Partagez|

Magie Magie ! Et vos idées ont du génie ! (Ou pas.) [Jackson Sorrow]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Loup-garou, solitaire
avatar

Date d'inscription : 21/03/2017
Messages : 33
Rp postés : 16
Avatar : Willa Holland Âge du perso : 24 ans
Groupe du perso : Loups-garous
MessageSujet: Magie Magie ! Et vos idées ont du génie ! (Ou pas.) [Jackson Sorrow] Dim 26 Mar - 17:12

« Ce que vous avez de plus fort s'il vous plaît ! »

Je me laisse tomber sur le tabouret haut devant le bar, posant ma tête entre mes mains pour protéger mes oreilles du bordel ambiant. Pourtant ce vacarme régulier a quelque chose de reposant car il ne comporte pas les bruits sur-aigus qui abîment mes tympans et la musique est finalement agréable à entendre ce qui détend mes sens déjà bien amochés par mon changement de statut récent. Il est minuit et je ne suis même pas fatiguée, juste terriblement malade.

Même pas quarante-huit heures que je suis transformée et je suis déjà à chercher le bonheur d'une bouteille dans un bar inconnu, bien décidée à noyer mes sens avant de faire quelque chose d'irréversible comme de m'arracher les oreilles. Ou les yeux parce que le problème est le même, je distingue trop de choses et j'ai une migraine monstre depuis que je suis réveillée. Une louve-garou comme on en fait peu, manifestement, même pas rentable. Et une future ivrogne irrécupérable aussi.

En attendant que le barman me serve j'entreprends de sortir de la monnaie d'une main un peu tremblante de la poche de ma veste en cuir. J'ai tout juste pris le temps de me doucher avant de sortir pour essayer de tenter ma chance dans un lieu où l'on voudrait bien m'aider à endormir ma peine, du coup, j'ai l'air de m'être habillée dans le noir. Un rapide coup d'oeil sans lever la tête... Oui effectivement les boutons de ma chemise en jean ont Lundi boutonné avec Mardi et je n'ai même pas pris la peine de changer de pantalon, gardant celui de la veille qui est un peu tâché de terre au genou gauche. Pitoyable. Bon après comme je ne vais pas m'amuser à me désaper dans un bar bondé je me contente de faire tomber mes boucles brunes devant l'objet du délit pour le cacher.

Je suis un foutu loup-garou. Chaque pleine lune jusqu'à la fin de mes jours je me changerai en un être abominable, sans en garder de souvenir, et j'aurai jusqu'à mon dernier souffle toujours le doute d’avoir massacré quelqu'un sans le vouloir en n’étant pas consciente. Un état pitoyable qui me donne en plus l'impression que mon cerveau va exploser. Et évidemment, personne à qui en parler : je ne connais qu'un seul loup pour le moment et il a d'autres chats à fouetter que mes états d'âme stupides.  Foutu secret.

Bon ce verre tarde à venir et je me décide à lever les yeux pour bien montrer au barman que même si mon but est de l’être, je ne suis pas encore ivre et qu'il serait temps pour lui de commencer à palier à ce petit problème. Je n'en peux plus, je vais craquer, et si on ne m'éteint pas un peu la cervelle pendant quelques heures je vais manger quelqu'un. En espérant quand même que l'alcool a un effet sur les loups.

Mon regard vert doit vraiment illustrer mon désespoir parce qu'un verre glisse rapidement vers moi sur le bar, dans un mouvement fluide qui aurait attiré mon admiration si je ne m'étais pas sentie aussi mal. La gorgée que je prends est à la fois rapide et démesurée et je repose le contenant sur le bois avant de chercher mon sauveur d'une voix rendue légèrement rendue plus rauque par la morsure de l'alcool dans ma gorge.

« Encore please ! »

Regard raffermi, presque défiant alors que j'avise la personne qui m'a servie. Les poils de mon corps se hérissent -une satisfaction de voir que ma pilosité n'a pas augmenté de manière irréversible- et je reconnais là l'un de mes congénères. Maintenant loup ou pas loup il a intérêt de me faire plaisir... Sinon je mords.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loup-garou, solitaire
avatar

Date d'inscription : 11/03/2017
Messages : 77
Rp postés : 3
Avatar : Tom Payne
Âge du perso : 32 ans
Groupe du perso : Loup-Garou
Avis de recherche : ♠ Ma pote Tracy (PV)
♠ Mon pire cauchemar, le chasseur qui veut m'dépecer sur place.
♠ L'trou duc qu'a voulu m'bouffer y'a 5 ou 4 ans.
MessageSujet: Re: Magie Magie ! Et vos idées ont du génie ! (Ou pas.) [Jackson Sorrow] Mer 24 Mai - 11:07

Magie, magie et vos idées ont du génie !
- Jackson Sorrow & Hope J Crane -
« Dream with the feathers of angels stuffed beneath your head. The regulator's swinging pendulum. Come with me and walk the longest mile»



Quarante-huit heures. Y’a quarante-huit heures j’étais dans la peau de cette putain de bête de merde. Culpabilisant de ne pas avoir été retrouver ce connard qui m’a fait ça. Culpabilisant d’avoir eu trop d’égos, ou trop de haine, pour aller demander de l’aide et m’éviter de vivre ça tout seul. Pourtant c’est bien ce que je me suis imposé. Cette solitude. Rester comme un trou duc’ enchainé dans les bois, espérant, implorant je ne sais quelle force supérieure pour que les liens ne lâchent pas. Mais les liens ont lâché, et je me suis encore réveillé je ne sais trop où, mais pas là ou je m’étais transformé. J’en ai marre, clairement, et je crois que je vais finir par céder. Par aller le retrouver, lui et sa putain de meute à la con. Savoir que je ne suis plus tout seul ne me rassure clairement pas, mais au moins, peut-être que ça m’aiderait à comprendre. J’en sais rien, puis franchement, je crois que je me suis encore retourner le cerveau tellement fort que je ne suis même pas en état de cogiter. Le cadavre de Rhum au pied du lit en est la preuve. RIP, je t’ai vidé. Soupirant je regarde autour de moi à la recherche d’un autre breuvage. Mais que dalle. Je crois que je vais devoir bouger mon cul jusqu’au taff pour aller picoler jusqu’à plus soif. Le taff. Merde. Je devrais déjà y être depuis longtemps et les innombrables appelle en absence de Tracy prouve que je vais me faire défoncer cette fois. Putain. Fait chier. J’ai la flemme, je suis rond comme un cul de pelle, et mes os me font encore mal. Je grimace. Mais j’ai pas le choix. J’ai besoin de ce taff. Et j’ai besoin d’oublier. Oublier, comme tous les mois. Et repartir comme si rien ne c’était passer. Ma routine. Ma vie. Mon enfer depuis deux ans.

J’ignore comment j’ai trouvé la force de me trainer jusque dans la salle de bain, désespéré de voir ma salle gueule. Sérieux, c’est de pire en pire. Faudrait au moins que je prenne le temps de me tailler la barbe. Mais j’ai pas le temps et la flemme surtout est toujours gagnante sur tout. Je prends quand même le temps de prendre une douche, j’en avais clairement besoin, de me brosser les dents dans l’espoir naïf de masquer l’odeur de Rhum, sans doute en vain, et c’est après avoir enfiler un futal et un T-shirt semi propre que je sors dehors, direction le taff, m’allumant une clope histoire de passer le temps sur le trajet. J’aurais dû prendre mon service il y a déjà deux heures, mais comme tous les mois, comme à chaque fois après une pleine lune, j’ai une tronche affreuse, et une motivation proche de zéro. J’écrase mon mégot avant de pousser la porte de derrière. Voulant éviter de passer par devant pour ne pas me faire engueuler par Tracy. C’est vendredi, la salle risque d’être bombée, et franchement j’ai pas la tête à l’entendre parler et m’engueuler sur mon temps de retard et ma dégaine de clodo. C’était sans compter sur le boss qui me choppe dans le couloir. Bordel de merde. C’est pas le moment. J’ai furtivement fermer les yeux pour rester zen avant de me retourner vers lui, les bras croisés sur ma poitrine. Regardant mes pompes. Je suis à la bourre. Je sais, et essayer de me défendre serait hypocrite on ne vas pas se mentir. Clairement. Alors je vais assumer ma connerie, jusqu’au bout, comme le grand bonhomme que je suis. J’ai pas le choix de toute manière.

« T’es à la bourre Jax. Encore et pour la dixième fois ce mois-ci. »
« Onzième fois en fait… »
« N’aggraves pas ton cas mon gars. Je t’ai sorti de la merde et c’est comme ça que tu me remercie ? Si t’as des problèmes tu sais très bien que tu peux me parler hein ! »
« C’pas ça, tu comprendrais pas. Ecoute Boss, on en parle plus tard, j’vais bosser. »
« Jackson ! »

Trop tard. Je lui avais déjà tourné le dos, posant ma veste dans mon casier avant d’attraper mon tablier et mes affaires de boulot et c’est sans saluer mes collègues que j’ai pris ma place derrière le bar. Fixant l’extra qui fait les boissons à deux de tensions. C’est bien ma veine d’être tombé sur ce gamin un vendredi soir. Bordel de merde. Il me regarde l’air blasé de mon retard, mais qu’il n’essaye même pas de l’ouvrir parce que clairement c’est pas le moment. Je prends le temps de me tirer une pinte de Guinness avant de prendre mes premières commandes. Toi je sais pas ça faisait combien de temps que t’attendais désespérément ton verre mais ça devait faire un bail en vu de ton regard blasé. J’ai terminé ma commande de Bloody Marry en un temps record alors que le gamin se débattait encore avec la tireuse. Bordel de merde. Allant à sa hauteur j’ai posé mes mains sur ses épaules, sans le brusquer bien que sans doute un peu trop brutalement en vu du sursaut qu’il a fait. Du calme gamin, j’vais pas te bouffer. Enfin, façon de parler.

« Prends ta pause p’tit gars. J’prends l’relais. »

Ouai je prends le relais ça vaut mieux parce que là c’est pas top et tu me fous dans la merde. Toi je t’avais repéré. Au départ j’avais du mal, mais depuis que Jasper a eu les couilles de venir me voir pour me dire qu’il m’avait donné ce magnifique cadeau y’a deux ans (connard !), j’ai moins de mal à reconnaitre mes pairs. Attrapant la bouteille de Jack’s j’ai remplis le verre, double dose. T’avais une salle gueule et a en jugé ton expression t’as pas du bien vivre ta transformation. Parfait on est deux. J’ai fait glisser le verre vers toi, simplement, entamant une autre commande alors que t’en réclamais déjà un second. Relevant les yeux vers toi, je n’ai pas cherché à te contrarier. Non si tu pouvais éviter de m’arracher la carotide ça serait cool. Je suis pacifiste moi de base et j’veux pas d’embrouille. J’ai attrapé la même bouteille qui m’avait servi à remplir ton premier verre, en attrapant un vide pour moi. Avoir torcher mes commandes à vitesse grand V me permettait de venir te parler. Posant le verre vide à côté du tien, j’ai fermé ma gueule en les remplissant, laissant la bouteille sur le bar. Pourquoi parler ? Je comprenais tes réactions. Ca faisait deux ans que je me noyais dans l’alcool pour oublier cet enfer. Cela dit crois-moi, ça ne marche pas si bien que ça. Parce qu’on n’oublie pas. Jamais. On vit avec, c’est comme ça. On n’a pas le choix tu vois.

« Ca t’aideras pas à oublier si c’est ce que tu cherches à faire. On n’oublie pas. Faut vivre avec même si c’est relativement impossible. J’ai jamais réussis tu m’diras. »

Non j’ai jamais réussis à vivre avec ou encore à me faire une raison à ce truc horrible. J’ai envie de hurler, de buter ce fils de pute qui m’a fait ça, mais tu vois, j’peux pas. J’peux pas, parce que finalement, je me dis que je vais avoir besoin de lui pour apprendre à vivre avec justement. C’est con hein ? Devoir se forcer à vire avec quelqu’un qu’on ne peut pas voir en peinture juste pour apprendre. Peut-être que je le buterais après qui sait ? C’est beau de rêver. J’ai vider mon verre d’une traite, le remplissant encore avant de faire comprendre à Tracy de ne pas venir me parler d’un simple signe de tête. Pour une fois, oh miracle, elle n’insiste pas et va ramener ses assiettes vides en cuisine.

« Jax. Ca fait longtemps ? »

Longtemps que t’es comme ça ? Reposant mon verre encore vide, un type est venu me réclamer une bière. Prenant un verre vide je t’ai regardé, t’étais juste en face de moi. Vas-y parles je t’écoute. Essaye juste de rester subtile. Personne ne doit savoir de quoi on parle. Non. Jamais personne ne doit savoir. Ca c’est une règle primordiale. Vas savoir pourquoi. Mais au moins, on nous fout la paix, et tu peux me croire c’est pas un mal. On en chie assez comme ça…


© Fiche codée par Jackson Sorrow

_________________
I’ll be more than just a dead man's hand on you.
You can cover up your eyes. Ignore what you won't hear. I'm not Jesus, Jesus doesn't fear. And If God is looking down. Protect us from these men. I'm not Jesus. I will not forgive ! No I won't !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Magie Magie ! Et vos idées ont du génie ! (Ou pas.) [Jackson Sorrow]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Magie] Magie de Transformation
» [Magie] Magie des cercles élémentaires
» Colin Morgan ♦ "Un petit tour de magie ?"
» Magie magie, quand vos idées ....
» Magie des hommes-lézards

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: . :: Downtown of Salem :: Abracadabra-
Sauter vers: