Partagez|

Dancing With The Devil | feat. Rhydian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Inferis, sorcière originelle
avatar

Date d'inscription : 30/03/2016
Messages : 2832
Rp postés : 216
Points-Bonus : 220
Avatar : Phoebe Tonkin ©Lilie
Âge du perso : 346 ans mais n'en parait que 25
Groupe du perso : Inferis - Sorcière (Energie)
Liens infos : FicheLiensRps

Multis : Teddy - Valeska - Eli'
MessageSujet: Dancing With The Devil | feat. Rhydian Ven 23 Déc - 9:47


▬ Abi & Rhydian ▬
▬ I know I'm dancing with the devil. Ain't no chance of heaven. Going straight to hell. I know I'm dancing with the devil. Darken up my heaven. Brighten up my hell. This passion is a blasphemy. My second lung, my enemy. I know I'm dancing with the devil. Darken up my heaven. Brighten up my hell   ▬


▬ Les lèvres douces de ma fille se déposèrent sur ma joue. L'odeur du gel douche et du shampoing envahissaient mon nez, chatouillant Mes sens. Des odeurs délicates et fruitées, qui me rappelaient sans cesse ma fille, ce cadeau de la Déesse…

« Bonne nuit m'man, à d'main ! »
« Bonne nuit Eva, fais de beaux rêves. Demain matin je ne serais peut-être pas là à ton réveil, j'ai des patients à aller voir très tôt. »
« Ok pas d'soucis ! Bonne nuit !»
« Bonne nuit ma chérie. Je t'aime ! »

Installée sur le canapé, emmitouflée sous un plaid bien chaud, un livre à la main, j'observais Eva qui grimpait les escaliers deux par deux pour rejoindre sa chambre. Ma fille était ce que j'avais de plus cher au monde. Elle était devenue le centre de mon univers au moment même où j'avais fait le souhait de l'avoir. Ma fille. À moi. À Jake aussi. Même si ce dernier me semblait, encore et toujours, bien trop peu présent pour elle. Il ne pourrait, de toute manière, être assez présent qu'en vivant à nos côtés. Ce qui était bien évidemment totalement inenvisageable. Et, depuis les récents événements, je ne savais pLus trop quelle direction prendre dans ma propre vie. Enfin, toutes ces horreurs m'ont au moins fait prendre conscience que je dois vivre et cesser de me priver. Et surtout que je dois apprendre à mieux connaître les gens, à mieux les cerner ...
Lentement, j'abandonnais mon plaid moelleux et regagnais la cuisine. En prévision de mon départ matinal, je préparais le petit-déjeuner pour Eva. Je savais pertinemment qu'elle était assez grande pour le faire elle-même, mais il s'agissait là de mon petit plaisir personnel. Son bol, son verre, ses céréales, des fruits… Je terminerais le reste à mon réveil le lendemain matin. J'avais constamment besoin de savoir que ma fille partait le ventre plein. Comme toi maman, tu t'assurais toujours que mon ventre soit plein, même si nous n'avions pas grand chose à manger, même si nous manquions cruellement d'argent. Mais jamais tu ne m'as laissé quitter la maison le ventre vide.

Quelques minutes plus tard, je grimpais à l'étage, vérifiant que ma fille s'était bien endormie. Plongée dans un profond sommeil, elle dormait déjà à poings fermés. À mon tour, je retrouvais le confort de ma chambre, non pas pour dormir, mais pour me changer. De mon armoire, je sortis des vêtements noirs : pantalon, pull, veste, chaussures, mitaines et bonnet. La fin de l'automne avait commencé à se montrer plus rude, les nuits étaient plus dorénavant plus fraîches. Lorsque j'eus fini de me changer, mon téléphone indiquait 22:26. Il était temps pour moi de partir. Persuadée d'être rapidement de retour, je n'avais pas dit à Eva que je quittais la maison. Pour ne pas l'inquiéter, pour ne pas répondre à ses questions, j'avais préféré la laisser dans l'ignorance. De toute manière, je ne risque absolument rien. Silencieusement, je quittais la maison et allumais ma voiture. Direction les ruelles malfamées de Salem.

(…)

▬ 23:00 sonnait presque lorsque je quittais ma voiture, garée près d'un pub fréquenté par de nombreux loups. Mes recherches concernant Annabella, la jeune louve torturée par Charlie, m'avait conduites jusqu'ici. Quelqu'un l'aurait visiblement aperçu peu de temps après que je pus la libérer. J'avais besoin de savoir où elle était allée. La jeune louve était douée pour effacer ses traces et j'imaginais facilement qu'elle avait laissé sa louve prendre le dessus sur son humanité, la poussant ainsi à rejoindre la nature et à se transformer. Ma magie, pourtant puissante, ne parvenait à m'indiquer clairement où elle s'était rendue, changeant trop souvent de place et de cachette. Cet homme-là, un certain Tony, loup solitaire mais visiblement proche de certains membres de la meute de Tybalt, avait des informations qui pourraient très certainement m'être précieuses.  J'avais découvert que Annabella vivait chez une certaine Luna, Chasseuse. Je savais où elle vivait et je savais surtout que Annabella ne semblait pas être retournée chez elle. Je souhaitais donc faire des recherches en amont avant de rencontrer cette femme ... Même si ça ne rachètera pas tout le mal que Charlie a pu lui faire.

Silencieuse, je m'avançais dans la ruelle. D'après mon souvenir et surtout d'après mes visions, l'homme en train de dealer dans la ruelle était celui que je cherchais. Lentement, je m'avançais vers lui, son client partit.

« Tony ? »
- J'sais pas, ça dépend s'que tu cherches !
« Des informations… »
- J'peux rien faire pour toi moi.

Un grognement sourd s'échappa de mes lèvres. Je commençais à m'agacer.

- Tu crois qu'tu m'fais peur là ? Dégage avant que j't'égorge !

Cette fois se fut un ricanement qui s'échappa de mes lèvres entrouvertes. D'un geste de la main, je plaquais le loup contre le mur, le soulevant à quelques centimètres du sol. Des ronces vinrent s'enrouler autour de son corps alors qu'il se mit à hurler comme un fou, risquant d'ameuter quelques indésirables.

« Ferme là ou c'est moi qui t'égorges ok !»

Je ne comptais pas le faire. Je n'étais pas violente normalement et tuer quelqu'un m'était difficilement concevable sauf en cas de légitime défense. Mais c'est là qu'on interrompit. Un gamin, débarqué de nul part. Un loup-garou d'après ce que je pouvais déceler en lui… Il ne manquait plus que ça ...

« Ne t'occupe pas de ça petit, je gère la situation… »

Crissement de pneus… Décharge électrique… Piqûre… Trou noir.

Du Sorbier ?! SERIEUSEMENT ?! Ou était-ce autre chose ?

Autour de moi, j'entendis vaguement quelques cris, quelques plaintes. Je sentis surtout le sol froid et humide Me frapper… ou était-ce mon corps qui s'était écroulé ? Certainement d'ailleurs. Bordel … j'dois être rentrée pour terminer le petit-déjeuner de ma fille !

(…)

▬ Un mal de tête… ce fut la première chose que je pus ressentir, avant l'odeur nauséabonde de la moisissure et de l'humidité. Lorsque j'osais enfin ouvrir les yeux, dans un clignement douloureux de paupière, j'eus d'abord du mal à distinguer ce qui m'entourait. Consciente que j'étais attachée, les mains liées dans le dos, je ne tentais pas de me libérer. Le Sorbier lacérait mes poignets. Je crois sincèrement que vous allez tous regretter d'être nés ! A mes côtés, visiblement blessé, le gamin gisait encore inconscient. Un coup de pied dans son mollet me fit comprendre qu'il n'était pas mort.

« Réveille-toi gamin ! »

Bon sang, il dormait comme une marmotte ! En attendant qu'il se réveille, mon regard analysa la situation, voguant sur la pièce aux murs en briques rouges. L'homme, le fameux Tony, gisait au milieu de la pièce, baignant dans son sang.

« Font chier ! »

J'avais besoin de lui moi ! Des bruits de pas se firent entendre un peu plus loin !

« Allez gamin, faut te réveiller là ! »

Parce que je ne comptais pas me débarrasser de tout ce petit monde toute seule.

_________________

It's do or die. Nobody can save you now.
Whatever it takes. Cause I love the adrenaline in my veins. I do whatever it takes. Cause I love how it feels when I break the chains. Whatever it takes. You take me to the top I'm ready for. Whatever it takes. Cause I love the adrenaline in my veins.


Dernière édition par Abigaïl Clarke le Lun 26 Juin - 19:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://boite-a-idees.tumblr.com/
Loup-garou
Meute de Wade Jackson
avatar

Date d'inscription : 23/06/2016
Messages : 359
Rp postés : 34
Points-Bonus : 103
Avatar : Matthew Daddario ( tokki <3 <3 )
Âge du perso : 20 balais
Groupe du perso : Werewolf
Liens infos :
Avis de recherche : son père + quelqu'un pour le recueillir + son meilleur pote + des amis + des amours + des emmerdes +une meute de werewolves
MessageSujet: Re: Dancing With The Devil | feat. Rhydian Ven 30 Déc - 23:40

Aby▲ RhydiAnd all the kids cried out, "Please stop, you're scaring me" I can't help this awful energy God damn right, you should be scared of me  Who is in control?L'air de la nuit venait caresser le visage de Rhydian ,adossé à la fascade du Moonrise , emportant avec elle la fumée qui s'échappait de sa cigarette. Il n'était arrivé en ville que depuis cet été, mais le jeune loup garou avait fini par avoir ses petites habitudes. ça changé au moins de cette vie de route qui le faisait vivre au jour le jour et cette soirée là n'échapper pas à la règle. Après qu'il rendait le tablier et quittait le boulot, il faisait un détour au moonrise, et ça depuis qu'il avait rencontré un des loup garous qui y bossait : Eden. Il n'y restait généralement deux ou trois heures avant de rentrer finalement à l'appartement. Enfin là, il prenait un peu son temps pour se fumer une clope avant de rentrer au bercail. C'était plutôt rare mais il lui arrivait de s'en allumer une à l'occasion. Il ferma les yeux , laissant la fumée s'échapper de ses poumons... jusqu'à ce que le calme de la nuit soit troublé par un cri et du vacarme. Le loup se redressa en tendant l'oreille. Un reglement de compte? Est ce qu'il pouvait rester là comme si de rien n'était ou bien devait -il quand meme jeter un oeil ?   Sérieux Rhydian c'est toujours dans ce genre de moment ou les histoires te tombent dessus tu devrais peut etre éviter cette fois ...mais non bien sur tu y vas parce que de toute façon t'écoute jamais personne toi. Il s'était avancé dans la ruelle, fronçant les sourcils pour voir se qu'il se tramait. C'est alors qu'il vit cette femme avec ce loup garou qu'il avait déjà vu trainait au moonrise. " Hé ! à quoi vous jouer là ! " Ben oui autant signaler ta présence, comme ça les mains dans les poches, tant que t'y est. Surtout que la jeune femme qui s'adressa à lui ne semblait pas commode mais ce n'était pas ça qui troubla le plus le jeune loup. C'était surtout le fait qu'elle semblait être une adepte de sorcellerie... Mais il n'eut pas le temps de rajouter quoi que se soit, n'y même de comprendre l'arrivée de ses gars en noir qui déboulèrent derrière la sorcière. Soudain,  la brulure d'une piqure se fit sentir...  un étrange frisson l'envahi... sa vision se fit trouble... ses jambes vacillèrent...

[ a few moments later ...]

la première chose que Rhydian senti fut un violent mal de crâne, un de ceux qui vous colle K.O  après la cuite du siècle  ou quand un troupeau d'éléphants vous était littéralement passé dessus. Le jeune loup garou grimaça en sentant quelque chose heurter sa jambe. " Eir... ,marmonna-t-il du bout des lèvres, p'tain laisse moi dormir ..." Il avait trop mal à la tête pour jouer les wikipédia ou essayer de répondre à une question existentielle sur Maurice aujourd'hui.  Mais un nouveau coup ,beaucoup plus fort cette fois, lui arracha un grognement et le fit sortir du brouillard dans lequel son esprit nageait. Il n'était pas rentrer à l'appartement, il n'était pas sur le canapé et ce n'était pas sa colocataire qui l'avait réveillé. Le lycanthrope cligna des yeux un instant, la fraîcheur du sol venant mordre sa joue. Son corps était encore endolori et il lui paru lui falloir  une éternité ne serait ce que pour relever la tête. Comment était il arrivé ici ?  " Qu'est ce que ...je fais ... ici ? "  lacha le lycanthrope, le souffle court, grimaçant sous les courbatures. Et surtout pourquoi il avait l'impression qu'on l'avait tabasser ? Le bruit métallique déclenchait par ses mouvements lui fit remarquer que le poids qu'il avait autour du cou était en réalité des chaines. Qu'est ce que c'était encore cette mauvaise blague ? C'est alors qu'il vit la jeune femme à ses côtés. Elle ... Alors ce n'était pas un rêve. Ses yeux laissèrent transparaitre la frayeur qui l'envahi en se posant sur le cadavre qui baignait dans le sang. Lui aussi il le reconnaissait c'était le gars de la ruelle. Alors elle l'avait tué ? Rhydian se traina vivement en arrière pour s'éloigner le plus possible d'elle jusqu'à ce que le mur l'empêche de fuir d'avantage. Sans même vraiment s'en rendre compte il laissa échapper un grondement menaçant bien plus bestial qu'humain. " Qu'est ce que vous m'avez fait ? ... Vous m'avez drogué ... " Il passa instinctivement sa main sur une partie dégagé de son cou, le souvenir de la piqure lui revenant en mémoire. Qu'est ce qu'elle voulait de lui ? Elle venait de tuer ce loup garou et maintenant ... c'était son tour ?
© 2981 12289 0[/quote]

_________________
Only wolf who lost his way ☾ In the back of my mind, I've been trying to chase a monster   this while time but i couldn't see the monster was me -  
❝Animal I have become ❞

Spoiler:
 


Dernière édition par Rhydian Fraid le Mer 4 Jan - 21:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inferis, sorcière originelle
avatar

Date d'inscription : 30/03/2016
Messages : 2832
Rp postés : 216
Points-Bonus : 220
Avatar : Phoebe Tonkin ©Lilie
Âge du perso : 346 ans mais n'en parait que 25
Groupe du perso : Inferis - Sorcière (Energie)
Liens infos : FicheLiensRps

Multis : Teddy - Valeska - Eli'
MessageSujet: Re: Dancing With The Devil | feat. Rhydian Sam 31 Déc - 10:03


▬ Abi & Rhydian ▬
▬ I know I'm dancing with the devil. Ain't no chance of heaven. Going straight to hell. I know I'm dancing with the devil. Darken up my heaven. Brighten up my hell. This passion is a blasphemy. My second lung, my enemy. I know I'm dancing with the devil. Darken up my heaven. Brighten up my hell   ▬


▬ Certaines personnes sont souvent victimes de poisse : se trouver au mauvais endroit, au mauvais moment ; se casser un talon ; ne plus avoir de café ; se casser la figure alors que rien ne nous fait réellement tomber : se faire attaquer par des monstres, des sorciers ou que sais-je encore … Je ne pensais pas au gamin à cet instant, mais bel et bien à moi. J'étais poisseuse. Parfois, j'en venais à me demander si c'était une punition pour être la ''gentille'' Inferis. Mon père me punissait-il avec une poisse incroyable pour me faire comprendre que je devais lui être fidèle, ou étais-je simplement prédestinée à avoir une certaine poisse et une capacité à me mettre dans des situations délicates ? En faisant le compte, j'en avais eu des situations compliquées depuis notre réveil… Des drôles, des moins drôles ; des dangereuses, des mortelles… des, qui me laissaient un goût amer accompagné de larmes salées ; des, qui me laissaient de beaux souvenirs, de belles preuves d'amour. J'étais le type de personne à penser que rien n'arrive par hasard dans la vie, que tout a un but réel. J'essayais donc de croire que la situation que je vivais avec Charlie avait un sens, un but réel. J'essayais de me dire qu'il n'était pas un monstre, que je n'allais pas le perdre, que nous allions nous aimer encore. J'essayais de croire que tout ceci nous renforcerait réellement. Je ne cessais de le revoir, penché sur le corps nu de cette gamine qu'il avait torturé. Je ne cessais de revoir cette lueur dans son regard … cette folie … cette dangerosité. Je ne comprenais pas encore réellement pourquoi cela nous arrivait.  Je n'avais pas encore trouvé le pourquoi du comment. Pourtant, j'essayais de trouver. J'essayais fort, beaucoup, tous les jours, de trouver pourquoi le destin avait décidé de nous mettre de tels bâtons dans les roues. Parce que franchement, si je ne trouve pas une raison à ça, je crois que je ne m'en remettrais jamais. Jamais … J'osais donc croire que la recherche d'Annabella, son sauvetage, serait une bonne façon de me mettre sur la voie afin de trouver la réponse à ce pourquoi. J'osais croire que quelque chose de bon allait naître de tout ça. J'y croyais de toutes mes forces, autant que je pouvais croire en mon amour pour ma fille, autant que je savais que j'étais l'incarnation de l'Energie. J'y croyais fort. Mais bon sang y a toujours des imbéciles pour se mettre sur ma route et me faire chier.

J'avais seulement un peu de mal à comprendre pourquoi ce maudit destin avait décidé que mon informateur se retrouverait mort ; là, sous mes yeux et que j'allais me faire kidnapper. Par qui ? Pourquoi ? Je n'en savais réellement rien. Tony, le loup-garou, ne me serait définitivement plus d'aucune utilité, à moins que je ne me décide à faire parler son esprit … chose envisageable, mais ce n'était pas ma priorité, là tout de suite. Mon regard vacillait entre le cadavre encore chaud du loup et le corps endormi du gamin. On dirait un gosse endormi dans son lit, la crinière ébouriffée, marmonnant pour pas que sa mère le réveille. Tu es bien trop jeune pour mourir, pour être dans cette merde. Fallait pas te mêler de tout ça … fallait pas. Et maintenant, je vais devoir te sauver. Le gamin marmonnait donc un début de prénom, qui aurait certainement du me faire tilter en d'autres circonstances. Persuadé qu'il dormait … Un soupir s'échappa de mes lèvres. Mon pied frappa à nouveau le corps de la Belle au Bois Dormant, un peu plus fortement. Juste de quoi le faire réagir.

« Réveille-toi bon sang ! » marmonnais-je agacée.

Et finalement, il se réveilla. Difficilement certes. J'imaginais aisément que lui aussi avait été drogué.

"Qu'est ce que ...je fais ... ici ?"

Ah, bonne question. Je me la posais aussi. Je n'avais malheureusement pas de réponse à part peut-être ''tu t'es occupé d'un truc dont il ne fallait pas'' … mais ça n'expliquait pas pourquoi moi j'étais là. Et le seul à pouvoir nous répondre était malheureusement mort. Le regard du gamin se posa sur moi et, pour la première fois sûrement depuis notre réveil, je pus lire de la peur dans les yeux d'un autre … je lui inspirais de la peur. Moi ? Sérieusement ? C'est vrai qu'il m'a vu un peu malmener Tony … mais c'était rien ça ! Juste de quoi l'effrayer un peu … Ou était-ce le cadavre de Tony qui l'effrayait à ce point ? Quoi qu'il en fût, il se recula jusqu'à heurter l'un des murs de briques, me grognant dessus. Du calme petit loup, du calme …

"Qu'est-ce que vous m'avez fait ? ... Vous m'avez drogué ... "

Je plissais un œil, étonnée par ses propos.

« Coucou ! Tu n'vois pas que mes mains sont attachées dans mon dos là ? Tu ne crois pas que ça serait complètement stupide de ma part de tuer ce type et de m'attacher ici avec toi ? Réfléchis deux secondes d'accord ? Qui ferait quelque chose d'aussi idiot ? »

Plus loin des voix se firent entendre, des rires, des claquements de chaussures qui firent s'emballer mon cœur.

« On a pas beaucoup de temps, alors tu vas m'écouter bien attentivement. Je vais nous sortir de là mais je vais avoir besoin de toi et de ta force de loup. Le sorbier est en faible quantité dans mon organisme, c'était plus de la drogue qu'il y avait dans leurs maudites piqûres. Et comme tu ne te tords pas vraiment de douleur, j'imagine qu'ils ne t'ont pas injecté de l'aconit. »

Oui mon petit, je suis assez calée sur le sujet, tu sais …

Il avait peur. Je le sentais. Alors lentement, je me rapprochais de lui, me mettant sur mes genoux tant bien que mal.

« Je m'appelle Abigaïl. Je suis maman d'une superbe adolescente. Je ne compte pas sortir morte d'ici et je te promets que tu sortiras de là vivant toi aussi. D'accord ? Tu dois me faire confiance, je suis certainement plus forte que tout ces gus réunis. Ils ne savent absolument pas à qui ils ont à faire.»

▬ Pendant que je lui parlais, je fis noircir les cordes de sorbier qui retenaient mes poignets entravés avant de les faire fondre doucement. La libération me fit un bien fou et fit naître un sourire sur mes lèvres alors que je les frottais lentement. À nouveau les pas se firent entendre. Cette fois, les hommes étaient là. Mains de retour dans mon dos,, retenant tant bien que mal le cordage coupé, je me calais contre le mur à côté de Rhydian. Ils étaient six. Six hommes de carrures différentes. Trois Vampires, un Sorcier et deux loups-garous. Toi le Sorcier, tu vas regretter de t'en prendre à quelqu'un de ta race.

«- Alors alors … qu'est-ce qu'on a là hein ? Une ptite Sorcière et un bébé loup-garou ! Comme c'est mignon !
- Qu'est-ce que vous nous voulez ?
- Oh non ma jolie, c'est pas toi qui pose les questions c'est moi ! Qu'est-ce que tu lui voulais à Tony ? Qu'est-ce qu'il t'a dit ?
- Pas grand chose vu que vous l'avez tué … »

Le Vampire qui s'adressait à moi était visiblement le leader de toute cette petite bande. Pourtant physiquement, il était de loin le plus maigrichon. Mais j'étais la mieux placée pour savoir que les apparences pouvaient être trompeuses. D'un signe de tête du Vampire, un des loups vint ouvrir la porte de notre cage. Je pouvais en conclure qu'elle n'était ni imprégnée de sorbier, ni d'aconit. Une cage banale dont je pourrais faire fondre les barreaux très facilement. Le loup pénétra dans la cage et m'attrapa sans ménagement. Je me laissais faire. Je ne voulais rien montrer de l'étendue de mes pouvoirs. Ils ignoraient visiblement qui j'étais, ce qui était à mon avantage. Jetée aux pieds du Vampire, je retombais lourdement sur le sol que déjà il m'attrapa par les cheveux pour relever mon visage.

«- Je répète ma question une dernière fois … qu'est-ce que tu lui voulais ?
- Va.te.faire.voir. »

Sa réaction ne se fit pas attendre. Le Vampire me souleva de terre et plongea sans ménagement ses crocs dans ma gorge, s'abreuvant furtivement de mon sang, me faisant grogner de douleur et de colère. Délecte-toi, c'est ton dernier repas ... Lorsqu'il me relâcha violemment, l'ordure se lécha la lèvre.

«- C'est qu'elle a bon goût la salope ! »

Un autre signe de la tête et le loup me rejeta sans ménagement dans la cage.

« Et ça te fais quoi d'être le chien d'un Vampire hein ? Tu trahis ta race, tu devrais avoir honte. »

Ce qui me valut une bonne gifle qui me fit tomber à terre, la lèvre en sang, éveillant certainement les sens de tous les individus présents dans la pièce sauf ceux du Sorcier.

«- Je te laisse une demie heure pour te décider. Quand on reviendra, tu auras intérêt à parler, sinon on tue le chiot. » dit-il dans un ricanement de provocation à l'intention de Rhydian.

Lorsqu'ils furent enfin partis, je soufflais, essuyant le sang qui s'écoulait légèrement, libérant à nouveau mes poignets. En me concentrant, je nous enveloppais dans une bulle hermétique de laquelle aucun son ne sortirait. Nous pouvions parler en toute liberté.

« Bon, tu es décidé à m'aider maintenant, j'espère ? Je vais te dire un secret Rhydian … je suis une Inféris. L'une des sept premiers Sorciers à avoir été créés. Je ne sais pas si tu t'y connais dans tout ça … mais sache qu'on ne s'en prend pas à un Inferis sans risquer de mourir … »

Non sans mal, une dose minime de Sorbier dans le corps, j'usais de mes pouvoirs pour libérer Rhydian de ses chaînes. Dans un clic significatif, elles s'ouvrirent alors qu'un sourire s'étirait à nouveau sur mes lèvres.

« Ils vont revenir. Malheureusement, j'ai quand même du Sorbier en moi, pas beaucoup, mais un peu et j'ai besoin de beaucoup d'énergie si je veux utiliser ma magie. Mais toi Rhydian tu es un loup … tu pourrais te transformer et m'aider … à nous deux on peut facilement les tuer … parce que tu as conscience qu'on va devoir les tuer n'est-ce pas ? »

L'idée ne m'enchante pas, tu sais. Je n'aime pas tuer. Mais on ne m'attaque pas comme ça sans raison … on ne s'amuse pas de moi comme ça … Et pour ce que j'ai pu lire dans les pensées de l'autre imbécile, ils ne vont pas être tendres avec toi mon ptit. Alors on ne va pas avoir le choix … Il fallait qu'il coopère. Il le devait. Je ne pouvais pas m'occuper de ces six hommes en même temps. Et si par malheur d'autres arrivaient, j'aurais du mal à me concentrer sur tous en même temps. J'avais besoin de son aide. Seulement quelque chose dans le regard du jeune loup me laissait croire que les choses n'allaient pas être faciles…


A L'ETAGE

« - Je veux savoir pourquoi je ne peux pas lire les pensées de cette pétasse !
- Aucune idée … J'ai essayé, lire les pensées, c'est ma spécialité d'Sorcier … mais j'ai pas réussi non plus. Elle est bizarre. Faut la tuer … mais j'aimerais bien en savoir plus avant … »

Le Sorcier préleva quelques gouttes de sang encore figées sur les lèvres du Vampire. Un sang précieux qu'il utilisa dans un rituel bien précis censé lui donner des informations sur la personne à qui le sang pouvait appartenir. Dans les flammes dansantes qui naissaient dans la cheminée, une ombre cornue se dessina, crachant ses flammes vers les six hommes qui reculèrent tous en même temps. Certains craignant le feu, d'autre le diable …

« - Qu'est-ce que t'a foutu bordel ?
- C'est pas moi c'est elle ! Elle est liée au Diable, mais j'sais pas comment et j'sais pas pourquoi …
- Eh bah on va la faire parler … Je suis certain qu'en torturant le gamin elle finira par parler la garce … Préparer ce qu'il faut ! »

Aussitôt dit, aussitôt fait. Les deux loups, aidés par les deux Vampires, enfilèrent des gants spéciaux, les protégeant des matières qui leur étaient néfastes. Chaînes, fouets, et autres ustensiles de torture, savamment enduite de sorbier et d'aconit, furent préparés, prêts à être utilisés.

_________________

It's do or die. Nobody can save you now.
Whatever it takes. Cause I love the adrenaline in my veins. I do whatever it takes. Cause I love how it feels when I break the chains. Whatever it takes. You take me to the top I'm ready for. Whatever it takes. Cause I love the adrenaline in my veins.


Dernière édition par Abigaïl Clarke le Dim 22 Jan - 10:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://boite-a-idees.tumblr.com/
Loup-garou
Meute de Wade Jackson
avatar

Date d'inscription : 23/06/2016
Messages : 359
Rp postés : 34
Points-Bonus : 103
Avatar : Matthew Daddario ( tokki <3 <3 )
Âge du perso : 20 balais
Groupe du perso : Werewolf
Liens infos :
Avis de recherche : son père + quelqu'un pour le recueillir + son meilleur pote + des amis + des amours + des emmerdes +une meute de werewolves
MessageSujet: Re: Dancing With The Devil | feat. Rhydian Jeu 5 Jan - 19:11

Aby▲ RhydiAnd all the kids cried out, "Please stop, you're scaring me" I can't help this awful energy God damn right, you should be scared of me  Who is in control? Rhydian se retrouvait acculé contrele mur comme un animal blessé. Fallait croire qu'Eireann avait réussi à lui refiler un peu de son karma tout pourri pour qu'il se retrouve dans cette situation. Le loup garou s'était réveillé tellement désorienté que se fut la sorcière qui se tenait devant lui qui du lui faire remarquer qu'elle était elle aussi prisonnière. Il n'y comprenait plus rien. Sérieux qu'est ce qu'il avait encore fait pour se retrouver ici ? Elle continuait de lui parler mais à chaque pas qu'elle faisait pour se rapprocher de lui, le loup garou en faisait un pour se déportait un peu plus contre le coin du mur. Aconit. Sorbier. Elle lui parlait comme s'il avait fait ses années lycée à Poudlard.

" Comment vous savez que je suis un loup garou d'abord ? ..." Il savait que malgré la révélation des années 2000 pas mal de gens ignorait l'existence des lycanthropes. A croire que ses semblables savaient nettement mieux se cacher que lui... Attendez ... Elle , elle était mère d'une ado ? Elle devait vraiment le prendre pour un débile profond si elle espérait lui faire gober ça. Elle devait avoir quoi ...25 ans à tout péter. La puberté c'était à 7 ans pour elle?  Puis d'abord pourquoi il lui ferait confiance ? Attends, il avait vu Saw hein ! Le psychopathe lui aussi il était dans la pièce depuis le bébut du film !  Puis fallait l'avouer, la dernière image qu'il avait d'elle avant qu'il ne se réveille ici jouait pas vraiment en sa faveur. Alors non il n'était pas rassuré par ce qu'elle pouvait lui raconté.

Comme pour appuyé ses propos, elle réussit par il ne sait quel sortilège à faire disparaître ses liens autours de ses poignées. ça c'était clair, les sorcières étaient douées pour les tours de magie. Mais ses beaux projets d'évasions furent vite interrompu par l'arrivée d'un groupe d'hommes pas vraiment net devant la cage dans laquelle ils étaient enfermé. A cet instant, Rhydian s'en cognait de savoir pourquoi ils les retenaient ici, tout ce qu'il voulait c'était se barrer d'ici vivant. Il venait de l'appelé bébé garou ... il lui en foutrait des bébés garous ! Mais visiblement ce n'était pas à lui que s'intéressait le plus ce vampire à la carrure de hobbit, mais bien la sorcière qui se tenait à ses côtés. Il ne tarda pas à la faire sortir pour lui faire subir un interrogatoire où apparemment il s'amusa à jouer les mauvais flic et même plus puisqu'il ne se gêna pas pour se nourrir directement à la source. Rhydian gronda de plus belle. Non mais d'où il sortait ce type ? Alors qu'un des larbins se chargeait de traîner la jeune femme dans la cage , le jeune garou s'était redressé tant bien que mal dans un élan d'agressivité pour charger droit vers le buveur de sang court sur pattes. "Espèce de FILS DE ..." Il n'eut pas le temps de finir sa phrase que le loup garou restait dans la cage tira sur sa chaîne, lui bloquant d'un coup sec la respiration. Avant meme qu'il n'eut le temps de comprendre, le grand brun retomba lourdement au sol, tirant instinctivement sur la chaines autour de son cou pour reprendre son souffle. " Toi ta gueule. " Des ricanements s'élevèrent avant de se faire de plus en plus lointain.

Leurs bourreaux étaient parti... mais pour combien de temps ? ça Rhydian n'en savait rien. Il releva les yeux vers la sorcière qui continua de lui exposer son plan. " Une Infé...quoi ? " Puis comment elle connaissait son prénom ? Putain elle pouvait lire dans les pensées ou quoi ?!  Et qu'est ce qui pouvait lui dire qu'elle ne l'abandonnerai pas à la première occasion ? Il ne connaissait rien d'elle a part ce qu'elle voulait bien lui raconter et jusque là ça n'avait rien de rassurant. Soudain, les chaînes enroulaient autour de son cou tombèrent au sol, permettant au loup garou de prendre une grande inspiration. Et, oh bordel de Dieu, que ça faisait du bien. " Si vous êtes ... si forte que ça, lui dit- il entre deux inspirations, pourquoi... vous leurs avez pas déchirer ...la tronche toute à l'heure ? " C'est vrai quoi depuis toute à l'heure, elle lui répétait comme un vieux disque rayé qu'elle pouvait les rayer de la carte mais pour l'instant à part faire sauter deux cadenas il n'y avait pas eut encore d'évasion spectaculaire. A cela elle lui donna une réponse. Le sorbier. Comme quoi la puissance ça tient à presque rien du tout une fois qu'on vous envoie cette espèce de poudre noir à la gueule. Mais ce n'était pas cela qui troubla le grand brun à cet instant mais bien se qu'elle lui demandait de faire en échange de sa liberté. Se transformer. Non impossible elle n'avait pas conscience de ce qu'elle était en train de lui demander. Il la fixa, laissant transparaître le fond d'appréhension qui luisant dans ses yeux, et secoua la tête. " Non... je peux pas ..." Mais elle continuait d'insister, elle ne se rendait pas compte du prédateur qu'elle voulait libéré, et le jeune homme lui tint une nouvelle fois tête. " Non vous comprenez pas ! Je l'maîtrise pas !"

Brusquement des bruits de pas se firent de nouveau entendre. Mais cette fois ce n'était pas l'espèce de moustique qui les avaient accueilli mais deux de ses hommes de mains.
" Remets moi le gosse sur ses pattes ! " Rhydian sentit son sang ne faire qu'un tour lorsqu'il vit le second loup garou s'approchait de lui. Il ne prit pas le temps de se poser la question de ce qu'il comptait lui faire, que son poing venait rencontrer le nez de celui qui le relever sans douceur. En espérant qu'il l'ai bien senti passer celui là ! Le jeune loup aurait presque pu être fier de lui si celui à la carrure d'ours ne c'était pas avancer jusqu'à lui pour lui faire coûter à un revers de la main métallique. Tandis que Nez Cassé venait retenir les bras du jeune homme dans son dos, un ricanement s'échappa de la bouche du bourreaux qui se tenait devant lui.
"ah il est farouche hein ?"
"Allez vous faire foutre j'ai rien..."
Pour seule réponse le loup garou eut droit à un nouveau coup de poing en plein visage, l'aconit venant lui mordre la joue. Rhydian ne pu s'empêcher de laisser échapper un grognement de douleur lorsqu'il sentit sa main tirait ses cheveux pour le forcer à relever la tête. " Ta gueule ! c'est moi qui parle, gronda-t-il en se tournant vers l'Inféris, Maintenant tu vas bien écouter pétasse on va s'occuper de ton louveteau et tu vas nous dire toute la vérité. Au début j'te ferai pas confiance." Il leva son gant en métal pour leur présenter comme ces mecs dans les téléachats du matin. " Mais quand je le ferai tâter de ça tu vas commencer à l'ouvrir tu verras. Et quand on passera aux choses sérieuses..." Il rapprocha son visage de celui de Rhydian, le toisant avec un sourire comme pour le dominer. "...jpourrai commencer à croire tout ce que tu nous diras." T'auras pas du t'approcher si près mec...son sourire eut vite fait de disparaître lorsque le jeune lycanthrope planta ses crocs dans sa chair. L'homme d'une taille colossal se débattit tandis que son coéquipier tirait le grand brun pour tentait de lui faire lacher prise. Rhydian sentit la chair se détacher entre ses dents lorsque le chef de la troupe réussit à se dégager. L'agresseur hurlant de douleur,Rhydian recracha le morceau de nez qu'il venait de lui arracher et put aussi voir toute la haine dans le regard du loup garou ensanglanté, le visage déformé par un rictus de fureur. Il n'eut pas le temps de comprendre qu'il reçut une droite monumental en plein dans la machoire. Sous l'impulsion du choc, le jeune homme se laissa tombé par terre tandis que son bourreaux s'acharna sur son ventre à coup de pied. Il ne pourrait pas dire combien de temps cela durant, mais cela parut durer une éternité. " Ok si tu veux la jouer comme ça on va jouer ! Toi là ! Gardes l'entrée, cracha Nez sanglant une lueur de folie furieuse dans le regard, jvais le dresser c'merdeux tu vas voir. " Il quitta d'un pas décidé la cellule alors que le jeune Fraid releva difficilement le regard vers la sorcière, la fixa avec des yeux d'une lueur fauve. Les yeux d'un loup.
© 2981 12289 0[/b]

_________________
Only wolf who lost his way ☾ In the back of my mind, I've been trying to chase a monster   this while time but i couldn't see the monster was me -  
❝Animal I have become ❞

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inferis, sorcière originelle
avatar

Date d'inscription : 30/03/2016
Messages : 2832
Rp postés : 216
Points-Bonus : 220
Avatar : Phoebe Tonkin ©Lilie
Âge du perso : 346 ans mais n'en parait que 25
Groupe du perso : Inferis - Sorcière (Energie)
Liens infos : FicheLiensRps

Multis : Teddy - Valeska - Eli'
MessageSujet: Re: Dancing With The Devil | feat. Rhydian Sam 7 Jan - 17:55


▬ Abi & Rhydian ▬
▬ I know I'm dancing with the devil. Ain't no chance of heaven. Going straight to hell. I know I'm dancing with the devil. Darken up my heaven. Brighten up my hell. This passion is a blasphemy. My second lung, my enemy. I know I'm dancing with the devil. Darken up my heaven. Brighten up my hell   ▬


▬ Au départ, je ne compris pas ce que cachait réellement cette lueur dans le regard du jeune loup. La peur, dans une telle situation était normale. Moi aussi j'avais peur. Mais sa peur à lui semblait bien plus profonde, bien plus ancré en lui et totalement étrangère à la situation dans laquelle nous nous trouvions. Rhydian avait peur de lui-même. Et ses mots me confirmèrent cette pensée qui était venue me frapper. Il avait peur de son loup. Il ne le maîtrisait pas. De mon temps, j'avais vu les loups, bestiaux, à nos côtés, tuant, dévorant. Ils avaient été créés pour ça, pour nous protéger. Ils n'étaient que bêtes sauvages. Mais au fil de temps, le gène du loup fut transmis. Et les loups avaient changé, devenant des hommes, des femmes, qui prenaient le contrôle plus ou moins facilement sur leur bestialité. Nos loups originels avaient fait naître les loups-garous. Mais au fond de ces hommes et femmes vivait une bête. Et cette bête là terrifiait le gamin que j'avais sous mes yeux. Et cela me fit mal au cœur, de sentir sa peur.

« Reste calme, tu vas y arriver … je … »

Mais la porte s'ouvrit à nouveau, amenant les deux loups-garous. L'un deux était le chef, le leader, menant la danse, donnant les ordres. Je savais pourquoi ils étaient là. Du moins, je m'en doutais. Et les mots de la brute confirmèrent. Ils allaient s'en prendre à Rhydian.

« Laissez-le ! » Ordonnais-je en vain.

Rhydian prenant les devants en frappant de son poing le nez de l'imbécile. Le sang se mit à jaillir assez rapidement entre deux grognements de douleurs. Loup ou pas, un nez cassé faisait toujours mal. Je fus étonnée de sourire à cet instant précis, comme fière de ce petit qui n'était pas le mien… fière de ce gosse qui s'était montré effrayé jusque-là. Je savais cependant que les deux hommes venaient là pour faire souffrir Rhydian, pour me faire parler. Je savais aussi qu'il allait souffrir, tout comme je savais que j'aurais pu lui éviter ça. Mais sans la souffrance, tu ne laisseras jamais ton loup prendre le dessus ... Et je grimaçais lorsqu'il fut frappé en plein visage. Les gants spéciaux étaient enduits d'aconit, blessant bien évidemment Rhydian plus qu'il ne l'aurait été en temps normal. La douleur devait être vive, le faisant gronder. Les deux hommes étaient sur lui.

« Ça SUFFIT ! C'EST MOI QUE VOUS VOULEZ ! »

Le voir souffrir m'était douloureux. Une partie de moi ne supportait pas l'idée que ces deux brutes s'en prennent si injustement à lui … simplement parce qu'il s'était trouvé au mauvais endroit, au mauvais moment.

"Ta gueule ! C'est moi qui parle" lâcha le loup en me foudroyant de son regard qui se mit à briller l'espace de quelques secondes. Il m'exposa alors les faits, ce qu'il attendait de moi, et sous-entendait la souffrance qu'il allait infliger à Rhydian. Il me dégoûtait et l'envie de le faire voler à l'autre bout de la pièce me démangeait terriblement. Mais je sais ce que j'ai à faire.

« Vous voulez que je vous di... »

Un hurlement. Rhydian venait de mordre le nez du loup-garou en face de lui. La scène était assez hallucinante. La rage, la colère et l'animosité suintaient de partout. Et, lorsque, enfin, Rhydian lâcha prise, il fut frappé avec une telle rage qu'il en tomba à la renverse. Un cri s'échappa de mes lèvres à cet instant. Et nos bourreaux s'acharnèrent sur lui, à coups de pieds dans son ventre, alors que je leur hurlais de le lâcher, de le laisser. Je suis désolée Rhydian, je ne peux pas intervenir. Je te jure que je panserai tes plaies et soulagerai tes douleurs. Je te jure que tout ira bien. Mais je dois les laisser faire. Tu dois avoir mal et peur, tu dois être en colère. Sinon tu ne laisseras jamais ton loup prendre le dessus. J'avais mal au cœur. Mes yeux s'étaient baignés de larmes. Je n'étais pas un monstre et la souffrance des autres m'était difficilement supportable. Mais je n'avais pas le choix.

▬ Lorsqu'ils décidèrent que la correction suffisait pour le moment, les deux loups ennemis s'arrêtèrent. Le leader au visage ensanglanté ordonna à l'autre de garder la porte le temps qu'il puisse revenir. Rhydian, allongé au sol, blessé, leva son regard vers le mien. Et c'est là que je le vis … son loup … brillant dans son regard. Au fond de moi, j'étais ravie, soulagée aussi, car j'étais persuadée qu'il allait s'en sortir.

Tu fais moins l'malin hein sale gosse ! Tu vas voir un peu ce qu'il te réserve !

Un grognement s'éleva. Pas celui de Rhydian. Le mien. Je me redressais, me relevant sur mes pieds, le regard sombre d'une colère monstrueuse.

« Et tu vas voir ce que moi je vous réserve ! » dis-je d'une voix glaciale.

Sans plus attendre, je projetais l'homme contre le mur avec une violence incroyable, le soulevant à plusieurs centimètres du sol. Quittant la cellule, j'espérais que Rhydian en fasse autant.

RELACHE MOI SALE PUTE ! RELACHE MOI !


Roulant des yeux, agacée par ses hurlements, je fracassais son crâne plusieurs fois contre le mur, sans pour autant poser mes mains sur lui, l'assommant pour un petit moment. Je le laissais alors lourdement retomber à terre, reportant mon attention sur le jeune loup qui souffrait.

« Rhydian il faut que tu laisses ton loup prendre le dessus. »

Mais malgré la colère dans son regard, malgré la souffrance éprouvée, Rhydian refusait, doutait et avait certainement peur. Il était temps de m'énerver un peu.

« RHYDIAN ECOUTE MOI ! » hurlais-je alors. « Arrête d'avoir peur Rhydian ! BOUGE TOI ! Il va revenir ! »

▬ A cet instant la porte s'ouvrit et nez cassé entra dans la pièce en gueulant, des ustensiles de torture à la main.

"C'est quoi ce bordel !"

Son regard vacilla entre son collègue à terre et moi. Les choses se passèrent alors rapidement. Trop peut-être. Nez-cassé se jeta sur moi, dans toute sa hargne et sa violence, frappant mon visage de sa main gantée. Je sentis immédiatement le goût du sang qui se faufilait dans ma bouche, sur ma langue. Un goût répugnant. Je crois qu'à cet instant mon instinct de survie fut plus fort que tout. Plus fort que ma raison, que mes réticences à résoudre les choses sans violence. Je savais que la violence était, à cet instant, plus que nécessaire… Tombée à terre à cause du coup violent, mon regard pénétrant celui de l'homme au visage défiguré, j'usais de ma magie. Ce fut là que je la vis, la barre de fer qu'il avait laissé tomber en même temps que ses autres armes. D'un seul regard, d'une seule pensée, je fis bouger cette barre qui se logea en plein dans le cœur de mon agresseur. Son regard, surpris, s'éteignit peu à peu jusqu'à ce que son corps tombe à terre, à moitié sur moi, recouvrant mes jambes de taches de sang.

Dans ma poitrine, mon cœur battait fort. Mon sang pulsait dans mes veines et mon crâne, violemment, douloureusement. Ma poitrine se soulevait à un rythme effréné comme si j'avais couru un marathon. Mais j'étais là, la mâchoire douloureuse, du sang sur les lèvres … un homme mort sur moi.

« Rhy... Rhydian … Aide-moi, dépêche-toi. »

Je m'extirpais de là, me heurtant à l'homme encore endormi.

« Sois un homme ! SOIS UN LOUP ! Vous avez été créés pour protéger les miens, alors tu vas m'aider Rhydian ! Sinon dit adieu à ton existence. » Et moi, je n'ai pas terminé le petit-déjeuner de ma fille … je ne peux pas me permettre de ne pas rentrer. Vraiment pas. Je ne compte pas passer encore des heures ici. Je ne compte pas mourir ici.

« Je te jure Rhydian que tu as intérêt à te transformer, ne serait-ce qu'un peu. Ces hommes là vont revenir, nous torturer et nous tuer ! S'ils découvrent qui je suis crois moi qu'ils vont me faire souffrir plus que n'importe qui d'autre. »

J'étais en colère. Je voulais qu'il le soit aussi. Je voulais que nous puissions former un duo. J'eus cependant un geste peu être incompréhensible… Mon corps vint se lover contre le sien, comme une mère cajolant son enfant.

« J'ai confiance en toi. Tu vas nous sauver. »

La porte s'ouvrit à nouveau, sur deux des Vampires attirés par l'odeur du sang. Mon regard vacillait alors entre Rhydian et les deux créatures sanguinaires, visiblement mécontentes de voir l'un des ''leurs'',  mort à terre …

- HEY !


A L'ETAGE

« - J'entends rien… qu'est-ce qu'ils foutent en bas ?
- Vous devriez peut-être descendre voir non ? Je reste là, je continue à chercher d'où elle peut bien venir !
- Restez là, surveillez le, qu'il foute pas l'feu. Je descends voir.
»

A l'étage, des hommes de mains, loups et vampires, restèrent aux côtés du Sorcier à surveiller. Le Vampire, le leader, prénommé Drake, quitta la pièce principale de l’entrepôt pour rejoindre le sous-sol. Dans l'escalier, une odeur légère de sang lui chatouilla les narines alors que des hurlements arrivèrent jusqu'à lui.

_________________

It's do or die. Nobody can save you now.
Whatever it takes. Cause I love the adrenaline in my veins. I do whatever it takes. Cause I love how it feels when I break the chains. Whatever it takes. You take me to the top I'm ready for. Whatever it takes. Cause I love the adrenaline in my veins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://boite-a-idees.tumblr.com/
Loup-garou
Meute de Wade Jackson
avatar

Date d'inscription : 23/06/2016
Messages : 359
Rp postés : 34
Points-Bonus : 103
Avatar : Matthew Daddario ( tokki <3 <3 )
Âge du perso : 20 balais
Groupe du perso : Werewolf
Liens infos :
Avis de recherche : son père + quelqu'un pour le recueillir + son meilleur pote + des amis + des amours + des emmerdes +une meute de werewolves
MessageSujet: Re: Dancing With The Devil | feat. Rhydian Mar 17 Jan - 17:10

[quote="Admin"] Aby▲ RhydiAnd all the kids cried out, "Please stop, you're scaring me" I can't help this awful energy God damn right, you should be scared of me  Who is in control? Voilà que Nez-Cassé se rapprochait de nouveau de Rhydian, un sourire sadique sur le visage. Il devait prendre son pied à se sentir le dominant dans l'histoire et à le provoquer. C'était un peu comme ses gosses de bac à sable qui aimaient  tyranniser les autres juste pour leur petits plaisirs et parce que c'étaient des petits cons. Connard.Il allait lui faire payer...Mais visiblement se n'était pas le jeune garou qui allait lui régler son compte mais cette Inféris qui venait de se relever. Il y eut quelque chose d'inquiétant dans sa voix lorsqu'elle décida de lui donner un avant goût de ses pouvoirs. Cette fois ici, il n'était pas question de sort tout droit sortie d'un Harry Potter ou juste histoire de ce la raconter un peu. Non elle l'envoya littéralement valser contre le mur. Elle n'avait même pas besoin de le toucher, son crâne se fracassa sur les briques et il finit par tomber raider au sol. Elle venait de le tuer ? Genre vraiment ? Non il pouvait encore entendre son coeur battre faiblement.

Des gouttes de sueur commençaient à perler de son front. Rhydian fermait les yeux, essayait de se concentrer, de repousser ses instincts primitifs, chose déjà assez compliqué sans qu'une sorcière ne vienne l'emmerder avec ce qu'il devait faire ou non. Pourquoi faut il que les femmes parlent autant sérieux ? " Laissez moi ... tranquille !" Cracha-t-il entre ses dents alors que ses mains se plaquèrent par réflexe sur ses tempes douloureuses. Il eut à peine le temps de rouvrir les yeux que Nez Sanglant était de retour avec quelque jouets de tortures qu'il semblait mourir d'envie d'expérimenter sur eux. Rhydian se releva, non sans mal, en s'appuyant contre le mur. Cette fois encore il n'eut pas le temps d'intervenir, de toute façon dans l'état dans lequel il se trouvait actuellement, il n'aurait pas été vraiment de taille. ça n'avait durer qu'à peine une poignée de secondes, le temps qu'il avait fallu à la barre de fer pour traverser la distance qui la séparer du poitrail de leur bourreau. Ce dernier tomba inerte en se fracassant au sol.

Rhydian resta comme pétrifié sur place, son esprit ayant du mal à réalisé tout ce qui venait de se passer. Son regard fini par se porter sur cette sorcière entravé par le corps de son agresseur. Elle lui demandait de l'aider mais il n'en fit rien, il ne se décolla pas d'un centimetre du mur froid, seul béquille qui servait soutenir son corps. Pourquoi, elle, elle l'avait pas aidé quand on lui avait refait le portrait en usant de ses pouvoirs comme elle venait de le faire ?

« Sois un homme ! SOIS UN LOUP ! Vous avez été créés pour protéger les miens, alors tu vas m'aider Rhydian ! Sinon dit adieu à ton existence.>>
Elle était sérieuse là ? Elle passait aux menaces ? Elle le prenait pour un clébard où quoi ?! " Allez vous faire foutre ! " Avait-il presque gueuler dans un grognement. Il n'était pas de la chair à canon qu'on pouvait envoyer au casse pipe sans se soucier de lui. Créatrice ou pas, il n'avait aucun ordre à recevoir d'elle. Tout ce qu'elle faisait c'est l'énerver d'avantage alors qu'il résistait comme un dingue pour ne pas céder à l'envie de l'étriper sur place.  Un frisson l'envahit, faisant flancher ses jambes, le loup garous se laissa glisser contre le mur.

C'est alors qu'elle vint soudain le prendre dans ses bras, son étreinte maternelle venant capturer son corps trempé de sueur... Elle avait perdue la tête ? Elle était désespéré à ce point ? C'était bien la première fois qu'on lui disait ça. D'habitude toutes les personnes qu'ils connaissaient  aurait eut en horreur ses métamorphoses. " Arrêtez... j'en peux plus...jvais vous mordre si vous continuez ..." Il laissa sa tête tomber sur son épaule comme si son cou ne la soutenait plus, son corps tremblant dans ses bras. " J'ai envie de les tuer ... Vous aussi j'ai envie de vous tuer ..." Son esprit était en train de vaciller entre l'humain et la bête, menaçant à tout moment de flancher. Brusquement il l'avait attraper par le col, maintenant fermement sa prise, et planta son regard fauve dans le sien. " Vous sentez cette odeur ?, demanda-t-il avec une lueur de folie prédatrice au fond des yeux, ... ça m'fait salivé..." Rhydian prit une grande inspiration, s'enivrant des senteurs les plus fines soit-elle, comme un camé se faisant une ligne de coke. L'odeur de son sang. Il fixait avec avidité le liquide rouge perler de la lèvres de la sorcière...

Le loup garou eut alors un éclair de lucidité, comme si la réalité lui revenait d'un coup dans la gueule. Il repoussa violemment l'Inferis et la fixa bouche bée, comprenant ce qu'il venait de se produire. Cette irrépressible envie de tuer l'effrayait. " C'est atroce... j'maîtrise rien ... j'en peux plus c'est trop dur ... " Il ne fallait pas qu'elle l'approche, elle devait se méfier de lui. Mais le jeune loup garou avait atteint ses limites. Ne tenant plus, il tomba sur le côté avec l'impression que son coeur allait explosé dans sa poitrine. Sa respiration se faisait sifflante, et son regard jaune et agonisant se posa sur sa codétenue. " Pitié aidez moi ... j'vous en supplies..."  Sa voix baissa jusqu'au murmure...Elle avait a son tour reprit la parole comme une mère encouragerai son fils. Se laisser submergé. Ne plus lutter. C'est ça se qu'elle lui conseillait ? Il sentait la peur lui broyait le ventre mais cette fois il tenta d'obéir, bien trop fatigué pour continuer de résister de toute façon. Des spams de douleurs l'envahirent. Son corps se cabra brusquement tandis que ses crocs et ses griffes se mirent à pousser. Ses oreilles se terminèrent en pointes et un pelage noir corbeau recouvra progressivement une partie de son buste, ses bras ainsi que son visage qui prenait des traits un peu plus animal. Et à se moment là, Rhydian avait laisser place à la sauvagerie primitive du loup.

C'était dans un calme étrange qui annonçait la tempête que le loup garou s'était redressé, les paumes de ses mains griffues appuyé contre le mur, et que deux vampires virent leur entrée dans la cellule, bien décidé à leur faire payer les morts que la sorcière avait causé. Mais visiblement ils ne s'attendait pas à retrouver le jeune Fraid dans sa forme de fauve humanoïde au vue de la surprise qui traversa le visage du premier vampire à s'approcher un peu trop près de lui lorsque le loup garou se retourna, lui rugissant sa rage bestiale en pleine face. Le coup de griffes parti et l'instant d'après le sang du vampire gicla de sa gorge. Sans même laisser à son organisme le temps de se régénérer, l'animal le plaqua lourdement au sol, continuant d'entailler sa chair. Encore ... Encore ...  Dans un dernier coup la tête du vampire se détacha du reste du corps et roula jusqu'à la sorcière. Rhydian se redressa, son regard jaune vif fixant le vampire qui se trouvait entre lui et la sortie ...

        ------------------------------------------------------------------

Drake traversait le couloir lorsqu'un de ses sbires vampires remonta les escaliers, pressant la seule main qui lui restait contre son épaule ensanglantée au bras manquant.

-Drake ... les prisonniers se sont échappé...
- QUOI ?!
- Andrew est mort ... le loup arrive ...

Le visage du leader vampirique afficha un rictus de colère.

- Peut être que je devrais lui offrir ta carcasse en pâture alors !, lui cracha-t-il au visage en le repoussant violemment, Quand on veut que le travail soit bien fait vaut mieux le faire soit même bordel !
© 2981 12289 0[/b]

_________________
Only wolf who lost his way ☾ In the back of my mind, I've been trying to chase a monster   this while time but i couldn't see the monster was me -  
❝Animal I have become ❞

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inferis, sorcière originelle
avatar

Date d'inscription : 30/03/2016
Messages : 2832
Rp postés : 216
Points-Bonus : 220
Avatar : Phoebe Tonkin ©Lilie
Âge du perso : 346 ans mais n'en parait que 25
Groupe du perso : Inferis - Sorcière (Energie)
Liens infos : FicheLiensRps

Multis : Teddy - Valeska - Eli'
MessageSujet: Re: Dancing With The Devil | feat. Rhydian Dim 22 Jan - 12:26


▬ Abi & Rhydian ▬
▬ I know I'm dancing with the devil. Ain't no chance of heaven. Going straight to hell. I know I'm dancing with the devil. Darken up my heaven. Brighten up my hell. This passion is a blasphemy. My second lung, my enemy. I know I'm dancing with the devil. Darken up my heaven. Brighten up my hell   ▬


▬ J'en venais à me demander si Rhydian était réellement un pure race. Après tout, il n'était pas toujours évident de les distinguer. Peut-être était-il un mordu, transformé donc contre son gré. Je ne voyais que cela pour expliquer sa réticence ou plutôt sa peur à se transformer. Ce gamin me faisait mal au cœur. Vraiment. Son angoisse, sa terreur se lisaient sur son visage. Je pouvais ressentir chacune de ses émotions. Si ce jeune était un pure race, il n'y avait pas beaucoup de raisons pour qu'il soit ainsi perdu à l'idée de prendre sa forme bestiale. Pauvre petit. Tu ne devrais pas avoir peur comme ça. Jamais. Tu ne devrais pas avoir peur de qui tu es. Cela me fit penser à Eva, effrayée par ses pouvoirs, par qui elle était. Mais ma fille était entourée, je faisais de mon mieux pour la rassurer, même si cela n'était vraiment pas évident. Alors, même si ce gamin là était plus âgé que ma fille, j'avais besoin d'être maternelle avec lui. Je devais être maternelle avec lui. Car je savais que l'amour et la tendresse pouvaient être les meilleurs alliés pour aider quelqu'un. Et c'était mon domaine. C'était ce que je savais faire de mieux. Serrée contre son corps, je caressais ses cheveux trempés de sueur, comme une mère aurait bercé son fils. Je n'avais pas peur de lui, même si je savais qu'il pouvait me blesser. Le pauvre petit n'en pouvait plus. Il souffrait réellement.

« Shtttt, calme toi Rhydian. Tu ne me feras pas de mal. J'ai confiance en toi. »

L'esprit du loup commençait à prendre possession de celui du jeune homme. Les deux devaient très certainement être en train de se mélanger, le troublant au plus haut point. Par chance, il acceptait de parler. Je pus alors comprendre ses envies, ses pulsions sanguinaires envers nos kidnappeurs. Envers moi. Il disjonctait, m'attrapant fermement par le col en plantant son regard dans le mien. Je le laissais faire. Je le laissais parler, en faisant de même, pour que ma voix l'apaise.

« Laisse ta bête prendre le dessus. J'ai confiance en toi. Je sais ce que je fais Rhydian. Tu vas nous sauver … fais toi confiance … »

L'odeur du sang alléchante faisait briller les yeux du loup. Le sang de nos ennemis … le mien. Il posa son regard sur moi, un regard affamé qui, l'espace de quelques secondes, me fit frémir malgré moi.

« Je ne suis pas ton ennemie Rhydian … je … »

Mais il me repoussa un peu brusquement, me faisant tomber en arrière. Il avait peur. L'humain tentait de reprendre le contrôle sur l'animal. Il était temps qu'il lâche prise. Vraiment temps … Rhydian tomba à terre lui aussi, transpirant de douleur, la respiration difficile. Sa voix, basse et tremblante, me suppliait de l'aider.

« Libère toi Rhydian. Tu iras mieux après ça. Tu ne souffriras plus. J'ai confiance en toi. Lâche prise, je t'en supplie. Fais le pour toi. LIBERE TOI ! »

Et il se libéra... Son corps épuisé, secoué de spasmes, se mit à changer. Crocs, griffes, pelage ... le corps du jeune homme se changea en celui d'une bête imposante, mi-humaine, mi-animale. J'étais époustouflée. Il était magnifique dans sa bestialité. Il était impressionnant alors que sa transformation n'était même pas complète. Ce fut à cet instant précis que les deux Vampires entrèrent dans la pièce. Rhydian, majestueux, impressionna les deux individus. Mais, décidé à en découdre avec le loup, l'un d'eux s'approcha. La réaction du Loup ne se fit pas attendre, se jetant sur le Vampire, ses griffes lacérant sa gorge, sa chair. Des giclées de sang peignèrent les murs. L'autre individu avait beau hurler, rien n'y fit. Et moi, j'étais là, bouche bée, les yeux rivés sur ce spectacle à la fois effrayant et incroyable. L'animal se lâchait. Enfin. Quelques secondes plus tard une tête roulait à mes pieds, laissant derrière elle une traînée de sang. Je pouvais encore lire, dans le regard du vampire mort, la peur qu'il avait éprouvé en voyait l'animal se jeter sur lui. Mon regard vacilla alors entre la tête et Rhydian … Ce dernier se chargeait déjà du second Vampire qui tentait de fuir … et qui se retrouva rapidement avec un bras en moins. Chose que je n'eus pas le temps de voir.

Le loup assommé à terre venait de se réveiller, assistant impuissant à cette scène de violence. Sa rage le fit se transformer lui aussi, bien plus habitué à ça que Rhydian. Cela se fit rapidement et sans douleur. Et la bête voulue s'attaquer à son congénère.

« RHYDIAN ATTENTION ! »

Je m'interposais entre les deux créatures. Un coup de griffes parti et m'arracha un bout de vêtement ainsi que quelques bouts de chairs. Un hurlement de douleur s'échappa de mes lèvres alors que le sang s'écoulait déjà légèrement des plaies. La colère m'envahit, prenant le dessus sur la douleur. Je devais me défendre. Lui ou moi. Moi ou lui. En quelques secondes, le corps de l'animal prit feu. Ses hurlements résonnèrent à mes oreilles. Des hurlements que je ne pensais pas pouvoir oublier de si tôt. Mon regard chercha celui de Rhydian, paniquée. Pas par lui. Mais par ce que nous vivions.

« Libère tes sens. Écoute. Reste sur tes gardes. Il faut monter. Ils doivent nous attendre … Sois prudent d'accord ? »

Derrière nous, la porte se bloqua. Nous avancions dans les couloirs, près à atteindre l'étage. De notre prison s'échappait encore les hurlements du loup qui finirent par se taire. Seule l'odeur nauséabonde de la mort et du corps calciné s'échappait de sous la porte.

(…)

▬ Mon bras avait étonnamment du mal à cicatriser. Je me rendis compte de ma faiblesse causée par le sorbier, la drogue et l'abus rapide de mes pouvoirs. À croire que j'étais rouillée ... Au dessus de nos têtes, des voix se faisaient entendre. Celle de Drake, le Vampire, celle de celui qui nous avait échappé et évidemment celle du Sorcier. Si d'autres voix se distinguaient, je ne les avais pas entendues. Évidemment, je n'avais pas une ouïe particulière, incapable de dire si je me trompais ou non. Notre présence allait sans doute être rapidement repérée. D'après ce que nous pouvions entendre, Drake avait entrepris de nous rejoindre lorsque le Vampire blessé s'était montré, lui annonçant que nous arrivions. Doucement, je pénétrais l'esprit de Rhydian. Parler à haute voix était risqué. Loup et Vampires avaient, contrairement à moi, une ouïe particulièrement développée. Je devais donc rester discrète.

« Rhydian, ne laisse pas les vampires te mordre. Je m'occupe de maîtriser le chef … Toi, tu occupes toi de l'autre. Le Sorcier est pour moi. » Soufflais-je à son esprit.

Comme je m'en étais doutée, les Vampires nous attendaient de pieds fermes. Le Sorcier, en recule, semblait être pris dans une transe étrange, ne remarquant pas notre présence. Comme convenu, je laissais Rhydian s'occuper du Vampire qu'il avait déjà blessé. J'espérais seulement qu'il serait prudent.

- Alors ma belle … tu veux encore jouer avec moi ?

Dans un sourire pervers, Drake dévoila ses crocs prêts à se planter dans mon cou. De sa rapidité vampirique, il se retrouva derrière moi en quelques secondes, perçant ma peau. Une plainte de douleur s'échappa de mes lèvres puis un hurlement s'échappa des siennes. Tu ne pensais quand même pas que j'allais me montrer docile ? Le feu le brûlait de l'intérieur le temps qu'il me relâche. Lorsque ce fut fait, j'abandonnais la souffrance pour l'immobiliser sur une chaise, interdisant à son esprit de bouger. À cet instant le Sorcier sorti de sa transe.

- IINNNFFEEERIIISSSS ! hurla-t-il en revenant à lui.

Son regard se posa alors sur moi et changea complètement de celui qu'il m'avait porté lors de son passage dans notre cellule.

- Créature du Diable … Fille des enfers … les légendes disaient vrai !

Et, à ma grande surprise, il s'agenouilla près de moi. Sérieusement ? Je clignais des yeux, abasourdie par sa réaction. N'étant pas avide de pouvoir, assoiffée de cruauté, je ne me serais jamais attendue à une telle réaction. Pourtant, je savais que certains Sorciers vénéraient les légendes que nous étions. J'en avais conscience. Mais moi … j'étais tout sauf un modèle de cruauté et de pouvoir.

- Qu'est-ce que tu fais putain !! TUE LA !
- Elle est l'une des Sept … Elle est l'une de nos créatrices.
- TUE LA !

Cette scène était tellement improbable … Je clignais des yeux, cherchant à reprendre mes esprits, à ne pas me laisser divertir.

« Silence ! Taisez vous ! Rhydian, surveille le Sorcier. Toi, Derek c'est ça ? C'est moi qui parle maintenant. Je veux savoir ce que tu voulais à ce Tony. »

Le Vampire cracha à terre. Lentement, je m'avançais vers lui, sous le regard du Sorcier. Ma main vint frapper le visage de Derek, avec une violence que je ne me connaissais que très peu.

« Je repose ma question : que voulais-tu à Tony ? Ne me force pas à chercher les informations moi même … tu risques d'avoir très très mal si je fais ça. »
- Il m'devait du fric. Pas mal de fric. C'est tout. Il a pas payé. J'l'avais prévenu !

Je plissais les yeux. Cette réponse ne m'avançait pas. Pas du tout même. Faire parler le corps de Tony était une solution, mais je n'aimais pas pratiquer la nécromancie. Parler à l'esprit de l'homme serait une affaire difficile, son esprit n'étant certainement pas encore ''disponible''. Un soupir s'échappa de mes lèvres alors que je jetais un coup d’œil au vampire mort puis à Rhydian.

« Annabella. Est-ce que ce prénom te dit quelque chose ? Une louve qui pourrait rôder dans les environ ? »
- J'suis pas une pute à loup moi ! J'ai mon business, c'est tout. Alors sauf si elle se shoote, nan j'sais rien d'elle.
« Rhydian ? Occupe toi de lui tu veux bien ? »

Désolée … j'ai beau être la gentille des Inferis, il y a des limites à ne pas dépasser avec moi. Le Vampire se mit à hurler et à gesticuler, cherchant certainement à éviter une mort certaine … Je relâchais alors l'emprise que j'avais sur lui, me sentant un peu trop épuisée maintenant. J'allais définitivement devoir lever le pied. Surtout que nous ignorions finalement s'ils étaient plus nombreux, si d'autres hommes allaient nous tomber dessus. Je laissais Rhydian s'occuper du Vampire, sans m'inquiéter, me tournant vers le Sorcier.

- Je vous en supplie. Laissez-moi vous servir. Je suis d'une grande aide. Par pitié Madame ! , supplia-t-il à genoux.
« Un lâche et un traître, voilà ce que tu es … tu ne ... »

Un hurlement m'interrompit. Paniquée, je tournais la tête vers le loup. Bon sang …

« RHYDIAN ! »

_________________

It's do or die. Nobody can save you now.
Whatever it takes. Cause I love the adrenaline in my veins. I do whatever it takes. Cause I love how it feels when I break the chains. Whatever it takes. You take me to the top I'm ready for. Whatever it takes. Cause I love the adrenaline in my veins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://boite-a-idees.tumblr.com/
Loup-garou
Meute de Wade Jackson
avatar

Date d'inscription : 23/06/2016
Messages : 359
Rp postés : 34
Points-Bonus : 103
Avatar : Matthew Daddario ( tokki <3 <3 )
Âge du perso : 20 balais
Groupe du perso : Werewolf
Liens infos :
Avis de recherche : son père + quelqu'un pour le recueillir + son meilleur pote + des amis + des amours + des emmerdes +une meute de werewolves
MessageSujet: Re: Dancing With The Devil | feat. Rhydian Mer 12 Avr - 22:51

Aby▲ RhydiAnd all the kids cried out, "Please stop, you're scaring me" I can't help this awful energy God damn right, you should be scared of me  Who is in control? Rhydian courait dans les escaliers, fuyant la cellule. Il pouvait encore flairer l'odeur de la chair brûlée de son congénère. La rage animale pulsait dans ses veines,  pousser par la douleur que lui causait la morsure de l'aconit sur la joue. Il se souvenait de la souffrance qu'il avait subit dans cette cellule et celle ci venait nourrir d'avantage la colère qui se libérait en lui. Ses sens en éveil, il entendait,respirait, percevait tout ce qui se trouvait autour de lui, même les êtres qui se trouvaient au dessus de sa tête, plusieurs étages plus haut. Il sentait aussi une présence quelques mètres derrière lui marchant dans ses pas. C'était le loup ? Non il était mort dévorer par cette grande flamme incandescente ... ou alors la bipède ?  La bête ne se retourna pas, son instinct de survie lui soufflait de continuer à avancer et d'éliminer ce qui se trouverait sur son passage. Les marches finirent par disparaître et l'escalier laissa place a un vaste couloir. Il entendit des bruits de respiration au fond de la galerie. A quelques mètres devant lui, il pouvait voir la lumière s'échappait de l'entrebaillement de la porte. Un espoir de sortie. Une silhouette estropiée se détacha dans la lumière.

" Bordel mais c'est quoi ce monstre ! "

Le loup garou releva les babines d'instinct, se ruant vers la source lumineuse.

" Mon flingue ! Donne moi mon flingue ! ... Merde ! "  

La porte se referma aussitôt dans un claquement qui résonna dans le corridor. Ce n'était cependant pas cela qui allait arrêter la Bête qui fini par heurter la porte avec tant de force que celle ci vibra sous l'impact. Elle ne s'ouvrit pas pour autant, l'être qui la retenait semblait être lui aussi doter d'une force colossale. Un premier coup de boutoir. Un deuxième. Puis un troisième.

Le vampire aurait-il pu tenir encore plus longtemps ? le loup garou aurait-il abandonné la partie devant l'échec de ses coups de bélier ? Ils ne le sauraient jamais. Une simple seconde de relachement avait suffit. La porte s'ouvrit à la volée en repoussant le bipède au bras ensanglanté. Le lycanthrope le fixa, les yeux injecté de sang. Il devait mourir le premier c'est ce que lui murmurait cette voix dans sa tête : Il devait tuer le bipède blessé. Ce dernier retourna un coup de crosse de son arme contre la tempe de la Bête projeté contre le mur. Le crane endolori par le coup, Rhydian senti la main du bipède se resserrait sur son cou, le maintenant comme il le pouvait de son seul bras valide en hurlant pour qu'un des autres viennent lui prêter main forte. Le coup de griffes fini par partir et l'être vampirique lâcha brusquement prise. Il recula d'un pas, le sang dégoulinant d'entre ses doigts qu'il avait plaqué contre son visage. C'était maintenant que Rhydian devait attaquer s'il voulait prendre l'avantage. Le lycanthrope se jeta , machoire grande ouvertes en avant, pour les refermer sur son cou. Aussitôt un gout acre et nécrosé se répondit sur sa langue et bientôt dans toute sa gorge. Un goût de Mort. Sa proie ne cessait de se débattre, étranglant un cri de douleur dans son propre sang; quelque chose qui agaça encore plus le prédateur. Il devait assuré sa prise. L'animal plaqua sa main griffue sur la figure du bipède, forçant son cou à tourner dans un angle impossible pour exposer sa gorge aux crocs du loup; tant et si bien qu'il fini par entendre quelque chose se briser. Le bipède cessa de se brusquement de se débattre et son corps tomba au sol, inerte. Est ce qu'il était mort ?

Le regard du fauve balaya la salle. Trois autres bipèdes étaient encore présent; un déjà à la merci d'une femelle et un autre, plus proche, à l'écart du groupe. Attaques. Griffes. Mords. Fais lui mal autant que toi on t'as fait souffrir. Le mouton isolé du troupeau est toujours le plus simple à abattre. Retroussant ses babines, le gout de la  Mort dans la bouche, Ses muscles se tendirent, ses mâchoires se contractèrent dans un besoin de lacérer la chair avec toute la violence de sa rage. Le loup garou s'avança et la femelle sembla le remarquer. Sa voix, étrangement sembla à celle qui pensait être la voix de son instinct de survie, son guide dans sa fuite, s'éleva. Autoritaire. Dominante. Il ne prêta cependant pas grande attention aux mots qu'elle lui adressait, des mots que l'Humain lui aurait compris. Ses yeux ne portait intérêt qu'à sa nouvelle proie. La distance qui le séparait du sorcier était devenu si insignifiante maintenant qu'il ne lui suffisait que de fait un pas, un seul pour lui lacérer la gorge. Mais la voix féminine s'insinua une nouvelle fois dans son esprit, plus agaçante cette fois, dans un crescendo anarchique. les voix se déformèrent, se mirent à vibrer, à tambouriner de plus en plus fort dans son crâne. C'était comme avoir des bouts de verres planter dans sa tête. Cela força la Bête à se stopper et  plaquer ses mains contre ses tempes douloureuses, glapissant de douleur.

Combien de temps cela dura ? Le temps semblait toujours s'allonger lorsqu'il était en proie la douleur. Les secondes devenaient d'interminables minutes. Puis tout à coup, plus rien. Les fourmillements douloureux finirent par se taire. Quelque chose tomba a ses pieds, le bipède vampirique. Jeté en pature à la Bête comme un porc qu'on envoie à l'abattoir. Crocs ouvert, babines retroussés,noires, gueule béante. Le mort vivant gesticula, se traîna par terre comme poursuivit par la mort. Oui c'était cela il était " poursuivit par la mort ". Il allait le tuer lui aussi. Le lycanthrope se saisit de sa cheville; le ramenant à lui alors que  son autre main s'éleva au dessus de sa tête, en glaive de rage primitive.

C'est alors qu'il entendit le bruit assourdissant que fit l'explosion de la poudre, juste avant que la balle quitte le canon du Beretta. Rhydian se cambra en arrière, accompagné d'un hurlement de douleur échappé d'entre ses crocs. La douleur de l'impact lui irradia l'épaule, lui faisant oublié un instant le vampire qui lui asséna un coup de pied qui le fit décolla dans la pièce. Le loup garou atterrit sur une table qui se fendit sous son poids. Il  avait quelque chose d'étrange. Pourquoi ne sentait il pas son corps guérit ? Pourquoi avait il encore le gout acre et amer de ce sang au fond de sa gorge ? C'était comme un poison qui se répandait insidieusement dans ses veines.

" Saleté de cabot de merde ! Tu vas moins la ramener quand j'te l'aurait coller entre les deux yeux celle là ! "

Le mort vivant s'avança, se pensant déjà triomphant sur le fauve. Ce dernier posa ses yeux dorés sur le canon de l'arme et c'est alors qu'il l'a senti. Cette décharge d'adrénaline, celle qui survenait à l'approche d'une mort iminante. Celle qui comprime la cage thoracique et arrête le temps pour se raccrocher cette dernière étincelle de vie. Et dans un dernier effort, Rhydian s'y raccrocha de toute ses forces, se jetant sur son adversaire. Le coup de feu parti en l'air alors que la fenêtre se brisa sous l'impact de leur corps. Tous deux roulèrent sur le toit et le vide fini par les aspirer.


Face contre terre, la respiration difficile, Rhydian poussa un grognement. Une flaque de sang se répandait au sol. Pas totalement le sien, mais surtout celui du vampire empaler sur les pics en fer forgé qui ornait la grande clôture. Il s'en était fallut de pu pour que le loup garou ne connaisse le même sort, son flanc droit le faisant attrocement souffrir. Le fauve tenta de se redresser, mais la douleur lui arracha un couinement plaintif. Son corps ne lui obéissait plus, bien trop épuisé par la lutte qu'il avait mené.
© 2981 12289 0[/b]

_________________
Only wolf who lost his way ☾ In the back of my mind, I've been trying to chase a monster   this while time but i couldn't see the monster was me -  
❝Animal I have become ❞

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inferis, sorcière originelle
avatar

Date d'inscription : 30/03/2016
Messages : 2832
Rp postés : 216
Points-Bonus : 220
Avatar : Phoebe Tonkin ©Lilie
Âge du perso : 346 ans mais n'en parait que 25
Groupe du perso : Inferis - Sorcière (Energie)
Liens infos : FicheLiensRps

Multis : Teddy - Valeska - Eli'
MessageSujet: Re: Dancing With The Devil | feat. Rhydian Mer 19 Avr - 15:44


▬ Abi & Rhydian ▬
▬ I know I'm dancing with the devil. Ain't no chance of heaven. Going straight to hell. I know I'm dancing with the devil. Darken up my heaven. Brighten up my hell. This passion is a blasphemy. My second lung, my enemy. I know I'm dancing with the devil. Darken up my heaven. Brighten up my hell   ▬


▬ Contrôler la situation n'était pas évidente. Gérer nos ennemis, gérer Rhydian … C'était compliqué. Moi qui n'aimais pas la violence, j'étais servie. Moi qui n'aimais pas commander, je n'en avais pas le choix. Je devais me faufiler dans l'esprit du loup, le faire souffrir, l'empêcher de faire n'importe quoi ; l'empêcher de me dévorer, tout simplement. Il fallait qu'il puisse s'en sortir, qu'il puisse se contrôler. Il devait éviter de prendre des risques inutiles ; de s'empoisonner avec le sang de Vampire. Il devait être prudent. Mais comment un jeune homme, si effrayé par qui il était, pouvait-il gérer la situation ? C'était impossible. J'étais moi-même effrayée. Moi qui avais l'habitude de régler les situations de manière calme et apaisée, je sentais la colère et la violence m'habiter, me ronger doucement, me changer.

Le regard rivé sur le sorcier, je ne vis pas les choses arriver. Peut-être aurais-je pu éviter tout ça. Peut-être aurais-je pu le protéger. Mais il était trop tard. Un coup de feu résonna et tout se passa extrêmement vite. Je crois que je fus bien trop sous le choc pour réaliser ce qui était entrain de se passer. J'eus l'impression que la scène se déroula durant de longues minutes. J'eus le sentiment d'être figée dans le temps, ancrée dans le sol, incapable de réagir. À côté de moi, le Sorcier se tenait toujours à genoux, lui aussi observateur de cette scène, celle d'un loup et d'un Vampire entrain de se battre à mort. L'odeur du sang et de la poudre se mélangeait, se répandant dans la pièce. Et, alors que je réagissais enfin, levant une main pour envoyer le Vampire valdinguer, le Sorcier se redressa et se jeta sur moi, me plaquant au sol pour m'empêcher d'agir. Un hurlement. Plusieurs à vraiment dire. Des bruits de vitre. Un coup de feu. Mon front percuta le sol et ma vue se brouilla quelques instants.

Lorsque je repris mes esprits, quelques secondes plus tard, j'étais seule. Le calme semblait être revenu.

« Rhydian ? »

Je me redressais et vis le Sorcier courir vers moi.

- Ils sont morts Maîtresse. Morts. Il faut fuir !

Je secouais la tête. Morts ? Non ! Pas Rhydian ? J'avais juré de le sortir de là. Il ne pouvait pas être mort. Je me précipitais vers le trou béant laissé dans la fenêtre brisée. Une partie du toit, en pente, était recouverte de sang. Ma main se posa sur ma bouche, m'empêchant de hurler. Derrière moi, le Sorcier m'attrapa par la main.

- Laissez moi vous aidez !

M'aider ? Sérieusement ? Tu veux m'aider ?

« Fais moi sortir d'ici. Je dois vérifier s'ils sont vivants.»

Et sans plus attendre, l'illuminé me guida dans les étages et escaliers. Le bâtiment désaffecté était vide de vie. Il n'y avait plus que nous, du moins pour le moment. Au dernier étage, quelques voitures attendaient devant de grandes portes coulissantes. Ce fut tout ce que je pus voir durant cette course qui me laissa essoufflée, le cœur battant trop vite. J'avais peur. Peur pour moi. Pour pour ce jeune garçon qui avait été entraîné là-dedans sans le mériter.

Dehors, l'air frais de l'hiver soufflait, fouettant mon visage. Mon corps était douloureux, mon bras blessé me faisait mal. Si j'avais pris le temps d'observer ma blessure, j'aurais remarqué que mon corps prenait trop de temps pour cicatriser. Mais peu importe. Je ne comptais pas. Rhydian comptait ! Et son corps était là, gisant dans une flaque de sang. À ses côtés, empalés sur des pics en fer forgé, le corps du Vampire se vidait de son sang, le cœur transpercé. Sans attendre, je me jetais genoux à terre aux côtés du jeune loup, cherchant immédiatement son pouls. Mais il ne me laissa pas faire, grognant comme un animal, cherchant à fuir, apeuré. Le pauvre n'avait pas ''toute sa tête''. Son animal prenait le dessus sur lui.

« Rhydian … Calme-toi, laisse-moi t'aider. »
- Il a du sang de Vampire en lui, il va mourir !

Mon visage se redressa vers le Sorcier, toujours debout près de moi. Décidément, celui-là ne me lâchait pas. Mais je compris bien vite que c'était une bonne chose, il allait m'aider. Il n'aurait pas le choix. Et il allait accepter sans rechigner. En attendant, il fallait que je puisse donner de mon sang à Rhydian, pour le soigner de l'intoxication du sang de Vampire. Sans cela, le jeune loup finirait par mourir. Je n'avais rien sur moi pour me blesser, j'envoyais alors le Sorcier me chercher quelque chose, peu importe quoi, tant que je pouvais offrir mon sang. Et, en attendant qu'il revienne, je devais calmer le loup.

« Rhydian, écoute-moi. Fais-moi confiance. Je suis ton amie. Je vais t'aider.» Soufflais-je à son esprit, cherchant à capter son regard. « Regarde-moi, fais-moi confiance.»

Je pénétrais son esprit sans grandes difficultés, repoussant les barrages de l'animal pour atteindre à la fois la bête et l'homme. Et, lorsqu'il s'apaisa, entre deux grognements, je tentais un rapprochement, me glissant à terre près de lui, une main tendue en guise de paix. Lentement, je parvins à le rejoindre, le toucher. Alors, je glissais tant bien que mal la tête de Rhydian sur mes genoux, caressant son front, ses joues, avec une tendresse infinie.

« Tu verras, demain tout ça ne sera qu'un mauvais souvenir. »

Je le berçais, doucement, comme j'aurais bercé un enfant malade. Et le Sorcier fini par revenir, un couteau à la main. J'attrapais la lame tranchante et entaillais la paume de ma main droite. Tenant le visage de Rhydian, je l'obligeais à ouvrir la bouche, laissant le sang glisser entre ses lèvres, grimaçant malgré tout sous la légère douleur causé par l'entaille.

« Bois… Ça va te sauver… Bois Rhydian, c'est un ordre.»

(…)

Allongé sur la banquette arrière d'un gros 4x4, la tête de Rhydian reposait toujours sur mes genoux. Maintenant inconscient, j'aidais son corps à récupérer tant bien que mal de ses blessures. J'avais forcé le Sorcier à m'aider. Il avait donc transporté Rhydian jusque dans la voiture et avait stoppé ses hémorragies. Derrière nous, l'entrepôt brûlait, les flammes léchaient les poutres qui se tordaient.

Ne sachant pas où aller, j'avais décidé de conduire le loup chez moi. Je ferais en sorte qu'Eva ne se rende compte de rien. Mais je ne pouvais pas abandonner le petit comme ça. La voiture affichait 4h du matin. Le Sorcier m'avait rendu toutes mes affaires, persuadé que je serais clémente avec lui. Persuadé qu'il pourrait me servir à tout jamais. Épuisée, je soupirais quelques instants, reposant ma tête contre l'appuie-tête. J'avais envie de dormir.

(…)

- Nous sommes arrivés Maîtresse. Je vais le porter jusqu'à l'intérieur. ,

La voix du Sorcier me réveilla. Nous étions, en effet, garés devant chez-moi.

« Attends là, je ferais signe quand ça sera bon. »

Je quittais le véhicule non sans éprouver un léger malaise, la tête me tournant légèrement et me précipitais à l'intérieur de ma maison. Sans un bruit, je grimpais à l'étage, vérifiant qu'Eva dormait. Dans le doute, je lui lançais un sort de sommeil et enfermais sa chambre dans une bulle hermétique. Aucun bruit ne viendrait la déranger. Aucun cri non plus. Je filais finalement vers ma chambre, attrapant un drap blanc que je jetais sur le canapé pour le protéger. Dehors, le Sorcier attendait mon signal que je lui donnais enfin. Quelques instants plus tard, le corps du jeune homme gisait sur mon canapé.

« Que dois-je faire maintenant Maitresse ? ,
- Tu vas prendre ta voiture et oublier. Tu vas oublier mon existence et celle de ce garçon. Tu vas oublier tout de cette nuit. »

J'avais pénétré son esprit, effaçant de ce dernier tout ce qui était en rapport avec moi et Rhydian. Puis il quitta ma maison. Un soupir de soulagement s'échappa à nouveau de mes lèvres lorsque je le vis démarrer son 4x4. Sur le canapé, Rhydian respirait lourdement. Son corps n'avait pas encore totalement cicatrisé et il fallait que je le soigne. Je le laissais donc là, partant à la recherche de mon matériel de soins et de magie. Pansements, onguents, potions. Je n'allais pas utiliser ma magie pour le soigner. Mon sang allait faire le principal et je n'allais pas lutter contre son loup, j'allais juste l'aider. Penchée au-dessus de l'évier de ma cuisine, l'eau coulant sur mes mains pour les laver, pour me purifier, je me mis à trembler, réalisant ce que nous venions de vivre. Mains séchées, je retirais ma veste, constatant la plaie sur mon bras. J'y glissais une pommade de ma création qui permettrait de désinfecter et cicatriser la plaie douloureuse.

Quelques instants plus tard, je me retrouvais aux côtés du jeune homme endormi, nettoyant ses plaies, y déposant des onguents qui l'aideraient à guérir un peu mieux. Je sentis alors son corps bouger doucement. Ses yeux se mouvèrent et finirent par s'ouvrir lentement.

« Reste calme. Tu es chez moi, à Salem. Tout va bien Rhydian. Nous sommes en sécurité. »

Je restais prudente, ne sachant pas comment le petit allait réagir.

_________________

It's do or die. Nobody can save you now.
Whatever it takes. Cause I love the adrenaline in my veins. I do whatever it takes. Cause I love how it feels when I break the chains. Whatever it takes. You take me to the top I'm ready for. Whatever it takes. Cause I love the adrenaline in my veins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://boite-a-idees.tumblr.com/
Loup-garou
Meute de Wade Jackson
avatar

Date d'inscription : 23/06/2016
Messages : 359
Rp postés : 34
Points-Bonus : 103
Avatar : Matthew Daddario ( tokki <3 <3 )
Âge du perso : 20 balais
Groupe du perso : Werewolf
Liens infos :
Avis de recherche : son père + quelqu'un pour le recueillir + son meilleur pote + des amis + des amours + des emmerdes +une meute de werewolves
MessageSujet: Re: Dancing With The Devil | feat. Rhydian Mar 4 Juil - 22:41

Aby▲ RhydiAnd all the kids cried out, "Please stop, you're scaring me" I can't help this awful energy God damn right, you should be scared of me  Who is in control? Le souffle de plus en plus court, les grognements de Rhydian se transformèrent en une bataille désespérée pour respirer ne serait ce qu'une bouffée d'oxygène. Désorienté par le traumatisme de sa chute, le loup garou avait tenté une ou deux fois de se relever mais cela était rester de vaines tentatives. Il comprit, allongé ainsi sur le flanc droit, pantelant sou la douleur de son corps meurtri et brisé, qu'il allait mourir, à son tour ... Il pouvait sentir ses forces le quitter, petit à petit, à chaque seconde de plus qui laissaient le poison , se répandre insidieusement dans ses veines d'avantage. Dans cette posture, acculé comme un animal blessé, la bête était beaucoup plus vulnérable. Le loup était mortel. Ainsi offert, à la merci des deux bipèdes qui approchaient. Rhydian releva la tête, son regard fauve scrutant le monde qui était le sienne devenu entièrement rouge. Impossible de discerner de quelle créatures il se retrouvait à la merci. Le jeune lycanthrope retroussa  ses babines, dévoilant des crocs rougit par le sang de ses précédentes victimes. Après tout c'est à l'approche de leur mort que les animaux blessés sont les plus dangereux. Il utilisa le peu d'air qu'il lui restait dans les poumons pour pousser un hurlement d'intimidation à la face des deux bipèdes avant que ses grognements d'avertissement ne soit étouffer par ce liquide sonbre et épais que la bête s'empressa de recracher dans un bruit étranglé, le goût du sang mélangé à celui de la bile. Rhydian laissa retombé sa tête qui sembla d'un seul coup bien trop lourde pour ses épaules. Il était épuisé. Fatigué. Il n'était plus rien qu'un corps brisé. L'une des voix, celle de la femelle, lui rappela vaguement quelque chose mais impossible sous l'emprise de son instinct primitif et son cerveau embrumé par la douleur de réussir à mettre un nom dessus. De nouveau une voix similaire s'imposa dans sa tête. La voix de l'instinct de survie, la voix de la chaman  qui l'invitait à ouvrir son esprit.  Il sentit le passage apaisant d'une main dans son pelage  couvert de sang et il se laissa faire, n'ayant même plus la force d'opposer une résistance. Se fut alors que brusquement l'odeur du sang vint lui chatouiller les narines et sa soif prit le dessus. Il voulait de ce sang. Il en avait besoin. C'est ce que lui soufflait la mémoire primitive de ses ancêtres inscrit dans ses gênes, ce que lui soufflait cette voix dans sa tête. Lorsque le poignet sanglant se pressa contre sa bouche et qu'il pu goûter à un aperçu de la saveur presque sucrée de ce sang, le loup garou recula juste assez pour assurer sa prise et enfonça légèrement ses crocs dans la chair. Il ne bougea plus d'un poil quand le divin liquide se répandit dans sa gorge.. Rhydian ferma les yeux alors que son corps reprenait enfin des traits de plus en plus humain et brusquement il n'y eut plus rien qu'une irrésistible envie de dormir...

Recroquevillé dans l'habitacle bien trop petit pour lui, Rhydian nageait entre la lucidité et l'inconscience, un monde dans lequel il se sentait totalement perdu. les lumières traversant les vitres dansaient dans ses yeux.Tout papillonnait. Cette sensation d'être engloutit par ces ténèbres lui rappela étrangement la nuit de sa réelle première transformation. Recroquevillé sur son lit, la douleur lui saisissant les tripes pour ensuite irradier le reste de son corps qui se métamorphoser. Il s'était dit alors que c'était son châtiment. Pas pour s'être laisser manipuler et d'avoir pendant toutes ses années trompé autant de personnes. Mais de s'être persuadé qu'il pouvait surmonter cette malédiction, pour s'être menti tant de fois à soi même et d'avoir cru à ces mensonges... C'était cela son châtiment. Il lui serait s'en doute impossible de pouvoir un jour se rappeler exactement ce qu'il avait pu faire cette nuit là. Pourtant il restait une étincelle de souvenir restait endormi tout au fond de sa mémoire. Se fut d'abord la sensation de l'herbe fraîche sous son corps redevenu celui d'un jeune homme de vingt ans, bien que l'esprit animal était toujours présent.  Il avait ouvert les yeux dans une sursaut, des yeux jaunes, encore rempli d'une lueur sauvage , et se fut lorsqu'il se redressa qu'il la vit pour la première fois, la pleine lune à son déclin avant l'aube. Et ce qu'il vu à cet instant c'est la liberté absolue qui s'étendait au dessus de lui. Une force de la nature qu'il pouvait sentir pulsait dans ses veines. Il ne pu s'empêcher de se dire, que si le destin existait vraiment, il ne pouvait que rire  de sa nature changeante et capricieuse. Ces éclats de rire s'élevèrent vers l'astre lunaire, les bras étendu comme dans une étreinte des rayons de lune. Un rire qui sembla interminable jusqu'à ce que le souffle vienne à lui manquer et que le loup garou se laisse tombé en arrière pour de nouveau s'allongé sur le gazon, son regard fauve rivé vers le ciel. Son esprit vaillant encore entre l'humain et l'animal, Rhydian ferma lentement les yeux, sentant la fatigue de cette transformation le regagner insidieusement.  

Ses yeux s'ouvrirent d'un seul coup lorsqu'il sentit le contact de ces mains sur son corps endolori. Et en même pas une seconde les flash de souvenirs d'avant la transformation lui revinrent à l'esprit. L'enlèvement. Les chaines. La cellule... L'adrénaline eut bien vite fait de faire le tour de son organisme et le loup garou ne prit pas la peine de réfléchir ou même d'écouter ce que pouvait lui dire la personne à coté de lui qu'il n'avait pas encore identifier. Dans une grognement, Rhydian referma sa main autour du poignet de la sorcière, peut être même un peu trop fort. De toute façon dans la panique il ne savait pas vraiment contrôler sa force et ça se voyait un peu, vu la manière qu'il eut de l'envoyer voler plus loin comme si c'était une vulgaire poupée de chiffon. Ben dis moi que de délicatesse de bon matin. Complètement désorienté, il se redressa sur le canapé et la douleur eut vite fait de le rappeler à l'ordre. " Bordel de ... " Grogna-t-il en se tenant les côtés, remarquant au passage que le décor avait un peu changer à son réveil et que la personne qu'il venait de repousser n'était d'autre que la sorcière d'infortune qui avait la facheuse  tendance à le coller de près ces dernières heures. Putain mais il avait raté un épisode là ou quoi ? " Alors désolé mais j'aurais juste une p'tite question ... Vous êtes qui ? Qu'est ce que j'fous ici ? Pourquoi j'ai l'impression de mettre manger un bus ? Et est ce que jpeux fumer ma clope tranquille maintenant ? " Ouais non parce que à la base il était juste sorti fumer sa clope ... avant que les emmerdes lui tombent au coin de la truffe. Il avait toujours un gout acre dans la bouche d'ailleurs. Peut être qu'il valait mieux ne pas savoir ce qui c'était vraiment passé au finale ouais ... " Vous savez quoi ... non oubliez ça ok j'vais me tirer et faire mes valises avant que les flics débarquent chez moi ..." Il se releva tant bien que mal, traînant sa carcasse comme si chaque pas devenait plus douloureux que le précédant. Il aurait été plus sage de rester allongé, de laisser le temps à son corps de se remettre de cette nuit mouvementée mais ça c'était typiquement du Rhydian tout craché. Bien trop têtu comme d'habitude. Il venait à peine de réussir il ne sait trop comment à récupérer son T shirt trônant au coin de la table basse sur laquelle il avait manqué de se casser la gueule lorsqu'un éclair de douleur la traversa de part en part. Le jeune loup garou tomba , dans un grognement de douleur, face contre terre.Putain ... Il serra les dents en roulant sur le côté  mais se fut lorsque son regard se posa sur l'impact de balle que son sang ne fit qu'un tour. De la plaie sembla s'échapper des petites racines qui s'empressèrent de rentrer de nouveau et de bien remuer dedans. " Mais putain ça bouge ! c'est quoi ce bordel ?!! " Non mais sérieux c'était quoi encore que cette connerie !

_________________
Only wolf who lost his way ☾ In the back of my mind, I've been trying to chase a monster   this while time but i couldn't see the monster was me -  
❝Animal I have become ❞

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dancing With The Devil | feat. Rhydian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Hello you, meet the Devil ! | feat Gyokuen Ren
» The Sacrifice of Haiti "Pact with the Devil"
» Alignement NewJersey Devil
» Supernatural;; Sympathy For The Devil
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: . :: Outside Salem-
Sauter vers: