Partagez|

Who the fuck are you ? [PV Shane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Loup-garou, solitaire
avatar

Date d'inscription : 11/03/2017
Messages : 75
Rp postés : 3
Avatar : Tom Payne
Âge du perso : 32 ans
Groupe du perso : Loup-Garou
Avis de recherche : ♠ Ma pote Tracy (PV)
♠ Mon pire cauchemar, le chasseur qui veut m'dépecer sur place.
♠ L'trou duc qu'a voulu m'bouffer y'a 5 ou 4 ans.
MessageSujet: Who the fuck are you ? [PV Shane] Sam 18 Mar - 13:23

Who the fuck are you ?
- Jackson Sorrow & Shane Greyson -
« What ever happened to the young man's heart. Swallowed by pain, as he slowly fell apart »




La pleine lune, elle était proche cette garce. Je pouvais sentir mes sens s'aiguisés de jour en jour, je craignais toujours ce moment. Même après deux ans, je crois que je ne m'y ferais jamais. Ca me faisait toujours autant flipper. Je crois que j'ai dû rester tranquillement enfermé que trois fois en deux ans. Et encore, je crois. Le reste du temps ? Je me transforme en une sorte de bête sauvage, qui bouffe tout ce qui trouve, ou de pas loin. C'est badant comme truc, mais c'est comme ça. J'peux pas m'en empêcher, et je crois que le pire, c'est que ça va durer toute ma vie. Ca fait chier, c'est douloureux, et franchement, j'aime pas du tout. Je préférais peut-être encore le moment où j'étais humain t'vois. J'étais dans la merde, mais au moins, j'faisais de mal à personne. Maintenant ? Laisses tomber, j'ai du sang sur les mains, c'est abusé. J'crois que je vais finir par concurrencer Freddy Krueger, si c'est pas déjà fait. Ca me fous les jetons, c'est abusé, mais bon, j'peux pas non plus me foutre une balle dans le caisson pour en terminer, j'ai pas envie de crever. J'me dis qu'un jour je finirais par croiser un type comme moi, puis à deux, on sera plus fort. Ou pas, j'en sais rien. Mais je garde bon espoir de ne plus être tout seul un jour. Ca m'arrangerait bien. Comprendre, savoir d'où j'viens, et pourquoi pas savoir enfin qui m'a fait ça que je puisse lui exploser sa putain d'gueule. J'suis pas un gars violent moi, mais j'lui ai rien demandé sérieux. Il m'transmet sa merde et se tire sans rien dire. Non, déjà c'est malpolis et en plus je regrette, mais ça s'fait pas.

J'soupire en écrasant ma clope dans le cendrier. Fait chier, c'est l'heure d'aller bosser. Ca m'a au moins aidé à m'sortir de la rue faut voir les bons côtés des choses. Comment j'ai eu ce job ? J'en sais foutrement rien puis j'm'en fous, mais au moins, j'ai de l'oseille qui rentre à la fin du mois, un pieux, du chauffage l'hiver, plus besoin de mendier pour avoir des clopes. Bref, la belle vie quoi, j'me sens presque comme crésus même si j'fini mes fins d'mois à bouffer des pattes et du riz. Comme quand j'étais gosse. Cette pute de vie, elle est mais tellement machinale sérieux. Ca m'ferait presque sourire ironiquement tout ça. L'horloge à beau tourner au fond, rien n'change vraiment. Autant dire que j'ai toujours eu la merde bien collée au cul. Pire qu'un Chewing gum collée sous la semelle de ta grolle.  J'peux te dire qu'elle est coriace celle là. Bien dure, bien compacte, elle ne veut pas te lâcher. Bon l'image mentale n'est pas top mais c'est celle qui me vient en tête là, tout de suite. Aller mon vieux, faut te lever au lieu de ressasser comme un connard et aller prendre ta douche histoire de ressembler un peu plus à quelque chose. J'me regarde vite fonce dans la glace, putain la gueule. J'ai les yeux qui sortent tellement de mes orbites que j'ai le sentiment qu'ils vont explosés c'est affreux. Faudrait peut-être que je songe à me raser aussi, mais la flemme, cette pute de flemme, elle va encore vaincre j'en ai bien peur. Comme c'est malheureux. La flemme : 1 VS Jax : 0, comme d'hab quoi, bref l'histoire d'ma vie. C'triste hein ?

C'est dix-huit heure, moi j'sors à peine du lit, j'ai mal aux cheveux et j'ai une putain de pâteuse. Il est beau le gugus putain. Autant dire que j'en ai strictement rien à foutre de l'image que je dégage. Je me passe vite fonce sous la douche, me débarbouille, me brosse les dents pour enlever l'haleine de chacal et accessoirement les relents de rhum que j'ai sans doute trop ingurgité cette nuit et ce matin, et ronchonne un coup. Merde j'suis en retard. Comme toujours. Putain. Sautant dans un jean trop large et mes pompes de l'an quarante, je sors de mon appart' miteux après m'être entraver au moins deux ou trois fois dans les cadavres, de bouteilles qu'on se le dise, et me voilà dehors. Regardant la lune, soupirant, encore. Dans quatre jours elle sera pleine. Fait chier. Non, franchement, je crois que je ne m'y ferais jamais. Mais faut pas que j'y pense, ça va me foutre le bourdon sinon, c'est affreux. J'me contente de me griller une clope sur le chemin du taff. La motivation dans les chaussettes et la tronche toujours bien enfoncée dans l'brouillard, on va rester polis. Si je continue comme ça c'est pas au poker que je vais le perdre ce boulot, je vais me faire virer à tout les coups, c'est claire. Faut dire que je le cherche aussi un peu. Jamais à l'heure, toujours bourré de la veille, la dégaine du type blasé de la life, ce genre de gus qui ne tient pas trente secondes en entretiens d'embauche. Bonjour, au revoir, next. La politesse quoi. Ca aussi c'était un peu l'histoire de ma vie. Enfin bref, je finis quand même par pousser la porte du bar et vl'a tit pas ma collègue vient m'chopper directe.

« Jackson, Jackson, Jackson... T'as vu l'heure ? T'es sensé arrivé à dix-huit heure, pas dix-huit heures vingt. Et puis... Non mais Jackson, t'as vu ta tête. Tu connais le rasoir ? Tu sais, le petit truc hyper pratique qui t'embellis en deux secondes. T'abuse sérieux. »
« Ca va y'a personne encore. C'est bon. Et Tracy ? Si tu pouvais m'couvrir auprès du boss se serait...»
« Cool ? Ouai. Mais ça t'couteras un verre ok ?»

J'ai peut-être vu ma tronche mais toi, mon p'tit doigt me dit que t'aimerais bien me sauter. Je lui lance un sourire en coin qui lui dit que je suis d'accord avant de prendre ma place derrière mon bar. Me tirant une pinte que je garde près de moi. Les avantages de boulot ? L'alcool. Je peux boire quand je veux, au moins, ça m'aide à ne pas déprimer.  Et déprimé ? Je le suis toujours quand la pleine lune approche. Le mardi le bar est calme, c'est assez tranquille en général. J'ai le temps d'me prendre des pauses clope quand je veux, sans trop en abuser, le boss ne me fait jamais chier avec ça. Tant que je fais mon boulot, tout baigne, on est cool. Y'a pire comme lieu. La soirée ce passe comme tout les mardis pour tout dire. Tranquillement. Tracy prend le temps de venir me faire la causette entre deux clients, me parlant de tout et de rien. J'me fous pas mal de ce qu'elle me dit en fait, mais je fais oui de la tête et elle croit que j'suis à fond. C'est marrant et autant dire que la p'tite fait parti de mes collègues favoris ici. J'me fous pas mal de sa gueule, mais en fait, je l'aime bien. Elle m'aide pas mal, puis elle est toujours là quand j'ai des emmerdes. A n'importe quelles heures, ça fait du bien d'avoir des gens sur qui on peut compté sérieux. Ca va faire un an qu'on bosse ensemble, elle ne sait toujours pas ce que je suis, je ne lui en parle pas. J'en parle à personne pour tout dire. Mais bon. C'est pas le genre de truc qu'on cris sur les toits tu me diras. Les vampires, les sorcières, ok mais moi? J'suis quoi moi ? Je sais toujours pas en fait.

« 'Soir. Qu'est-ce que tu sert ?»

C'est les premiers mots que je t'ai sortis quand tu t'es installé au comptoir. Toi, j't'avais jamais vu. Sans doute aperçue, mais après ? Rien d'autre. Je t'ai posé la question, machinalement. Comme j'aurais pu la poser à n'importe qui. Franchement ? Si jamais su qui tu étais ? J'me serais tiré en courant tu peux me croire. Je me suis contenté d'attendre ta demande, m'essuyant les mains sur mon torchon...



© Fiche codée par Jackson Sorrow

_________________
I’ll be more than just a dead man's hand on you.
You can cover up your eyes. Ignore what you won't hear. I'm not Jesus, Jesus doesn't fear. And If God is looking down. Protect us from these men. I'm not Jesus. I will not forgive ! No I won't !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loup-garou Alpha
Chef de meute
avatar

Date d'inscription : 07/03/2017
Messages : 48
Rp postés : 8
Avatar : Chris Hemsworth Âge du perso : 34 ans
Groupe du perso : Loup-garou ( Alpha, pure race )
MessageSujet: Re: Who the fuck are you ? [PV Shane] Lun 3 Avr - 20:14

Pour Shane, il n'y avait rien de trop compliquer. Il se fiait très souvent à son instinct pour prendre des décisions. Il avait peut-être tort de s'y fier, - aucune idée, jusqu'à maintenant, il n'avait jamais regretté - mais il était persuadé qu'il faisait rarement erreur sur la personne qu'il transformait. Certaines têtes de pioche diraient que son instinct se fait baiser et qu'il devrait y songer plus longtemps avant de passer à l'action, mais il en faut toujours un dans une meute pour contredire les autres.

'' Tu vas t'faire baiser ! Tu sais pas qui c'est ce type ! ''

Charley Finn aka tête de pioche, ne passait jamais par quatre chemins pour dire les choses. Il ne fallait pas s'y tromper, Charley était un bon type, vaillant, toujours présent auprès des siens, et il avait un bon sens de l'humour lorsqu'on le connaissait bien. Mais il a une grande gueule et c'est jamais au bon moment qu'il l'ouvre. Il était suffisamment stressé, aucun besoin d'avoir à côté de lui quelqu'un pour lui rabâcher les oreilles sur l'ampleur des décisions qu'il prenait seulement à se fier sur son feeling. L'Alpha émet un grognement désapprobateur et lance un regard en coin à la grande gueule de service.

— T'aurais mieux fait de rester au domaine, tu m'donnes mal au crâne. On va dire que j'le connais, Jackson.
" Oh, parce que t'as prit un café avec lui ? Vous avez causé ensembles longtemps, parlé de philosophie, il t'a raconté sa vie de A à Z ? Qu'est-ce qui te fait croire qu'il le prendra bien ? C'est peut-être quelqu'un de rancunier, qui n'hésitera pas à s'en prendre à la meute parce qu'il est furieux contre toi ! "
— J'lui ai jamais parlé, ce sera une première. J'crois pas qu'il ferait ça... et arrête de faire ta drama queen, por piedad ! T'es un loup-garou, pas une Paris Hilton avec une couronne.

Charley n'avait pas totalement faux. Jackson Sorrow n'était pas le premier homme qu'il avait transformé et qu'il avait ensuite abandonné, sans lui donner un bras d'appui pour le guider. C'était une chose qu'il regrettait et quelque part, il le vivait mal. Il y avait une possibilité qu'il le rejette dès sa première tentative de l'aborder. Peut-être bien qu'il lui viendrait des idées de vengeances, cette éventualité n'était pas à rayer de la liste non plus. Ce dernier point inquiétait Charley, qui avait bien du mal à accepter les nouveaux loups-garous dans la meute, qu'ils soient de la lignée de l'alpha ou non. Alors l'idée que Jackson intègre la meute, un lambda qu'il ne connaissait pas et qu'il n'avait jamais rencontré, le faisait piailler comme une vieille femme.

" Elle est très bien la meute comme elle est ! Pas besoin de personne d'autre ! "
— Je l'ai transformé, le moins que j'puisse faire, c'est de lui ouvrir la porte pour qu'il puisse entrer. Je l'ai abandonné une fois, j'vais pas le faire une seconde fois. J'crois que tu peux comprendre ça.
" Oui, j'comprends ! Mais toi essayes de comprendre que tu invites un type dans notre famille, sans savoir vraiment qui il est ! "

L'alpha cesse sa marche et se tourne en direction de Charley, tentant de ne pas s'énerver et d'être compréhensif. Il réprime un soupir et pose ses mains sur ses épaules, ancrant son regard dans le sien.

— J'sais tout ça, Charley. Tu crois que j'connais rien de lui, mais tu te trompes. J'suis flic, j'ai des relations, tu crois que j'me suis pas renseigné sur lui ? J'ai un bon instinct et j'sais que Jackson Sorrow, c'est quelqu'un de bien. Arrête de t'angoisser, j'vais rester prudent, ok ? Possible qu'il refuse, alors attend avant de paniquer.

Il ne croyait pas que ses paroles allaient le convaincre, mais pour l'heure, ça devrait le faire.


◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆◆


Il n'avait jamais franchi la porte de ce bar auparavant. Il préférait les endroits plus festifs, plus chaleureux aussi. Le genre d'endroits où les gens se connaissaient et trinquaient toute la nuit dans une bonne ambiance. Raison pour laquelle il sortait rarement, il trouvait mieux d'inviter chez lui ou au Domaine Greyson, c'était plus convivial. J'suis pas venu ici pour fêter, ça règle le problème. Non, il n'était pas ici pour fêter, mais plutôt pour dire une vérité que Jackson n'aimerait sans doute pas entendre. Il n'avait pas réfléchi à la façon de s'y prendre pour lui balancer la vérité et c'est maintenant qu'il réalisait qu'il aurait mieux fait de le faire. C'est bien l'improvisation, non ? Il n'existait pas une meilleure façon de le savoir sinon celle d'essayer. Son regard fait un tour rapide d'horizon et il ne tarde pas à voir le grand déglingué de l'autre côté du comptoir à alcool. Il y avait un peu de progrès depuis la dernière fois qu'il l'avait vu. J'parle pas de ta barbe pas taillée, de ton allure bizarre et tes fringues qui schlinguent l'alcool d'la veille. Ces point-là n'avaient pas changé, mais au moins, maintenant, il n'était plus à la rue et avait un job. C'était un bon début.

D'une démarche décontractée, il s'avance vers le bar et pose son postérieur sur le tabouret face au barman. Silencieux, il se met à détailler son visage, incertain d'être tenté de lui dire ce soir. T'as l'air d'un dépressif qui aurait passé la nuit sur la corde à linge. Ça m'donne pas envie d'empirer ton cas.

« 'Soir. Qu'est-ce que tu sert ?»

Si c'est moi qui dois te servir, ça commence mal. L'alpha hausse un sourcil et le dévisage un moment, puis se met à ricaner tout en acquiesçant de la tête.

— Ok. J'veux bien te servir. Avec la tête que t'as, j'crois que t'en as de besoin. Ton patron, il est là ?, commence-t-il avant de préciser. J'te demande seulement pour ne pas que tu te fasses taper sur les doigts si tu trinques avec moi. Si tu veux que j'te serve, alors faudra boire comme un homme.

Une fois qu'il confirme que son employeur est absent, il lui désigne une bouteille de vodka posée derrière lui, sur la tablette.

— La vodka, derrière toi, j'crois que ça fera l'affaire. Amène la bouteille ici et prend deux verres. J'vais payer la bouteille.

Pendant qu'il s'affaire derrière le bar, Shane jette un coup d’œil au panorama autour de lui et il est soulagé de constater qu'il n'y avait pas un seul client autre que lui. Une fois Jackson de retour avec tout l'attirail, il s'empare de la bouteille et en verse dans les deux verres, jusqu'au bord. Le barbu ne semblait pas avoir remarqué qu'il avait face à lui un autre de sa caste. Habituellement, les loups-garous se reconnaissaient entre eux, du moins ils ne tardaient pas à le percevoir avec leur instinct. J'ai pas de mal à croire que t'as la tête encore trop défoncée de la veille pour te rendre compte de quoique ce soit. Et ce n'était pas lui qui allait l'aider à émerger à la surface en lui offrant à boire. Une grimace éphémère passe sur son visage à cette pensée et s'évanouit aussitôt.

— Alors ? Qu'est-ce qui va pas ? J'sais qu'on ne se connait pas, mais puisque j'ai eu une mauvaise journée et toi aussi - à moins de me tromper -, autant en discuter en trinquant.

Il avait une petite idée de la raison pour laquelle il avait l'air un peu abattu. C'était le syndrome de beaucoup de loups-garous quelques jours avant la pleine lune. Certains de sa meute avaient encore ce regard, cette peur qui valsait dans leurs prunelles à l'idée de souffrir la nuit fatidique.

— T'aurais pas... la depresión antes de la luna llena ? La dépression avant la pleine lune, c'est courant chez les loups-garous. C'est pas mon cas, mais j'en connais plusieurs qui ont la même tête que toi en ce moment.

Il lève son regard vers le sien et esquisse un petit sourire en coin. Maintenant, si c'est pas clair pour toi, j'vois pas ce que j'peux faire d'autre. J'suis pas doué en dessins, alors me demande pas de t'en faire un.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Who the fuck are you ? [PV Shane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Shane Carrick [Terminée]
» [M] SHANE WEST Ҩ Can we see beyond the scars ? [PRIS]
» Shane ♣ C’est ta sœur, la fleur.
» Shane McColgan
» (m) shane west ✈ libre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: . :: Downtown of Salem :: Abracadabra-
Sauter vers: