers sont quand même assez secrets sur un certain nombre d’aspect. »

Termina-t-il, toujours avec ce large sourire dont il ne se départissait que rarement.  C’était d’ailleurs beaucoup trop large, et il ne doutait pas qu’elle devait avoir une idée derrière la tête qu’elle ne voulait pas préciser. Voulait-elle se débarrasser d’un sorcier ? Possible après tout, certains de ses congénères pouvaient se révéler un tantinet rancunier, et ne pas lésiner sur les moyens pour pourrir la vie de quelqu’un qui aurait eu le malheur de les contrarier. Et être mort n’empêchait pas de se prendre une malédiction sur le coin du museau. Ou alors désirait-elle tout simplement se renseigner. Il venait d’arriver mais il savait déjà que dans une ville comme Salem, on ne pouvait être trop prudent.

Sa réaction le fit d’ailleurs rire intérieurement lorsqu’il lui tendit la main. Allons voyons. Ce n’est qu’une main. Et soyons honnête, vous seriez capable de me la briser comme si ce n’était qu’une brindille sèche. Du moins, si je ne vous lançais pas un sort avant. Lui aussi le pourrait, évidemment. Mais il évitait de se servir de ses pouvoirs les plus offensifs lorsque ce n’était pas nécessaire. C’était aussi peu subtil que cela demandait de l’énergie. Utiliser ceux qui lui étaient familiers, en revanche… Ses yeux pétillèrent d’amusement quand elle se présenta enfin, mais ce n’était pas seulement parce que l’entendre donner son explication était une joie en soi, soyons raisonnable. Il avait déjà une idée derrière la tête.

« Enchanté Izabella. C’est russe ? J’avoue n’avoir eu que de brefs contacts avec la Russie, jusqu’à maintenant. Peut-être plus tard après tout. »

Répondit-il en lui serrant la main fermement mais amicalement, ignorant sa poignée mortellement froide. Maintenant, il avait sa confirmation. Avec un peu d’entrainement et au fil des semaines, sans  doute apprendrait-il à différencier les auras des différentes races au premier coup d’œil. Pour le moment, ce small talk sans réel intérêt avait surtout un but. Entamer la conversation, et qu’elle ne se rende pas compte de ce qu’il allait faire.

« Évidemment, et je suis fort impoli de ne pas avoir commencé par là plus tôt. Daniel Andrews, je suis arrivé dans votre jolie ville il y a quelques semaines. »

Il lui avait répondu en gardant sa main dans la sienne, cordial. L’échange était suffisamment rapide pour que cela ne paraisse pas bizarre. Et surtout, cela lui permettait d’activer son pouvoir de mise en confiance de façon suffisamment discrète pour qu’elle ne se doute de rien. Le bibliothécaire lâcha sa main. Oh, évidemment il n’attendait rien d’elle, en vérité. Il lui donnait juste un petit coup de pouce pour qu’elle se mette à parler plus facilement. Peu de chance pour qu’elle se rende compte de quoique ce soit. Il utilisait ce pouvoir depuis suffisamment longtemps pour savoir quand l’utiliser, et à quelle dose pour que cela ne paraisse pas louche.  Et il avait eu suffisamment peu de contacts avec d’autres créatures surnaturelles plus à même de savoir ce qui se tramait ici pour avoir appris quoique ce soit d’intéressant. Il n’avait pas grand espoir, mais après tout peut-être qu’il sortirait quelque chose de cette entrevue.

« Et donc, quand vous est venu cet intérêt pour cette espèce ? Vous n’êtes pas en contact avec certains d’entre eux qui seraient plus à même de vous renseigner ? »

Continua-t-il sur le ton de la conversation. Juste besoin d’un petit coup de pouce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vampire

Date d'inscription : 17/07/2016
Messages : 409
Rp postés : 28
Points-Bonus : 47
Avatar : Eiza Gonzalez
Âge du perso : 26 ans / 40 ans
Groupe du perso : Vampire
MessageSujet: Re: Drink you pretty [Iza] Lun 31 Juil - 23:18



Drink you pretty



“Sucez la moelle de la vie mais n’avalez pas l’os.”


feat Daniel

Secret sur un certain nombre d'aspect...c'était peu de le dire. Les sorciers étaient de vrais harpies quand il s'agissait de partager leur savoir. A croire que le monde pouvait s'arrêter de tourner si quelqu'un venait à en savoir trop sur leur magie. Peut être était-ce vraiment la cas ou peut être en étaient-ils tellement convaincu qu'ils avaient réussi à en persuader le reste du monde. L'idée était à débattre et bien que peu concerné par le monde de la magie pure Izabella avait tout de même son petit avis sur la question.

Mais pour l'heure le sujet de discussion n'était pas de savoir si oui ou non les sorciers étaient vraiment à la hauteur de tous les secrets qu'ils s'évertuaient à tisser autour d'eux. Non, ce qu'elle voulait c'était des réponses aux question qu'elle se posait. Des questions beaucoup plus simples qui cependant ne semblaient pas avoir la bonne fortune avec elles pour trouver des solutions. Alors, d'un commun accord avec elle même, elle décida de laisser pour quelques minutes sa recherche de côté. Juste le temps de se présenter et d'être assez aimable et persuasive pour tirer ce qu'elle voulait non pas d'un livre mais d'un homme et d'un sorcier qui plus est.

Elle se présenta donc au sorcier de la façon qui lui sembla être la plus humaine et courtoise possible. Après tout, la manière douce pouvait elle aussi donner de bons résultats et c'était une superbe occasion pour elle de s’entraîner à l'utiliser loin de son terrain de prédilection. C'est-à-dire, loin d'un lit, des draps qui le compose et de toute forme de rapprochement physique qu'il soit de nature charnel ou autre...

-Oui, tout aussi Russe que moi.

De nouveau, un sourire des plus charmeur se dessina sur ses lèvres alors qu'elle plongeait son regard dans le sien comme pour y déceler ses secrets les plus intimes. Il aurait été assez simple pour elle de s'immiscer dans l'esprit du sorcier même si de toutes ses qualités vampiresque, l'hypnose n'était pas vraiment sa compétente de prédilection. Mais voilà, Izabella avait tendance à voir dans chaque situation une sorte de jeu, de défi à relever. Ici, elle essayait de se prouver à elle même qu'elle était capable d'avoir ce qu'elle voulait, sans avoir besoin d'utiliser ses compétences de vampire ou ceux que la nature lui avait donné de façon plus que généreuse.

-Oui peut être...après tout, le temps n'est pas vraiment une ressource limité quand on sait où le trouver.

Alors, elle se laissa prendre au jeu de la discussion ne cherchant pas à s'y soustraire d'une façon ou d'une autre. Qui plus est, elle devait avouer que le jeune mortel en face d'elle n'était pas franchement désagréable que ce soit par ses manières ou par sa façon d’interagir avec elle.

-J'espère que Salem vous a fait bon accueil.


Si elle avait su à cet instant précis que le sorcier venait d'utiliser sa magie sur elle il ne fait aucun doute  que l'accueil du Sorcier aurait prit un virage des plus désagréable. Mais heureusement pour lui, rien ne sembla l’interpeller et forte de cette mise en confiance Izabella laissa tomber une partie du voile qu'elle gardait pourtant précautionneusement.

-Pour être franche je cherchais juste le moyen de localiser quelqu'un.


Elle avait ponctué sa phrase d'un léger haussement d'épaule tout en venant mordiller l'intérieur de sa lèvre comme si, malgré le sort elle continuait d'être mal à l'aise avec le fait d'énoncer cette vérité. Pour être honnête, ce sentiment émanait sans nul doute du fait que trop de sentiments contradictoires émanaient de cette recherche.  

-Si, je connais bon nombre de sorciers mais je ne tenais pas vraiment à leur faire part de ma recherche...Je suppose que nous avons tous besoin d'avoir nos secrets...


Elle allait poursuivre quand dans un fracas une étagère s'écroula à quelques mètres d'eux. Le poids des livres qu'elle contenait fit trembler le parquet alors que les pas lourds et disgracieux d'un homme se frayaient déjà un chemin entre les ouvrages.

-Mokhov...Toi dans une bibliothèque...c'est un peu comme trouver un aveugle dans un cinéma...quand je vais raconter ça à Louis

La voix rocailleuse de l'homme se mua en un rire dérangeant alors que le calme apparent de la jeune vampire quand à lui se diluait dans ses veines comme un sucre dans une tasse de thé trop grande.


_________________

And all the people say.You can't wake up, this is not a dream.You're part of a machine, you are not a human being.Low on self esteem, so you run on gasoline-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sorcier de l'Énergie

Date d'inscription : 21/05/2017
Messages : 205
Rp postés : 23
Points-Bonus : 135
Avatar : Matthew Bomer Âge du perso : 30 ans
Groupe du perso : Sorcier
Disponibilités : Je suis un peu surbookée, mais venez me voir quand même, on verra à ce moment là!
Liens infos : Fiche
Liens
Rp's
MessageSujet: Re: Drink you pretty [Iza] Mar 22 Aoû - 23:50

Coleen Andrews aurait hurlé d’horreur en voyant ce qu’il était en train de faire, c’est-à-dire se servir de ses pouvoirs de la façon la plus honteuse qu’il soit. Peut-être que s’il avait maîtrisé un autre élément, les choses auraient été autrement. Il aurait dû se fier de façon intégrale à sa tête sans avoir de sorts venant débloquer les situations plus complexes.  Oh, il savait très bien se débrouiller sans ses pouvoirs. Mais c’était tellement jouissif de les utiliser sans que les autres se rendent compte qu’ils sont en train de se laisser flouer. Sa requête était assez simple au final. Il haussa d’ailleurs un sourcil quand elle lâcha l’info, visiblement un peu gênée.

« C’est un sort qui me semble plutôt simple, très honnêtement. Nul besoin d’avoir recours à des livres sur le sujet, en outre. Daniel réfléchit quelques secondes. De toute façon, quand bien même vous trouveriez quelque chose de pertinent, vous ne pourriez pas lancer le sort toute seule. »

La suite fut un peu plus confuse. Certes, son explication paraissait tenir la route, et c’était d’ailleurs celle à laquelle il avait déjà songé, mais il n’avait pas anticipé la suite. Surpris, le sorcier sursauta légèrement lorsque les étagères s’écrasèrent à sa gauche. Quelques pas se frayèrent bruyamment un chemin à travers les livres écrasés au sol, mais il devait avouer qu’il faisait moins attention à l’énergumène qu’à la seconde rangée d’étagères qui tangua dangereusement… puis, fit effet domino et renversa au moins quatre autres rangées. Sur le coup, l’ex trader tiqua allègrement,  quelque peu décontenancé par les événements. Il entendait déjà les cris de surprises des autres usagers, ainsi que ceux de sa collègue qui avait sans doute tout vu depuis la rambarde du second étage. Il regrettait presque de ne pas avoir été sa place : il devait avouer qu’il avait toujours adoré voir les ensembles de dominos s’entrainer les uns les autres, détruisant en quelques secondes jouissives le travail de plusieurs heures. Le souci, c’était que ces dominos là devraient être remis à la place, et qu’il aurait besoin de plusieurs heures pour tout faire. A minima. Et le plus grave était que pour quelqu’un qui évitait la police comme la peste et cherchait à se faire discret, tout ce cirque mettait beaucoup trop le curseur sur lui à son goût. S’il arrivait à le faire partir, il pourrait sans doute éviter que les flics arrivent tout de suite, le danger immédiat étant passé.

À la fois furieux et alarmé – il était là depuis trop peu de temps, sa couverture était bien trop fraiche-, le sorcier attrapa fermement et sans ménagement le vampire trouble-fête. Il n’espérait pas pouvoir se mesurer physiquement à un vampire, ce serait stupide, et on pourrait qualifier Daniel Andrews de beaucoup de choses, mais pas d’idiot. Daniel lança un regard rapide à l’emplacement où s’était trouvée sa collègue. Plus là. Parfait. Il avait perdu son sourire légendaire et fusillait désormais de ses orbes bleus l’individu face à eux.

« La ferme. Vous dégagez. Maintenant. »

Ah, ce bon vieux pouvoir d’angoisse qui l’avait foutu dans le pétrin où il était actuellement embourbé. Pourtant dans l’instant, il lui était paradoxalement plutôt utile. Il ne causait pas d’hallucination ou autres joyeusetés, mais se contentait tout simplement de provoquer une angoisse indicible à celui qui en était la victime. Il ne l’avait jamais essayé sur un nocturne, ce qui signifiait que se serait sans doute le moment de vérité. Mais cela fonctionna aussi bien que  lorsque c’était appliqué à un humain. Le vampire déglutit, perdant rapidement de sa morgue, et disparut en quelques secondes sous le regard de Daniel. Ce dernier se permis alors un regard autour de lui, quelque peu dépité, avant que sa dernière collègue n’arrive en trombe vers eux, cherchant visiblement l’intrus des yeux. Le sorcier lui fit un signe de la main apaisant.

« Il est parti Lorene. Tu veux bien t’occuper de faire partir les derniers usagers s’il te plait ? Je commence à vérifier s’il n’y a pas d’autres dégâts ou d’autres énergumènes dans son genre qui seraient resté ici. »

La bibliothécaire eu l’air d’hésiter un peu, visiblement réticente à l’idée qu’il soit seul à s’occuper de cette tâche, mais son air confiant ainsi que les exclamations étouffées des âmes encore présentes sur les lieux eurent l’air de la convaincre et elle disparut rapidement. Il était content que l’incident ait eu lieu en sa présence : heureusement, elle était réactive. Daniel fit une petite grimace en regardant une nouvelle fois tout ce bazar de livres éparpillés partout, puis un sourire amusé poussa sur ses lèvres et il lança un regard à Izabella.

« Eh bien… J’imagine que dans ces circonstances, il ne dira rien à Louis. »

Gloussa-t-il légèrement. Il devait pour autant avouer qu’il n’avait pas spécialement fait attention au reste de la conversation, s’il y en avait eu une. Son sourire amusé s’agrandit de nouveau et il haussa les épaules en un air presque désolé.

« Je crains que nous n’aillons à reporter à plus tard cette conversation. Je pense que j’en ai encore pour quelques heures. Le bibliothécaire fit une moue amusée. À moins que vous ayez un goût caché pour le rangement de livres. »

Termina-t-il. Même comme ça, ils n’auraient sans doute pas terminé ce soir, et la bibliothèque serait encore fermée le lendemain. La seule chose que cela changeait… C’était une compagnie agréable. Et de possibles informations en plus, même dérisoires, que son expérience dans les affaires lui avait appris à ne pas négliger. Et Daniel Andrews était une très bonne oreille. Quoique souvent peu fiable, à n’en point douter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Drink you pretty [Iza]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Pretty Little Liars [Drame]
» 04. Pretty little liars.
» 05. It's a pretty little liars [PV Dakota]
» ♪ Pretty Women ♪
» Drink me (Solo, Duo, Groupe)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: . :: Downtown of Salem :: Salem Public Library-
Sauter vers: