Partagez|

Mea Culpa. Je n'ai mangé personne, j'aurais peut-être dû. [Tyler Everett]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Loup-garou, solitaire
avatar

Date d'inscription : 21/03/2017
Messages : 33
Rp postés : 16
Avatar : Willa Holland Âge du perso : 24 ans
Groupe du perso : Loups-garous
MessageSujet: Mea Culpa. Je n'ai mangé personne, j'aurais peut-être dû. [Tyler Everett] Sam 15 Avr - 19:30

Je regarde avec horreur les griffes qui ne veulent pas quitter le bout de mes doigts, ces dernières ayant traversé l'une de mes manches de veste sans aucune pitié pour le tissu ouvragé. L'angoisse monte brusquement dans ma gorge et je recule prudemment, les deux mains dans le dos pour éviter un malencontreux accident pouvant se révéler regrettable pour l'un des personnes me faisant face. Pas besoin de lever les yeux pour voir que mes agresseurs n'ont rien remarqué et qu'ils s'imaginent mener à bien leur petite mission sans se faire casser la figure.

Je serre les poings, me blessant méchamment au passage la paume des mains. J'hésite à passer les doigts sur mes oreilles pour voir si elles sont devenues pointues, en revanche un petit coup d'oeil à mon décolleté m'indique sans peine que je n'ai pas encore atteint le point de non retour où je ressemble à un macaque dans toute sa splendeur poilue. J'étouffe un sanglot paniqué par cette transformation causée par la peur, me demandant avec angoisse comment je vais faire pour me sortir de cette merde épouvantable sans blesser qui que ce soit.

Mon premier agresseur s'approche encore d'un pas, bien décidé à m'acculer et je me surprends à montrer les crocs dans un geste purement instinctif. Je n'arrive pas à comprendre comment une soirée qui avait si bien commencé a fini par se transformer en ce merdier terrible mais il faut croire que les rencontres bizarres sont assez courantes dans ce genre de ville. J'avais commencé par une après-midi shopping pour me trouver des fringues nécessaires à mon entretien, puis enchaîné sur un restaurant chinois particulièrement intéressant qui avait satisfait mes papilles. Et là, au moment de rentrer chez moi, j'avais décidé dans mon intelligence folle de faire un petit tour par les rues parallèles, bien décidée à visiter le centre-ville. En pleine nuit. Oui. Et sans éviter les quartiers craignos. Oui. Après tout on est un loup fier de ses capacités ou non.

J'étais pourtant habillée de manière relativement sage, un top noir et un jean bleu nuit agrémentés d'une veste noire qui donnait un air un peu plus habillé à l'ensemble. Un sac en cuir sur la hanche pour mettre mes achats et des chaussures compensées ouvertes complétaient cette tenue pour le moins classique. Rien de féminin à l'extrême, mais il fallait croire que les chaussures peu agréables m'avaient transformée en victime potentielle pour la bande de dealers que j'avais surpris en plein troc. D'ailleurs je peux affirmer avec une grande précision maintenant que c'était plus pour me donner une leçon dont je me souviendrais plutôt que pour me proposer de me joindre à eux que cette petite bande de suicidaires me courent après depuis quelques minutes.

Et malheureusement pour eux je ne souhaite pas particulièrement apprendre leur philosophie de vie. Sans pour autant montrer que je suis une louve ce qui m'a conduite à une allure raisonnable pour une demoiselle en talons hauts. Prenez-moi pour une imbécile si vous le souhaitez mais je crains nettement plus la réaction des miens si notre secret vient à être éventé que cette bande d'imbéciles prétentieux.

Aussi c'est la raison pour laquelle je me trouve actuellement acculée dans un cul de sac, hésitant à escalader la poubelle pour me sauver en sautant au dessus du mur au risque de passer pour une cascadeuse professionnelle. Elément irréalisable avec des chaussures aussi peu pratiques aussi je me baisse brusquement pour faire sauter les boucles qui tiennent mes chevilles, me blessant légèrement au passage. Un tour de main plus tard et je me retrouve la paire entre les mains, les brandissant comme une arme.

Une arme relativement efficace d'ailleurs. Surtout lorsque je lance avec un poil de force de loup ma première chaussure dans la tête de mon plus proche agresseur, le faisant partir en arrière alors que le craquement de son nez brisé me fait doucement rire. Intérieurement évidemment, parce qu'extérieurement je n'en mène pas large. Le second ne comprend pas ce qu'il lui arrive et se prendre un boulet de canon équivalent dans la tempe avant de s'effondrer dans un soupir. Un rapide usage de mon ouïe me permet de dire qu'il est bien vivant et que je n'ai pas à me sentir coupable.

Un coup d'oeil au troisième entre mes cheveux qui cachent une partie de mon visage et je remarque qu'il hésite entre deux sentiments. J'ai un rire un peu animal qui le fige un instant. La colère et la peur ne sont pas de bonnes conseillères mais si j'étais lui je suivrais la deuxième car au moins elle lui permettra de garder ses bijoux de famille intacts... Malheureusement pour lui il prend la première option et se dirige vers moi avec un air vengeur alors que je saisis la poubelle large derrière moi pour me hisser dessus, au diable les saloperies que l'on peut y trouver. Une traction plus tard et je suis déjà en haut du mur duquel je me laisse tomber sans un regard en arrière avant de courir.

Aucune chance pour lui de me suivre. Pire je dirais qu'il est foutu et qu'il ferait mieux d'emmener aux urgences ses deux compères afin qu'ils reprennent connaissance et soient pris en charge. Je continue à courir jusqu'à trouver un coin peu éclairé où se trouve un banc tout à fait accueillant. Mes réflexes d'infirmière reprennent rapidement le dessus et je me tourne vers mon sac dont je saisis la lanière entre mes doigts pour attraper la solution hydro-alcoolique qui s'y trouve. Geste vain car plutôt que de faire coulisser la fermeture j'ouvre une large déchirure dans le tissu pourtant résistant. Je gémis. Mes mains n'ont pas retrouvé leur forme originale et je ne l'ai même pas remarqué. Je porte un doigt à mes oreilles en faisant attention à mes gestes. Elles sont belles et bien légèrement pointues. Un regard au reste de mon corps tout de même dépourvu de poils -ce qui est ma hantise- et je me laisse aller à un rire qui se transforme rapidement en sanglots étouffés alors que je remarque que cela ne passe pas même une fois le danger passé.

Heureusement que je ne peux pas voir mes yeux rendus jaunes par le début de transformation. Je pense que cela m'aurait achevée.

Pourtant un battement de cœur me fait sursauter et je m'arrête de me comporter comme une enfant quelques secondes pour évaluer la distance à laquelle se trouve la personne. Elle doit être très douée pour avoir réussi à approcher aussi près sans que je ne la sente. Je grogne légèrement avant de baisser la tête pour regarder entre mes cheveux décoiffés par la cavalcade, essayant au mieux de cacher les signes me faisant apparaître comme un monstre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chasseur de l'Elit Daemonia
avatar

Date d'inscription : 15/03/2017
Messages : 16
Rp postés : 8
Avatar : Ryan Reynolds
Âge du perso : 305
Groupe du perso : Chasseurs
MessageSujet: Re: Mea Culpa. Je n'ai mangé personne, j'aurais peut-être dû. [Tyler Everett] Dim 16 Avr - 3:02

La bouteille de verre vola juste au dessus de ma tête et éclata contre le mur de brique rouge alors que mon genou allait retrouver les dents du mec que je tenais par le col de son manteau de cuir bas de gamme. Je sentit un instant ses dents sur mon jeans, puis plus rien que de la gencive. Son ami visait mal, malheureusement pour lui. M’assurant que no1 était hors d’état de nuire, je m’approchais en marchant de no2 qui se retrouvait sans rien à lancer sous la main. Le reste était plus que prévisible, surtout à voir comment il se plaçait pour lancer sa droite. Vraiment se battre dans une ruelle était devenu commun, surtout à Salem. Le taux de criminalité ne cessait d’augmenter avec tous ces connards de junkies et de dealers d’omega qui venaient sur mon territoire, de consommation et de chasse. J’évitais donc le coup lancé en soupirant, avant de saisir no2 par le poignet et de lui briser le bras en frappant sur l’extérieur au niveau du coude. Et pour être sûr qu’il allait aussi être hors d’état de nuire rapidement, je le balançais avec force vers la benne à ordure placée stratégiquement sous une chute à déchets.

‘’Oh les gars…C’était pas très sympa d’essayer de me refiler de la merde.
J’ai beaucoup d’expériences et le sang de bœuf, je reconnais hein…’’

Bon j’étais quand même pas sérieux lorsque je leur avais donné rendez-vous pour faire l’échange. Je ne prenais du sang de vampire que d’une seule source, et elle était plus que fiable. Mais pour ce qui était du centre-ville, c’était le chaos. Loin de moi l’idée de jouer au boyscout, mais là s’en était trop. Les mauvais dealers d’oméga commençaient à déteindre sur les bons dealers de coke ou encore de md, et ça…J’en faisais une affaire personnelle.

Ramassant les portefeuilles de no1 et no2, je ne prenais que l’argent papier et une carte de crédit. Quoi? Déjà en partant il fallait bien que je paye la pizza de tout à l’heure. Et ensuite…est-ce qu’ils allaient vraiment le rapporter à la police? Je ne crois pas non.

Marcher dans le centre-ville après avoir cassé des gueules c’était bien,
surtout par cette nuit qui semblait tant paisible autrement. Enfin, c’était jusqu’à ce que je vois cette jeune femme assise seule dans le parc. Qu’elle déchire son sac comme un couteau passe au travers du beurre oublié sur le comptoir. Je m’approchais doucement et observa ses gestes. La manière dont elle devint soudainement délicate avec ceux-ci, lorsqu’elle toucha ses oreilles, et finalement, je vis ses yeux. Aucun doute, la nuit n’était pas prête d’être terminée.

‘’Hum…Ca va?’’

Évidemment que non…Elle est partiellement transformée, et à la voir, on dirait bien que ça ne lui arrive pas souvent. Et voilà…Moi qui pensais pouvoir passer une nuit au calme à tabasser des junkies et me gaver de pizza…Fallait que je tombe sur une louve. Bon ok, une belle louve…mais quand même! Oh et elle grogne en plus. Et j’ai oublié mes gâteries pour chiens! Mais ça en prendrait pour m’impressionner. Même louve, je fais deux fois son poids, et puis…Je suis armé.

‘’Oh du calme! Sinon j’vais devoir mordre!’’


Croisant les bras face à elle, je laissais ma veste ouverte se déplacer pour montrer la crosse du révolver placé sous mon bras gauche. Généralement j’attendais de faire connaissance avec les jeunes femmes avant de leur montrer la grosseur du canon, mais là, elle avait grogné en premier. Et puis ce n’était pas suffisant contre un loup-garou mais ce serait assez pour la stopper dans son élan si elle pensait me sauter dessus.

_________________
Pour some sugar on me
In the name of love

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loup-garou, solitaire
avatar

Date d'inscription : 21/03/2017
Messages : 33
Rp postés : 16
Avatar : Willa Holland Âge du perso : 24 ans
Groupe du perso : Loups-garous
MessageSujet: Re: Mea Culpa. Je n'ai mangé personne, j'aurais peut-être dû. [Tyler Everett] Dim 16 Avr - 10:19

 « Hum…Ca va? »

Je me retourne brusquement pour faire face à l'intrus alors qu'un grondement très peu humain s'échappe de mes lèvres. Merde foutus instincts bestiaux. Quand on m'avait expliqué le mode d'emploi il n'était marqué nulle part que j'allais me mettre à me transformer sans raison et rester bloquée avec les armes de Freddy Krueger au niveau des doigts. Ni que je verrais la nuit comme en plein jour ce qui est finalement assez perturbant. Mais pas désagréable.

Je me lève pour mettre une certaine distance entre le nouveau venu et moi, prête à m'enfuir en courant s'il tente le moindre geste brusque. Courir est moins désagréable que se battre et j'ai déjà suffisamment eu mon quotta de gueules cassées aujourd'hui. Après, à voir le flingue qu'il me montre brusquement pour me montrer qu'il a la plus grosse, il n'y a plus qu'à espérer qu'il ne soit pas trop bon tireur si je veux pouvoir m'enfuir en cas de problème.

Je penche légèrement la tête sur le côté, intriguée par le reste de ses fringues qui sont légèrement abîmées à certains endroits. Manifestement il s'est battu et a vaincu. Sinon il n'afficherait pas cette nonchalance caractéristique des grands gagnants de ce monde. Peut-être est-il tombé sur mes agresseurs et a-t-il réduit en bouillie leurs faces de haricots moisis ? Peut-être que...

 « Vous êtes fl... Policier ? »

Un sourire grandit brusquement sur mon visage sans doute rendu un peu étrange par les deux pupilles jaunes qui l'éclairent. Je m'approche d'un pas d'un seul coup plus rassuré par cette déduction qui me semble assez logique. Les gens qui tabassent d'autres gens ne se baladent pas en toute quiétude ensuite. Après reste le problème qu'il a vu que je ressemblais à moitié à un loup sans trop s'émouvoir ce qui me fait tout de même m'arrêter dans ma course. Parler de morsure à une toute jeune transformée c'est comme balancer à un porteur d'une maladie sexuellement transmissible qu'il ne fallait pas baiser sans se protéger. Un rappel de très mauvais goût lorsqu'on veut éviter de mauvais souvenirs à quelqu'un. Parce qu'on le sait mais que c'est trop tard. Et que lui a l'air d'être au courant de toutes les petites subtilités d'une transformation en loup sinon il ferait déjà un cent mètres après avoir vidé le chargeur de son flingue dans ma poitrine.

Je m'arrête d'avancer en affichant à nouveau une mine suspicieuse, me contrôlant au maximum pour éviter le grondement sourd qui menace encore une fois de sortir de ma poitrine. Je suis désespérée mais pas stupide, la seule raison pour laquelle je n'ai pas encore tourné les talons c'est qu'on ne montre pas son dos à un potentiel agresseur. Et surtout que rentrer chez soit pour massacrer le matelas à coups de griffes c'est pas forcément le truc le plus rentable que je peux envisager vu mes économies catastrophiques.

 « Vous ne vous êtes pas enfui donc soit vous avez une confiance extrême en vos capacités, soit vous remettez en question les miennes parce que je suis une femme. Mais je pense surtout que vous voyez bien que je n'ai pas de cosplay et vous savez ce qu'il m'arrive. »

Je n'essaye pas d'être plus engageante que ça, et au contraire je reste prête à pivoter pour m'enfuir pieds nus dans la nuit s'il le faut. Après la vie m'a appris à ne jamais mettre un potentiel soutien de côté. Et mon instinct de survie pourri ne m'a jamais poussée à me conduire de manière intelligente de toute façon.

 « Ce serait donc trop vous demander si vous avez un moyen de m'aider dans ce cas ? Service à charge de revanche, évidemment. »

Et si la revanche est trop chère il me suffira de m'enfuir une fois normale et de disparaître sans laisser de traces... Même si je crois globalement moins à cette solution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chasseur de l'Elit Daemonia
avatar

Date d'inscription : 15/03/2017
Messages : 16
Rp postés : 8
Avatar : Ryan Reynolds
Âge du perso : 305
Groupe du perso : Chasseurs
MessageSujet: Re: Mea Culpa. Je n'ai mangé personne, j'aurais peut-être dû. [Tyler Everett] Sam 15 Juil - 17:25

Pendant un instant, ce fut le silence total. Pas un bruit, sauf celui du vent, de la ville qui continuait de vivre au loin. Je fixais la jeune femme, clignait des yeux quelques fois puis éclate de rire. Un rire franc, comme si on venait de me raconter la meilleure blague de toute ma très longue vie.

‘’Pouhahah! Moi? Policier?’’

Je reprenais mon calme avant de lui offrir mon plus beau sourire digne des annonces de dentifrices alors qu’un sourire se dessinait sur ses lèvres aussi. Ce n’étais sûrement pas pour les mêmes raisons mais ce c’était pas mon problème, du moins pour le moment. Ses crocs étaient encore bien visibles, mais ça lui donnait un air étrangement mignon. Ou peut-être que c’était moi qui avait un problème mental en fait. Après les vampires, voilà maintenant que je m’intéressait aux loup-garous. Ce devait être une histoire de dentition. Finalement j’aurai dû devenir dentiste, pas chasseur…Quoi que j’aurai fait pas mal moins d’argent!

‘’Non mais plus sérieusement, t’aurais pas voulu que je sois policier. Surtout ici à Salem. Ils sont du genre à te trouer et ensuite poser les questions.’’

Et moi je ne pose pas de questions avant, ni après d’ailleurs…Oh son sourire est disparu, merde. Reste cool Tyler, au pire elle ne sait pas ce qu’elle est capable de faire. Merde, c’est une bonne chose ou pas ça? Je décroisais les bras pour mettre les mains dans mes poches. Si elle me sautait dessus, j’avais le temps d’empoigner mes lames dans le bas de mon dos pour me défendre. En même temps, avec ses yeux de bébé chien, il était difficile de me dire que j’allais devoir lui ouvrir la gorge et lui arracher la tête à coups de banc de parc.

‘’Clairement, je sais très ce qui se passe avec toi…’’

Je lui tournais le dos une seconde ‘’Tu es impossiblement rapide, et fort. Ta peau est blanche et chaude. Tes yeux changent de couleur et parfois tu parles comme si tu venais d’une autre époque…Je sais ce que tu es.’’

Lui faisant face à nouveau, j’ouvris grand mes yeux en fausse surprise ‘’VAMP..Heu…Loup-garouuu!’’

J’offrais une belle révérence, parce que franchement pour citer Twilight dans une situation pareille, faut quand même être fort. En fait c’est pas tant que je les ai lu mille fois…Oui mais non, c’est juste que les films ont tellement rendu cette scène épique qu’on ne peut simplement l’oublier.

‘’T’aider?’’

Une main se posa sur mon menton pour faire mine de réfléchir. Je fis quelques pas de coté, revint vers elle, fit le tour en profiter pour regarder ses fesses un instant puis me posa face à elle à nouveau.

‘’Combien?’’


_________________
Pour some sugar on me
In the name of love

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mea Culpa. Je n'ai mangé personne, j'aurais peut-être dû. [Tyler Everett]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» A quand l'arrestation de Lucifer en personne?
» HUNGCALF ; mea culpa, j'ai pêché ...
» Plus rien, ni personne. (libre)
» Chacun sa route chacun son chemin ♫ [ Libre 1 Personne ]
» J'ai peur...il n'y a personne?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: . :: Downtown of Salem-
Sauter vers: