Partagez|

Try to die another day - Tyler Everett

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Recrue de l'Elit Daemonia

Date d'inscription : 31/03/2016
Messages : 1405
Rp postés : 152
Points-Bonus : 208
Avatar : Jennifer Lawrence par Jake Rhodes
Âge du perso : 21 ans
Groupe du perso : Humaine
Liens infos : Recrue de Jasper Rhodes
MessageSujet: Try to die another day - Tyler Everett Jeu 23 Mar - 2:53

Les nuits à Fort Volsek, il n’y avait rien de plus pénible. D’ailleurs, j’savais même pas pourquoi j’avais choisi d’rester ici. Sans doute pour faire plaisir à Jasper. Pour qu’il voit que j’étais sérieuse dans mon entraînement et que j’avais pas l’intention d’me défiler. Sans doute aussi parce qu’ici, il m’était possible de rencontrer d’autres recrues et de faire connaissance avec des chasseurs. Après tout, techniquement, ils deviendraient bientôt mes frères et mes sœurs d’armes. Du moins, si j’réussissais l’épreuve… Allongée dans mon lit, inconfortable, je fixais un point invisible au plafond. Les bras croisés derrière la tête, j’entendais la respiration sifflante de certains, les ronflements des autres : pas que ça m’posait problème puisque je ne dormais presque jamais. Faut dire que ma tête se plaisait à me renvoyer constamment les mêmes images horribles en boucle, comme un vieux film comme s’repasse constamment… Sauf que j’aimais pas regarder c’film-là. Passant une main sur mon visage, l’autre bras toujours replié sous ma tête, j’en vins à m’demander ce que je faisais réellement ici. Après tout, je n’avais plus aucune famille à défendre, rien. Plus aucune attache ici. Y’avait bien les Rhodes, mais eux mis à part, j’arrivais pas vraiment à m’lier d’amitié avec personne d’autre ici. Faut dire aussi que j’laissais pas vraiment la chance aux autres de m’approcher. Sans doute parce que j’avais pas envie d’connaître leur histoire. Peut-être aussi parce que j’savais bien que parmi l’paquet d’recrues qui s’étaient traînées l’cul jusqu’ici, y’en aurait pas beaucoup qui s’reverraient d’l’autre côté. Et comme j’faisais partie du nombre…

Agacée, j’me levai de mon lit et j’enfilai un jean et un chandail noir à capuchon. Au lieu de perdre mon temps, j’préférais aller m’entraîner et occuper mon esprit en faisant un truc utile. Pas que j’emmerdais… mais ouais, j’m’emmerdais à toujours ressasser les mêmes vieilles histoires. J’avais besoin d’me vider complètement si j’voulais pouvoir dormir. Et ne pas me réveiller en hurlant, ce qui avait l’don de perturber bon nombre des filles qui partageaient la chambre avec moi. Faut dire qu’il y avait pas une tonne de filles. En tout, on était cinq, moi incluse. Alors, aussi bien dire que j’dérangeais pas vraiment quelqu’un… Mais quand même, j’essayais de perturber leur sommeil le moins possible. Fallait bien qu’on s’repose un peu des journées d’merde qu’on passait ici. Chaque jour, c’était pratiquement la même chose : on s’entraînait avec les autres recrues. Y’avait des chasseurs d’la vieille école qui v’naient nous enseigner. Certains étaient intéressants, d’autres moins bavards… Ils avaient tous un style. Avais-je de l’admiration pour eux? Sans doute. Parce qu’ils avaient survécu au pire, à ce qui nous attendait tous : l’épreuve Daemonia. En fait, j’me fichais pas mal de survivre. C’était plus pour Jasper que ça m’emmerdait : j’avais pas envie qu’il perde une autre recrue. Arpentant les couloirs vides à cette heure de la nuit, j’me rendis directement à la salle extérieure d’entraînement. J’avais souvent l’habitude de m’y rendre en pleine nuit. Elle était bien éclairée par la lune lorsque cette dernière n’était pas camouflée derrière les nuages. Et elle possédait tout ce dont j’avais besoin pour m’entraîner.

Les mannequins de sable étaient en place et je saisis une longue perche en bois. Je commençais à frapper ce mannequin comme si ma vie en dépendait, comme si cet ennemi imaginaire voulait ma peau… Au bout d’un long moment (j’avais d’ailleurs perdu toute notion de temps), je laissai mon corps s’échouer sur le sol. Haletante, le visage ruisselant de sueurs, j’essayais de rattraper ma respiration pour calmer les battements désordonnés de mon cœur. Allongée sur le dos, je fixais le ciel obscur au-dessus de ma tête, analysant les petits points lumineux qui décoraient la nuit. Je fermai les yeux un moment et alors que je tentais de détendre mon corps, j’entendis du mouvement : quelqu’un marchait vers moi. Je ne bougeai pas, attendant que les pas se rapprochent de moi. Saisissant mon arme de bois, je me retrouvai debout rapidement et plantai le bout de mon arme sous le menton de mon visiteur nocturne.

« Tyler… Qu’est-ce que tu fous ici à une heure aussi tardive? Fuck! »


Mon cœur se calma rapidement à la vue du chasseur. Tyler avait la réputation d’être le farceur de Fort Volsek. Nous connaissions tous sa réputation. Et c’était la première fois que j’étais seule avec lui. Je baissai mon arme, la laissant glisser contre son torse pour lui donner un p’tit coup vif sur le plexus.

« J’croyais… M’fais plus jamais peur comme ça… merde! »

Les sens en alerte, j’devais m’calmer si j’espérais trouver les bras de Morphée cette nuit. Mais, apparemment, on avait décidé que j’passerais une nouvelle nuit blanche et on s’foutait bien que j’aie seulement trois heures de sommeil dans l’corps? C’qui m’tenait debout? L’adrénaline que dégageait cet endroit, faut croire…

« La prochaine fois, j’te pète la gueule… j’prendrai même pas l’temps d’vérifier… »

J’savais bien que j’pouvais pas réellement lui péter la gueule, mais quand j’allais être chasseur, j’me promettais bien une p’tite revanche…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chasseur de l'Elit Daemonia

Date d'inscription : 15/03/2017
Messages : 19
Rp postés : 10
Avatar : Ryan Reynolds
Âge du perso : 305
Groupe du perso : Chasseurs
MessageSujet: Re: Try to die another day - Tyler Everett Jeu 30 Mar - 20:01

‘’Sort d’ici! Dehors!!’’

Rattrapant au vol son chandail tout en remettant mes jeans, une chaussette dans la bouche et sautillant vers la porte, j’essayais de coordonner mes mouvements et mes sauts. Un pour ne pas m’éclateur la geule, et deux pour faire passer l’autre pied sans chaussette dans le pantalon. Non mais…Qui ne s’est jamais trompé de prénom après une baise? Bon décidemment, elle n’allait pas me rappeler. La porte claqua derrière moi alors que j’attachais ma ceinture. Posant un regard sur mes pieds , un soupire s’échappa de mes lèvres.

‘’J’ai oublié mes chaussures…merde…’’

Bon avec un peu de chance j’allais pouvoir les trouver en fouillant les poubelles dans les prochains jours, quoi que c’était pas très grave, j’en avais quelques paires…Bon c’était ma quatrième paire préférée quand même. J’me souvenais plus trop où je l’avais acheté par contre…est-ce que c’était chez Target? Oh et puis zut! Fallait pas trop traîner dans le coin, surtout si elle se rendait compte de ce que j’avais fait avec le chat. Non mais merde quoi, t’as déjà essayé de baiser alors qu’un matou te regarde? Moi j’aime pas ça…alors hop, dans le micro-ondes! Bon ça j’avais j’ai pas mit de minuterie et je l’ai pas chauffé non plus…Quoi que du chat ça pourrait être intéressant. En mijoté? Oh et puis maintenant j’ai faim…

Deux heures. Deux longues et pénibles heures. Tout ça pour une pizza. Mais elle en valait la peine. C’est la pizzeria de Giuseppe, un vrai de vrai italien! Pizza au four à bois, croûte mince et bien dorée, et puis il me laissait balancer n’importe quoi dessus. Au menu cette nuit, du bacon et des olives, avec beaucoup de pancetta. En plus…sa sauce est à mourir! Nah littéralement! J’ai failli tuer un mec parce qu’il voulait voler ma pointe. En plus tout le monde sait que je ne partage jamais!

Au moins la route pour le fort était simple quand on la connaissait depuis des siècles. Encore une fois…littéralement. Même après de longues années sur le vieux continent, je connaissais encore tous les chemins pour m’y rendre, et je pouvais le faire les yeux bandés. La nuit était déjà très avancée lorsque je passa par la salle d’entraînement extérieure. J’y apercu la jeune Nolan allongée par terre. Bien jolie, mais tellement coincée…Bon aller je tente! Après ma bouchée..

‘’Qu’est-ce que je fou moi? Et toi? Gnamaiché pour tout l’monde ichi!’’

Une autre bouchée de pizza, pas pu m’empêcher. Merde j’ai de la pancetta coincée dans les dents je crois. Oh, mon, Dieu…Une chance que j’ai pas prit extra sauce à l’ail, elle serait déjà morte la petite. Je reculais après son petit coup de bâton. Elle venait de se vider de son energie, sûrement pour mieux dormir, et voulait quand même me challenger? Oh la pauvre…

‘’Me pète quoi? T’es mignonne…’’

Je saisis le bout du bâton pour le lui arracher des mains en mettant ma pizza dans ma bouche, la tenant entre mes dents par la croûte. Un petit coup de poing sur son nez pour lui faire cligner des yeux et pour la sonner. En pivotant le dit bâton, je le fit passer derrière les talons de Nolan en donnant un coup sec, mais pas trop fort, juste assez pour lui faire perdre l’équilibre.

‘’En’ait, ‘u ‘e ‘érouille ‘as ‘al…’rde…’’

On parle pas la bouche pleine, c’est pas poli et puis en plus elle a rien pigé.

‘’En fait tu te débrouille pas mal…C’est du sarcasme en passant’’ dis-je en me penchant sur elle et en placant le bâton sur sa gorge. Je le laissais tomber sur elle et continua ma marche vers la cuisine. La pizza refroidissait, et un tel chef-d’œuvre méritait d’être mangé chaud.

_________________
Pour some sugar on me
In the name of love

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Recrue de l'Elit Daemonia

Date d'inscription : 31/03/2016
Messages : 1405
Rp postés : 152
Points-Bonus : 208
Avatar : Jennifer Lawrence par Jake Rhodes
Âge du perso : 21 ans
Groupe du perso : Humaine
Liens infos : Recrue de Jasper Rhodes
MessageSujet: Re: Try to die another day - Tyler Everett Lun 10 Avr - 3:47

C’est ce que j’avais toujours détesté avec les chasseurs de la vieille école : on n’était jamais sûr d’la façon dont on allait faire s’recevoir. Habituellement, c’était à coups d’claques sur la gueule. Ça, généralement, c’était lorsqu’ils étaient de bonne humeur. L’air fut extirpé si violemment de mes poumons que lorsque je m’écrasai contre le sol, j’avais à peine conscience de ce qui m’entourait. Et puis, pour une fois, je n’aurais pas à me relever, pas à me battre une nouvelle fois. J’entendis à peine les mots prononcés par Tyler et mon corps remua à peine lorsque le bâton percuta ma poitrine. J’en avais plus rien à foutre. Étonnamment, je n’avais pas envie de poursuivre le chasseur et pis, anyway, j’étais bien incapable de bouger mon cul du sol. De fines gouttelettes traçaient des sillons sur mon visage. La pluie continuait ses ravages et bien que je sentais la froideur me ronger jusqu’aux os, ma conscience m’avait abandonnée : je flottais entre conscience et inconscience. Entre deux mondes, entre deux vies… entre deux moments. Mes yeux se fermèrent et là… j’avoue que j’en ai perdu des bouts… Sans doute des grands bouts…

Lorsque j’ouvris de nouveau les yeux, le soleil commençait à poindre à l’horizon. J’avais mal partout, mes vêtements étaient trempés et je grelottais. J’eus peine à croire que j’avais passé la nuit sur le sol boueux. Faut croire qu’un endroit ou un autre pour dormir… Je réussis de peine et de misère à m’sortir de la boue dans laquelle je m’étais enlisée. J’avais mal partout : aux os, aux muscles, à la peau… Bref, tout mon corps entier me faisait souffrir. Parvenant finalement à soulever ma carcasse, je compris que la journée serait interminable lorsque je vis les autres recrues arrivées à l’endroit même où je me trouvais : fuck. C’était un entraînement matinal? J’me souvenais pas que… Ah ouais, j’me souvenais là… Maintenant que je les voyais s’approcher. Merde. Fermant les yeux, essayant de chasser le mal de crâne qui progressait en puissance, je me pinçai l’arête du nez. Une main posée sur une hanche, j’sentais quelque chose qui m’démangeait : non, j’resterais pas ici aujourd’hui. Jasper m’ferait sans doute la gueule parce que j’avais raté un autre entraînement, mais je me rattraperai bien avec lui. J’voulais pas m’entraîner avec les autres. Parce que là, présentement, tout ça m’emmerdait. Pas envie d’être une recrue aujourd’hui. Juste plus envie… Avant même que je ne puisse esquisser un seul pas en direction de la sortie, une main se posa sur mon épaule. Lorsque je me retournai, je croisai un regard que j’avais croisé à maintes reprises dans ces lieux : celle de Frederick. Non, pas aujourd’hui. Et pourtant, la sagesse du maître d’armes était légendaire. Chacun se sentait d’une importance capitale lorsqu’il nous accordait un petit moment et j’avais pu bénéficier d’un entretien du genre… Mais une deuxième fois? Étonnée, j’eus du mal à contenir ma surprise, ce qui fit sourire le vieux chasseur.

« Mademoiselle Gallagher, vous n’avez pas l’intention de nous fausser compagnie aujourd’hui? »

Soupirant, je ne pus me résoudre à quitter les lieux. Je n’allais pas causer une déception… Pas à Frederick. Retirant mon chandail à capuchon et le balançant plus loin dans la cour, je rejoignis les autres recrues, t-shirt noir complètement mouillé, pantalon mouillé et boueux… Merde. Ça promettait d’être une longue journée. Une très longue journée. Ravalant mes incertitudes, ravalant tout ce qui me grugeait, j’empoignai l’épée de combat qu’on me tendait et je me mis au travail. Après toute la fatigue, la raideur musculaire et tout le reste, je faisais tout ce que je savais faire : je cognais.

Allongée sur le sol, fixant le ciel, il y avait déjà un moment que les autres recrues avaient quitté l’endroit. Tout n’était désormais que silence et le soleil se couchait de nouveau à l’horizon. Mon corps fut parcouru d’un long frisson. J’allais être malade si j’bougeais pas mon cul d’ici. Me relevant lentement, je n’avais pas réalisé à quel point mes vêtements étaient sales. Passant une main sur mon visage, je stoppai mon mouvement lorsque j’entendis des pas nonchalants qui se rapprochaient de moi. Cette démarche, je la connaissais, j’avais déjà entendu…

« Tyler… Toujours un plaisir de te revoir… »

Les mots furent prononcés sur un ton qui démontrait tout le contraire. Si y’en a bien un que je n’avais pas envie de voir en c’moment, c’était bien lui. Me relevant péniblement, comme si mon corps pesait une tonne, je fus debout devant lui pendant ce qui me parut être une éternité.

« Si t’as envie d’cogner sur quelqu’un, trouve-toi quelqu’un d’autre… j’ai assez donné aujourd’hui. J’ai envie d’une douche chaude… j’me casse d’ici. »

J’accompagnai ma dernière phrase d’un sourire baveux à son intention. Après, comment il allait l’interpréter… Marchant péniblement, j'avais décidé que j'le laisserais pas m'emmerder ce soir. Mon corps me faisait souffrir, j'avais froid et j'voulais juste dormir. Ramassant mon chandail à capuchon, j'm'écroulai au sol et mes yeux se fermèrent. Parfois, y'a certains signes qu'on devrait pas ignorer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chasseur de l'Elit Daemonia

Date d'inscription : 15/03/2017
Messages : 19
Rp postés : 10
Avatar : Ryan Reynolds
Âge du perso : 305
Groupe du perso : Chasseurs
MessageSujet: Re: Try to die another day - Tyler Everett Dim 16 Avr - 2:17

Dur réveil.

Non pas parce que j’avais fait des cauchemars, ou parce que j’ai peu dormis, en fait ça c’était ma faute. Mais le lit que j’avais au Fort était loin d’être aussi confortable que celui de ma vraie chambre. En fait, en comparaison, c’était comme si j’avais dormis sur le trottoir, alors que d’habitude je dormais sur une nuage.  Et au moins mon vrai lit ne grincait pas lui. Super pratique. Bon ce n’était pas comme si je pouvais ramener une conquête au Fort…Mais bon si jamais il y avait une chasseuse qui pouvait être intéressante, je ne dirai pas non. Par contre le lit lui en souffrirait.

Première étape de la journée : un bon petit déj! Après s’être fait répété des milliards de fois que c’était l’étape la plus importante de la journée, je déjeunes maintenant deux fois plutôt qu’une. Passant rapidement me prendre une pomme et un café que je laissais refroidir avant de le boire d’un coup, l’idée me vint d’aller voir les recrues à l’entraînement. C’était intéressant de les voir ces jeunes, se démener alors qu’il n’y allait en avoir que quelques-uns qui allaient réussir l’épreuve. Personnellement, tant qu’ils se prouvaient au combat, le reste m’importait peu. Je n’ai tout simplement pas le temps de veiller sur quelqu’un d’autre lors d’un contrat.

J’ai l’air de quoi? D’un babysitter?

Pomme en bouche, je descendis donc après avoir perdu mon temps à placoter avec d’autres chasseurs et surtout me vanter du dernier contrat très payant que je venais de régler. Ça avait pris quelques jours à New Orleans, mais il y avait un vampire en moins dans cette ville et c’est ce qui était important. Le voyage avait été court, et il avait fallu que je repasse au Fort pour rendre des comptes et me réapprovisionner pour la prochaine partie de chasse.

Et oh mon dieu…Si je pensais qu’il y avait des lourdeurs administratives dans le gouvernement, ce n’était rien à comparé du Fort. La journée se passa donc à courir entre les différentes instances et surtout un bon
moment dans l’armurerie à essayer des nouvelles lames.

J’arrivais donc trop peu trop tard dans la cour extérieure et les recrues étaient en train de quitter. Sauf ma préférée, qui traînait encore, et qui visiblement, avait passé la nuit dehors. C’était quand même pas ma faute! Si? Bon…merde…

Le soleil se couchait sur le Fort, des fois ça pouvait donner un beau paysage avec la forêt, donnant presque l’illusion d’une forêt enchantée. Mais on savait tous que c’était loin d’être un décor enchanteur, et encore moins un conte de fée que de vivre au Fort. D’ailleurs, j’ai jamais vu de licorne dans cette forêt…CQFD. Je me dirigeais donc vers Nolan pour la deuxième fois en moins de 24 heures.

‘’Toujours un plaisir qui est partagé petite.’’

Je savais bien qu’elle était sarcastique, mais autant entrer dans son petit jeu. Je m’emmerdais un peu au Fort en fait. Les autres chasseurs étaient trop…Bref je m’emmerdais. Et Nolan était la partenaire de jeu idéale. L’observant s’éloigner, je ne répondis même pas à sa remarque, je savais qu’elle n’irait pas bien loin. Et puis le temps me donna raison.

M’approchant doucement je passais un bras sous les genoux de la recrue et l’autre dans son dos pour la prendre comme une enfant qui s’était endormis sur un film. Mais pour elle, c’était direction la douche. POUAH. Sérieusement, les filles en sueur qui s’entraînent d’habitude ça m’attire, mais à Nolan était carrément comme un mec à mes yeux. Elle ne pesait pas grand-chose et ce ne fut pas difficile de l’amener jusqu’aux douches.

Bon là c’était la partie plus difficile. Est-ce que j’étais un bon frère d’armes et je la réveillais doucement pour qu’elle puisse se doucher. Ou sinon j’en profitais pour la réveiller avec un jet d’eau froide. Mmmh…Option 2! Je prenais quand même le temps de lui retirer ses vêtements avant de les balancer plus loin et l’installait sous le jet en vérifiant bien qu’elle allait se le prendre en plein visage.

Et finalement…J’ouvrais l’eau froide.

_________________
Pour some sugar on me
In the name of love

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Recrue de l'Elit Daemonia

Date d'inscription : 31/03/2016
Messages : 1405
Rp postés : 152
Points-Bonus : 208
Avatar : Jennifer Lawrence par Jake Rhodes
Âge du perso : 21 ans
Groupe du perso : Humaine
Liens infos : Recrue de Jasper Rhodes
MessageSujet: Re: Try to die another day - Tyler Everett Lun 17 Avr - 4:30

J’en ratai de longs bouts dernièrement. Et ça, c’était pas surprenant. Les entraînements se succédaient : quand ce n’était pas à Fort Volsek, c’était avec Jasper. J’adorais passer du temps avec mon mentor, j’aimais sa présence rassurante, même si tout se passait de travers pour nous, j’savais qu’il faisait son possible pour me protéger, me rassurer et faire en sorte de m’épauler dans le choix de vie que j’avais fait. Parce que j’savais aussi que c’était pas facile pour lui : il n’en avait pas voulu de cette vie et ce n’était pas ce qu’il souhaitait pour moi : une vie bourrée de remords. Pis de l’autre côté, y’avait Jake. Jake qui croyait que j’avais tout c’qui fallait pour devenir chasseur. Sauf que moi, j’étais remplie de doutes… Pis si j’avais pas c’qui fallait? C’était possible… Sauf que j’aurais pu c’te question-là à m’poser le jour de mon épreuve. Si j’avais pas c’qui fallait, j’serais éliminée pis, that’s it! J’voulais m’faire croire que c’était aussi simple que ça. Sans doute pour ça que je redoublais d’efforts : j’voulais pas causer une nouvelle déchirure à Jasper. J’avais pas envie qu’il enterre une autre recrue. Alors, j’essayais d’me montrer forte, pour lui. Faire plus que les autres, me dépasser encore plus que les autres… Parce que j’voulais qu’il soit fier de moi, peu importe c’qui arriverait ensuite. Pis c’est là que je fus brutalement ramenée à la réalité. Je manquai m’étouffer avec l’eau froide qui m’était projeté à la gueule et pire que ça, je commençai à paniquer.

Complètement déstabilisée, en proie à une terreur grandissante, j’essayai de comprendre ce qui était en train de se produire. Mon cerveau engourdi analysait toutes les options et j’revoyais des centaines d’images dans ma tête d’entraînements passés. Ceux avec mon père. L’eau qui entrait dans ma bouche alors que j’avais du mal à me maintenir à la surface puisque mon équipement militaire mouillé pesait des tonnes… que mes jambes endolories n’en pouvaient plus de supporter ce poids et qu’elles faiblissaient… Heureusement, mes mains étaient libres et je pus me protéger rapidement du jet d’eau et je parvins même à m’en éloigner. À bout de souffle, je recrachai sur le sol des trombes d’eau, vomissant tout ce que j’avais ingurgité. Mon corps s’allongea sur le sol froid, je me roulai en boule et je tremblais. De froid, de fatigue, d’épuisement… J’savais pas trop c’qui m’faisait trembler autant. Mes muscles endoloris me faisaient souffrir, mon corps meurtri portait les marques de l’entraînement d’aujourd’hui et j’aperçus du coup de l’œil celui qui était responsable de mon mal-être du moment : Tyler. Comment avait-il osé? La voix rauque, je dus tousser un peu avant de pouvoir lui parler.

« T’as vraiment rien d’autre à faire que d’emmerder les recrues? Pourquoi tu vas pas te trouver un autre contrat hyper lucratif et que tu m’fous pas la paix? Ça t’amuse, n’est-ce pas, ce p’tit jeu à la con? »

J’savais bien que oui, j’savais bien que Tyler s’amusait d’me voir ainsi et ça me frustrait. Je rageais. Mais j’étais loin d’être capable de l’affronter. J’avais tellement mal partout que j’avais même pas envie de bouger du sol tellement mes muscles me faisaient souffrir. J’avais tellement reçu de coups à l’entraînement que j’avais des ecchymoses un peu partout sur le corps. Adieu, douche chaude et réconfortante.

« Tu pourrais au moins m’balancer une serviette… »

J’avais même pas la force d’me lever pour aller m’en chercher une. L’eau froide n’avait aucun bienfait sur mes douleurs musculaires et j’me sentais plus raide qu’avant la douche. J’me sentais humiliée… En plus, il avait pris le temps d’me retirer mes vêtements et ça, ça m’mettait vraiment mal à l’aise. Parce qu’en dehors de Jake, aucun mec ne m’avait vue sans mes vêtements. Et là, j’avais l’impression que Tyler… Je retins toute la rage que j’avais envie de déverser. Je serrai les dents : ça ne servait à rien d’lui balancer un paquet d’conneries à la gueule, il allait juste s’moquer d’moi encore plus. Je retenais aussi les larmes de colère qui menaçaient de couler, j’allais quand même lui faire ce plaisir, de chialer devant lui.

« La prochaine fois que t’as envie de déshabiller une fille, assure-toi qu’elle est au moins consentante… »

J’pris la serviette qu’il venait de ma balancer et je l’enroulai de peine et de misère autour de mon corps. Fermant les yeux, j’espérais juste, lorsque je les ouvrirais de nouveau, qu’il ne serait plus là. Qu’il aurait quitté les lieux. Que j’puisse… Mais non. Il était toujours là.

« Qu’est-ce que tu fous encore là, Tyler? Tu t’es pas assez foutu d’ma gueule? Tu veux quoi d’plus? Hein! J’suis pas d’humeur là… »

J’avais pas envie de jouer avec lui, pas envie de repousser ses moqueries, j’étais pas suffisamment solide pour ça ce soir… Et j’étais suffisamment humiliée par tout ce qui venait de se produire. Mes pupilles se figèrent et je me contentai de fixer le sol, n’ayant pas envie d’lui demander quoique ce soit, prête à passer la nuit couchée sur le plancher s’il le fallait… Pis surtout, j’avais envie d’une douche chaude, d’un bain chaud… n’importe quoi qui arriverait à calmer la douleur qui s’faisait sentir dans tout mon corps. Mais ça, j’allais pas l’dire à Tyler. Pas envie qu’il se moque de moi…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chasseur de l'Elit Daemonia

Date d'inscription : 15/03/2017
Messages : 19
Rp postés : 10
Avatar : Ryan Reynolds
Âge du perso : 305
Groupe du perso : Chasseurs
MessageSujet: Re: Try to die another day - Tyler Everett Mer 5 Juil - 5:02

Autre chose à faire que d'emmerder les recrues? Euh non pas vraiment...Enfin, si, mais c'était beaucoup moins intéressant! Il n'y avait pas grand chose d'intéressant à faire au Fort depuis bien des lustres, d'ailleurs même ceux-ci seraient plein de poussière s'il y en avait eu...Comme dans les films d'Harry Potter, dans la grande salle avec les longues tables et toute la bouffe préparée par les elfes de maison! Tiens pourquoi on en a pas ça d'ailleurs? BREF! On s'emmerdait comme pas possible au Fort, et c'était limite pire en ville. Au moins ici je savais que certaines personnes pouvaient faire semblan de m'apprécier sans que j'ai à payer. Mon regard ne se détachait pas de celui de la recrue. J'aurai très bien pu profiter de la vue, mais c'était différent avec Nono. Bon oui elle était bien foutue, se gardait en plus en forme, mais c'était la Recrue, et rien d'autre. Mais là, elle semblait très fâchée. Pourtant je ne voulais que lui rendre service. Elle puait, je l'ai foutu sous la douche. C'est ce que mes parents avaient fait, et les parents de mes parents, et les parents des parents....C'est pas comme si je l'avais frotté avec une éponge qui t'arrache la peau! Moi j'ai eu droit à ce sale traitement, pas elle! Et elle trouvait encore le moyen de chialer...une vraie femme!

Attends...bon ok c'est un peu macho ça...Mais quand même vrai. Elle n'était pas à la bonne place si c'était pour se laisser atteindre par de petits flashbacks de la guerre du Vietnam. Si de l'eau froide suffisait pour la faire chialer, elle ne réussirait jamais l'épreuve...Oh merde, mais si elle réussit pas l'épreuve, elle meurt? Et si elle meurt...Plus de Nono? Je me devais de prendre les choses en mains! Et par chose je veux dire son éducation, pas ses...BREF!

''Meeeeh...Non en fait...'' dis-je en haussant les épaules.

J'aurai bien aimer avoir un contrat justement, mais c'était le calme plat de ce côté. Bon y'avait bien quelques petits trucs par ci, par là, mais rien d'intéressant pour le vétéran que j'étais. J'devrais peut-être me recycler en mercenaire? Et prendre les contrats qui seraient en dehors des lois de l'Elit, ça pourrait être bien plus payant! Et qui dit argent dit pouvoir, et qui dit pouvoir dit PIZZA.

''Tu pourrais au moins me balancer une serviette...''

Bon mon imitiation restait à travailler mais elle avait compris. Je me dirigeais donc vers un tas de serviette, en prit une puis la jeta vers la recrue en souriant avant d'aller m'assoir à même le carrelage mouillé face à elle. C'était pas si désagréable, mais j'aurai du y penser et mettre mes bottes de pluie. Les  noires avec les logo de Batman...la claaaasse.

''Les filles sont toujours consentante lorsque je les déshabille...Oh tu parlais de toi? Faudrait déjà que tu puisse être catégorisée comme une fille...V'là quelques minutes t'étais plus une boule puante. Et j'insiste sur puante...merde ils vous enseignent pas l'hygiène de base?''

Sûrement pas! Bon y'avait aussi le fait quelle venait de passer pas loin de 24 heures à s'entrainer et à dormir dehors. J'aurai quand même peut-être dû la réveiller ou l'amener dans son lit, ou le mien. Mais pour le moment, fallait la renforcer la petite Nono!

''Ohhh arrête de faire la drama queen deux secondes! Sérieusement c'est pas comme ça que tu vas devenir une vraie chasseuse la recrue! Toujours en train de te plaindre...''

D'un geste non-chalant je l'éclaboussais en passant ma main dans une flaque d'eau froide. Tiens faudrait aussi que je me douche. Aller hop! Une bonne douche bien chaude! Vous savez ce qu'il manque au Fort? Un sauna! Rien de mieux que de suer les toxines! Et oui quand je dis toxines je parle de drogues et d'alcools. Avec un ''s'' oui parce je bois un peu trop de trucs différents.

Je me levais donc pour commencer à me déshabiller en vitesse, voulant savourer la chaleur de l'eau rapidement. Je laissais donc à la recrue une vue sur près 300 ans de cicatrices, surtout dans mon jeune temps. Ma préférée restait quand même celle entre mes côtes, attaque de fourchette. Rien à voir avec des créatures maléfiques, simplement une ex à qui j'avouais avoir couché avec sa meilleure amie. Depuis j'ai pris des notes:

1 On n'avoue pas ce genre de trucs.
2 On ne commence pas à compter sur ses doigts pour répondre à ''Combien de fois?''
3 Ne plus jamais faire ça lorsqu'il y a des ustensiles à porté de main.

L'eau allait un bien fou, surtout qu'en plus ici je n'avais pas à payer le chauffe-eau. Je tendis la main vers la recrue en signe d'invitation.

''Allez, ça va te faire du bien petite.''

_________________
Pour some sugar on me
In the name of love

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Try to die another day - Tyler Everett

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Signature de contrat - Tyler Bozak
» Tyler Myers [SOMEONE]
» Pile ou Face ? || PV Tyler, Daphné & Gaïa [PM]
» Un festin pas comme les autres ... {Event 014 [Enora & Tyler]
» Steve Tyler

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: . :: South of Salem :: Fort Volsek-
Sauter vers: